Want to make creations as awesome as this one?

More creations to inspire you

BEYONCÉ

Horizontal infographics

ALEX MORGAN

Horizontal infographics

OSCAR WILDE

Horizontal infographics

GOOGLE - SEARCH TIPS

Horizontal infographics

NORMANDY 1944

Horizontal infographics

Transcript

Manifestations dans le monde en 1968

Eve Girard, Perrine Defforey, Raphael Daibilian

Le président de la ligue musulmane et quelques policiers ont été blessées a Peshawar par des rivaux de la ligue durant une réunion politique rassemblant les membres de la ligue. Pour commencer certains agitateurs ont scandé des mots d’ordre anti-gouvernementaux et isolé certains orateurs. Les premiers coups de feu ont retenti puis le drapeau de la ligue a été transformé en lambeaux.

De plus, dans la capitale pakistanaise, Rawalpindi, une manifestation étudiante se fait entendre puisqu’elle paralyse totalement la ville. Toujours dans l’idée de prôner des idées anti-gouvernementales, les manifestants nt défilé pendant plus de 3 heures dans les rues. L’évènement s’est déroulé de manière « pacifique et disciplinée » d’après les étudiants.

Le 30 mai 1968 des violences entre étudiants et policiers ont eu lieu. Barricades et cocktails molotov ont été utilisées contre les forces de l’ordre. Le plus impactant a eu lieu à la fac de médecine de Buenos-Aires ou 300 étudiants ont manifesté contre le gouvernement. A la suite de cela, un mouvement de grèves étudiantes se propage dans la région.

Le 20 décembre 1968 dans la ville de Ludhiana, des violences ont eu lieu partant d’un défilé organisé pour la commémoration d’une « martyre » tuée à Sudhar le 12 décembre pendant un heurte avec la police. C’est dans tout l’Etat du Pendjab que ce mouvement a lieu par exemple dans d’autres villes comme Amritsar.

De nombreuses altercations se sont déroulées a Huancayo entre les étudiants communistes et les étudiants du parti « Alliance Populaire de la Révolution Américaine » quant à l’arrestation du recteur de l’université de Cuzco.

Le 14 décembre à Lisbonne plus de 3000 se sont à nouveau rassemblés et ont opté pour une prolongation de leur mouvement jusqu’aux vacances de noël. Ils réclament la réouverture de l’institut technique.

En conséquence de la fermeture de l’université de Cuzco le 18 décembre, les 5000 étudiants ont occupé les locaux pendant que certains d’entre eux ont entamé une grève de la faim afin de rouvrir l’école.

Plusieurs ouvriers du port de Las Palmas aux Canaries ont été arrêtés par la police car ils manifestaient pour obtenir la publication du règlement leur octroyant une augmentation de salaire. Mardi 30 janvier a eu lieu une réunion syndicale dans la banlieue de Barcelone pour obtenir une augmentation des salaires, l’interdiction des licenciements et la légalisation du droit de grève.

A Coimbra, plusieurs milliers d’étudiants se sont réunis pour décider de la conduite à tenir face à la fermeture de leur institut technique situé à Lisbonne.

Un meeting pour la paix au Vietnam a eu lieu a Paris le mardi 20 février et a réuni environ 150 personnes (en grande partie des étudiants). Un drapeau nord-vietnamien a été hissé sur le toit de la Sorbonne.

Les manifestations antibritanniques et antisoviétiques au Biafra entrent dans leur troisième semaine. Les manifestants entendent protester contre l’ingérence de ces pays dans la guerre du Nigéria. D’autre part, après l’échec des tentatives de l’Organisation de l’Unité Africaine pour trouver une solution au conflit. Notamment les églises chrétiennes multiplient leurs efforts de conciliation .

A Rennes, plusieurs centaines de personne ont participé à la manifestation pour le soutien et la victoire du peuple vietnamien. Des slogans ont été créés comme « paix au Vietnam » ou encore « la F.N.L vaincra ».

Le président de l’assemblée de la région autonome de Kosmet en Yougoslavie, a condamné les « manifestations et excès chauvins » de certaines personnes de nationalité albanaise. Ils soupçonnent les participants de ces manifestations de s’être inspirés de certains services de renseignement étrangers et de vouloir l’affaiblissement de la défense du pays.

Puis, la Serbie est quant à elle, touchée par des manifestations contre un pays puissant, les États-Unis. Effectivement, la capitale de la Serbie a été envahie le 6 avril 1968 par environ 300 000 Yougoslaves sur la célèbre place « Marx-et-Engels » pour contrer le poids américain et l’« agression américaine » ressentie au Vietnam. Le soutien était si fort que des camions de l’armée encerclaient l’ambassade des États-Unis, des slogans anti-américains ont été scandés, puis, des forces militaires étaient prêt à intervenir en cas de dérive au sein de la

capitale serbe. Parallèlement, une seconde lettre va attirer l’écoute des manifestants car celle-ci destinée au gouvernement américain conteste l’assassinat de Martin Luther King.

L’arrivée du porte avion nucléaire américain à la base navale américaine de Sasebo, dans le sud du japon a déclenché de nombreuses bagarres. Un premier contingent de l’organisation étudiante de gauche a lancé un assaut contre un barrage commandant l’accès de la base.

Environ 30000 personnes se sont rendus a Sasebo. Des heurts violents ont déjà eu lieu sur la route. Près de 150 personnes sont déclarées blessées.

M. Hubert Humphrey, vice-président des Etats-Unis a été accueilli convenablement en Somalie après une arrivée agitée par les manifestations au Kenya. Il a signé un accord prévoyant l’octroi d’un prêt américain destiné à améliorer l’approvisionnement en eau de la capitale somalienne.

M. Hubert Humphrey, vice-président des Etats-Unis a été accueilli dimanche au Kenya dans un climat de manifestations. Des pancartes anti-américaines ont été réalisées ainsi que des sifflements de manifestants ont été programmés pour humilier l’homme politique.

De nombreuses grèves ont touché les Chantiers navals du Trait basés en Seine-Maritime puisqu’environ 1100 travailleurs ont arrêté de travailler et ont organisé des rassemblements dans les rues publiques comme des défilés. De plus, les travailleurs de cette entreprise ne s’en sont pas arrêter là puisqu’après un délai d’une semaine, une marche sur Rouen a été réalisée dans le but d’obtenir une diminution du plan de charge des chantiers sur le long terme.

Dans la capitale espagnole, 14 femmes de prisonniers politiques incarcérés se sont enfermées volontairement dans l’église des jésuites. Une grève de la faim est entamée par les prisonniers pour protester contre les mauvais états des parloirs de la prison de veulent le statut de prisonniers politiques.

Le 25 mars 1968, plusieurs manifestations ont pris place à Workingthon, notamment trois très importantes. Premièrement, l’une était menée par le mouvement des jeunes opposants à la dispersion des armes atomiques. Secondement, l’une était dirigée par les adversaires de la guerre au Vietnam. Troisièmement, la dernière s’opposait directement au régime politique mis en place. En effet, celle-ci avait pour but de freiner et remettre en question la politique raciste du gouvernement britannique pour la direction de la Rhodésie : une colonie britannique.

Les manifestations anti-américaines se propagent de la Serbie jusqu’au Japon.

Au cours de manifestations anti-américaines agitées, environ 150 policiers et étudiants ont été blessés à Fukuoa, le 7 juin 1968. Cette manifestation a été caractérisée par une extrême violence puisque 1800 policiers ont du confronter 12000 étudiants qui désiraient le départ de tous les avions de la base américaine de Itazuke, et qui ont, par la suite, oser à pénétrer dans la base. Parallèlement, une manifestation s’était de même emparée de la capitale japonaise, en effet, 600 étudiants manifestaient dans le but de transformer la Janda, soit le quartier universitaire de Tokyo, en quartier Latin.

Le Canada est de même touché par les manifestations de l’année 1968. La veille des élections générales, le 25 juin 1968 à Montréal, une soirée de violences s’est produite puisque 3000 personnes ont été arrêtées, 120 individus ont été blessés dans le parc Lafontaine. Les manifestants protestaient contre la présence du premier ministre du Canada, M. Pierre Trudeau, au défilé Saint-Jean pour une fête nationale canadienne. Les manifestants étaient prêts à tout accomplir pour avoir « Le Québec aux Québécois », pour pouvoir exclamer « Vive le Québec libre ! ». Des figures emblématiques sont arrêtées telles que Pierre Bougault, le chef du Rassemblement pour l’indépendance.

De nombreuses grèves et manifestations ont éclatées le 31 mai à Zouerate, une ville du nord de la Mauritanie. C’est pourquoi, la Radio-Mauritanie a assuré que 7 individus ont trouvé la mort, en accumulation de 24 individus grièvement blessés. En effet, ces incidents ne sont pas en corrélation avec la situation sociale en France, et que la question de l’évacuation des agents français des mines de fer de Mauritanie n’a pas été traitée. De même, face à cette agitation, la radio affirme que les forces de l’ordre ont dû intervenir afin de retrouver une atmosphère paisible.

Un violent attentat a eu lieu le 12 avril 1968 au sein de la capitale allemande par un jeune homme extrémiste. Rudi Dutschke, chef de file et porte-parole de la Ligue des étudiants socialistes allemands (S.D.S) a été grièvement blessé par plusieurs coups de feu. L’attentat a provoqué une forte émotion dans le pays. De nombreux étudiants ont manifesté vers les immeubles du groupe de presse, et sont parvenus à incendier une quinzaine de véhicules garés dans le garage. Ainsi, de nombreuses manifestations et de grèves ont eu lieu à Francfort, Stuttgart, Munich, Cologne et Hambourg.

Pour le 20e anniversaire de la fin de mandat britannique en Palestine, l’ordre de Guéveur, général lancé le 15 mai 1948 n’a pas été suivi par tous. D’autre part, afin de manifester mercredi leur soutien et leur solidarité avec le peuple palestinien, à Ammân, Beyrouth, Damas des manifestations ont eu lieu. À Amman, les avocats ont arrêté de plaider pendant cinq minutes et ont versé leurs gains de la journée au fond de résistance arabe. À Beyrouth 5000 personnes se sont rassemblés. Parmi eux des habitants des villages situé au sud du pays alors frontaliers d’Israël. À Damas toute l’activité a été cessé pendant cinq minutes et des affiches condamnant le sionisme mais l’impérialisme ont été collé sur les murs.

En Suisse, de nombreuses manifestations dans différentes villes du pays ont éclaté. En effet l’agitation des étudiants en France a entraîné de nombreuses revendications en Suisse. Les étudiants se réunissent alors pour discuter des problèmes à résoudre. À Lausanne ou à Genève, les étudiants ont été rejoint également par des jeunes ouvriers. L’union nationale des étudiants Suisse ont également participé à ce mouvement en demandant l’ouverture d’un dialogue avec les autorités et les professeurs.

Le 27 juin 1968, à Belgrade, suite à de nombreuses manifestations étudiantes, le maréchal Tito a prononcé devant le congrès de la Fédération des syndicats de Yougoslavie un discours visant à montrer les problèmes de la société et les solutions pour les vaincre mais aussi à faire la critique du pouvoir et de certains dirigeants hauts placés. De plus, il condamne les grands écarts de salaires et propose l'application d'un système d'impôt progressif pour régler cet écart. Le Maréchal a par ailleurs consacré une grande partie de son discours aux manifestations des étudiants en mettant en cause certains des professeurs qui auraient créés la ligue des communistes. Pour ces personnes, la classe ouvrière est inexistante et les technocrates devraient être au pouvoir. Il déplore ainsi la critique de certains pays socialistes à l’encontre du système d’autogestion yougoslave.

Durant le mois de mars 1968, la Pologne est renversée. Effectivement, des révoltes étudiantes retournent le pays afin d’obtenir plus de libertés, pour lutter contre les cinquante précédentes années de répression, et de domination communiste comme en résulte le pacte de Varsovie.

Suite à des manifestations étudiantes pour lutter contre les discriminations raciales, à Mexico le 2 octobre, le chef d’état mexicain nommé Gustave Diaz Ordaz tire sur les étudiants ce qui va provoquer la mort de 300 d’entre eux. C’est pourquoi, Tommie Smith et John Carlos protestent durant les Jeux Olympiques contre les discriminations raciales aux États-Unis le 17 octobre.

Le 27 avril 1968, en Grande Bretagne, les manifestants raciales prennent de l’ampleur jusqu’à aller bloquer le port de Londres avec des milliers de dockers afin d’appuyer la thèse de M. Enoch Powell sur l’arrêt de l’immigration des étrangers au Royaume uni. On y retrouve deux types de manifestations ; le premier étant la manifestation anti immigration souvent en province visant à décourager l’installation des migrants sur leur territoire comme à Ealing une banlieue de Londres. Le second soutient les idées de M. Enoch Powell quant à la mise en place d’une loi sur les relations raciales.

Les États Unis combattent au côté du Vietnam afin de faire triompher la démocratie opposée aux idées communistes de la Chine populaire. Ainsi donc, cours, débats, discours et incidents se produisaient en continu. C’est pourquoi, certains étudiants dans des universités qui étaient destinés à être envoyés faire la guerre pour le remporter, se rebellèrent. De même, les tensions racistes sont au rendez-vous aux États-Unis. Effectivement, après l’assassinat de Martin Luther King le 4avril 1968, de nombreux ghettos noirs se soulevèrent.