Want to make creations as awesome as this one?

Transcript

Carnet de lecture de
Incendis

Incendies

2003 wajdi mouawad

L ' A U T E U R

Né en 1968, l'auteur, metteur en scène et comédien Wajdi Mouawad passe son enfance au Liban, son adolescence en France et ses années de jeune adulte au Québec, avant de s'installer en France. Il fait ses études à Montréal et obtient en 1991 le diplôme en interprétation de l'École nationale de il dirige plusieur théâtre et met en scène de nombreuses pièces, avant décrire les siennes. Ses nombreux succès sont maintes fois récompensés, lui apportant la reconnaissance du public et lui offrent la possibilité de revenir en France.
Il refuse en 2005 le prix Molière pour dénoncer les théâtres sans comité de lecture et les directeurs de théâtre qui jettent les manuscrits.

R É C O M P E N S E S P R I N C I P A L E S

• 2000 : Prix littéraires du Gouverneur général
• 2005 : Molière du meilleur auteur francophone (refusé)
• 2009 : Grand prix du théâtre (Académie française)
• 2010 : Chevalier de l'Ordre national du Québec‎
• 2021 : European Dramatist Award

ΠU V R E S P R I N C I P A L E S

• Le Sang des Promesses 1999-2009
• Silence d'usine : paroles d'ouvriers 2004
• Willy Protagoras enfermé dans les toilettes 2005
• Mère 2021

Incendies de Nawal :

Présent
Les "jumeaux" se rendent chez le notaire pour découvrir les dernières volontés de leur mère, Nawal, morte : ne poser aucune épitaphe et ne graver aucun nom sur sa tombe avant que ses enfants n'aient retrouvé leur père et leur frère et donné à chacun

une lettre écrite par Nawal. Simon, très en colère, à l'impression que sa mère ne les aimait pas, alors que Jeanne, plus réservée, ne dit rien. Elle revient quelque temps après chez le notaire dans l'idée d'accomplir les désirs post-mortems de sa mère.
Nawal 14 ans
Nawal annonce à Wahab qu'elle est enceinte de lui redoutant sa réaction qui s'avère être heureuse. Sa mère, Jihane lui ordonne d'oublier cet enfant qu'elle porte ou de renier son existence à elle, sous la pression Nawal choisit à contre-cœur la première option. Wahab est forcé de partir, et Nawal accouche. Elmhane, prend l'enfant pour l'emmener tandis que Nazira, grand-mère de la jeune mère, se meurt et la conjure d'apprendre à écrire, compter, lire, penser avant de revenir graver NAZIRA sur sa tombe puis de partir définitivement.
Présent
On enterre Nawal selon ses volontés. Jeanne passe à l'hôpital rencontrer l'infirmier de sa mère, Antoine, qui lui explique qu'elle n'a pas dit un seul mot durant son internation mais qu'un jour, il a commencé à l'enregistrer la nuit dans l'idée où elle parlerait seule sans jamais écouter les cassettes par respect.

Incendies est le deuxième livre de la tétralogie Le Sang des promesses. Elle s'inscrit dans le mouvement du théâtre de l'extrême contemporain. Écrite par Wajdi Mouawad en 2003, la pièce est créée au cours de répétitions avec une troupe de comédiens. Si elle a été fortement influencée par les caractères des différents acteurs, elle s'inspire tout de même majoritairement du passé de réfugié libanais de l'auteur ainsi que de du mythe antique d'Œdipe. Elle a été adaptée en film par Denis Villeneuve en 2010.

La pièce mêle différentes époques et différents lieux. Ainsi, pendant que les jumeaux partent sur les traces de la vie de leur mère, nous découvrons en parallèle la jeunesse et le combat de cette femme. Les deux chronologies finissent par se rencontrer lors du dénouement final.
Elle se découpe en 4 parties, Incendies de Nawal, Incendies de l'enfance, Incendies de Jannaane et Incendies de Sarwane.

Incendies de l'enfance :
Nawal 19 ans
Nawal est bien revenue graver le nom de sa grand-mère sur sa tombe. Une jeune fille, Sawda, lui demande de l'emmener avec elle et de lui apprendre à lire et à écrire en échange de quoi elle lui tiendrait compagnie et l'aiderait dans la quête de son fils.
Présent
Jeanne ne vient plus à l'université où elle enseigne, occupée à essayer de comprendre le silence de sa mère. Simon et elle se dispute à propos de cette nouvelle activité.
Elle demande de l'aide à Antoine pour retrouver les traces de sa mère. Elle lui montre une photo de Nawal avec Sawda devant l'orphelinat désert, premier endroit où elles cherchaient enfant.
Nawal 19 ans
Apprenant qu'une guerre a lieu et que les enfants ont été enlevés vers le sud, Nawal décide de partir seule retrouver le sien.
Nawal 64 ans
Pour la première fois elle a reparlé "maintenant que nous sommes ensemble ça va mieux"
Présent
Avec l'aide d'Antoine, Jeanne avance dans sa quête si bien

qu'elle décide de partir directement au Liban.
Nawal 40 ans
Malgrès le danger et les suplicataions de Sawda, Nawal part et mondte dans un bus.
présent
Chez Hermile Lebel, les jumeaux règlent les dernières conformités. Simon est toujours réticent à l'idée de retrouver son frère à l'inverse de sa sœur. Ils se disputent. Le notaire explique la raison de la phobie des bus de leur mère : une fusillade a eu lieu dans un bus où Nawal se trouvait. Ce même bus qui devait la mener vers le Sud.
Jeanne décolle du Québec et demande une dernière fois à son frère d'accomplir les volontés de leur mère.

Incendis de Jannaane :
Nawal 40 ans
Les personnes qui travaillaient dans le même journal que Nawal et Sawda ont été assassinées. Elles doivent fuir car, elles sont maintenant recherchées par la milice.PrésentJeanne rencontre Abdessamad, un homme du village natal de Nawal, l'interroge sur celle-ci, puis, part vers le sud, suivant l'itinéraire de sa mère.La jeune femme apprend par un guide qu'elle a séjourné dans la prison de Kfar Rayat.

Il lui conseille d'aller voir le gardien de la prison.

Nawal 40 ans
Nawal explique à Sawda son plan pour cesser les massacres : elle ira seule tuer le chef de la milice Chad.
Présent
Jeanne va voir le concierge. Il lui apprend que la femme qui chante, est Nawal et non Sawda, qu'elle a été violée et qu'elle est tombée enceinte de son bourreau, Abu Tarek. Au lieu de tuer l'enfant, comme on lui avait demandé, le gardien l'a donné à un paysan.
Jeanne, part à la rencontre de ce paysan nommé Malak, et après discussion, il la reconnait et l'appelle Jannaane
Nawal 45 ans
Elle vient d'être libérée, Malak tient deux bébés et lui dit que ce sont les siens.
Présent
Jeanne vient d'appendre qu'elle et son frère sont le fruit du viol de sa mère.
Nawal 60 ans
Nawal assiste aux procès d'Abu Tarek, et témoigne cotre lui.
Présent
Simon décide enfin d'ouvrir le cahier rouge que sa mère lui a légué et découvre son témoignage contre son bourreau.
Hermile Lebel propose son aide au jeune homme, ils vont

partir, rejoindre Jeanne, et trouver leur frère.

Incendies de Sarwane :
Passé
Nihad, franc-tireur et autoproclamé photographe de guerre, tue un homme sans pitié.
Présent
Hermile Lebel et Simon marche dans le désert à la recherche de Chamseddine, dans l'optique que cet homme leur donne des informations sur le frère dont ils connaissent le prénom, Nihad.
Après avoir trouvé le chef de la résistance, le notaire lui explique qui il cherche. Semblant savoir quelque chose, il demande à s'entretenir seul avec Simon.
Jeanne a rejoint les deux hommes. Son jumeaux lui apprend la vérité, que Chamseddine lui a appris, son frère et son père ne font qu'un. Nihad est Chamseddine, l'homme qui a violée Nawal, le père des jumeaux.
Nawal 65 ans
Après la réponse d'Abu Tarek au procès, Nawal reconnait son fils perdu en son bourreau.
Présent
Les jumeaux donnent les deux lettres à Nihad/Abu Tarek.

SAWDA =
FEMME QUI CHANTE

ANTOINE

ABOU TAREK
= NIHAD

WAHAB

HERMILE LEBEL

SIMON = SARWANE

JEANNE = JANNAANE

JIHANE

NAWAL= LA FEMME QUI CHANTE

CHAMSEDDINE
chef de la résistance

NAZIRA

s'aiment

fils

viol

enfants

mère

mère

notaire et ami

amie

infirmier

Nawal

Mère de Nihad, de Simon et de Jeanne, elle a grandi dans un petit village, dont elle est partie jeune. Elle a passé sa vie à se battre et à chercher son premier enfant. Elle est entrée dans la résistance avant d'être enfermée dans la prison de Kfar Rayat, où, violée par Abu Tarek, elle a accouché de deux enfants, Jeannes et Simon Elle appris au procés de son bourreau qu'il était en réalié son fils perdu. Dès lors elle s'est tue.

Jeanne

Fille de Nawal et jummelle de Simon, elle est professeure de mathématiques. C'est une jeune femme rationnelle et elle a du mal à accepter ses origines tragiques. Pourtant elle arrive à remmettre en question sa vison et comprend que son père et aussi son autre frère ainsi que le bourreau de sa mère.

Simon

Fils de Nawal et jumeau de Jeanne, c'est un personnage violent et impulsif. C'est d'ailleurs un boxeur. Au début de la pièce il est complétement opposé à l'idée de retouver son frère et nourrit une haine profonde à l'égard de sa mère. Puis, aidé par Hermile lebel, il laisse de côté sa rancune pour retrouver le chemin de ses origines

Nihad

C'est un perspnnage qui incarne le paradoxe entre la création et la destruction. Il a grandi sans famille, abandonnée par sa mère, Nawal. Il a subit toutes les violences de la guerre avant d'être celui qui les inflige. D'abord résistant, puis franc-tireur , il finit sa "carière" comme bourreau à la prison de Kfar Rayt, où il viole sa mère (et d'autres). Il est à la fois le père et le frère des jumeaux.

• « La mort ça ne se prévoit pas. La mort, ça n'a pas de parole. Elle détruit toutes ses promesses. On pense qu'elle viendra plus tard, puis elle vient quand elle veut. »
• « Jeanne, fais-moi encore entendre son silence. »
• « Jeanne,
Est-ce que tu souris ?
Si tu souris ne retiens pas ton rire
Car je ne retiens pas le mien.
C'est le rire de la colère
Celui des femmes marchant côte à côte. »
• « L'enfance est un couteau planté dans la gorge et tu as su le retirer. »
• « Il y a des vérités qui ne peuvent être révélées qu’à condition d’être découvertes. »

CITATIONS

Je trouve cette pièce de théâtre très belle. L'écriture poétique de Wajdi Mouawad est très fluide et pleine de sens. Le propos est très bien développé et les thèmes bien abordés. Les personnages d'Incendies sont tous liés à la guerre, qu'ils le veuillent ou non, qu'ils le sachent ou non, et c'est ce rapport que je trouve beau, ce rapport à la violence et les réactions de chacun.

AVIS PERSONNEL

PERCEPTION DE CETTE ŒUVRE AUJOURD'HUI

Cette pièce peut faire réfléchir le lecteur sur la situation mondiale. La paix n'est pas universelle, et si c'est pour nous une évidence, ce n'est pas le quotidien de milliers de personnes. Sous prétexte qu'elle n'est pas à nos portes, on l'ignore égoïstement.
En plus de l'horreur de la guerre, les thèmes de l'inceste et du viol sont abordés frontalement sans détour. Aujourd'hui les langues se délient et de nombreux cas sortent tous les jours.
Toutes ces thématiques sont en parfait accord avec notre époque et peuvent faire réfléchir le lecteur sur son confort et ses limites.

THÈMES

La guerre, l'inceste, le viol, les promesses, la consolation, la question de l’origine, la famille, le langage, les conséquences de la guerre sur l’individu : quels choix face à la barbarie ? quelles responsabilités ?