Want to make creations as awesome as this one?

Transcript

J.R, de son vrai nom Jean René

Français, Jean René, plus connu sous le nom de JR, est un artiste contemporain engagé. Le Parisien pratique la photographie et le street art depuis plusieurs années, et réussit à séduire un large public. Sa spécialité ? Les œuvres monumentales, souvent en plein air. Il dit par ailleurs qu’il « possède la plus grande galerie d’art au monde : les murs du monde entier ».


Le Français travaille principalement sur des portraits géants de personnes anonymes, imprimés en noir et blanc. Lui et son équipe les collent en général sur les façades d'immeubles résidentiels. La démarche de JR est d'imposer ses photographies aux yeux de tous. "La ville est un musée à ciel ouvert", estime l'artiste.

Qui est Jean René

Français, Jean René, plus connu sous le nom de JR, est un artiste contemporain engagé. Le Parisien pratique la photographie et le street art depuis plusieurs années, et réussit à séduire un large public. Sa spécialité ? Les œuvres monumentales, souvent en plein air. Il dit par ailleurs qu’il « possède la plus grande galerie d’art au monde : les murs du monde entier ».


Le Français travaille principalement sur des portraits géants de personnes anonymes, imprimés en noir et blanc. Lui et son équipe les collent en général sur les façades d'immeubles résidentiels. La démarche de JR est d'imposer ses photographies aux yeux de tous. "La ville est un musée à ciel ouvert", estime l'artiste.

Qui est Jean René

Français, Jean René, plus connu sous le nom de JR, est un artiste contemporain engagé. Le Parisien pratique la photographie et le street art depuis plusieurs années, et réussit à séduire un large public. Sa spécialité ? Les œuvres monumentales, souvent en plein air. Il dit par ailleurs qu’il « possède la plus grande galerie d’art au monde : les murs du monde entier ».


Le Français travaille principalement sur des portraits géants de personnes anonymes, imprimés en noir et blanc. Lui et son équipe les collent en général sur les façades d'immeubles résidentiels. La démarche de JR est d'imposer ses photographies aux yeux de tous. "La ville est un musée à ciel ouvert", estime l'artiste.

Qui est Jean René

Il est né à Paris le 22 février 1983. Jean René, JR, d'origine juive tunisienne, a grandi à Montfermeil et a passé beaucoup de temps sur les marchés, où ses parents avaient un stand aux puces de Clignancourt.


Il commence sa carrière à l'adolescence, dans le graffiti.

Son pseudonyme représente les initiales de son nom (Jean René). Après avoir trouvé un appareil-photo dans le métro parisien en 2001, il explore l'univers de l'art urbain européen et suit ceux qui expriment leurs messages sur les murs. Puis, il commence à travailler sur les limites verticales, observant des gens et des tranches de vie dans les sous-sols interdits et sur les toits de la capitale.

biographie rapide de J.R

En 2001, il parcourt l'Europe à la rencontre de ceux qui s'expriment sur les murs. Observant les gens qu'il rencontre et écoutant leur message, il colle leurs portraits dans les rues, les sous-sols et sur les toits de Paris.


Entre 2004 et 2006, il réalise Portrait d’une génération, des portraits de jeunes de banlieue qu’il expose, en très grand format, sur les murs de la Cité des Bosquets de Montfermeil. Ce projet illégal devient officiel lorsque la mairie de Paris affiche les photos de JR sur ses bâtiments. Dès ces premiers projets, l'artiste affirme vouloir amener l'art dans la rue : « Dans la rue, je touche des gens qui ne vont jamais au musée.

» En 2007, avec Marco il réalise Face 2 Face, « la plus grande expo photo illégale jamais créée ». JR affiche d’immenses portraits d’Israéliens et de Palestiniens face à face dans huit villes palestiniennes et israéliennes et de part et d’autre de la barrière de sécurité.

Où l'artiste JR réalise-t-il son ouevre Face2Face.

JR affiche ses photographies sur les immeubles des banlieues parisiennes, sur les murs du Moyen-Orient, dans les favelas au Brésil.

Le photographe s'intéresse aux gens qui vivent avec le strict minimum, ceux que l'on ne remarque pas, et désire les faire participer à ses créations.
JR expose ses photographies noir et blanc dans les rues du monde entier. A travers elles, il mêle l’art et l’action, et traite la limite, la liberté et la justice.

C'est en 2007 avec son projet « Face2face » d’éclat. Il affiche des visages d’Israéliens et de Palestiniens exerçant le même métier, de chaque côté du mur de Gaza.

Fin

merci de m'avoir ...