Want to make creations as awesome as this one?

Transcript

La vitrine patrimoine de février

La montagne

En ce mois de février, la médiathèque met la montagne à l'honneur.

Alpinistes, voyageurs ou poètes, les auteurs des ouvrages présentés ce mois-ci ont tous en commun leur amour de la montagne et l'envie de la faire partager.

C'est aussi l'occasion de (re)découvrir quelques uns des beaux ouvrages illustrés typiques du début du siècle.



La vitrine patrimoine présente chaque mois une sélection d'ouvrages issus des fonds anciens de la médiathèque.

Au fil des thématiques, la diversité des documents patrimoniaux conservés au Dôme se dévoile ...




Les montagnes

Albert DUPAIGNE

Tours : Albert Mame et fils, 1874

------------------------------------------------

Cote : A 196

Retour vitrine

Sept cartes en couleur hors texte dessinées par Dumas-Vorzet et gravées par Erhard.
Illustrations dans le texte par Riou, Bayard, Weil, etc.


Albert DUPAIGNE

(1833-19..)

Professeur puis Inspecteur de l’enseignement primaire à Paris, il fut une personnalité influente au ministère de l'instruction publique et au ministère des cultes.



Né à Caen en 1833, Albert Dupaigne obtient un baccalauréat de lettres en 1850 avant de se tourner vers les sciences. Après trois années d'études sous la direction de Charles Toussaint,

il est bachelier ès-sciences en 1853.
Entré à l'École Normale Supérieure en 1854, il est diplômé en mathématiques puis en physique en 1857.
Nommé comme professeur au Lycée de Chaumont il est rappelé à Paris dès décembre 1858 et devient professeur au lycée Stanislas où il y resta 14 ans.
Professeur agrégé de sciences physiques et naturelles à partir de 1863, il est promu officier d' Académie en 1874 puis nommé inspecteur de l'enseignement primaire en 1875.

Musicien, il œuvra pour diffuser l'apprentissage de la musique et du chant à l'école, développant une une méthode originale qu'il publie dans un petit manuel : "Le Solfège par le chant".

Nommé inspecteur général de l'enseignement de la musique dans les écoles normales il doit prendre sa retraite en 1890 car fervent catholique il déplait aux autorités devenues fortement anticléricales. Il est alors nommé Inspecteur honoraire de l'université.


C'est en 1873, qu'il publia "Les Montagnes ", ouvrage très didactique qui eu un grand succès et pour lequel il reçoit un prix de l'Académie française en 1876. Il y émet notamment des théories géologiques nouvelles pour l'époque.





L'Expédition de l'Annapurna

Maurice HERZOG

Paris : Arthaud, 1953

-----------------------------------------------

Cote : E 75

illustrations de A. Brenet ; d'après les photographies de Marcel Ichac

Retour vitrine


Maurice Herzog

(1919-2012)

Alpiniste et homme politique français, Maurice Herzog est né à Lyon en 1919 dans un milieu aisé.

Diplômé de l'École des hautes études commerciales, il se prend de passion pour l'alpinisme et passe son temps libre à escalader les parois des Alpes, au-dessus du chalet familial, à Chamonix.

Durant la Seconde Guerre mondiale, il rejoint la Résistance et participe à la campagne des Alpes (1944-1945) au sein du 27e bataillon de chasseurs alpins.

Chef de l'expédition française qui triompha de l'Annapurna le 3 juin 1950, il est avec Louis Lachenal, le premier homme à atteindre un sommet de plus de 8000 mètres. Cet exploit largement popularisé en France par Paris-Match, vaudra à Maurice Herzog une importante notoriété. Les autres membres de l’expédition sont quelque peu laissés dans l'ombre, ce qui lui sera reproché plus tard.

Le film Victoire sur l'Annapurna de Marcel Ichac et le livre Annapurna, premier 8000, dans lequel Maurice Herzog retrace son ascension ajoutent encore à la gloire de l’alpiniste. Le livre, publié en 1951, est traduit dans une quarantaine de langue et se vend à 12 millions d'exemplaires mais a depuis fait controverse, notamment car Louis Lachenal fait un récit de l'expédition légèrement différent dans son journal Carnet du Vertige.


Maurice Herzog est nommé commissaire, puis secrétaire d'Etat à la Jeunesse et aux Sports de 1958 à 1966, par le général de Gaulle avec pour objectif de développer la pratique du sport chez la jeunesse. Il joua un rôle important dans le développement du réseau des maisons des jeunes et de la culture dans les années 1960 et est à l'origine de la création des bases de plein air et de loisirs.

Maire de Chamonix de 1968 à 1977, vice-président du groupe UDR, il fut également député du Rhône en 1962 puis de Hayte-Savoie en 1962.

Maurice Herzog a aussi été président de la société du tunnel du Mont-Blanc ainsi que d'autres entreprises du BTP et de produits pétroliers.

Membre l'Académie des sports, il présente plusieurs fois sa candidature à l'Académie Française, sans succès. Il meurt le à Neuilly-sur-Seine.



Ma Franche-Comté

Alphonse GAILLARD

Besançon (25000) : Séquania, 1928

-----------------------------------------------

Cote : RESERVE FL GAI

Poème : "Dans la haute Montagne"

Retour vitrine


Alphonse Gaillard

(1882-1971)

Né dans le Haut Jura, auquel il demeure très attaché et qu’il chante dans sa poésie tout au long de sa vie, Alphonse Gaillard était négociant au moment de son service militaire. Il publie les recueils Échos des monts Jura et Ma Franche-Comté en 1910 et 1913.

Mobilisé durant la première guerre mondiale, il est envoyé au front (à Hartmannswillerkopf ) en mai 1915. Blessé au bras et à la tête un mois après, il est évacué durant 15 jours avant de rejoindre son régiment. En décembre 1915, il est fait prisonnier et est interné en Allemagne jusqu’à la fin 1917. Rapatrié en octobre 1918, il reste dans la caserne du 60e RI jusqu’à sa démobilisation en mars 1919.

Après la guerre, il écrit le recueil Avant l’Aurore. Le livre d’un soldat. Le dépôt. La vie sur le front. La captivité. L’internement. 1914 – 1918 (publié en 1919). En 1925, il publie Les espérances chrétiennes, préfacé par le médecin et poète combattant Henri Ghéon. En 1928 il écrit l’introduction à un ouvrage du poète Mort pour la France René Lanson, dont il avait déjà écrit la nécrologie dans le Bulletin des Écrivains de 14. Finalement, en 1929 il publie son dernier poème portant sur la Première Guerre mondiale, Trois images d’Epinal. Mes Noëls de guerre. Comment je suis devenu poète. Mistral ou le culte de l’idéal. Il écrit également des poèmes sur la Seconde Guerre mondiale et obtient plusieurs prix de l’Académie entre 1930 et 1958.

Routes des Pyrénées

Paul Guiton

Orné de 194 héliogravures

L'héliogravure est une technique d'impression né au XIXème siècle. Elle consiste à graver une image sur une plaque métallique à l’aide d’une réaction chimique provoquée par la lumière du soleil : l’image est transférée sur un cylindre de cuivre grâce à une gélatine photosensible, on soumet l’ensemble à un acide corrosif qui va altérer le cuivre en creux. Puis des rouleaux encreurs viennent déposer une fine couche d’encre dans les creux du cylindre, qui, par pression, va reproduire l’image.

C'est une technique particulièrement adapté aux longs tirages et aux reproductions de photographies d'art où une haute qualité de reproduction est exigée.

--------------------------------------------------

Cote : E 76

Paris : Arthaud, 1952

Collection "Les Beaux pays"

Retour vitrine

Paul Guiton

(1882-1944)

Professeur d'italien à La Mure, Grenoble, Gap puis à Annecy, Paul Guiton a traduit des textes de Giovanni Papini et Tommaso Gallarati Scotti, ainsi que les Aventures de Pinocchio.

Auteur de plusieurs ouvrages sur la Savoie et Annecy, les Alpes du Dauphiné, de l'Ubaye et du Briançonnais, la Suisse romande et alémanique, il fut un pionnier de la littérature alpestre.

Membre de plusieurs associations intellectuelles, journaliste, conférencier, philosophe, ce fut aussi un grand amateur d'art.

A sa mort en 1944, il légua à la bibliothèque municipale de Grenoble sa bibliothèque de 3 000 ouvrages, composée essentiellement de livres de voyages sur les Alpes et sur l'Italie.


La collection « Les Beaux Pays » a vu le jour dans les années 1930. Elle propose une centaine de guides de voyages richement illustrés de photographies reproduites par héliogravure.

Les ouvrages de cette collection se distinguent aussi par leurs couvertures aux illustrations très colorées, dessinées par des illustrateurs de renom.