Want to make creations as awesome as this one?

Transcript

EFFETS DES PRODUITS SUR LA SANTE

SANTE SECURITE DE L'APPLICATEUR

Crédits photo CCMSA

Programme

Présentation du service SST de la MSA

Approche générale du risque chimique

Identification du danger

des produits phytosanitaires

Effets des produits phytosanitaires sur la santé

Prévention du risque phytosanitaire

Exposition : toute circonstance,

activité pouvant mettre l’organisme en contact

avec le produit phytosanitaire

Contamination : présence avérée

de produit phytosanitaire

au niveau de l’organisme

Intoxication : pathologie clinique

ou inapparente, aiguë ou chronique,

induite par un produit phytosanitaire

Quelques définitions

Crédits photo CCMSA

Voie

respiratoire

Voie

conjonctivale

Projection,

contact avec

mains souillées

La contamination par les produits

Voie

muqueuse

Voie

digestive

Voie

cutanée

contact direct

(accidentel ou non)

projections, éclaboussures...

inhalation de

poussières,

aérosols et

vapeurs

ingestion accidentelle

contact avec mains souillées

déglutition de particules inhalées

La contamination par les produits

Voie

cutanée

contact direct

(accidentel ou non)

projections, éclaboussures...

Facteurs favorisant la pénétration cutanée

temps de

contact

composition du produit

(huileux, solvants…)

transpiration

chaleur

peau lésée :

plaies, excoriations

Replacez les facteurs favorisant la contamination par voie cutanée sous l'icône correspondant

temps de

contact

peau lésée :
plaies, excoriations

chaleur

composition du produit
(huileux, solvants…)

transpiration

La contamination par les produits

Quelle que soit la voie de pénétration, les produits sont transportés par le sang

Ces toxiques sont transformés par le foie et les reins, puis :

Expiration

Sueur

Selles

Urines

Lait maternel

Os

Muscle

Foie

Graisse

Système nerveux

et/ou

Eliminés

Stockés

Tous les organes peuvent donc être atteints

En résumé

Les symptômes indiquant la possibilité d’une intoxication aux produits phytosanitaires peuvent apparaitre quelque temps après l’accident. Hormis la peau et les yeux, directement au contact du produit, les signes peuvent aussi survenir au niveau des systèmes digestifs, nerveux et respiratoire.

Ceci est un paragraphe prêt à contenir créativité, expériences et histoires géniales.

Conduite à tenir en cas d'accident aigu

Projection

Appeler le 15 – 18112

En cas de contact
avec les yeux

•Retirer les verres de contact

•Laver immédiatement

et abondamment à l’eau

•Consulter un ophtalmologiste

En cas de contact
avec la peau

  • Prendre une douche

Crédits photo CCMSA

  • Enlever tout vêtement souillé ou éclaboussé (penser aux chaussures)
  • Laver abondamment avec de l’eau
  • Si lésion cutanée ou tout autre symptôme consulter le médecin traitant

Conduite à tenir

en cas

d'accident aigu

Appeler le 15 – 18 112

Ingestion

•Connaitre le nom du produit ingéré​

•Rincer la bouche si la personne est consciente

​•Rester à côté d’elle et la rassurer​

Contacter immédiatement

un médecin et/ou le centre anti-poison​

•Ne pas provoquer de vomissements

​•Ne faire absorber aucun liquide : lait, eau...​

Les gestes à ne pas faire

en cas d’intoxication​

Crédits photo CCMSA

Les effets d'une contamination par les produits

Nausées, vomissements

Irritations de la peau, allergies

Maux de tête

Brûlures graves

Troubles de la vue

Troubles du rythme cardiaque

Parfois décès

Autres…

Effets

immédiats

Cancers

Troubles et maladies neurologiques

Troubles de la reproduction

Atteintes d’un organe (peau, rein, foie …)

Sensibilisations (asthme, eczéma…)

Autres…

Effets

à long

terme

Les effets à long terme supposés des pesticides sur la santé

Certaines pathologies sont plus fréquentes dans le milieu agricole. L’hypothèse d’un lien avec l’utilisation de produits phytosanitaires est souvent évoquée mais manque encore de certitudes pour la plupart

Pathologies

cutanées

Pathologies

respiratoires

Pathologies

neurologiques,

cognitives,

psychiatriques

Affections

cancéreuses

hématologiques

ou autres

Trouble de

la reproduction

Cancers

Mélanomes

Asthme

Cancer des poumons,

Bronchites chroniques

Stérilité

Lymphomes

Myélome, Leucémie

Maladie de Parkinson

Crédits photo CCMSA

Les effets à long terme supposés des pesticides sur la santé

D'autres manifestations sont aussi évoquées mais les données sont fragmentaires et parfois discordantes

Pathologies

neurologiques,

cognitives,

psychiatriques

Affections

cancéreuses

autres

Hypersensibilité

chimique

Cancers de la prostate, de la vessie, tumeurs cérébrales…

Maladie d’Alzheimer

Dépression

Crédits photo CCMSA

Malformations

congénitales

Intolérance aux odeurs chimiques

Effets à long terme : cancer et agriculture

  • Analyse de la littérature sur le risque de cancer en milieu agricole
  • Synthèse dans les méta-analyses de A. Blair (National Cancer Institute - 1992) et J. Acquavella (Monsanto - 1998).

Une barre représente la diminution ou l’élévation de risque observée en milieu agricole par rapport au reste de la population.

Entre parenthèses, figure le nombre d’études prises en compte par J. Acquavella (A) et par A. Blair (B)

(*) indique que l’augmentation ou la diminution de risque sont statistiquement significatives.

  • Rôle respectif des agents cancérogènes potentiels en milieu agricole :
    • Produits phytosanitaires ?
    • Autres produits chimiques (solvants) ?
    • Exposition solaire ?
    • Agents infectieux du bétail ?
    • Poussières ?

Outils de veille scientifique

    • Les cohortes (étude statistique dans le temps sur une population identifiée)

    • La cohorte AHS (Agricultural Health Study) :

    Cohorte américaine suivie depuis 1990.

    90 000 agriculteurs suivis dans deux Etats. 165 publications à ce jour.

    • La cohorte AGRICAN (AGRIculture et CANcer) :

    Cohorte française débutée en 2005.

    180 000 agriculteurs suivis dans 11 départements (avec Registre des Cancers)

    • Le consortium international AGRICOH (Agricultural Consortium of Agricultural Cohort Studies)

    Formé en octobre 2010 - 30 cohortes suivies dans 12 pays – 1 million de personnes suivies

    • Le rapport d'expertise collective de l'Inserm (Juin 2013)
    • Les monographies du CIRC (ex : glyphosate)

    Consortium AGRIcultural COHorts AGRICOH

    12 Pays – 30 cohortes prospectives - http://agricoh.iarc.fr/

    formateur

    AGRICAN : les objectifs

    • Estimer les risques de cancers (et des autres pathologies) dans chaque secteur agricole
    • Quels sont les secteurs et tâches à risque (notamment l’exposition aux pesticides) ?
    • force de l’association
    • relation avec la durée d’exposition
    • Quels pesticides associés à quelles maladies ?

    A ce jour : focus sur cancer de la prostate, du poumon, de la vessie, et maladie de Parkinson

    • Rôle des EPI, de la période d’exposition, du matériel de traitement...

    AGRICAN : matériel et méthode

    • Inclusion (2005-2007)
    • 182 000 sujets (H/F) ≥ 18 ans en 2004, affiliés > 3 ans à la MSA
    • Résidence dans 1 des 11 départements couverts par un registre de cancers
    • Suivi
    • Cas de cancers : par les registres de cancers
    • Décès : MSA, Registre National d’Identification des Personnes Physiques
    • Questionnaire auto-administré d’inclusion (2005-2007)
    • Travail sur 13 types de culture et 5 types d’élevage, 2-5 tâches
    • Année de début et de fin; taille/surface
    • Questionnaire de suivi (2015-2018) – 90 000 répondants (60%)
    • Mise à jour des tâches de l’inclusion (notamment l’utilisation de pesticides)
    • Recueil de davantage de déterminants de nuisances
    • Recueil de nouvelles nuisances (conduite tracteur diesel, désherbage inter-culture...)

    AGRICAN :
    les résultats

    Autres pathologies

    Le réseau REPRAN (Réseau Pathologies Respiratoires Agricoles National) recense les cas de pathologies professionnelles pulmonaires agricoles

    De nombreuses études ont permis d’identifier une augmentation du risque de maladie de Parkinson de façon significative dans la population agricole

    Ce sur-risque est confirmé dans la cohorte AGRICAN

    Maladie de Parkinson

    Bronchite chronique

    Augmentation de fréquence de bronchites dans le milieu agricole, sans identification claire de la cause (élevage, pesticides, autres … ?)

    AGRICAN : d’autres résultats

    Des restrictions à l’exposition aux produits phytosanitaires

    Certains travailleurs ne doivent pas être exposés

    aux produits phytosanitaires (obligation réglementaire)

    •Jeunes de moins de 18 ans (pour tous les produits phytosanitaires)

    •Femmes enceintes (si les produits sont classés CMR)

    •Femmes allaitantes (CMR surtout mention H362)

    D’autres travailleurs peuvent faire l’objet de restrictions

    à l’exposition aux produits phytosanitaires

    •Personnes atteintes de pathologies particulières (diabète, cancer, épilepsie, maladies du foie…),

    •Personnes en âge de procréer

    Le médecin du travail est l’interlocuteur professionnel qualifié pour en discuter, pensez-y !

    Déclaration des intoxications

    Déclarer tout incident ou problème de santé potentiellement lié aux produits phytosanitaires :

         en accident de travail

    ou en maladie professionnelle

    Témoigner auprès de

    Les maladies professionnelles « composant » le risque chimique

    Dont 15 liés au risque pesticide

    • Parmi eux les tableaux 58 (Parkinson)

    et 59 (hémopathies malignes)

    • Le risque phytosanitaire

    appartient au risque pesticide

    34 tableaux de

    Maladie Professionnelle

    sont concernés

    par le risque chimique

    Les tableaux de maladies professionnelles

    Désignation des maladies

    Délai de prise en charge

    Liste des principaux travaux susceptibles de provoquer ces maladies

    ?

    Si la liste est indicative :

    Exposition régulière ?

    De façon directe ou indirecte ?

    Si la liste est limitative :

    inventaire des produits retrouvés

    sur l’exploitation :

    de visu, fiche d'entreprise, DUER, factures d’achats…

    La ou les pathologies concernées par le tableau

    Délai maximal entre la cessation de l’exposition et la 1ère constatation médicale de la maladie (et non sa déclaration)

    Travaux exposant à des produits chimiques

    Les maladies professionnelles « composant » le risque chimique

    Désignation des maladies

    Maladie de Parkinson confirmée par un examen effectué par un médecin spécialiste qualifié en neurologie.

    Délai de prise en charge

    1 an (sous réserve d’une durée d’exposition de 10 ans)

    Liste indicative des principaux travaux susceptibles de provoquer ces maladies

    Travaux exposant habituellement aux pesticides :

    - Lors de la manipulation ou l’emploi de ces produits, par contact ou par inhalation

    - Par contact avec les cultures, les surfaces, les animaux traités ou lors de l’entretien des machines destinées à l’application des pesticides

    TRA58

    Maladie de Parkinson

    Date de création : décret du 4 mai 2012

    Les maladies professionnelles « composant » le risque chimique

    Désignation des maladies

    Lymphome malin non hodgkinien, dont la leucémie lymphoïde chronique et le myélome multiple

    Délai de prise en charge

    10 ans (sous réserve d’une durée d’exposition de 10 ans)

    Liste indicative des principaux travaux susceptibles de provoquer ces maladies

    Travaux exposant habituellement aux pesticides :

    - Lors de la manipulation ou l’emploi de ces produits, par contact ou par inhalation

    - Par contact avec les cultures, les surfaces, les animaux traités ou lors de l’entretien des machines destinées à l’application des pesticides

    Date de création : décret du 5 juin 2015

    Date de révision : décret du 11 avril 2019

    TRA59

    Hémopathies malignes

    provoquées par les pesticides

    Désignation

    des maladies

    Délai de prise

    en charge

    Liste indicative des principaux travaux susceptibles de provoquer ces maladies

    Certificat médical initial

    Médecin conseil

    Service administratif

    Service Santé Sécurité au Travail

    Établit le lien professionnel de la maladie

    Se prononce sur la maladie et donne la date de la 1ère consultation médicale

    Recueille les éléments

    Calcule les délais de prise en charge

    Donne des informations complémentaires sur la nature des travaux

    La procédure de reconnaissance en agriculture : qui fait quoi ?

    La procédure de reconnaissance en agriculture :
    le système complémentaire

    • Lorsqu'une maladie ne remplit pas toutes les conditions d'un tableau ou n'apparaît dans aucun tableau, elle peut néanmoins être reconnue comme Maladie Professionnelle.
    • Le Comité Régional de Reconnaissance des Maladies Professionnelles (CRRMP ou C2RMP) :
    • Composé d'experts médicaux.
    • Statue (expertise) sur le lien de causalité entre la maladie et le travail habituel de la victime.
    • Sur la base d'un dossier constitué par l’Organisme de Sécurité Sociale (rapport de l'employeur, avis du médecin du travail, avis technique sur l'exposition).
    • Si pas de tableau : IPP > 25 % ou décès de la victime.

    La procédure de reconnaissance en agriculture :
    le système complémentaire

    Passage en C2RMP :

    • Instruction du dossier par la caisse
    • Rapport du Médecin Conseil (description de la maladie et de son historique)
    • Rapport du médecin du travail et du conseiller en prévention (description de l’exposition professionnelle ).
    • Rapports administratifs et de l’employeur
    Composition du C2RMP :
    • Médecin Conseil Régional
    • Médecin Inspecteur du travail
    • Médecin universitaire qualifié en pathologies professionnelles

    => L’avis du C2RMP s’impose à la caisse

    Maladie non désignée dans un tableau mais avec IPP prévisible >= 25%

    Non respect du délai de prise en charge et ou non respect de la durée d’exposition

    Non respect de la liste des travaux

    Nombre moyen de maladies professionnelles liées au risque pesticide par an et par MSA

    9

    25

    - de 2

    cas par an

    + de 2

    cas par an

    NOMBRE DE CAISSES DE MSA

    MP REGROUPEES PAR THEMES

    TMS

    RISQUE

    CHIMIQUE

    ZOONOSE

    BRUIT

    LES PRINCIPALESMP

    AU REGIME AGRICOLE

    A039 Affections péri-articulaires par certains gestes et postures

    A057 Affections consécutives aux vibrations

    A058 Maladie de Parkinson provoquée par les pesticides

    94,8%

    3,2%

    1,1%

    0,9%

    85,6%

    5,0%

    3,2%

    0,8%

    A757 Affections consécutives à la manipulation de charges lourdes

    Précisions sur les données

    MP reconnues et indemnisées au titre de l’article L.461-1 du Code de la S.S., sauf hors tableaux et non codifiées.

    Les principales maladies professionnelles :
    Salariés et non-salariés agricoles

    Maladies professionnelles indemnisées - avec et sans arrêt - 2016

    RISQUE PESTICIDE

    1,6 %

    5 %

    de l’ensemble du nombre de MP avec tableaux

    de l’ensemble des coûts des MP avec tableaux

    Les principales maladies professionnelles :
    Salariés et non-salariés agricoles

    Maladies professionnelles indemnisées - avec et sans arrêt - 2016

    79

    40

    33

    MP LIEES AU RISQUE PESTICIDE-PHYTOSANITAIRE

    A058

    Maladie de Parkinson provoquée par les pesticides

    5 282

    NOMBRE DE MP

    Les principales maladies professionnelles :
    Salariés et non-salariés agricoles

    Maladies professionnelles indemnisées - avec et sans arrêt - 2016

    A059

    Hémopathies malignes provoquées par les pesticides

    Phyt'attitude, comment ça fonctionne ?

    Créé en 1991 par quelques MSA et généralisé en 1997 à toute la France métropolitaine.

    Recense les atteintes à la santé et leurs circonstances de survenue après une exposition à un produit phytosanitaire dans le cadre professionnel

    Outil de veille et d’alerte auprès des pouvoirs publics, des fabricants et des populations agricoles

    Population concernée : tous les utilisateurs professionnels de produits phytosanitaires, indépendamment du régime de sécurité sociale

    Phyt'attitude, comment ça fonctionne ?

    Signalement volontaire, déclaratif et anonyme par le salarié, son employeur ou son médecin traitant

      Enquête médicale (médecin du travail) : envisager toutes les hypothèses de survenue du symptôme

      Enquête sur les circonstances d’exposition (nom des produits, lieux, conditions climatiques, matériel, EPI…) faite par le service SST

      Dossier anonyme complet adressé à la CCMSA pour expertise

      Equipe SST de la MSA

      Information au signaleur par le biais de sa MSA locale

      Remontée aux Pouvoirs Publics

      Les données Phyt’attitude, à quoi ça sert ?

      Connaitre les circonstances
      d’intoxication
      professionnelle


      à un produit
      donné
      pour en tirer des conclusions

      Données prises en compte lors :

      Données
      pouvant
      entrainer :

      • du renouvellement de l’AMM des produits,
      • d’une alerte sur un produit ou une substance (métam-sodium, glyphosate)

      • des modifications de composition, d’étiquetage, de conditionnement, de conditions d’utilisation…
      • le retrait éventuel de certains produits
      • le lancement d’études complémentaires

      Quelques exemples de retombées concrètes…

      1997

      1998

      Mise en évidence du danger de l’utilisation du paraquat avec un pulvérisateur à dos et recommandation à la commission des toxiques d’interdire son usage

      Mise en évidence de la pénétration cutanée du méthomyl, modification de l’étiquetage

      Interdiction de vente et d’utilisation immédiate de l’arsénite de sodium en viticulture

      Recommandations à partir des données Phyt’attitude de cas d’exposition indirecte sur les délais de rentrée et fixation d’un arrêté en 2006

      Étiquetage des semences traitées pour les tâches de chargement du semoir et de reconditionnement des semences non utilisées

      Arrêté dans le délai de rentrée : intégration de la prise en compte des CMR

      Mention obligatoire du N° Vert de Phyt’attitude sur les emballages des produits

      Extraction des données Phyt’attitude pour l’ANSES (AMM des PPP, alerte…)

      2001

      2003

      2004

      2006

      2015

      2017

      Quelques exemples

      de retombées concrètes...

      1997

      1998

      2001

      2003

      2004

      2006

      2015

      2017

      1997 : Mise en évidence du danger de l’utilisation du paraquat avec un pulvérisateur à dos et recommandation à la commission des toxiques d’interdire son usage


      1998 : Mise en évidence de la pénétration cutanée du méthomyl, modification de l’étiquetage


      2015 : Extraction des données Phyt’attitude pour l’ANSES (AMM des PPP, alerte…)

      2006 : Mention obligatoire du N° Vert de Phyt’attitude sur les emballages des produits

      2004 : Étiquetage des semences traitées pour les tâches de chargement du semoir et de reconditionnement des semences non utilisées

      2003 : Recommandations à partir des données Phyt’attitude de cas d’exposition indirecte sur les délais de rentrée et fixation d’un arrêté en 2006

      2001 : Interdiction de vente et d’utilisation immédiate de l’arsénite de sodium en viticulture

      2017 : Arrêté dans le délai de rentrée : intégration de la prise en compte des CMR

      Prévention des risques
      phytosanitaires

      A suivre ...