Want to make creations as awesome as this one?

Transcript

2ème OE : Vivre et participer à la société, Individu et société, confrontations de valeurs ?

Chapitre 4 : Portraits et valeurs des personnages dans les Misérables de Victor Hugo

Problématique : Comment l’écrivain construit-il ses personnages ?

Séance 1 : Jean Valjean : Un personnage intriguant

Objectif 1 : Découvrir la façon dont l'écrivain présente son personnage principal
Objectif 2 : Apprendre à lire à haute voix en respectant la ponctuation et en faisant partager des émotions à votre auditoire

Séance 4 : De cosette à la mère Thénardier,
comment le lecteur est-il amené à se faire une opinion sur un personnage ?

Objectif 1 : Observer le travail de l’écrivain : Savoir lire un portrait


On n'a encore aperçu dans ce livre les Thénardier que de profil ; le moment est venu de tourner autour de ce couple et de le regarder sous toutes ses faces.
Thénardier venait de dépasser ses cinquante ans ; Mme Thénardier touchait à la quarantaine, qui est la cinquantaine de la femme ; de façon qu'il y avait équilibre d'âge entre la femme et le mari.
Les lecteurs ont peut-être, dès sa première apparition, conservé quelque souvenir de cette Thénardier grande, blonde, rouge, grasse, charnue, carrée, énorme et agile ; elle tenait, nous l'avons dit, de la race de ces sauvagesses colosses qui se cambrent dans les foires avec des pavés pendus à leur chevelure. Elle faisait tout dans le logis, les lits, les chambres, la lessive, la cuisine, la pluie, le beau temps, le diable. Elle avait pour tout domestique Cosette ; une souris au service d'un éléphant. Tout tremblait au son de sa voix, les vitres, les meubles et les gens. Son large visage, criblé de taches de rousseur, avait l'aspect d'une écumoire. Elle avait de la barbe. Elle jurait splendidement ; elle se vantait de casser une noix d'un coup de poing. Sans les romans qu'elle avait lus, et qui, par moments, faisaient bizarrement reparaître la mijaurée sous l'ogresse, jamais l'idée ne fut venue à personne de dire d'elle : c'est une femme. Cette Thénardier était comme le produit de la greffe d'une donzelle sur une poissarde. Quand on l'entendait parler, on disait : C'est un gendarme ; quand on la regardait boire, on disait : C'est un charretier ; quand on la voyait manier Cosette, on disait : C'est le bourreau. Au repos, il lui sortait de la bouche une dent.
Donzelle (mot vieilli ou par plaisanterie) : jeune fille ou femme prétentieuse et ridicule
Poissard : qui emploie des mots vulgaires

Chapitre 4 : Portraits et valeurs de personnages dans les Misérables de Victor Hugo

1802-1885

un peu avant Maupassant