Want to make creations as awesome as this one?

Transcript

Journée thématique :

Les objets culturels de l'enfance

DF2, module Jeu, SR et VB

1. Les objets culturels

2. Les modules DF2 combinés

3. Les interventions

4. Les pédagogues et le jeu, dans la Pédagogie Nouvelle

7. Quizz!

Présentation du programme
de la journée

5. Les jouets et le genre

6. La pédagogie du jeu

les objets culturels de l'enfance

01.

➢ Qu’est-ce que les objets culturels de l’enfance ?


Il s’agit des objets de l’enfant : les jeux, les jouets, les livres (la littérature enfantine notamment), les images, les mobiliers, mais aussi les supports multimédia (informatique, jeux vidéo).

Ces objets s’inscrivent dans des univers socio-historiques, porteurs de discours sur l’enfance qu’ils matérialisent. Ils s’inscrivent plus particulièrement dans la culture matérielle enfantine.

les objets culturels de l'enfance

➢ La « culture matérielle » c’est une notion, et dans le cadre des recherches elle suscite des difficultés et des débats. Cette notion désigne les discours, œuvres et représentations élaborés pour les enfants et/ou adoptés par eux, passent par des supports et des objets relevant de circuits commerciaux et sociaux, techniques et éditoriaux, qui les véhiculent.

L’histoire de la culture matérielle est née de 4 disciplines différentes :
• l’archéologie
• l’ethnographie
• l’histoire
• L’anthropologie

Place et statut de l’objet dans l’historiographie de l’enfance

C’est dans les pays anglo-saxons que la notion de culture matérielle de l’enfance apparaît.


Dans l’ouvrage de Karin Calvert - Enfants à la maison. La culture matérielle de la petite enfance 1600-1900 -, elle figure explicitement dans le titre, sans être pour autant conceptualisée. En utilisant lettres, journaux, autobiographies, manuels de puériculture, portraits et objets, l’auteur vise simplement à des descriptions détaillées de la vie quotidienne des enfants d’Amérique aux XVIIe, XVIIIe et XIXe siècles, différenciées suivant les classes sociales et le genre.

Place et statut de l’objet dans l’historiographie de l’enfance - en France

-Alfred Franklin qui s’est intéressé dès 1896 à la layette (ou trousse de bébé) et aux jouets, ou de Léo Claretie (1893), et Henri René d’Allemagne (1902), ses contemporains, qui ont jeté les bases d’une histoire des jouets..

Philippe Ariès (1960) - L’Enfant et la vie familiale sous l’Ancien Régime - , l’enfant entre dans les nouveaux objets de la recherche historique, même s’il prend en compte des représentation d’objets, notamment du costume.

- Après Philippe Ariès, les historiens de l’enfant et de l’enfance ont fait une place nouvelle – quoique très modeste – à leurs objets, comme en témoigne pour la France l’ouvrage dirigé par Dominique Julia et Egle Becchi (1998), dont un chapitre est consacré au jouet.

Les travaux des années 1970-2000 - l’histoire des livres pour enfants émerge dans ces mêmes années à travers de nouveaux questionnements et méthodologies qui n’étaient guère présentes dans l’histoire de la littérature « enfantine » telle qu’elle se pratiquait jusque là. Le livre pour enfant devient, comme le jouet, un objet culturel de l’enfance qu’il faut cerner dans sa totalité, texte-image-support, dans ses dimensions éditoriale et économique. (Voir par exemple Michèle PIQUARD, L’édition pour la jeunesse en France de 1945 à 1980, 2004).

Récemment, un nouvel objet a rejoint les deux précédents dans cette histoire, le bonbon, objet symbolique d’une culture gourmande de l’enfance, qui participe à une alimentation ludique – (« Pour une histoire du bonbon comme révélatrice de la culture gourmande de l’enfance occidentale, xvie-xxe siècles », dans Gilles Brougère et Valérie-Inès de La Ville (dir.), 2011).

Les objets culturels de l’enfance: définition et contexte

Envisagés dans leur matérialité, les objets culturels de l’enfance sont aussi des témoins privilégiés, à la fois des savoir-faire, techniques et innovations d’une époque ou d’une société, mais également des attitudes et pratiques, individuelles et sociales, auxquelles ils sont associés.


Appliquée à l’enfance, la notion de « culture matérielle » s’est développée dans les pays anglo-saxons au cours des dernières décennies. Elle nourrit des recherches archéologiques et anthropologiques, historiques et sociologiques. Ces dernières envisagent tout autant l’éducation scolaire, la production pour l’enfance et la consommation enfantine.

En France, l’étude des objets de l’enfance reste encore assez largement cantonnée au sein des musées, dans une optique descriptive et documentaire, et les travaux qui envisagent la matérialité de l’éducation s’attachent prioritairement à l’univers scolaire et institutionnel.

- C’est un champ de recherche offre donc l’occasion d’explorer les pistes ouvertes et d’en proposer de nouvelles.
Comment la société produit-elle une culture matérielle destinée à l’enfant ?
Que nous dit-elle de l’enfant ?
Comment s’inscrit-elle dans un mouvement historique ?

➢ Un champs de recherche, la culture matérielle enfantine : un nouvel horizon de recherche en France

Les recherches conduites ont pour objet d’analyser la dimension et les modalités éducatives de ces objets et de ces pratiques, en s’appuyant à la fois sur leur histoire et sur leurs usages contemporains.


Il s’agit de saisir comment les enfants et les jeunes se construisent à travers les univers culturels dans lesquels ils vivent et se divertissent, mais également comment ils contribuent à les transformer. L’étude empirique et théorique de ces objets et de ces pratiques permet d’approfondir l’exploration de la culture enfantine.

L’approche sociologique est nourrie par des étayages théoriques et méthodologiques en histoire et en anthropologie, en particulier concernant l’étude des objets, mais aussi d'autres disciplines.

➢ Les objets culturels de l’enfance: un champs de recherche

Des chercheurs et des publications :


Brougère Gilles (dir.) (2015). Penser le jeu. Les industries culturelles face au jeu. Paris : Nouveau Monde, 2015 Brougère G. et François S. (dir) (2018) L’enfance en conception(s). Comment les industries culturelles s’adressent-elles aux enfants, Bruxelles, Editions Peter Lang, col. Labex ICCA
Les enfants dans les livres Livre de Benoît Schneider et Marie-Claude (2013) - ouvrage qui aborde la question du regard sur l'enfant et l'enfance à travers la diversité des supports culturels destinés aux enfants eux-mêmes ou aux adultes éducateurs, membres de la famille ou professionnels
Labo : EXPERICE - Université Paris13 à pour thèmes de recherche : « Jeu, loisir et objets culturels de l’enfance » depuis 2008
Pôle scientifique Histoire et Patrimoine de l’Éducation, Rouen.
Association française de recherche sur les livres et les objets culturels de l'enfance
Cette association a pour objectif de développer la recherche sur les livres et objets culturels de l’enfance : le folklore de l’enfance et la littérature orale, les livres et les images, les jeux et le jouet, le multimédia. L'association pilote deux publications en ligne :
- Le magasin des enfants : compte-rendus de l'actualité de la recherche universitaire et scientifique dans les domaines d'études de l'association.
- La revue électronique Strenae pour les recherches sur les livres et les objets culturels de l'enfance, accessible en texte intégral depuis le premier numéro sur le site revues.org.

• Certains chercheurs se sont ainsi impliqués dans le développement d’une

sociologie de l’enfance de langue française.

Les modules DF2 combinés

02.

Le module jeu s'associe au module sur la littérature de jeunesse car ils concernent tous les deux le domaine de formation 2 : "action éducative en direction du jeune enfant" avec les médiations éducatives et culturelles.


Le module sur la littérature commence le semestre prochain, et nous travaillerons ensemble autour de la réalisation d'un salon des objets culturels, avec au choix :

- l'élaboration d'un album jeunesse
ou
- la création d'un jeu à destination des jeunes enfants

Pour en savoir plus, rdv le semestre prochain !

Les interventions des professionnelles

03.

Rappel : Différence entre jeu et jouet

Le jouet n’est qu’un accessoire du jeu. Assis sur sa chaise haute, le bambin de huit mois jette indéfiniment, le cube, la cuillère ou la carotte par terre. Si l’adulte se lasse, l’enfant, lui découvre son pouvoir sur l’environnement. Il ne fait pas ça pour embêter les adultes mais pour comprendre le lien entre son geste, le bruit qui en découle et la prise de distance avec l’objet jeté.
Le jeu ouvre son univers mental et stimule l’imaginaire. Quand il joue dehors, dans sa cabane, l’enfant n’a pas besoin d’aliment en plastique, ni même de couverts. L’herbe et la mousse serviront idéalement le repas. L’enfant agit, pense et existe dans des situations ludiques récréées à l’infini. En plus, il n’y a pas de risque car le jeu peut s’arrêter quand l’enfant le désire.
Selon Jean Epstein. Le jeu est le moteur de développement d’un enfant. Tout est jeu. Mais, aujourd’hui, les jouets sont carencés par rapport aux besoins de l’enfant. Le risque est donc de saturer les enfants de jouets, tout en les carençant en moyens de jeu. Heureusement, le jeu ne se limite pas au jouet. Aujourd’hui, on fabrique des jouets sous l’effet de modes sans prendre en compte ce que l’on sait sur le développement des enfants.
Entretien réalisé par Vincent Defait. Extrait de presse provenant du Journal "l’Humanité", Rubrique Société. Paru dans l’édition du 24 décembre 2004.

Les pédagogues et le jeu, dans la pédagogie nouvelle

04.

La place du jeu et des jouets dans la pédagogie nouvelle

Les jouets, les jeux et les livres (ces objets culturels de l’enfant) font partie des essentiels en pédagogie de la petite enfance mais ils n’occupent pas tout à fait la même place selon les courants.


Le courant international né au début du XXe siècle qui a regroupé des penseurs, des médecins, des psychologues, des enseignants et des éducateurs du monde entier, le regard sur l’enfant, son développement et ses apprentissages n’est plus tout à fait le même.

L’Éducation nouvelle ou Pédagogie nouvelle sont incarnées par de grandes figures de la pédagogie et par des méthodes qui portent leurs noms, dont ceux de Montessori, Steiner, Pikler, Malaguzzi, d’autres.

• Ils sont centrés sur l’activité de l’enfant et sur ses intérêts
• L’enfant actif « acteurs » de son processus d’apprentissage et de socialisation.
•S’ils partagent la défense des mêmes valeurs éducatives vers l’enfant (respect, autonomie, motivation, activité, liberté…), si tous préconisent le contact précieux avec la nature, ils se différencient par leur manière de parler du jeu et de l’importance des jouets.

La place du jeu et des jouets dans la pédagogie nouvelle

Les pédagogues que nous allons évoquer aujourd’hui dans notre communication ne sont pas les seuls à représenter le courant de « l’Éducation nouvelle » ni les seuls à s’être exprimés sur la place du « jeu » et du « jouet » dans les apprentissages.


Si d’autres méthodes ne sont pas citées ici, comme celles d’Ovide Decroly en Belgique, de Célestin Freinet en France ou de John Dewey aux États-Unis, c’est uniquement parce qu’elles concernent plus la période de la scolarité et sont donc peu ou pas représentées à l’âge de la crèche.

friedrich Fröbel (1782-1852)

Le pédagogue allemand Friedrich Fröbel est l'un des premiers à donner une fonction pédagogique au jeu au sein des Kindergarten (les jardins d’enfants). Selon lui, si l’enfant n’est pas capable de lire ou d’écrire, l’apprentissage doit passer par un autre moyen comme la discussion, le jeu ou les travaux manuels. Fröbel a développé des matériels pédagogiques comme des blocs de construction géométriques et des activités pour enseigner aux enfants les formes et les relations trouvées dans la nature. Pour lui le jeu est "naturel", c’est à l’enfant de décider de la fonction d’un jeu.


Fröbel commença à développer sa pédagogie vers 1836. Elle s’appliquait à diverses composantes de la petite enfance, dont les principales étaient : le jeu, le matériel pédagogique, le jardin d’enfants.

Pour lui, peu de matériel est nécessaire au bon développement et épanouissement des enfants. L’essentiel est que l’enfant intègre cette notion d’unité – entre lui et son entourage, entre lui et l’objet, entre lui et la Nature, l’Univers. Il créa, à ces fins et de ses propres mains, un matériel pédagogique spécifique : un ensemble cohérent de diverses formes géométriques, à la fois planes et solides, et très colorées.

Fröbel

La série « arc-en-ciel » :

les personnages stylisés en bois de 6 à 7 centimètres ont juste un corps, une boule pour le visage et chacun un bonnet de couleur. Le minimalisme va encore plus loin pour représenter les arbres de la forêt : une série de cônes de multiples couleurs.

rudolf STEINER (1861-1925)

Rudolf Steiner est un philosophe autrichien à l’origine d’une pédagogie qui a su mettre le jeu libre et la créativité au cœur de l’environnement éducatif du jeune enfant. Dans la pédagogie qui porte aussi le nom de l’usine Waldorf qui a hébergé sa première école, les jouets sont à l’honneur. Deux critères importants sont l’utilisation de matériaux naturels et l’ouverture sur un monde imaginaire. La particularité de cette pédagogie est de considérer non seulement l'enfant comme porteur d'une vie psychique mais aussi d'une vie spirituelle. La théorie des sens est un des fondements de cette pédagogie : il décrit 12 sens qui participent tous à la perception que se fait l'individu du monde : les sens corporels, les sens de l'âme ou du sentiment, et les sens de la pensée ou sens sociaux.


Les jouets seront choisis les plus bruts possible afin de permettre à l'enfant d'imaginer un maximum d'utilisation et de les finaliser selon ses attentes. L'importance est donnée aux matériaux naturels, aux différences de textures, au choix de couleurs afin que l'enfant puisse jouer sur une gamme riche et harmonieuse. L'environnement est donc un outil pédagogique : l'éducatrice peut agir sur l'environnement par les couleurs, la lumière, les matériaux, l'espace de jeu selon les besoins du groupe. Pour les petits, un grand soin est apporté au matériau utilisé, souvent du bois de tilleul teinté avec des huiles végétales. Les jouets en tissu sont également particulièrement présents. Pour les plus grands, la capacité d’un jouet à prendre vie entre les mains de l’enfant vient de son pouvoir d’évocation, renforcé par l’absence d’éléments trop réalistes. Une maison, un arbre, un personnage, un bateau ou une voiture sont représentés avec une forme en bois qui suggère plus qu’elle ne représente.

MARIA MONTESSORI (1870-1952)

Maria Montessori, médecin et chercheur, née en Italie mais à la carrière internationale, a théorisé une pédagogie basée sur l’individualisation des apprentissages, sur le libre choix et sur l’utilisation d’un matériel concret.


Elle préférait les termes « travailler » plutôt que « jouer » et « matériel » plutôt que « jeux et jouets ». D’ailleurs, elle ne mâchait pas ses mots dans ses livres et ses conférences lorsqu’elle parlait des jouets du commerce. Elle les considérait superflus, tout particulièrement ceux s’adressant à l’imagination.

Lorem ipsum dolor si amet

Consectetuer adipiscing elit, sed diam nonummy nibh euismod tincidunt ut laoreet dolore magna aliquam erat volutpat. Lorem ipsum dolor sit amet, consectetuer adipiscing elit, sed diam nonummy nibh euismod tincidunt ut laoreet dolore magna.

Les limites des jouets avec Maria Montessori

Excepté quelques premiers jouets d’éveil qui lui sont attribués comme le hochet double disque et la balle de préhension, le matériel Montessori est plus didactique (pour un apprentissage ciblé) que ludique (d’abord pour le plaisir).

Il se reconnaît à l’authenticité des matériaux bruts sans motif et avec peu de couleurs. Une règle de base, que le matériel soit fabriqué maison ou acheté, est d’isoler chaque difficulté en vue de permettre une véritable autocorrection : une boîte à formes Montessori contient un seul type de forme (en commençant par la boule) à introduire et à récupérer dans un tiroir ; les clochettes Montessori ont toutes la même taille et la même apparence en vue de se différencier uniquement par leur sonorité.

Un produit phare de la pédagogie Montessori est la « tour rose », conseillée dès 2 ans. L’intention pédagogique de ce qui ressemble à un jeu d’empilage traditionnel est d’initier l’enfant à la compréhension du système décimal. Une étape incontournable qui fait la différence avec un jouet ordinaire : la démonstration faite par l’adulte avec des gestes lents sous le regard de l’enfant.

Les ventes des jouets montessorien actuellement

La plupart des jouets vendus avec la référence «Montessori» sur la boîte d’emballage imitent du matériel prévu pour s’exercer plus que pour jouer. Un brin de fantaisie leur donne parfois une apparence plus ludique. Ils sont rarement en conformité avec la méthode du même nom, qui n’est pas une marque protégée. Seuls ceux qui ont l’agrément de l’Association Montessori Internationale « Matériel authentique approuvé par AMI » sont conformes au matériel décrit par Maria Montessori dans ses manuels de pédagogie.

roger COUSINET (1881-1973)

« L'enfant est un être à activité scientifique », écrit Cousinet, en 1931. Selon le pédagogue, qui intervient comme enseignant dans les écoles, « il paraît désormais difficile de continuer à affirmer que le jeu soit l'activité naturelle de l'enfant. Si éloignée qu'elle en soit, elle est plus proche de notre travail que de notre jeu ; on y trouve l'application, l'amour de la difficulté, la conscience de l'utilité, avec la joie. L'enfant unit le sérieux et la gaieté, qui, pour nous, sont devenus contraires. C'est peut-être ici la caractéristique la plus nette de son activité, d'où découlerait tout le reste. Il n'aime pas précisément jouer, il aime travailler en s'amusant, il s'amuse à travailler".

L'enseignement, par sa nature, stoppe l'activité créatrice de l'enfant. Le premier contact avec l'enseignement est une inhibition tant au plan de l'activité physique, puisqu'il faut rester assis, immobile, qu'au plan spirituel, puisqu'il est interdit d'interroger le maître et de communiquer avec autrui.

Il ne s'agit plus alors d'enseigner les enfants mais de leur préparer et proposer un milieu vivant, comme un savant prépare dans un laboratoire la solution où pourra vivre et croître un organisme...

EMMI PIKLER (1902-1984)

Dans l’approche piklérienne, les jouets sont valorisés au même titre que tout autre objet pourvu que les uns et les autres soient fonctionnels, c’est-à-dire que leurs caractéristiques permettent une grande maniabilité et une facilité de perception des rapports de cause à effet.

Le critère essentiel des jouets selon Emmi Pikler : que l’enfant garde l’entière maîtrise de ses actions, de ses choix, de ses répétitions, du temps qu’il y consacre. Une attention particulière est portée à l’évolution de la motricité fine en lien avec celle de la pensée : les puzzles et les encastrements sont sélectionnés selon des critères précis en fonction de l’âge, avec une préférence pour ceux dont le motif figure sur l’emplacement de chaque pièce. Dans le domaine du jeu symbolique, la règle d’or de l’environnement piklérien ne varie pas : plus le matériel est simple, plus l’enfant en garde l’entière maîtrise et plus sa pensée, sa vie affective, son imagination sont préservées. Jouets du commerce et matériel de récupération se côtoient pourvu qu’ils soient au service de l’enfant.

Le « bon jouet » est donc celui qui est adapté aux capacités sensori-motrices et mentales de l’enfant au moment où il est mis à sa disposition, et celui avec lequel l’enfant reste acteur de ses apprentissages à sa manière et surtout à son rythme.

PIKLER (1902-1984)

Le triangle de motricité Pikler

LORIS MALAGUZZI (1920-1994)

Loris Malaguzzi est un enseignant et psychologue italien qui à partir des années 1960 s’est engagé dans un mouvement collectif commencé dans l’après-guerre au nord de l’Italie en faveur de l’épanouissement de l’enfant et de son éducation précoce à la citoyenneté. Il est l’auteur d’un poème intitulé « Les Cent Langages » qui place la culture et l’art au cœur de la pédagogie.

Cette initiative s’est développée d’abord à Reggio Emilia et son influence s’est étendue à d’autres communes du nord de l’Italie, comme à Pistoia. Leur point fort est l’invitation à être créatif ensemble, enfants et adultes, grâce à une belle installation et à l’ambiance propice à l’expression dans toutes ses dimensions : peinture, danse, musique, conte, voix. Le principe fondateur de ce qui est appelé « approche Reggio » (et non pas « pédagogie Malaguzzi » car le pédagogue ne voulait surtout pas s’approprier un projet collectif) est résumé par la formule : « L’environnement comme troisième éducateur » (L’ambiente come terzo educatore). Une attention est donc portée au choix des matériaux, à leur classement, à leur mise en valeur, à leurs potentialités et à leurs combinaisons.

Une approche esthétique des jouets avec Loris Malaguzzi

Que les objets sélectionnés soient du matériel de récupération ou des jouets du commerce ne constitue pas un critère en soi, pourvu qu’ils possèdent une composante esthétique et même poétique. De fait, peu de jouets rivalisent avec les éléments de la nature qui sont une source inépuisable de créations enfantines : cailloux, plumes, bâtons, coquillages, brindilles, etc. Dans les zones de jeu symbolique, les jouets sont présents et mis en scène de manière à donner envie d’inventer et d’imaginer. Une grande gamme de jeux de construction est également l’objet d’agencements qui donnent envie de créer.


Parmi les idées les plus inspirantes de l’approche Reggio figure la table lumineuse : des leds installés sous une plaque de verre créent des jeux de lumières et de couleurs quand on y dépose des matériaux, des objets et des petits jouets.

les jouets et le genre

05.

Qu’est-ce que la notion de genre ? Le mot "genre" sert à évoquer les rôles qui sont déterminés socialement, les comportements, les activités et les attributs qu'une société considère comme appropriés pour les hommes et les femmes.
Chez l’enfant, le jeu constitue une occasion développementale importante qui sert de base à la socialisation de la connaissance culturelle. Pendant la socialisation, que ce soit par les parents, les amis ou les enseignants, les enfants commencent à développer les rôles sexués et les stéréotypes de genre.

Les crèches sont considérées comme des lieux de travail unisexe, où tous les enfants sont considérés de la même façon, quel que soit leur genre et pourtant, selon certaines études françaises, cette différence de considération commence bien dès la crèche. Selon un rapport de l’Inspection générale des affaires sociales (IGAS) de 2013, rédigé suite à une étude dans les structures petites enfances, les jouets proposés, les compliments qui sont fait aux enfants, les attitudes qu’on leur demande d’adopter sont d’autant d’incitations invisibles. Par exemple, les auteurs ont constaté à partir des observations menées, que les petites filles sont moins encouragées dans les activités collectives tandis que leur apparence est davantage l’objet d’attention des adultes. A l’inverse, les préoccupations pour les activités physiques sont plus prononcées quand il s’agit des garçons.
Alors, les enfants seraient-ils déjà assignés avant 3 ans, à des rôles en fonction de leur sexe ?


Nous sommes déterminés par notre anatomie fille ou garçon, ce que nous faisons, les rôles que nous adoptons n'y changent rien car la personnalité de l'enfant ne tient pas à son sexe, mais à ce qu'il est dans la totalité de sa personne. L’identité sexuelle n’est pas influencée par les jeux. Laisser garçons et filles jouer avec toutes sortes de jeux, sans se préoccuper des couleurs ou autre, est important pour la construction des enfants car ils découvrent alors qu’ils peuvent ouvrir largement les frontières des genres :
tout devient possible, rien n’est réservé à l’un ou à l’autre et chacun développe ses capacités, s’enrichissant des "qualités" attribuées d’un sexe ou de l’autre.

La pédagogie du ludique est l’application d’une philosophie de vivre qui autorise l’individu à apprendre par tous les moyens possibles, et cela, à son rythme. Elle exige de celui qui la met en pratique une grande connaissance des apprentissages qu’il veut faire faire et de bien définir ses objectifs.

Le jeu peut permettre à l’enseignant d’observer le joueur et sa démarche et de lui apporter systématiquement des supports, des correctifs ou de l’aider. De plus, il permet de suivre l’apprenant et non le devancer dans son apprentissage, respectant sa phase de latence comprise entre l’appris et l’acquis. Il faut aussi comprendre qu’il est un des moyens de transmission parmi d'autres dans la valise de l’enseignant.
Cette pédagogie est issue des travaux de Nicole de Grandmont, pédagogue canadienne. Cette dernière explicite dans son livre trois types de jeux d'apprentissage: le jeu ludique, le jeu éducatif et le jeu pédagogique.

DE GRANDMONT Nicole, (2006). La pédagogie du jeu, Le jeu pédagogique, Ed. Éditions logiques, Montréal.

la pédagogie du jeu

06.

http://ndegrandmont.webatu.com

QUIZZ : A VOUS DE JOUER !

07.

Pourquoi parle-t-on de jeu « libre » ?

Citez un jouet ancien qui est toujours d’actualité ?

1952

1961

1959

1534

Quel est le nom et prénom du créateur des jardins d’enfants qui s’intéresse aux objets culturels ?

selon vous, qui va gagner ?

joueur 1

joueur 2

Que signifie les initiales utilisées dans la classification des jouets : ESAR ?

A quelle typologie de jeu correspond ce jouet dans la classification ESAR ?


Puis expliquer pourquoi selon vous.

Citez des objets culturels de l’enfance

Citez 2 livres pour enfants les plus utilisés dans les structures de la petite enfance.

Quelle est la nationalité de


Maria Montessori et de Loris Malaguzzi ?

Qui est BERK


dans le livre de Julien Béziat ?

« Je suis la galette, la galette, Je suis faite avec le blé Ramassé dans le grenier

On m’a mise à refroidir
Mais j’ai mieux aimé courir Attrape-moi, si tu peux… »

Cette comptine est dans quel livre pour enfant ?

Quel est l'auteur ?

Consigne : Choisir la réponse correcte.


Les jouets, les jeux et les livres font partie des essentiels en pédagogie de la petite enfance.

A. Faux

B. Vrai

Consigne : Choisir la réponse correcte.


L’illustration dans les livres pour enfants vise :

A. Réitère ou répète le message écrit.

B. Cherche un dialogue avec le message écrit.

Consigne : Choisir la réponse correcte.


Quand il s’agit de choisir un thème pour être évoquer dans les livres pour enfants, les illustrations :

A. Doivent toujours aborder des thèmes joyeux.

B. Ce n’est pas nécessaire d’éviter les thèmes les plus sombres ou difficiles.

Consigne : Choisir la réponse correcte.


En quoi consiste l’approche pédagogique de Marie Montessori ?

A. À les endurcir pour la guerre

B. À observer l'enfant et avoir confiance en ses capacités naturelles

C. À les faire obéir

Les objets culturels (les jouets, les jeux et les livres)

favorisent chez l’enfant ?

MERCI DE VOTRE ATTENTION