Want to make creations as awesome as this one?

Transcript

cycle du carbone et combustibles fossiles

  1. Les réservoirs de carbone
  2. Qu'est ce qu'un flux de carbone ?
  3. L'activité humaine : quels impacts sur le cycle du carbone ?

Le carbone :

  • Symbole : C
  • Numéro atomique : 6
  • Série : non-métaux

I. Les réservoirs de carbone

1. L'atmosphère

2. L'hydrosphère

3. La litosphère

4. La biosphère

Les réservoirs de carbone sont en quelque sorte des « stocks » de carbone sur Terre. Il en existe quatre différents : l’atmosphère, l’hydrosphère, la lithosphère, et la biosphère.


Réservoirs de carbone : compartiment terrestre stockant du carbone sous différentes formes moléculaires.

Dans l’atmosphère, le carbone est présent majoritairement sous la forme d'un gaz : le dioxyde de carbone (co2). On peut aussi le retrouver en bien moindre quantité sous forme d’un autre gaz, le méthane. L'atmosphère contient 700 gigatonnes de carbone.

L’hydrosphère (principalement les océans) contient 39 000 gigatonnes de carbone, celui-ci y étant présent sous forme de gaz dissous.

La lithosphère – il faut comprendre par-là les roches – est divisée en deux grandes catégories : les carbonates, un certain type de roche (roches dites "carbonatées") dont fait partie le calcaire, qui contiennent 75 000 000 gigatonnes de carbone, et le carbone fossile (gaz, pétrole, charbon) représentant 15 000 gigatonnes de carbone.

La biosphère, c’est-à-dire l’ensemble des êtres vivants, est elle aussi riche en carbone, puisqu’avec les sols elle en contient 3 000 gigatonnes de carbone. Ce carbone y est présent dans beaucoup d’espèces chimiques, en effet les molécules dites « organiques » formant les êtres vivants ont pour point commun d’être constituées autour de liaisons carbone-hydrogène. Les êtres vivants se décomposant dans les sols, ceux-ci aussi sont par conséquent très riches en carbone.

II. Les flux de carbone

Qu'est ce que des flux de carbones ?

2. Quelle forme prennent les différents flux de carbones entre les 4 réservoirs ?

Liste exhaustive des différentes (principales) formes que prennent les flux de carbone :

  • transfère de carbone de l'atmosphère à la biosphère par le biais de la photosynthèse des végétaux
  • de l'atmosphère à l'hydrosphère par la dissolution des gazs
  • de la biosphère à l'atmosphère par la respiration et la fermentation des végétaux
  • de la biosphère à la lithosphère par l'enfouissement de la matière organique
  • de l'hydrosphère à la lithosphère par la fossilisation et la sédimentation
  • de l'hydrosphère à l'atmosphère par le dégazage
  • de la lithosphère à l'atmosphère par le volcanisme et la combustion

C'est donc un cycle naturel, dans lequel s'est peu à peu immiscé l'Homme.

3. Quelle quantité de carbone représentent-ils ?

Liste de la quantité de carbone (en gigatonnes par an) que représente chaque flux de carbone :

  • photosynthèse = 100 gigatonne/an
  • dissolution = 90 gigatonnes/an
  • respiration et fermentation = 100 gigatonnes/an
  • fossilisation = 0,1 gigatonne/an
  • sédimentation = 0,3 gigatonnes/an
  • dégazage = 90 gigatonnes/an
  • volcanisme = 0,1 gigatonnes/an

1. Qu'est ce qu'un flux de carbone ?

Les flux de carbone sont les échanges de carbone entre les différents réservoirs de carbone de la planète, ils ont des formes et des masses différentes.

III. L'impact de l'activité humaine sur le cycle du carbone

L'une des conséquences de la forte pollution atmosphérique : l'augmentation de l'effet de serre qui participe au réchauffement climatique global de la planète.

L'activité humaine a fortement perturbé ce cycle naturel, en y inscrivant de nouveaux flux :

  1. La combustion du carbone fossile (le charbon, le pétrole et le gaz) : utilisée pour les transports et l’industrie entre autres, elle apporte 8,3 gigatonnes de carbone par an qui transitent jusque dans l'atmosphère.
  2. La calcination des carbonates (comme du calcaire qui sert à la fabrication du ciment) : ce processus libère du CO2 dans l’air à hauteur de 0,6 gigatonnes par an.
  3. Lagriculture et l’exploitation des sols : partant de la biosphère et des sols et allant vers l’atmosphère, elle représente 1,8 gigatonnes par an.