Want to make creations as awesome as this one?

Transcript

CancerS du pancreas

Sommaire

Définition et épidémiologie

Adenocarcinome pancréatique

Etiologie

Diagnostic clinique

Traitement

Tumeurs pancréatiques endocrines

Examens complémentaires

Définitions et épidémiologie

4éme type de cancer (en fréquence) dans les pays industrialisés

Incidence est en progression continue.

L’adénocarcinome pancréatique

+ info

+ info

Les tumeurs pancréatiques endocriniennes

90 à 95 % des cancers pancréatique.

Plus fréquent chez les hommes (1,5 à deux fois plus que chez les femmes)

Âge (maximum dans la soixantaine)

Cancers très rares

CANCER DU PANCREAS

Se développe à partir des cellules endocrines ou exocrines

Tumeur maligne du pancréas




Tumeurs développées à partir des cellules du système sécréteurs des amines pancréatiques (types de cellules pancréatiques qui produisent des hormones).

Le plus souvent ces tumeurs sont sécrétantes et leur gravité est liée surtout à cet excès hormonal qui est indépendant de tout mécanisme de contrôle ou de réglage




ADÉNOCARCINOME
PANCRÉATIQUE

  • Les causes du carcinome pancréatique ne sont pas connues

Etiologie

ADÉNOCARCINOMES PANCRÉATIQUES

  • Facteurs reconnus comme favorisant :

L’alcool

le tabac

Le café

L’ excès de lipides alimentaires

L’obésité

La pancréatite chronique

Prédisposition familiale

La prédisposition familiale (présence d'autres cas de cancer pancréatique ou d'autres localisations cancéreuses)

Les symptômes sont les suivants :

  • -Ictére important, :
- d’intensité progressive,
- accompagné de prurit (ictère cholestatique)
- sans douleur ou tout au moins pas de type biliaire.

- Si douleur = Douleur pancréatique, abdominale haute, irradiant dans le dos, soulagé par l’aspirine.
  • Un amaigrissement important.
  • Un diabete (peut également apparaître)

Les symptômes seront les suivants :

  • une douleur abdominale
  • une perte de poids
  • une anorexie
  • Parfois obstruction de la veine splénique qui se trouve dans l’immédiat voisinage du pancréas est possible avec une hypertension portale
  • Un diabete (peut également apparaître)

cancer de la tête du pancréas

cancer du corps et de la queue du pancréas

Diagnostic clinique

ADÉNOCARCINOMES PANCRÉATIQUES

Les symptômes seront différents selon la localisation de la tumeur :

Les métastases les plus fréquentes sont :

- hépatiques,

- péritonéales,

- pulmonaires

- et pleurales.


Lors du diagnostic

- plus des deux tiers des cas présente un envahissement tumoral local qui dépasse la capsule pancréatique

-et un tiers présente déjà des métastases ce qui est explique le pronostic défavorable


Examens complémentaires

L'échographie

01

02

03

06

La ponction biopsie avec examen anatomopathologiques

Le scanner

L’écho-endoscopie

04

05

Exploration des voies biliaires et pancréatiques

Dosage de marqueurs

La ponction biopsie avec examen anatomopathologique confirme le diagnostic, mais elle est rarement réalisée en raison :

- de la situation anatomique (très postérieure de l’organe)

- ainsi que du fait que la pathologie impose presque toujours une intervention chirurgicale qui permettra l’examen de la pièce opératoire.


Elle reste utile dans les cas où la chirurgie n’est pas envisagée.

Exploration des :

- Voies biliaires par cholangiographie

- Et des voies pancréatiques par wirsungographie

Examen utile pour la décision chirurgicale

L’écho-endoscopie permet de visualiser des tumeurs de plus petite taille

Certains marqueurs tumoraux peuvent être utiles notamment :

- le dosage du CA 19-9

- ou de l’antigène carcino-embryonnaire ACE, mais ils ne sont pas suffisants pour le diagnostic.

Ils constituent en revanche une méthode non invasive de suivi de l’évolution

Traitements

+Remarque

+ info

+ info

Chrurgie d'exérèse

Chirurgie palliative

  • Possible par voie endoscopique
  • Ou par laparotomie

Traitement symptomatique

TRES IMPORTANT

  • Antalgiques
  • Antiprurigineux
  • Insuline
  • Assistance nutritionnelle etc.

Le seul traitement est à visée curative et la chirurgie d’exérèse

  • Pancréatectomie total (avec duodenonectomie)
  • Des DPC
  • Selon la localisation de la douleur tumeur :

- pancréatectomie caudale
- ou encoree spléno-pancréatectomie caudale.

Evolution

Cette chirurgie d’exérèse est parfois irréalisable du fait de la découverte tardive et de l’évolution rapide de la tumeur (l’existence des métastases constitue une contre-indication chirurgicale en cancérologie en tout cas pour la chirurgie avisé curative)

La radiothérapie et la chimiothérapie ont peu de valeur dans ce traitement.

Cette chirurgie palliative pourra être :

- Des dérivations biliaires et/ou digestives,

- Des sections nerveuses dans le cas avec douleur intense et résistance au traitement conventionnel

L’évolution est très péjorative.

La survie à cinq ans n’excède pas les 3 % et la plupart des décès sont engendrés dans la première année qui suit le diagnostic (généralement 6 à 9 mois).


La chirurgie améliore à peine ses chiffres, avec une survie à cinq ans de 5 à 10 %

TUMEURS PANCRÉATIQUES ENDOCRINES

Les tumeurs pancréatiques endocrines

Les glucagonomes

Les gastrinomes

Les vipomes

L’insulinome

Diagnotic et Traitement

Les glucagonomes produits essentiellement du glucagon, le signe principal étant un type particulier de diabète

Les gastrinomes provoquent le syndrome de Zollinger-Ellison avec :

- Stimulation maximale de la sécrétion gastrique acide,

- Ulcères multiples,

- Et souvent des diarrhées (liées à l’inhibition des enzymes digestives à pH d’action alcalin)

Les vipomes sont des tumeur rares, sécrétant des polypeptides vasoactifs intestinal = VIP. Leur principal symptôme est la diarrhée aqueuse avec perte hydro électrolytique

L’insulinome, cause des hypoglycémies rebelles à tout traitement, récidivantes, aléatoires et complètement indépendantes des repas.


Diagnostic :

Pour toutes ces tumeurs la localisation s'avère difficile, une tumeur de dimensions minimes pouvant induire des manifestations majeures, mettant en jeu la vie du patient.

Le dosage hormonal plasmatique est utile, parfois à l'aide de sondes vasculaires à différents niveaux, ce qui permet de localiser la tumeur.


Traitement :

Le seul traitement est la chirurgie.