Want to make creations as awesome as this one?

Transcript

LE BLOG DES BLOBS

COLLÈGE CLAUDE CORNAC GRATENTOUR

LE BLOG DES BLOBS

COLLÈGE CLAUDE CORNAC GRATENTOUR

Vous allez découvrirpourquoi le blob n'envahit pas le monde, comment le blob évolue dans l'espace, de nouvelles idées d'expériences et des réponses à des questions que vous ne vous posez même pas.

C'est aujourd'hui sur l'ENT.

Bon voyage de la part du club alpha!

La partie science est terminée mais l'écriture continue, nous vous informerons prochainement de son éditionA bientôt

lA SEMAINE Des CLUBS

lA SEMAINE ISS/TERRE

making off et nouvelles perspectives d'expériences

SOMMAIRE

Nourris ton blob

remerciements

Quand la science inspire la littérature

Présentation du projet AlphaIl y a 4-5 ans, j’ai découvert une conférence d’Audrey Dussutour, chercheuse au CNRS de Toulouse. Sa particularité est de rendre accessible la recherche fondamentale à tous. Les classes de sixième qui avaient de l’avance ont pu découvrir ainsi le blob.En mai l’année dernière, un élève de sixième m’a demandé de participer à la mission Alpha qui projetait d’envoyer un blob dans l’espace.En septembre, trois enseignantes sont venues rejoindre l’équipe, Madame Escourbiac, Madame Massat et Madame Jonquière ainsi que 66 élèves.Nous avons tous pris place à bord de l’iss.Madame Estival et Madame Tejedor ont permis notre envol en étant aux postes de commande.2600 écoles primaires, 1279 collèges et 61 lycées ont participé à ce projet.Le projet Alpha comportait trois étapes :Une première étape accessible à tous était la réalisation des 2 lots expérimentaux à filmer pendant 7 jours.Pour cette étape, les élèves de 6 E ont préparé le protocole et décoré les boites réalisées par les bricoleurs du club science. Les programmeurs ont préparé les appareils pour la prise d’images. Les relevés climatiques ont été effectués par les élèves présents au moment.La deuxième étape facultative est l’extraction des images faite par les programmeurs/ Mathématiciens.La troisième étape facultative est le recueil de donnée avec l’analyse des images réalisées par les programmeurs /mathématiciens.Parce que les problèmes techniques font partie des opérations spatiales comme de la recherche scientifique,A Gratentour : Le protocole a été filmé trois fois, une fois nous avons eu un problème de prise qui a stoppé la vidéo, la deuxième fois les images n’étaient pas assez net pour l’analyse et un blob a moisi (immortel, immortel…)La troisième était correcte.A bord de l’ISS, le protocole a été réalisé trois fois et à chaque tentative les fichiers ont été corrompus. Seulement deux jours ont pu être filmé.Les scientifiques du club science ont réalisé leur propre expérience et ont fait aussi leurs essais/erreursLes journalistes et les 6E ont réalisé les articles présents dans le génial.lyGrâce à la motivation et l’implication de tous, nous avons pu réaliser toutes les étapes du projet et même au-delà.La fusée vient d’atterrir et je remercie toutes les personnes qui ont participé à ce projet.Madame Coulondre

SEMAINE DES CLUBS

Expériences et tuto

Le saviez-vous?

présentation du projet iss

les acteurs

Il y a ...

Audrey Dussutour

Thomas Pesquet

6e E

Club Alpha

Le Blob

Thomas PesquetThomas Pesquet est né à Rouen le 27 février 1978, c'est l'astronaute français le plus connu du monde. Son père est professeur de mathématiques-physique et sa mère est institutrice, il évolue dans une famille où les sciences sont omniprésentes dans sa vie quotidienne.Thomas Pesquet parle couramment cinq langues, il est à la fois sportif et intuitif. Il pratique différents sports dont le judo et la plongée.En 1996, il obtient un bac scientifique et poursuit ses études dans une classe préparatoire aux grandes écoles dans un lycée à Rouen, jusqu'en 1998. Ensuite, il entre à l'École nationale supérieure de l'Aéronautique et de l'Espace à Toulouse, et reçoit son diplôme en 2001. Par la suite, il décide d'intégrer l'École polytechnique de Montréal au Canada dans le but de valider le master Aéronautique et espace.En 2002, il est embauché au Centre national d'études spatiales. À 28 ans, il obtient sa licence de pilote de ligne; Thomas Pesquet a effectué sa formation à Air France.Le 28 juillet 2020, Thomas Pesquet est sélectionné pour monter à bord du Crew Dragon de SpaceX. Il réalisera son second vol accompagné de plusieurs astronautes de la Nasa et de la Jaxa. En avril 2021, il décolle pour une durée de 6 mois, dans le cadre de la mission Alpha, depuis le Cap Canaveral en Floride afin de rejoindre la Station spatiale internationale. Il atterrira en novembre 2021.Maéva et Romane

Audrey DussutourAudrey Dussutour est née le 31 décembre 1977 dans l'Aveyron, en France.Son parcours scolaire, puis universitaire, l'a conduite à un poste de chercheuse au Centre national de la recherche scientifique à Toulouse. Elle est spécialiste des fourmis et des organismes unicellulaires (tel que le Physarum polycephalum, communément appelé « blob »). Ses recherches sur le blob l'ont menée en Australie, au Japon et en Suède. Elle est aussi l'éditrice associée de trois journaux scientifiques. Audrey Dussutour a obtenu plusieurs prixdont :Prix « Le Monde de la Recherche » en 2007« Outstanding paper prize » en 2008, du Journal of Experimental Biology« Prix Adolphe Wetrems » en 2011 de l'Académie des sciences de BelgiquesPrix du livre « sciences pour tous » en 2018 pour l'ouvrage Tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur le blob sans jamais oser le demander.En 2021, elle devient Chevalière de l'Ordre National du Mérite.En 2021 également, elle obtient la médaille de la médiation scientifique du CNRS pour ses actions dans ce domaine, notamment pour ses travaux autour du « blob ».Maéva et Romane

Bilan de la conférence d’Audrey Dussutour par la classe de 6 ELe blob appartient à un groupe particulier, il est ni champignon ni animal, il fait partie des protistes.Il mange des champignons et double de volume tous les jours.Il a une seule cellule, il existe plusieurs couleurs de blob. On peut le couper car il cicatrise vite, deux blobs peuvent aussi fusionner.Il est intelligent car il a de la mémoire, il ne passe jamais au même endroit, Il choisit sa nourriture de façon à avoir une alimentation équilibrée. Il sait résoudre un labyrinthe. Il sèche pour résister à la lumière qu’il n’aime pas et au manque de nourriture, ça lui permet d’attendre des conditions favorables.Il ne meurt « jamais » en laboratoire.Les blob ont 720 types sexuels différents.Chaque blob a un comportement différent.

subtitle here

Tuto élever et sécher son blob par Audrey Dussutour

Le blob traverse-t-il une rivière?

Entre un et plusieurs flocons d'avoine, que choisit le blob?

Le blob choisit-il le flocon d'avoine le plus proche ou le plus lointain? choisit-il le

subtitle here

Audrey Dussutour et Thomas Pesquet présentent le projet Alpha

LUNDI 11 OCTOBRE

MERCREDI 13 OCTOBRE

du JEUDI 14 au dimanche 20 OCTOBRE

e

EXPÉRIENCES ISS/TERRE

MARDI 12 OCTOBRE

Jour 1

vidéo ISS

Vidéo élèves

Réveil des blobs de la mission Alpha avec 0,5 ml d'eau sur les 2 papiers filtre.Les deux protocoles ont été réalisés par les 6 ième Ele montage pour les prises de vue par le club alpha

Jour 2

Résultas

vidéo ISS

Vidéoélèves

A bord de l'ISS comme sur Terre, les blobs ont mis entre 3h et 4 h 30 pour se réveiller."Le blob 1 construit 4 nouveaux fronts de migration et là, surprise ! Il construit, 26h50 après son réveil, un premier pseudopode en 3D (à 1:13 dans la vidéo). 3h plus tard, il en construit un deuxième (à 1:18 dans la vidéo). Dommage la vidéo s’arrête là... Mais c’est déjà une belle observation !" Audrey Dussotour

Jour 3

Vidéo élèves

les images du développement des 4 blobs spatiaux du jour 3 au jour 7 ne sont pas exploitables. Qu'ont-ils fait pendant cet intervalle de temps ? Audrey Dussutour, d émet quelques hypothèses. «on peut supposer que le blob 1, notre constructeur de pseudopode en 3D, ds'est certainement endormi lors du jour 3, comme son congénère le blob 2 qui lui s'était endormi en fin de journée le jour 2. Quant aux blobs dans le protocole Exploitation, ils ont certainement grandi encore un peu et revisité chaque flocon avant de s'endormir à leur tour lors du jour 4 ou 5. En effet des blobs sans nourriture dans un environnement qui s'assèche (exploration) s'endorment plus rapidement que des blobs qui ont accès à une source de nourriture (exploitation). »

JourS 4 à 7

Résultats

Vidéo élèves

Vidéo élèves jour 4

Vidéo élèves jours 1à 7

Vidéo élèves jour 7

Vidéo élèves jour 6

Vidéo élèves jour 5

A j-7 la perte du blob

Expérience de la rivière

Expérience de la distance

Expérience sur la quantité

Expérience avec le sel

Recueil_DonnéesSc_Participative

Perte du blob par Madame Coulondre ! Rangement du labo en urgence pour le retrouver et appel à un ami pour se procurer un blob Australien. Seulement voilà, le blob de L'ISS est une souche plus résistante aux écarts de températures que nous pouvons rencontrer en classe. C'est la souche U352.Le labo brille et le blob est retrouvé... ouf

L'expérience de la rivière a été faîte trois fois avec à chaque fois trois blobs;Lors du premier test, la gélose s'est imbibée d'eau, le blob avec la rivière à 0.5 cm n'a pas traversé, le second oui et le troisième est passé sur le bord de la boite.Pour les 6 autres blobs, la rivière a toujours été traversée mais le temps pour arriver au flocons est d'autant plus long que la rivière est large.Il serait intéressant de vérifier si les blobs auraient traversé la rivière sans flocon de l'autre côté.On peut également refaire l'expérience avec les mêmes blobs pour vérifier si la traversée est plus rapide (test de l'habituation).

Cette expérience a été faite trois fois avec trois blobs.Dans la première expérience,il y avait deux variables, le nombre de flocons et la distance, l’expérience n'était pas exploitable.lors de la deuxième, les deux distances étaient d'environ 3 et 3.2 cm. Il n'y avait pas assez d'écart pour conclure.lors de la troisième, les distances étaient très différentes nous avons pu conclure: les blobs vont au plus près.Il serait intéressant de tester à partir de quel écart de distance le blob ne fait plus la différence.

Cette expérience a été faite trois fois avec trois blobs.Dans la première expérience,il y avait deux variables, le nombre de flocons et la distance, l’expérience n'était pas exploitable.Lors de la deuxième, seule la quantité variait, les blobs sont tous allés vers le plus de floconsLors de la troisième, (voir expérience club) aucun blob n'a eu le même comportement.Piste de réflexion: lorsque nous prélevons les blobs, sont-ils tous au même stade d'alimentation ? le choix du nombre de flocons dépend-il de cela?Pour le vérifier le test devrait être fait avec des sclérotes.A la troisième expérience, la distance au blob était faible d'où la possibilité d'accéder au deux option en même temps.

L'expérience avec le sel a été réalisée qu"une fois avec trois blobs. Dans les trois cas, la quantité de sel était trop importante, les blobs se sont collés sur la paroi à l'opposé du sel et n'ont pas chercher à le contourner.Expérience à refaire avec moins de sel.

Vous trouverez au niveau de l’élément interactif ci-contre, le travail réalisé par les mathématiciens.Dans un premier temps, les images sont extraites des vidéos (1 image par heure), dans un second temps, après sélection des paramètres nécessaires à l'étude du blob, les mathématiciens ont fait le contour du blob sur chaque image.Un travail long et minutieux.

subtitle here

Pourquoi le blob n'envahit-il pas le monde ?

Pourquoi le blob fait-il l'objet de recherches ?

les conséquences sur l'organisme d'un voyage dans l'espace

Quelle est la vitesse du Blob ?

Le comportement d’un corps dans l’espaceAu cours d'un voyage prolongé, l'espace provoque des changements physiologiques sur l'organisme. Un des facteurs est l'absence de pesanteur.Le comportement des musclesDans l’espace, les muscles et les os fondent : Dans l’espace, les muscles anti-gravitésont inactifs et cela provoque l'affaiblissement du squelette et l'atrophie des muscles. Ces problèmes ne disparaissent pas tout de suite au retour sur Terre*Muscles anti-gravité : sont responsables de maintenir chez l'individu une certaine position qui s'oppose à la force de gravité.Le comportement descellules de défenseLe système immunitaire dysfonctionne: Les Phagocytes*,ne fonctionnent plus normalement.les astronautes souffrent alors plus facilement d’infection.*Les phagocytes(Cellules qui nettoient le corps, les virus etc.… )Le cœurLe cœur, quant à lui, ralentit et rétrécit .Romane B et Sarah D

La vitesse du blob est de 1.5 mm à 1 cm/h lorsqu'il a très faim.

Le blob est placé au bas de la boîte, d'’un côté un flocon d’avoine à 2 cm de l’autre à 5.5 cmVa- t-il aller au plus près ou au plus loin ?

Les blobs sont tous allés au plus près.

Le blob est placé au bas de la boîte, d'’un côté il y a beaucoup de flocons d’avoine de l’autre il y en a peu.Vers quel côté va t-il aller?bien que ces blobs soient des clones, chacun a fait un choix différent: le premier a choisi plusieurs flocons, le deuxième les deux options d'un coup et le troisième un flocon.Il n'est donc pas possible de conclureLili O

le blob va -t-il choisir d'attaquer la boulangerie ou être au pain et à l'eau ?

ou

subtitle here

Trois largeurs de rivière sont réalisées dans la gélose une de 0.5 cm,une de 1 cm et de 1.5 cmle blob est déposé d'un côté de la rivière, les flocons d'avoine de l'autre.Après une halte au bord de l'eau les trois blobs ont traversé la rivière:

Le Blob sait -il "nager" ?