Want to make creations as awesome as this one?

No description

Transcript

GESTIONDE CLASSE

OUTILS

CANOPEETRE PROFFormations PAF

INDEX

GESTION DE CLASSE

Cerveau

La porte individuelle

Communication

Les règles

Colère

Routines de séance

Communicationbienveillante

Les erreurs

Les douces violences

4 informations

L'intelligence n'est pas figée dès la naissance, elle peut se développer.Le cerveau retient ce qu'il pense utile : intérêt de donner des objectifs.Le cerveau n'est pas multi-tâche "conscient"; il ne peut se concentrer que sur une seule tâche à la fois.Plasticité cérébrale : Le cerveau est constitué de neurones et de cellules gliales étroitement interconnectées. L'apprentissage modifie la force des connexions entre les neurones et modifie les réseaux neuronaux (apparition, destruction, réorganisation des synapses et des neurones.

à donner à propos du cerveau

Info

COMMUNICATION

Phrases courtes, sans répétition - Utiliser le "je"Parler doucement, voix lente et calme, silencesModifier sa voix selon les actionsBras le long du corps, souplesse, expression mains et bras(communication non verbale)Regarder dans les yeux et balayer tout l'auditoireSe préparer (organisation des pensées)Choisir le bon moment, différer la discussion si la tension monteProposer des choix pour favoriser la collaborationRecentrer sur les apprentissagesSe déplacer et chuchoter pour s'adresser à un élève en particulierTémoigner qu'apprendre est de l'ordre du plaisir

routines de seance

Les règles d'accueil : salle prête, affichage du contenu de la séance, place attribuée pour chaque élève (plan de classe modulable si besoin), ne pas prendre la place d'un absentPremier contact : demander à se ranger dans le couloir, entrée un par un, saluer chaque élève par son prénom, même accueil et même sourire pour tous les élèvesL'appel : même pour un petit groupe, les absents sont appelésLe menu du jour : présentation simple du programme, étapes et objectifs (à lire et à reformuler par les élèves )Des objectifs mesurables (réussite : oui ou non?)Bilan de la séanceReformulation systématique (compréhension?)Questionnaire de routine en début de cours(5 minutes pour l' amorçage de sujet)

les règles

Les règles ne doivent pas être une longue liste au risque de perdre leur sens.5 à 6règles générales, c’est déjà bien.Les règles peuvent être discutées et validées en cours d’année.En faire 2 ou3 au début puis, à l’usage, en ajouterLes élaborer avec les élèves pour leur meilleure application

communicationbienveillante

Lorsqu'un élève perturbe le calme de la classe, cela est lié à divers besoins qui mériteraient d'être verbalisés afin que l'enfant lui-même en prenne conscience et se responsabilise peu à peu.L'idéal serait de ne jamais écarter l'enfant afin qu'il ne se sente pas exclu (ou instaurer un endroit de défoulement en lui expliquant que c'est pour préserver le calme et non pour le punir).Offrez-lui de l'empathie afin de vous affirmer:"Je comprends ton besoin de te défouler, les cours sont longs et tu en as assez.Et tu sais de mon côté j'ai besoin de calme pour enseigner."

Une phrase à dire à un élève qui perturbe la classe

Info

cela ne blesse pas l'élèvecela l'incite à reconnaître son besoin et ceux des autres, son émotion tout en étant respectéil n'y a pas de mise à l'écart punitiveil s'agit d'une demande bienveillante visant à la sérénité de chaque membre de la classe, y compris la mienneAutre outil : Décrire des faits "Tu me gênes dans l'explication, tu nous arrêtes dans l'activité"Différer, s'éloigner, ne plus regarder l'élève, éviter le face à face.

la porte individuelle

Les élèves peuvent sortir s'ils sentent la vapeur monter ou lorsque survient un besoin d'une discussion qui n'a pas lieu d'être devant toute la classe.Dans le couloir, les échanges peuvent se faire dans le plus grand respect.

Info

Comment s'y prendre ?Inviter l'élève à l'extérieuren laissant la porte entrouverte et le rejoindre 2/3 minutes plus tard, le temps d'organiser le reste de la classe.Il est nécessaire de rester visible de tous les élèves sans sortir complètement de la classe, et conduire la discussion sur un temps très court (pas plus de 2 minutes).Si la discussion nécessite plus de temps, prévoir plus tard un échange dans la journée.Pour une intervention musclée le faire en chuchotant (les cris sont réservés aux situations dangereuses et encore) : pas de stress, efficacité insoupçonnée du message, respect des élèves.Eviter les mots assassins, "toujours, encore, jamais" qui blessent inutilement et font monter la pression.Faire des rencontres silencieuses : garder l'élève en récréation sans rien dire, l'élève va s'investir dans une solution, se responsabiliser . A ce moment-là discuter avec lui.

pour une expression saine de la colère

Exprimer des émotions fortes et désagréablesde façon inoffensive et respectueuse.Elle surgit quand ce qui est essentiel pour nous est menacé.La colère n'est pas synonyme de violence ou d'aggressivité.Nous avons le droit de nous fâcher sans nous sentir coupables et honteux.Les enfants peuvent supporter une colère saine qui dit : ma tolérance a des limites.On peut exprimer de la colère à condition de ne pas attaquer la personnalité ou le caractère de l'enfant.

Info

identifier nos émotions par leur noms'exprimer par des phrases commençant par "je" (je suis contrarié(e), je ressens de la colère...)faire passer l'intensité de l'émotion dans les mots sans chercher à la minimiser (je suis furieux(se), je suis franchement à cran, ça me révolte, je suis exaspéré(e)...)Identifier notre réaction interne et nos sensations (j'en ai la mâchoire serrée, le souffle coupé...)fournir la raison de la colère de manière descriptive et objective (quand je vous vois..., je suis...)dire ce qu'on aurait envie de faire (ça me décourage...j'ai envie de ...)donner des renseignements sur ce qu'il convient de faire à l'avenir pour éviter désagréments et conflits

LES ERREURS

les « douces violences »

Ce sont des paroles, des petits gestes, des soupirs, des regards que l’adulte utilise envers l’enfant, souvent sans mauvaise intention, mais qui engendre, par leur répétition, une insécurité affective et une perte de confiance.

Info

La bientraitance constante est difficile à maintenir (fatigue, contexte).Il est utile d'identifier les points de bascule où les postures dérivent.Les postures incontournables (au minimum)Se mettre à la hauteur de l’enfant pour lui parler (physique, intellectuelle, émotionnelle).Ne jamais le forcer.Lui laisser le temps et sa part d’autonomie.Maîtriser la parole au-dessus de la tête des enfants.Verbaliser nos actes et les anticiper, pour que l'enfant comprenne ce qu'il se passe.Se centrer sur le moment présent.Ne pas étiqueter.Ne pas comparerCroire en l’enfant et en ses compétences…

mAIS AUSSI...

LE TRAVAIL EN EQUIPE (pe plp dacs cpe ...)

fiche de suivi

Déterminer des objectifs afin de faire améliorer le comportement et/ou le travail dun élève, dans toutes les matières.Fiche :- à donner à chaque cours- à montrer par l'élève à ses parents et à faire signer

la communication avec les familles

Règles des trois + : plus de structure, plus de tolérance, plus de signes de reconnaissance positifsCartes couleur : se concentrer sur le travail, arrêter de bavarder, parler à voix basseCoin détenteMétéo émotionnelle, méditation, coloriage, respiration, aide à la concentrationObservation du moindre petit détail positif pour encourager l'envie de progresserLancer des défis à leur portée (gain de confiance)