Want to make creations as awesome as this one?

Transcript

Musique & Traditions

Le Sénégal

Organologie

Les
Percussions

Les
Cordophones

Les instruments traditionnels des Griots d'Afrique de l'ouest se divisent en 2 grandes familles dont voici quelques membres...

Les Cordophones

Vidéo

Vidéo

Kora

Vidéo

Riiti

Xalam

La kora
La kora, l'instrument des griots Mandingues, est une sorte de harpe faite d'une demi-calebasse tendue d'une peau de vache et d'un long manche avec 21 cordes.

Le xalam

C'est la guitare traditionnelle wolof. Il est constitué d'une petite calebasse sur laquelle on tend une peau de chèvre ou de vache et quatre cordes. Le Xalam est apparenté à d'autres instruments comme Le bolon qui a une sonorité plus grave et l'ékonting qu'on retrouve dans le Cassa au sud du Sénégal avec ses trois cordes.

Le riiti

Instrument de musique traditionnelle qu'on retrouve généralement chez les Peuls, le Riiti est une sorte de violon. Il est composé d'une petite calebasse en bois de beer ou kadd recouverte d'une peau de gueule tapée (mbëtt). Une tige en bois traverse la calebasse et sert de support pour fixer les cordes en queue de cheval. Il y a enfin l'archet toujours avec une corde en queue de cheval. La calebasse est trouée pour émettre les sons.

Le riiti accompagne ainsi les chansons pour toutes les cérémonies festives (naissance, mariage, baptême etc.).





Les Percussions

Vidéo

Vidéo

Vidéo

Sabar

Djembé

Tama

Le djembé

Le tambour djembé, originaire du pays mandingue, se trouve désormais dans toute l'Afrique de l'Ouest. Il est l'instrument-roi des ethnies Malinké, Soussou et Baga de Guinée. Au Sénégal, il fait désormais partie du bagage de retour de très nombreux touristes.

Évidé et sculpté en une seule pièce, il est recouvert d'une peau de chèvre tendue par un tressage de corde, qui est frappée à la main. Chaque musicien personnalise son instrument à son goût et certains y ajoutent des sonnailles métalliques (les sésé, séséké ou oreilles) pour lui donner un tintement métallique.

Le tama

Le tama est un petit tambour en peau de serpent ou de varan d'environ 40 cm de long, traditionnellement joué par les griots wolofs, sérères et mandingues en accompagnement du chant. Il se cale sous l'aisselle et se joue avec le bout des doigts et un petit bâton recourbé.

Le sabar

La musique des wolofs est jouée principalement avec le « neunde », tambour taillé dans un morceau de bois massif, en forme de mortier, et recouvert de peau de chèvre. La peau est tendue à l'aide de sangles et de tiges en bois. La percussion se joue à l'aide d'une baguette, qui donne une sonorité très caractéristique.

Le soliste est souvent accompagné par le thiol et le bang bang, instruments de la même famille. Les sabars et les tanebers (sabars du soir) sont pour les femmes l'occasion de se vêtir de leurs plus beaux boubous et de dévoiler leurs charmes par leur jeu de jambes.

Le sabar est aujourd'hui mondialement connu grâce à Doudou Ndiaye Rose, qui a composé un orchestre de « neunde » avec une cinquantaine de batteurs...




Musiques et danses ont toujours rythmé le quotidien des Sénégalais, avec une grande diversité suivant les régions et les ethnies. Elles se manifestent à l'occasion des cérémonies familiales (mariage, baptême, funérailles...), de séances d'animation et de loisirs nocturnes et durant les grandes fêtes d'initiation...

Chant Responsorial :
Dans les chants traditionnels, on entend très souvent un soliste et un
chœur qui se répondent comme dans un dialogue: c'est la technique du
chant responsorial.

Pour Aller plus loin...