Want to make creations as awesome as this one?

Transcript

ConjonctiveElle enveloppe la cornée et tapisse la face intérieure des paupières. Trait d’union entre le globe oculaire et les paupières, la conjonctive protège l’œil contre l’intrusion d’agents pathogènes et de corps étrangers. Étant donné qu’il s’agit d’une muqueuse, la conjonctive est recouverte d’un film hydratant, le film lacrymal. Si elle est presque transparente, elle est pourtant irriguée par d’innombrables vaisseaux sanguins.

CilsIls protègent l’œil contre l’intrusion de particules et d’une quantité excessive de rayons solaires. Les sourcils ont le même rôle. Ils servent également à empêcher que la transpiration salée dégouline du front jusque dans les yeux. Le liquide lacrymal fait lui aussi partie des forces de sécurité de l’œil, car il aide à évacuer les impuretés et autres agents pathogènes.

CornéeElle fait partie de la tunique externe de l’œil et est située juste devant la pupille. C’est là que viennent se positionner les lentilles de contact. La cornée est transparente, on dit qu’elle est la «fenêtre» du globe oculaire. Elle contribue à ce titre dans une très large mesure à la réfraction de la lumière dont nous avons besoin pour bien voir. Notre liquide lacrymal permet d’hydrater la cornée.

PupilleCe «trou noir» dans l’iris agit tel le diaphragme d’un appareil photo. Sa taille varie en fonction de l’intensité lumineuse. Plus la lumière est intense, plus la pupille se rétracte. Dans l’obscurité au contraire, elle se dilate. Les médicaments, les drogues ainsi que les maladies oculaires ou neurologiques peuvent entraver le réflexe pupillaire normal.

IrisIl fait partie de la tunique moyenne de l’œil. L’iris contient de la mélanine, un pigment qui lui donne sa couleur. De forme ronde, il est pourvu en son centre d’un orifice, la pupille. De petits muscles à l’intérieur de l’iris régulent sa taille et définissent la quantité de lumière qu’il laisse passer.

Corps ciliaireIl constitue une partie annulaire de la tunique moyenne de l’œil qui sert à la suspension du cristallin. Le corps ciliaire joue sur la puissance de réfraction du cristallin, et donc sur notre vision de près et de loin. On parle d’accommodation. Le corps ciliaire participe en outre à la production de l’humeur aqueuse, qui apporte à l’œil les nutriments dont il a besoin. Il ne faut pas confondre l’humeur aqueuse avec le liquide lacrymal, qui se forme dans les glandes lacrymales.

CristallinIl a la forme d’une lentille et est transparent. Situé juste derrière la pupille et l’iris, le cristallin est relié au corps ciliaire par des fibres. Chez les personnes jeunes, le cristallin est élastique. En fonction de la tension du muscle ciliaire, la courbe et la puissance de réfraction du cristallin varient. C’est ce qui permet de voir de près et de loin. À l’image de l’arbre qui accumule les cernes au fil des ans, le cristallin épaissit avec l’âge. Il perd alors en flexibilité et sa capacité de focalisation diminue. Si sa transparence est affectée, c’est-à-dire si le cristallin devient trouble, même le recours à une correction visuelle ne permet aucune amélioration de la vue. C’est la maladie la plus fréquente du cristallin. On l’appelle cataracte. .button { border: none; border-radius: 8px; color: #ffffff; padding: 12px 18px; text-align: center; text-decoration: none; display: inline-block; font-size: 18px; font-weight: 400; margin: 16px 0px; cursor: pointer; } .button:hover { background-color:#2CA89C; } .button:active { position:relative; top:1px; } .button1 {background-color: #009688;} En savoir plus

Corps vitréComposé d’une substance transparente et gélatineuse, le corps vitré remplit l’intérieur du globe oculaire. Il arrive parfois que l’on perçoive certaines fibres du corps vitré comme des petites particules flottantes, également appelées «mouches volantes».

MaculaÉgalement appelée tache jaune, la macula est la zone de la rétine qui se trouve au centre du système optique et qui est caractérisée par une concentration maximale de cônes. C’est également là que la résolution est la meilleure. La macula est donc aussi l’endroit où notre vue est la plus aiguisée. La dégénérescence maculaire liée à l’âge (DMLA) est une maladie fréquente. .button { border: none; border-radius: 8px; color: #ffffff; padding: 12px 18px; text-align: center; text-decoration: none; display: inline-block; font-size: 18px; font-weight: 400; margin: 16px 0px; cursor: pointer; } .button:hover { background-color:#2CA89C; } .button:active { position:relative; top:1px; } .button1 {background-color: #009688;} En savoir plus

Nerf optiqueIl est l’un de nos douze nerfs crâniens. Il transmet directement les perceptions de la rétine au cortex visuel primaire dans le cerveau. On appelle «trou optique» l’endroit par lequel il sort de la rétine, car aucune information visuelle ne peut y être traitée. L’affection du nerf optique la plus courante est le glaucome. S’il n’est pas soigné, il peut conduire à la cécité. .button { border: none; border-radius: 8px; color: #ffffff; padding: 12px 18px; text-align: center; text-decoration: none; display: inline-block; font-size: 18px; font-weight: 400; margin: 16px 0px; cursor: pointer; } .button:hover { background-color:#2CA89C; } .button:active { position:relative; top:1px; } .button1 {background-color: #009688;} En savoir plus

SclérotiqueElle est la partie blanche et opaque de l’œil. Constituée de tissus conjonctifs, elle confère au globe oculaire sa stabilité. C’est sur la sclérotique que sont fixés les six muscles oculomoteurs.

ChoroïdeElle fait partie de la tunique moyenne de l’œil et abrite de nombreux vaisseaux sanguins, qui assurent la nutrition de la rétine. Dans la choroïde, des pigments bruns et noirs empêchent la réflexion de la lumière dans l’œil.

Muscles oculomoteursL’œil humain est animé par six muscles. S’ils ne fonctionnent pas de manière synchrone, par exemple parce qu’un muscle est trop fort ou trop faible, ils peuvent conduire à des défauts d’alignement, c’est-à-dire à des strabismes.

RétineElle fait partie de la tunique interne de l’œil et contient des photorécepteurs, que l’on connaît sous le nom de bâtonnets et de cônes. Les cônes sont responsables de la vision diurne (de jour), de la perception des couleurs et de la résolution optique. Ils sont situés dans la région centrale de la rétine. Les bâtonnets en revanche se trouvent dans la zone périphérique de la rétine. Ils sont responsables du champ de vision et sont nécessaires à la vision nocturne. Ils perçoivent les différents niveaux de luminosité et assurent la détection des mouvements. La rétine est ainsi capable de s’adapter à la luminosité. On parle d’adaptation rétinienne.