Want to make creations as awesome as this one?

Dossier pédagogique sur le spectacle Perikopto

Transcript

La Débordante CieEcriture et mise en scèneAntoine Raimondi et Héloïse Desfarges

Dossier pédagogiquePerikoptô

PERIKOPTÔTragédie pour quatre comédien.nes et un soulèvement – création 2020Texte et mise en scène Antoine Raimondi et Héloïse DesfargesAvec Toma Roche, Audrey Mallada, Julien Prevost, Aline VaudanProduction La Débordante compagnieDurée 1h35À partir de 12 ansDossier pédagogique 3ème-Lycée réalisé par Virginie Ruault, professeure-relais auprès du théâtre de la Passerelle de Gapvruault@ac-aix-marseille.frDisciplines Français, EMC, Géographie, SES, Sciences poloitiques, Philosophiewww.ladebordante.com

Sommaire

1. Résumé

8. Intimités artistiquesémissions radiophoniques

2. Note d'intention des artistes

3. Ecriture

4. Esthétique

6. Video

7. Pistes pédagogiques

9. Bibliographie

5. Générique

Ce qui m'est dû

Perikoptô

Thématiques / Eléments du programme

Avant le spectacle

Après le spectacle

Julia Dantec est une mère de famille sans histoire. Un mardi d’avril, elle bascule dans ce qui semble être de la folie et commet un acte dramatique et incompréhensible dans une agence Pôle Emploi.Philippe Dorgeval est un homme politique qui a gravi tous les échelons jusqu'à devenir le plus jeune premier ministre de l'histoire de la 5ème République. Rattrapé par les différentes affaires qui ont marqué son parcours, il va tout faire pour que le cas de Julia Dantec n’enflamme pas le pays dont il a la charge.

Résumé

" Un an après la sortie de Ce qui m’est dû, créé en 2014, s’est déroulé à Paris un événement dans lequel nous avions mis beaucoup de nos espoirs militants : la COP21. Réunissant tous les chefs d’états de la planète, ce sommet avait pour objectif de mettre en place un accord international contraignant pour limiter le réchauffement climatique. Ce sommet fut globalement un échec. C’est à ce moment-là que l’envie, le besoin et finalement l’idée d’un nouveau spectacle sur les mécanismes de compréhension et d’appropriation des enjeux politiques a commencé à émerger. Perikoptô a pour objectif de s’emparer de ces questions récurrentes : d’où vient cet immobilisme, ce sentiment d’isolement, cette sensation que tout changement structurel est impossible ?Le jeu de miroir entre les deux personnages, Julia Dantec et Philippe Dorgeval, permet de dessiner le contour d’un pays au bord de la rupture sociale et écologique, et de poser une question : comment en sommes-nous arrivés là ?Il s'agit d'observer comment le langage néo-libéral s'est insinué dans l'intimité de ces deux personnages, comme dans la nôtre, disqualifiant petit à petit le vocabulaire nous permettant de penser le collectif, le commun, les classes sociales et nos possibilités d'émancipation. Une langue en passe de devenir la nouvelle culture mondiale, et qui détruit tout (Koptô) autour d’elle (Peri)."

Note d'intention : pourquoi cette création ?

"C’est la variété des tons employés qui ouvre la possibilité d’une compréhension intime d’une situation : l’enchaînement de portraits tourne au pathos et ne permet pas de comprendre la globalité du problème, l’amoncellement de chiffres lasse et nous prive d’empathie. En revanche lorsque les deux se mêlent, nous sommes capables d’appréhender le sujet, tant intellectuellement qu’émotionnellement. Pour cette raison cette pièce utilise plusieurs registres et adresses : la tragédie, le conte et l'adresse directe.""L'utilisation de la fiction nous permet de créer des personnages symboliques, à la fois sensibles et représentatifs des conflits d'intérêt non traités par notre société et qui aujourd'hui menacent de déstabiliser notre organisation commune.""Cette pièce qui a pris au fil de l'écriture la forme d'une tragédie a trouvé une forme de résolution dans l'élan des corps, qui s'ils s'écrasent parfois, finalement résisteront et se soulèveront."

Ecriture

" Comme dans les précédents spectacles le décor est simple : table, chaises, portants, quelques cartons contenant les accessoires. Ici le nécessaire découpage de l’espace, la hiérarchisation des paroles, les focus et le cadrage (dans le sens télévisuel du terme) sont assurés par la lumière et la création sonore."

Esthétique

Ecriture et mise en scèneHéloïse Desfarges : Chorégraphe, danseuse, metteuse en scène. Tango, swing, bals populaires, théâtre physique. Collectifs, Curry Vavart, La Débordante Cie. Méthode Laban au CNSMDP 2011.Antoine Raimondi : Acrobate, comédien, metteur en scène. Formé au CNAC en 2005. Tango, bals populaires, théâtre physique, Christophe Huysman, La Débordante Cie. Recherches sur le climat, conférences.JeuToma Roche : Comédien, slameur et chanteur. Formé avec Les Enfants Terribles. A joué avec Michel Lopez, Maxime Leroux, Pio Marmaï, Benjamin Villemagne. Matchs d’improvisation, slam dans la rue, one man show.Audrey Mallada : Comédienne, vidéaste, directrice de compagnie. Formation Luc Faugère, Sanford Meisner à New York. Dirige et joue dans la compagnie AIAA (Argent pudeur et décadence).Julien Prevost : Comédien théâtre, cinéma et télévision. Formé au court Florent. Joue pour Guillaume Nicloux et Léos Carax. Projets hors normes et en espace public avec le GK Collective. Comédies musicales.Aline Vaudan : Comédienne formée au Conservatoire de Genève et à l’Ecole Claude Matthieu à Paris. Clown, improvisation, chant, jazz. Créations collectives avec le Grand Colossal Théâtre. (Batman contre Robespierre, Jean-Claude dans le ventre de son fils).

Générique

Vidéo : teaser

Ce qui m'est dû, création de 2014

Vidéo : teaser

Perikoptô, création de 2020

- Tragédie- Théâtre citoyen, engagé, politique- Ultra-libéralisme : système politique libérale et conséquences sociales- Puissance du langage- Effondrement : crise sociale et écologique

Pistes pédagogiques

Thématiques / Notions

- SES, 2de/1ère : Comment se construisent et évoluent les liens sociaux ? Comment l'assurance et la protection sociale contribuent-elles à la gestion des risques dans les sociétés développées ?

Pistes pédagogiques

Eléments du programme (source Eduscol)

- Français, 3ème : Agir dans la cité : Individu et pouvoir

- EMC, 1ère : La société. Axe 1 : Fondements et fragilités du lien social (Comment les fondements du lien social se trouvent aujourd’hui fragilisés ?)

- Français, 2de : Le théâtre du XVIIe au XXIe siècle

- Français, 1ère : Le théâtre du XVIIe au XXIe siècle, Parcours : crise personnelle, crise familiale (dans le cadre de l'étude de l'oeuvre Juste la fin du monde de J-L Lagarce)

Pistes pédagogiques

Avant le spectacle...

En cours de Français, aborder les notions de tragédie, d'engagement et de mise en scène.Inviter les élèves à aborder le spectacle Perikoptô avec ces questionnements :- En quoi cette pièce est-elle une tragédie ?- En quoi est-elle une pièce engagée ?- Quels sont les choix de mise en scène ? - Comment la tragédie se vit-elle aussi au travers des corps ?

Pistes pédagogiques

Avant le spectacle : Ambiances sonores

Faire écouter un extrait de scène aux élèves. Questionnement possible :- A votre avis, de quoi va parler la pièce ?- Comment imaginez-vous les personnages ?- Comment imaginez-vous la mise en scène de cet extrait ?

Adresse au public"Entre nous"

Première journée chez Amazon

Dispute entre soeurs (le personnage de Julia est interpété par Julien Prevost)

Le 1er ministre pris à partie

Le 1er ministre et sa conseillère

Le 1er ministre et sa femme de ménage

Activité d'écriture : Plaidoyer / Réquisitoire- Vous prenez la défense de Julia Dantec. Ecrivez votre discours.- Vous êtes un opposant politique à Philippe d'Orgeval. Ecrivez votre discours.

Pistes pédagogiques

Après le spectacle : Français (3°- Lycée)

Activité d'oral : organiser un débat- L'acte de Julia Dantec est-il légitime ?

Activité d'oral : organiser un débat télévisé entre Philippe d'Orgeval et un opposant politique- Les chômeuses manifestent : ont-elles raison ?

CONSEILS POUR RÉDIGER PLAIDOYER / RÉQUISITOIRECes deux genres s’inscrivent dans le genre plus large du DISCOURS.Définition: Un discours est un texte prononcé par un orateur devant un auditoire.Le plus souvent, le discours a pour but de :- convaincre (= faire partager un point de vue en s’adressant au raisonnement, à la réflexion, à la logique du destinataire) ;- persuader (= obtenir l’adhésion du destinataire en s’adressant à ses émotions, ses sentiments).Définition de ces 2 types de discours :Plaidoyer = discours prononcé devant un tribunal pour défendre quelqu’un. Plus largement, un plaidoyer est un discours qui consiste à défendre un droit, une cause, un principe, une opinion. Il s’apparente au genre de l’éloge. On s’attachera donc à privilégier le vocabulaire mélioratif et on fera appel à la pitié en recourant au registre pathétique.Réquisitoire = discours prononcé devant un tribunal pour accuser quelqu’un. Plus largement, un réquisitoire est un discours qui consiste à critiquer, à dénoncer, à sanctionner (à l’aide d’arguments) une réalité sociale, une institution… Il s’apparente au genre du blâme. On s’attachera donc à privilégier le vocabulaire dépréciatif et on cherchera à susciter la colère et l’indignation de l’auditoire.Quelques règles d’écriture pour le discours :→ Faire apparaître l’implication de celui qui parle grâce à :des marques de la 1ère personnedes indices de l’espace et du temps qui situent l’énoncé par rapport à celui qui parle (« ici », « demain »...)des procédés de modalisation : celui qui parle évalue ce qu’il dit en le situant dans le domaine du probable (« il arrivera peut-être un jour que… »), du souhaitable, du doute, du certain…un vocabulaire subjectif→ Faire apparaître la présence d’un destinataire grâce à :des apostrophes qui interpellent l’auditoiredes marques de la 2° personne→ Assurer la progression argumentative pour convaincre=> plan logique marqué par :des procédés d’annonce et de rappel (annonce de l’idée avant son développement, rappel de l’idée après son développement)des connecteurs logiques qui permettent de relier deux idées dans une phrase, deux phrases entre elles, deux paragraphes.→ Utiliser les procédés de la persuasion :l’injonction qui donne un ordre ou qui pousse à agirl’interrogation rhétorique : l’orateur pose une question à laquelle il apporte lui-même la réponse, conduisant le destinataire à réfléchir avec luiles procédés rhétoriques propres au style oratoire : parallélismes, rythmes binaires ou ternaires, les anaphores, les métaphores frappantes, les hyperboles…la période : c’est une longue phrase rythmée employée pour évoquer une idée importante ; elle se caractérise par une partie montante (= protase), jusqu’à un sommet (= une acmé) et une partie descendante (= apodose) ; l’intérêt de la période est de créer un effet de souffle en tenant l’esprit de l’auditeur en suspens dans l’attente de la retombée de la phrase.Ex : « Nous venons, écrivains, peintres, sculpteurs, architectes amateurs passionnés de la beauté, jusqu'ici intacte, de Paris, / protester de toutes nos forces, de toute notre indignation, au nom du goût français méconnu, au nom de l'art et de l'histoire français menacés, / contre l'érection, en plein cœur de notre capitale, de l'inutile et monstrueuse Tour Eiffel, / que la malignité publique, souvent empreinte de bon sens et d'esprit de justice, a déjà baptisée du nom de "Tour de Babel".» (article publié dans Le Temps, 14 février 1887). On pourrait contracter cette phrase en une formulation non oratoire : « Nous protestons contre l'érection de la Tour Eiffel. » Mais cette formulation est bien moins percutante. C’est dans cette différence qu’apparaît le pouvoir de l’éloquence.

Pistes pédagogiques

Après le spectacle : Français (3°- Lycée)

Revenir sur les choix de mise en scène- un décor dépouillé, quelques chaises : la Compagnie souhaite limiter son empreinte environnementale en voyageant en train, être cohérente entre le propos tenu dans la pièce et la forme. Cela lui permet aussi de jouer en extérieur.- la symbolique des corps : ils sont écrasés, comme la société néo-libérale qui broie les individus, mais ils ont aussi la force de résister et de se relever, comme le montre la danse finale.

Pistes pédagogiques

Après le spectacle : Français (3°- Lycée)

Jouer une scène de la piècePour inciter les élèves à réfléchir aux enjeux de tout choix de mise en scène

Première journée chez Amazon.

Dispute entre soeurs.

Au commissariat.

Grille d’évaluation des compétencesA+AECANAJe connais mon texte par cœurJe mets le ton en respectant les sentiments des personnagesJe propose une mise en scène (gestes, déplacements, accessoires...)

AmazonDans un entrepôt. Julia Dantec se tient face à la manager, d’autres employés sont présents.Manageuse 1 -Bonjour à tous, est-ce que les nouveaux peuvent se regrouper devant moi s’il vous plait ? Voilà, bonjour, bienvenue. Je suis Sandra, votre welcome manager pour la journée. Alors tout le monde a bien déposé ses affaires au vestiaire ? Vous avez survécu à votre arrivée ? Ne vous en faites pas, demain le problème devrait être réglé haha ! Bon vous allez faire une visite rapide de l’entrepôt avec Jérôme et ensuite on va s’y mettre, c’est d’accord ? Alors, pendant la visite, n’hésitez pas à poser des questions pour être sûrs d’avoir tous les repères dont vous aurez besoin pour ne pas vous perdre. Ici, c’est grand. Y a 3 niveaux et chaque niveau fait la taille de 7 terrains de foot professionnel. Vous aimez le foot ? Le sport ? Super ! Parce qu’ici, on marche environ 25 kms par jour donc ça va vous faire des économies sur votre abonnement à la salle de gym haha !Alors sachez que tout le monde ici a commencé en bas de l’échelle, mais si vous écoutez bien vos managers si vous vous investissez suffisamment, l’entreprise vous le rendra, et vous aurez peut être la possibilité d’avoir un CDD d’un an renouvelable ! Okay ? Et tout ça, c’est l’expression du rêve d’un seul homme : M. Bezos. Il est parti de rien, il a cru en son rêve, et aujourd’hui on est 700 000 dans le monde répartis dans 175 centres logistiques et on a fait 5 milliards de livraisons l’année dernière. Ici, un camion part de l’entrepôt toutes les 2 minutes 30. Mais on peut faire encore mieux !Allez, à vos chariots, prêts ? … Partez !En prenant Julia à partAlors Julia je vais rester un peu avec toi pour t’expliquer comment ça marche et puis je te laisserai en autonomie avant de revenir faire un point avec toi. Okay ? Super ! Alors tu as ton scanner, ton chariot. Première chose tu scannes ton chariot, voilà, c’est pour que la machine sache que tu es là et que tu as pris un chariot. Tu poses une caisse dessus et tu la scannes. Super ! Ici il y a des codes barres partout ! Sur les caisses, les étagères, le mobilier, les postes de travail, sur les articles, Partout. Donc dès que tu bouges quelque chose tu le scannes. Si jamais tu as la moindre question tu n’hésites pas, tu vas voir un manager, gilet orange, et tu lui demandes. Okay ? Ça va aller ! Bon maintenant je te laisse, à tout à l’heure.Julia reste seule au milieu de l’entrepôtManageuse 1 -C’est la fin de la journée, merci. Bravo à tous, vous pouvez être fiers de vos performances. Pour ceux dont les objectifs ne sont pas encore atteints, ne vous découragez pas, écoutez les managers, prenez exemple sur les collègues, vous allez y arriver. Et surtout mangez équilibré et dormez suffisamment. On fait pas la fête en milieu de semaine, hein!Allez, à la fouille !

DisputeJulia Dantec et sa sœur Audrey se font face, debout dans le salon. L’ambiance est tendue. Dehors, il fait gris. Peut être que l’orage approche.Audrey – Mais encore heureux qu’ils t’aient virée !JuliaDantec– T’as pas le droit de dire ça !Audrey –On parle d’une multinationale – dont soit dit en passant le PDG est l’homme le plus riche du monde – qui ravage tout sur son passage, et les gens acceptent de participer au massacre pourquoi ?...Julia – Pour payer leurs factures !Audrey – Exactement, parce que c’est l’immédiat qui compte et tant pis si on fout tout en l’air.Julia – T’en fait pas un peu trop là ? D’accord c’est peut être pas la boite la plus vertueuse du monde mais c’est pas… je sais pas moi, je fabriquais pas des missiles.Audrey –Et quand ils te proposeront d’en fabriquer tu diras quoi ? Tu diras « J’ai pas le choix », « C’est pas de ma faute », « Moi j’y peux rien, c’est que mon travail...Julia – Et toi ? T’es quand même bien contente que des gens cotisent pour te payer ton RSA. Ça va ? C’est pas trop fatiguant de profiter du système ? T’es gentille ma petite sœur, mais tu me donnes pas de leçons !Audrey – Parce que tu crois que c’est moi qui profite du système ? Je touche 400€ par mois, ça paie à peine mon loyer Pour le reste, je me débrouille et j’accepte cette situation parce que ça me laisse du temps pour faire des choses utiles. Et je te promets que je compte pas mes heures.Julia – Moi aussi je faisais quelque chose d’utile. Et puis je me suis retrouvée au chômage. Je ne l’ai pas décidé.Audrey – Et pourquoi tu t’es retrouvée au chômage ?Julia – ….Audrey – Tu te souviens plus ? Tu me l’as dit ! On était là ! Juste avant que la librairie ferme. Tu m’as dit : « de toute façon les gens achètent leurs bouquins sur Amazon maintenant »Julia – ….Audrey – Et tu as quand même été bosser pour eux.Julia –Je n’ai pas eu le choix, c’était ça ou j’étais radiée.Audrey– Et en plus, tu es rentrée pour remplacer des grévistes...Julia – J’étais pas au courant.Audrey– Quand tu les as enjambés pour entrer dans l’entrepôt, ça a bien du percuter, non ?Julia – Audrey, arrête.Audrey – Non j’arrête pas. Tu vois pas le monde autour de nous ? Tu te rends pas compte de ce qu’il se passe ? On est en mars, il fait 10 degrés au dessus de la normale. Chaque année qui passe est déclarée « année la plus chaude jamais enregistrée », il y a des centaines d’espèces qui disparaissent chaque jours, c’est une putain d’extinction de masse !, l’Afrique se transforme en désert, on coule des bateaux de migrants par dizaines, et y’a jamais eu autant de milliardaires. On est dans un avion qui est en train de se crasher, et tout le monde fait semblant de pas voir, toi tu fais semblant de pas voir.Julia – Et toi t’as vu, toi tu sais ! T’as compris, et ça te rends heureuse, hein ? Toi t’es peut-être une sainte. Mais moi j’ai des gosses, et j’ai pas le choix !Audrey – Non. T’as peur. T’as peur de perdre ton confort, ta maison, de plus pouvoir faire le plein de ta bagnole. T’as peur d’avoir honte devant tes voisins parce que vous avez plus les moyens de réparer ton portail télécommandé à la con qui se bloque tout le temps. T’as peur de pas pouvoir payer les études de tes enfants. Donc, tu enchaînes des jobs à la con qui te rendent malade... C’est absurde.Julia – C’est absurde, mais c’est comme ça.Audrey –Ils ont trouvé la carotte parfaite. T’as tellement peur de perdre ton chômage que t’es obligée d’accepter n’importe quoi, à n’importe quel prix. C’est pas tenable.Julia –On dirait que tu commences à comprendre.Audrey –J’avais bien compris, merci. Mais on dirait que c’est toi qu’as pas encore compris. Si on arrête pas tout, là, maintenant, peu importe ce que tes mômes feront comme études ils vont passer leur vie à chercher à bouffer et à fuir les sécheresses ou les inondations.Julia – Mais qu’est ce que tu veux que j’y fasse, moi ? Va en parler aux autres mais arrête de me faire chier avec ça ! Toi tu sais pas ce que c’est de faire un boulot qu’a aucun sens, de se sentir humiliée en permanence, vide, d’avoir le sentiment que t’existes même plus. Tu sais pas ce que c’est de passer des heures au téléphone pour essayer d’avoir un rendez-vous avec un conseiller pôle emploi de merde, mais personne te répond, c’est la machine qui te parle et qui t’envoie poliment te faire foutre. Tu sais pas ce que c’est de faire une putain de dépression et d’avoir juste envie de crever mais tu crèves pas parce que t’as tes enfants qui comptent sur toi et tu veux pas leur rajouter ça en plus du reste !Audrey – …Étienne –(Il rentreaccompagné d’un voisin) ...tu peux leur acheter des trucs, mais pas leur ramener si ils déconnent, ils font plus le service après vente. Donc c’est comme pour la free box, t’appelle un numéro surtaxé, qui répond jamais, ou bien tu le renvoies, mais à tes frais. J’te jure, j’étais fou !Ah salut Audrey, ça va ? Euh, tu connais Loïc ? Il habite la maison à l’angle. Tu restes dîner ? ... (en regardant Julia)Salut ma belle. Ca va ? ... Vous vous êtes engueulées ? Bon, un apéro, un peu de musique, ça va faire du bien à tout le monde. « Ok google, playlist apéro » !

Au commissariatDans un commissariat du centre ville, une bassine recueille une fuite d’eau dans le couloir et la peinture fait des cloques derrière le bureau du commissaire.Commissaire – Monsieur Clément, asseyez-vous s’il vous plaît.Étienne–Est-ce que ma femme va bien ?Dans la voiture ils m’ont dit juste dit qu’elle avait fait quelque chose de grave…Commissaire – On va essayer de démêler ça ensemble si vous voulez bien. Asseyez vous. [Il s’assoit]A quelle heure avez vous vu votre femme pour la dernière fois ?Étienne –Je suis parti à 8h15, elle devait accompagner notre fils à l’école. Qu’est-ce qui s’est passé ?Commissaire – Contentez-vous de répondre à mes questions.Étienne –Je veux savoir ce qui se passe maintenant ! Dites-moi comment elle va !Commissaire – On se calme tout de suite là. Rasseyez-vous ! Asseyez-vous ! Merci. Il se passe que votre femme a saccagé l’antenne du pôle emploi ce matin. Elle a blessé l’agent de sécurité qui tentait de s’interposer, monsieur ... Dialo, qui est actuellement à l’hôpital dans un état grave, et pendant que ça tournait à l’émeute, votre femme s’est enfuie figurez vous. … Qu’est-ce qu’elle devait faire après avoir déposé votre fils ?Étienne –…Elle avait rendez vous au pôle emploi ... à 10h.Commissaire – Elle vous a semblé agitée ce matin ?Étienne –Elle était un peu nerveuse oui. Elle… elle a perdu ses droits. Il y avait un problème sur le site, elle a pas pu faire sa déclaration a temps et elle s’est fait radier… Elle avait rendez vous pour essayer de régler le problème… Mais c’est pas possible elle n’a pas pu…Commissaire –Monsieur Clement, les faits ont été filmés, votre femme a été formellement identifiée par la conseillère qui la recevait, et elle a oublié son sac sur place. Il n’y a aucun doute sur sa culpabilité. Maintenant mon travail à moi c’est d’essayer de comprendre ce qui s’est passé et de la retrouver au plus vite pour la livrer à la justice.Étienne –Vous en parlez comme si c’était une criminelle…Commissaire – ...Est-ce qu’elle est affiliée à un parti politique ? Un syndicat ?Étienne –Non.Commissaire – Un mouvement d’extrême gauche quelconque ?Étienne –Mais non !Commissaire –La marche des chômeuses ? …Ça vous fait rire ? Je crois que vous ne saisissez pas bien la gravité de la situation.Étienne –C’est vous qui ne saisissez pas ! Julia… Elle veut un boulot c’est tout, elle tourne en rond à la maison, on lui propose que des jobs minables, on a plus de fric… elle a pété un plomb c’est tout. Alors elle va … s’excuser auprès de la conseillère... le vigile… on va rembourser la casse… mais c’est pas la peine de … faire des théories … comme si c’était une terroriste, c’est n’importe quoi là.Commissaire – Quels types de relations entretient-elle avec sa sœur ? Audrey Dantec, c’est bien sa sœur ?Étienne –Je ne comprend pas, Audrey était au pôle emploi aussi ?Commissaire – Pouvez-vous répondre à ma question s’il vous plaît ?Étienne –Oui c’est sa sœur, On s’entend bien avec elle, on est différent, mais…Commissaire–Est-ce que vous êtes au courant des fréquentations d’Audrey Dantec, des actions qu’elle mène ?Étienne –On sait qu’elle participe à beaucoup de manifestations, elle est très militante… voilà.Commissaire – Ok. Pensez-vous qu’Audrey aurait pu organiser tout ça, pousser votre femme à faire ce qu’elle a fait ?Étienne –Mais rien du tout, c’est du délire là, elle a pété un plomb je vous dit, c’est tout, fin de l’histoire, pas la peine d’appeler le GIG…Commissaire – Vous avez écouté les informations récemment monsieur Clement ? Vous savez ce qu’il se passe en ce moment ? Tous les samedis on a des manifestations. Vous êtes passés en ville ? On dirait la Tchétchénie ! Ils ont saccagé la préfecture, pillé les magasins, incendié des véhicules de Police. La marche des chômeuses vient de squatter le chantier de la rocade de contournement de la ville, et comme par hasard, deux jours plus tard on a une femme « sans histoire » qui est quand même la sœur d’une activiste bien connue par nos services, qui « pète un plomb » dans un pôle emploi. On a visionné les vidéos de surveillance, votre femme monte sur un bureau et commence à jeter du matériel à travers les vitres, ensuite elle hurle quelque chose aux autres chômeurs, il y a 20 personnes qui se lèvent comme un seul homme et qui ravagent tout, tout ! La scène est filmée par plusieurs téléphones c’était il y a 3 heures et ça a déjà fait 50 000 vues sur YouTube ! A l’heure qu’il est, la marche des chômeuses a dû publier un communiqué pour soutenir l’action de leur « camarade chômeuse » et moi je pense -mais ce n’est que mon avis-, que dans la semaine on va avoir des attaques de pôle emploi dans tous le pays et que le président va transférer le pouvoir de Police à l’armée parce que nous on ne pourra plus rien gérer ! Elle est où ?Étienne –Je sais pas.Commissaire –Elle est où ?Étienne –Mais j’en sais rien ! Elle est sur répondeur. Mais elle va rentrer à la maison et elle va s’expliq…Commissaire –J’espère pour elle, parce que là, avec le déluge des derniers jours, on a des glissements de terrains aux Réaux, je vous cache pas qu’on a autre chose à faire que de courir après des chômeuses dépressives qui font du kung fu.Étienne –…Commissaire –Allez. Duval ! Raccompagnez monsieur.

Vers une société plus justeModalité : Travail de groupeVous êtes membre du conseil municipal des jeunes de votre commune. Vous devez concevoir 5 propositions concrètes favorisant la justice et l'égalité sociale au sien de la commune.

Pistes pédagogiques

Après le spectacle : EPI Français-EMC (3°)

Lectures écho :- Jean-Paul Sartre, Les Mains sales, 1948- Albert Camus, Les Justes, 1949

Pistes pédagogiques

Après le spectacle : Français (Lycée)

Ces pièces posent la question de la violence politique et de sa légitimité, de l'engagement révolutionnaire, du pragmatisme politique.

Debout les femmes ! de François Ruffin et Gilles Perret Ce film documentaire sorti le 13 octobre 2021 entre en résonnance avec les thématiques de Perikoptô :- manque de reconnaissance, mépris de classe- engagement en politique

Pistes pédagogiques

Après le spectacle : Français - EMC- SES (Lycée)

Intimités artistiques

Emissions radiophoniques enregistrés en 2020 (lors du confinement) où les auteurs et comédiens de Perikoptô parlent de la pièce et de leurs intentions :

Emission 1 : autour du thème de l'écologie et de notre rapport à la nature

Emission 2 : autour des thèmes de la lutte des classes et de la politique

Bibliographie

Les penseurs qui ont nourri la réflexion des auteurs de Perikoptô :- Pierre Bourdieu, La Distinction, 1979- Noam Chomsky et Edward S. Herman, La Fabrication du consentement, 2008- Guy Debord, La société du spectacle, 1967- Anselm Japp, Les Aventures de la marchandise. Pour une nouvelle critique de la valeur, 2003 Crédit à mort: la décomposition du capitalisme et ses critiques, 2011- Michel Pinçon et Monique Pinçon-Charlot, Sociologie de la bourgeoisie, 2000La Violence des riches, 2013- Jean-Marc Jancovici, conférences autour de l'énergie et du changement climatique.- Pablo Servigne et Raphaël Stevens , Comment tout peut s'effondrer, 2015