Want to make creations as awesome as this one?

Transcript

Paysage informationnel

Contexte de production

Le contexte de production détermine les caractéristiques des contextes d’édition et de diffusion. Dans le contexte de production on peut distinguer 6 espaces sociaux de production de l’information : scientifique et technique, professionnel, institutionnel, associatif, commercial ou industriel, individuel.


Contexte de diffusion

Contexte d'édition


Scientifique


Professionnel


Institutionnel


Associatif


Commercial ou industriel


Individuel

Que peut-on retenir sur l’usage de ces termes dans les opérations d’évaluation de la qualité de l’information ?

Le terme de pertinence ne pose pas de problème particulier. La fiabilité de l’information se réfère plutôt à la qualité des émetteurs de l’information. La validité de l’information est une valeur reconnue à l’information elle-même. On ne parle pas d’information fiable, mais d’information valide. La crédibilité de l’information renvoie largement à la fiabilité de l’information en y rajoutant la prise en compte du contexte éditorial.

Au final le processus d’évaluation de l’information requiert que celle-ci soit clairement identifiée, y compris bien sûr avec le repérage des genres de l’information en lien avec le document, et que la validité de l’information soit reconnue à partir de critères de repérage et d’analyse de la qualification des auteurs, de leurs intentions et des institutions qui la produisent, l’éditent et la diffusent, en lien avec sa pertinence.

Autrement dit nous proposons de conserver les termes d’identification, de validité et de pertinence pour guider les élèves et les étudiants dans l’évaluation de la qualité de l’information.

Le paysage informationnel désigne la trajectoire de l’information dans son environnement c’est-à-dire la manière dont l’information est organisée, traitée et diffusée. Il se caractérise par des contextes de production, d’édition et de diffusion de l’information.

La connaissance du paysage informationnel contribue à la construction d’une culture de l’information.

Elle outille l'évaluation de la qualité de l'information avec la possibilité de combiner de différentes manières les notions enseignées en étudiant les caractéristiques des trois contextes.


Par exemple :

Contexte de production → notion information et genres de l’information

Contexte d’édition → notion document

Contexte de diffusion → notion système d’information

Paysage informationnel → évaluation de la qualité de l’information

Le contexte de production scientifique et technique est constitué des organismes faisant de la recherche scientifique. La production de l'information vise à diffuser le savoir et ses avancées. Le contexte éditorial est très normé par les règles de la communication scientifique. Le public ciblé est essentiellement des chercheurs.

Le contexte de production professionnel est constitué d'organisations structurées par filières dans le domaine professionnel. La production d'informations est destinée à défendre et promouvoir des intérêts, à assurer une représentation, à partager les connaissances de terrain et les témoignages, diffuser l'information professionnelle. Le contexte éditorial comporte des règles d’écriture et des normes liées à l'exercice et au développement des activités professionnelles. Le contexte de diffusion concerne un public ciblé que sont les professionnels.

Le contexte de production institutionnel se définit comme relevant d'une structure sociale, de droit public, défini par la loi. L'information au sein des institutions est produite dans l'intention de diffuser des règles, des lois et des normes. Le contexte d’édition comprend des règles d’écriture et des normes montrant l’engagement de l'autorité et la responsabilité de l'institution concernée et incluant systématiquement les emblèmes de l'institution et les références explicites à la législation. Le contexte de diffusion concerne un public très large.

Le contexte de production associatif est relatif à un groupement de personnes pour le partage ou la défense d'un intérêt commun. Les informations sont produites dans le but de sensibiliser, de faire prendre conscience, de défendre, de donner une opinion, de convaincre. Le contexte éditorial reflète les objectifs de la structure associative à travers un positionnement partisan développant un point de vue assumé dans un domaine précis. Le contexte de diffusion concerne un public ciblé mais pouvant être large : les adhérents, les sympathisants et toutes les personnes susceptibles d'être concernées par le projet commun ou la cause défendue.

Le contexte de production commercial ou industriel est relatif aux activités des entreprises. Les informations sont produites dans le but de vendre des biens et des services, de diffuser des faits d'actualité, de faire réfléchir ou de divertir. Les règles éditoriales et la charte graphique sont au service de l'image de l'entreprise, de la publicité des biens et services produits et suivent une ligne éditoriale précise. Le contexte de diffusion concerne un public ciblé par segment.

Le contexte de production individuel est relatif au partage de connaissances personnelles. Il répond à un besoin de faire part de son opinion, à la volonté de partager ses connaissances, à un besoin de reconnaissance ou de notoriété. Le contexte éditorial relève de l'auto-édition et les normes d'écriture sont libres en fonction de la créativité de l'individu. Le contexte de diffusion dépend du lien existant ou pas avec les autres milieux de production. Le public visé est limité à très large.

Le contexte d’édition se caractérise par la mise en forme des informations et par les normes d’écriture des informations.

Le contexte de diffusion se caractérise par le public visé, le moyen de communication utilisé et les modes d’accès à l’information.

Le contexte de production détermine les caractéristiques des contextes d’édition et de diffusion. On peut ainsi distinguer 6 contextes de production de l’information : scientifique et technique, professionnel, institutionnel, associatif, commercial ou industriel, individuel.