Want to make creations as awesome as this one?

Transcript

Dans la salle du procès

de Valérie Bacot

Passez votre souris sur les points pour voir le rôle de chacun

La barreLes personnes auditionnées viennent à la barre pour s'adresser à la cour et répondre aux questions des différentes parties. Il peut s'agir de l'accusée, des témoins, des experts, des enquêteurs.

La présidenteCéline ThermeElle tient les rênes du procès. Elle préside les débats, donne la parole aux uns et aux autres, décide du déroulement de l'audience et veille à la sérénité des débats. Elle est assistée, à sa gauche et à sa droite, de deux assesseurs. Ce sont également des magistrats professionnels, qui prendront part au délibéré. Les trois magistrats constituent ce qu'on appelle la cour.

L'accusée Valérie BacotElle est jugée pour assassinat, et encourt jusqu'à la prison à perpétuité. Elle comparaît libre. Elle a effectué une année de détention provisoire dans cette affaire.

Les avocates de la défenseMe Nathalie Tomasini et Janine BonaggiuntaAvocates spécialisées dans la défense des femmes victimes de violences conjugales, elles ont défendu d'autres épouses accusées de meurtre ou d'assassinat : Alexandra Lange, Jacqueline Sauvage, Sylvie Leclerc...

L'avocate de la partie civileMe Béatrice SaggioElle réprésente le Conseil départemental, chargé des intérêts du plus jeune enfant de Valérie Bacot et Daniel Polette, unique partie civile.

La partie civileIl n'y en a qu'une : le plus jeune (et le seul encore mineur) des quatre enfants de Valérie Bacot et Daniel Polette.

Les jurésIls sont au nombre de six, trois de chaque côté des magistrats professionnels chargés de juger l'affaire avec eux. Ce sont des citoyens, tirés au sort parmi les listes électorales. Ils prennent part au délibéré. La cour décide également, au début du procès, d'un certain nombre de jurés remplaçants.

L'avocat généralEric JalletC'est le magistrat du parquet, représentant le ministère public, chargé de défendre les intérêts de la société. Il porte l'accusation et doit requérir une peine. Eric Jallet, procureur de la République de Mâcon, tiendra ce rôle.

Le greffierIl enregistre les débats, dresse les procès-verbaux, rédige des actes et met en forme les décisions. Il assiste le juge à l'audience. Toute formalité, tout acte accompli en son absence pourraient être frappés de nullité.

La presse et le publicIls assistent au débat, dans une configuration à l'audience limitée par les mesures sanitaires. Près d'une vingtaine de médias sont présents. Devant l'importante médiatisation, le tribunal a mis en place des accréditations. C'est rare et réservé aux affaires particulièrement médiatiques. Tous les débats sont publics.Le JSL a déployé sur place de nombreux moyens. Un journaliste est chargé d'écrire les comptes rendus d'audience chaque soir dans l'édition papier et sur lejsl.com ; un autre est chargé de rendre compte des événements au cours de la journée sur lejsl.com ; un dessinateur est présent ; une photographe également, autorisée à capter des images lorsque l'audience est suspendue uniquement.

L'huissierIl veille au bon déroulement de l'audience, fait respecter l'ordre durant les débats, se charge éventuellement de présenter pièces et scellés aux parties.