Want to make creations as awesome as this one?

No description

Transcript

Il était une fois un petit poisson rouge qui voulait sortir du bocal pour aller buller ailleurs …

Flexibilité du temps et de l'espace

Notre intention : donner à voir, à entendre et à penser...

plaisir et désir d'apprendre

Petit poisson rouge arrive le 19 octobre 2018 àLa Roche sur Yon …

SOIREE DE LANCEMENT

Il était une fois un petit poisson rouge qui voulait sortir du bocal pour aller buller ailleurs …

« La créativité est contagieuse, faites-la tourner ! » Einstein

19 octobre 2018La Roche sur Yon

Une marée haute avec un fort coefficient sera vécue le 18 mars 2019 ...

CONFERENCE« Oser l’innovation »

18 mars 2019La Roche sur Yon

Les premières bullesse profilent …

Le petit poissonrouge n'a pasfini de buller ...

LES CHERCHEURS

Les chercheurs …qui sont-ils vraiment ?

Un soir,à la tombée de la nuit ...

SOIREE« CINÉ-DÉBAT »

11 février 2020La Roche sur Yon

Petit poisson rouge débarque pourun après-midi ...

INTERVENTIONJérôme Gaillard

7 octobre 2020Le Poiré sur Vie

1èredestination

2èmedestination

Destinationintermédiaire

3èmedestination

4èmedestination

Petit poisson rouge arrive le 19 octobre 2018 à la Roche sur Yon où il nage parmi 1001 bulles d’idées pédagogiques. C’est ainsi que la mer pédagogique se dessine devant lui.Il entend autour de lui comment faire autrement, comment penser avec une autre approche, comment introduire de la nouveauté dans son bocal.Il se dit « waouh dans quelle mer pédagogique suis-je tombé ??? »Petit poisson rouge se lance à l’aventure.

Une marée haute avec un fort coefficient sera vécue le 18 mars 2019 où avec Jean Charles Cailliez, il faudra oser l’innovation en renversant le bocal et nager quand même ! Tout un programme de déplacements des nageoires, en les plaçant autrement pour avancer plus vite, en se faisant confiance et en coopérant avec les autres poissons.C’est un raz de marée qui déclenche le processus de créativité et d’innovation.

Les premières bulles se profilentLa mer pédagogique devient un espace mobile et libre pour des bans de petits poissons rouges comme lui en quête pour se nourrir, pour construire un nouvel environnement et pour nager différemment.L’envie d’aller plus loin vers des mers inconnues annonce les premières rencontres. Quelques chercheurs, pêcheurs de bonnes idées, se jettent à l’eau et envoient les grands filets pour amasser un fleuron d’innovation.Le plaisir et le désir d’apprendre pointent à l’horizon et de nombreux autres poissons se donnent un cri de ralliement qui sera le ‘’CREATIV’LAB’’ et décident de se voir régulièrement pour tester les nouvelles nourritures.Chacun sait bien que les courants ne seront pas toujours favorables et qu’il faudra y aller contre vents et marées.

Les chercheurs … qui sont-ils vraiment ?Ils se jettent à l’eau, amassent les bonnes idées, s’échouent parfois sur le récif mais ne perdent jamais de vue le phare du prochain port ! L’équipage écume les plages, longue vue à la main et avec, à la barre, quelques vieux loups de mer qui les orientent en cas de marée basse.Ils se sont retrouvés lors d’un carrefour des initiatives le 24 janvier 2020, une rencontre colorée à faire rougir les plus belles baies de coraux !« OSER des initiatives »« Reconnaitre l’EXPERTISE des acteurs de terrain. » « Utiliser TOUTES LES LIBERTES dont on dispose. »« Ne pas être dans une CHAPELLE pédagogique. »« Etre des BRICOLEURS »« Ne pas remplacer mais AJOUTER. »« Développer l’ENTRAIDE MUTUELLE. »« C’est en allant doucement qu’on change, être dans le TEMPS LONG »« Partir du VECU, de l’expérience etVERBALISER sur ce qui a été vécu. »

Un soir, à la tombée de la nuit, Petit poisson rouge accoste sur une crique où sont projetées quelques vidéos réflexives.« Allez ce n’est pas la mer à boire, se dit-il, laissons-nous porter par les flots ! »Plusieurs court-métrages déposent ainsi de petits galets sur les thèmes de l’éducation pour tous, le droit à l’erreur, les méthodes d’apprentissage et vivre la différence. Un sémaphore lance la communication entre les navigants pour permettre un flux et un reflux de valeurs partagées.

Petit poisson rouge débarque pour un après-midi sur les ®écueils de données. Baleine, coquillage ou crustacé, savoir choisir ses sources c’est accepter de naviguer sur une mer d’huile !Une autre marée pointe à l’horizon avec des coefficients variables, chacun se demandant quel serait le prochain port d’attache.Le guidage est excellent, la traversée est agréable et l’équipage tient bon la barre !Des rencontres et des rencontres seront nécessaires pour digérer toutes ces nouvelles nourritures et analyser leur composition : Motivation, différenciation, évaluation, plaisir, choix, désir, intérêt, curiosité, interaction, flexibilité de l’espace et du temps …

Le petit poisson rouge n’a pas fini de buller …D’autres projets sont toujours d’actualités :Carrefour des initiatives avec la venue de Jérôme GAILLARDConférence de Sylvain CONNAC sur la coopérationLa salle du Créativ'Lab : un espace dédié aux travaux d'équipe

... et si c'était une question de posture de l'enseignant ? Alors...

"Ils ne veulentplus apprendre."

"Ils ne fontplus d'efforts."

"Ils n'ontpas appris."

"Le travail n'est pas fait."

ENTENDU ICI OU LÀ...

plaisir et désir d'apprendre

Et si c'étaitune question d'observation au coeur de l'évaluation ?

« Au début d’année, je passe beaucoup de temps à apprendre ce qu’ils aiment (…) ça me permet de construire des accroches (…) pour les motiver. »Enseignant de CM

et si c'était une question de motivation ?

« Si le professeur n'a pas l'envie, le plaisir, ça ne donnne pas envie d'apprendre ou d'écouter » Elève de 2nde

ET Si C'étaitune question de DIFFÉRENCIATION ?

« Je pense qu'il faut varier et leur laisser le choix parmi plein d'activités différentes. » Enseignante de CM

et si c'étaitune questionde COOPÉRATION ?

« On est habitué à travailler en ateliers, et j’aime ça. »Elève CM1

Info

Info

Info

Info

plaisir et désir d'apprendre

et si c'étaitune questionde motivation ?

DÉFINITION

Des raisons, intérêts, éléments qui poussent quelqu’un dans son action (Larousse)Motivation extrinsèque : motivation pour quelque chose en dehors de l'activité (pour mes parents, pour le prof, pour la récompense.)Motivation intrinsèque : pour la tâche en elle-même, pour le plaisir qu'elle me procure.La motivation est un élément central de l’enseignement : « c’est ainsi que la chose enseignée devient la chose apprise. » école de demain

ILS ONT ECRIT...

Qu’est-ce qu’un enfant motivé ?selonJ M ReeveQu’est que l’enseignant peut mettre en place pour motiver les élèves ?- selon Richard M. Ryan – Edward L. Deci3 besoins à satisfaire qui sont à la base de la motivation :besoin d’autonomie, besoin de compétences, besoin de proximité socialeBesoins à satisfaireRôle de l’enseignantEt non pas…Besoin d’autonomie(vidéo YvetteElèves AnneEntretien Delphine)proposer des choixdonner la paroleécouter les points de vueavoir de l’empathiedonner des explicationsutiliser langage flexible (conditionnel)donner des directivespromettre des récompensespunirêtre trop autoritairemettre la pressionfaire culpabiliserBesoin de compétences(Entretien Anne, Delphine,Laurence avec Eléonore)Définir un but et contenu clairProposer des feedbacks positifsdonner des solutions, des conseilsproposer des tâches adaptéesavoir un but vaguene donner aucune explication, aucun conseilproposer une tâche inadaptéeévoquer des feedbacks négatifsBesoin de proximité sociale(vidéo YvetteElèves Anne)Favoriser l’interactiondiscuter avec l'élèverespecteravoir de l’humour, de la convivialitéexprimer de l'affection, de la compréhensionêtre indifférent, froid, hostilerejeter l’élève- selon Rolland Viau « il faut motiver l’élève en jouant sur les deux perceptions qui l’influencent » :améliorer la perception que l'élève a de lui-même, améliorer la perception que l'élève a de la tâcheAméliorer la perception que l'élève a de lui-mêmeAméliorer la perception que l'élève a de la tâchel'enseignant est convaincu que tous les élèves ont leur chance.l'enseignant montre qu'il souhaite connaître les élèves.il rappelle à l'élève qu'il peut et qu'il va s'améliorer.il se concentre sur les réussites personnelles de l'élève plutôt que de le comparer aux autres.il assure un climat serein et positif dans la classe.il fait une rétroaction complète et efficace aux élèves.il questionne continuellement son enseignement.sa forme varie régulièrement.elle s'intègre aux autres activités.elle a du sens pour les élèves.elle est en lien avec la vraie vie.elle est valorisée par l'enseignant.elle permet d'organiser des savoirs.elle représente un défi pour l'élève, ni trop facile, ni trop difficile.elle nécessite un engagement cognitif.elle permet des interactions avec les autres élèves.elle responsabilise l'élève.elle comporte des consignes et des rétroactions claires et rapprochées.elle se déroule sur une période de temps suffisante.- selon André GIORDAN « Cette fameuse motivation…articlevive la motivation ? (cahier pédagogique 2005) » lui préfère le terme DESIR D’APPRENDRE au terme MOTIVATION

NOUS AVONS VU, ENTENDU...

➤ Classe de CE2➤ Entretien d'une enseignante - Le choix➤ Entretien d'une enseignante - Changer de manière➤ Le libre choix➤ Entretien d'une enseignante - Travail et copains➤ Entretien d'une enseignante - Lieux d’apprentissage

➤ Entretien d'une enseignanteLaisser le choix La motivationChoisir l'atelier La réussiteAvoir le choix Individualiser le travail➤ Entretien d'un enseignant- briser la routine, les rendre curieux - utiliser des supports motivants - sortir de la classe, de l'école

Et dansma classe

Et dans ma classe, comment motiver mes élèves ?Proposer des choixResponsabiliser nos élèvesDévelopper l’autonomieFaire preuve de bienveillance, empathie, sens de l’humourVarier les modalités de travail : travail de groupe, tutorat, recherche individuelle…Lancer des défis, créer de la nouveauté, faire du lien avec leur quotidienDonner un objectif précis aux élèvesEchanger, mettre en avant les réussites, guider dans la tacheLaisser du tempsQuestionner sa pratique régulièrementRepenser l’aménagement de la classeOuvrir ses portes

?

Et dans ma classe, comment motiver mes élèves ?Proposer des choixResponsabiliser nos élèvesDévelopper l’autonomieFaire preuve de bienveillance, empathie, sens de l’humourVarier les modalités de travail : travail de groupe, tutorat, recherche individuelle…Lancer des défis, créer de la nouveauté, faire du lien avec leur quotidienDonner un objectif précis aux élèvesEchanger, mettre en avant les réussites, guider dans la tacheLaisser du tempsQuestionner sa pratique régulièrementRepenser l’aménagement de la classeOuvrir ses portes

Pour aller plus loin

Bibliographie :- Les cahiers pédagogiques « cette fameuse motivation » n°429/430 - Janvier 2005- La motivation autodéterminée chapitre 6 « a self-determination theory perspective on student engagement » 2012 J. REEVE- La théorie de l’autodétermination RYAN – DECI « self-determination theory » 2017- La motivation en milieu scolaire I. SENECAL article inspiré par les travaux de Rolland Viau.

➤ Entretien avec une élève

CITATION

Pour susciter l’envie, d’apprendre, ne faut-il pas que les élèves sentent leurs professeurs désireux à leur tour, qu’ils les voient passionnés par leur métier, sachent se questionner, imaginer, créer, chercher en permanence. Sans doute la seule « chose » que le professeur doit continuer à transmettre, c’est ce désir : celui d’apprendre ! André GIORDAN

plaisir et désir d'apprendre

et si c'étaitune questiond'observation ?

DÉFINITION

Examiner attentivement quelque chose, quelqu'un afin d'analyser, de comprendre, d'étudier. Regarder attentivement quelqu'un, quelque chose pour surveiller, pour contrôler. (in Larousse.fr)

ILS ONT ECRIT...

•L’évaluation des élèves. De la fabrication de l’excellence à la régulation des apprentissages.Bruxelles, De Boeck, 1998.•Dix nouvelles compétences pour enseigner, ESF, Paris 1999L’enseignant doit être avant tout un « observateur professionnel des élèves au travail » (Dix nouvelles compétences pour enseigner, ESF, Paris 1999, p. 171)« Rien ne remplace l’observation des élèves au travail, si l’on veut saisir leurs compétences.» ( P. Perrenoud, p. 51)•L'observation de l’enfant en milieu éducatif, Gaëtan Morin, Chênelière Education, 2016• Evaluer sans dévaluer, Gérard de Vecchi, Hachette Education, 2021.• Cessons de démotiver les élèves, Daniel Favre, Dunod, 2015.•Hélène Meunier : L’observation au cœur de l’évaluation des apprentissages« Les yeux et les oreilles d’un enseignant demeurent sans contredit des outils d’évaluation des apprentissages fort importants et essentiels dans une démarche d’évaluation des compétences. Malgré le fait que cette action se fait souvent de façon intuitive pour les enseignants, il importe de bien planifier l’observation dans les différentes activités d’apprentissage et d’évaluation, et de s’appuyer sur des outils de consignation comme des grilles. Il appartient à l’enseignant de faire des choix appropriés parmi des modalités et des outils d’évaluation afin d’exercer son jugement professionnel pour l’évaluation des apprentissages des élèves. Parmi ces outils, l’observation demeure une modalité peu complexe qui fait partie du quotidien de l’enseignant. »• L'erreur, un outil pour enseigner, Jean-Pierre Astolfi, ESF Sciences humaines.P. Astolfi a identifié (édition de 1997) 8 types d’erreurs, mais il ne prétend pas en avoir fait un inventaire exhaustif…1. erreurs relevant de la compréhension des consignes.2. erreurs résultant d’habitudes scolaires ou d’un mauvais décodage des attentes.3. erreurs témoignant des conceptions alternatives des élèves.4. erreurs liées aux opérations intellectuelles impliquées.5. erreurs portant sur les démarches adoptées.6. erreurs dues à une surcharge cognitive.7. erreurs ayant leur origine dans une autre discipline.8. erreurs causées par la complexité propre du contenu.

NOUS AVONS VU, ENTENDU...

➤ L'observationApprendre à connaitre ses élèves pour motiver les apprentissages.L’observation des élèves pour les aider à choisir.Connaitre ses élèves et observer les traces de leur travail permet de mieux les aider et d’évaluer positivement quand ils sont prêts.Se mettre en posture d’observation pour évaluer.

➤ Le droit à l’erreur« Les enfants ont le droit à l’erreur. »Les interactions comme aide à la peur de ne pas y arriver.La peur de l’erreur nuit au plaisir d’apprendre. Les notes ne font pas plaisir même si on réussit bien.

Et dansma classe

Et dans ma classe ?- Prendre le temps de bien connaitre ses élèves en début d’année- Se servir de leurs centres d’intérêt pour construire des séances d’apprentissage (dictées, …)- Se détacher de la conduite de classe pour observer sans intervenir- Evaluer différemment (portfolio de compétences, cahier de réussite, grille d’évaluation, auto-évaluation, grille de relevé de travaux autonomes…)- Communiquer différemment sur l’évaluation avec les familles

?

Et dans ma classe ?- Prendre le temps de bien connaitre ses élèves en début d’année- Se servir de leurs centres d’intérêt pour construire des séances d’apprentissage (dictées, …)- Se détacher de la conduite de classe pour observer sans intervenir- Evaluer différemment (portfolio de compétences, cahier de réussite, grille d’évaluation, auto-évaluation, grille de relevé de travaux autonomes…)- Communiquer différemment sur l’évaluation avec les familles

Pour aller plus loin

François Muller : émission SEDRAP février 2021Charles Pépin :Les Vertus de l'échec, Allary Éditions, 2016 (ISBN9782370730121)Christine Philippe : Et si évaluer c’était observer pour aider ?Stéphanie de Vanssay et Anthony Lozac’h : Cahiers Pédagogiques N°494 L’erreur pour apprendre 9 janvier 2012

CITATIONS

« On admire toujours d'autant plus qu'on observe davantage et qu'on raisonne moins. » Georges Louis Leclerc« Si on ne suppose pas que les hommes ont tous la même intelligence, et l'ont toute, il n'yaplus ni vérité ni erreur. »Émile Chartier, dit Alain

Des raisons, intérêts, éléments qui poussent quelqu’un dans son action (Larousse)Motivation extrinsèque : motivation pour quelque chose en dehors de l'activité (pour mes parents, pour le prof, pour la récompense.)Motivation intrinsèque : pour la tâche en elle-même, pour le plaisir qu'elle me procure.La motivation est un élément central de l’enseignement : « c’est ainsi que la chose enseignée devient la chose apprise. » école de demain

Et dans ma classe, comment motiver mes élèves ?Proposer des choixResponsabiliser nos élèvesDévelopper l’autonomieFaire preuve de bienveillance, empathie, sens de l’humourVarier les modalités de travail : travail de groupe, tutorat, recherche individuelle…Lancer des défis, créer de la nouveauté, faire du lien avec leur quotidienDonner un objectif précis aux élèvesEchanger, mettre en avant les réussites, guider dans la tacheLaisser du tempsQuestionner sa pratique régulièrementRepenser l’aménagement de la classeOuvrir ses portes

Bibliographie : - Les cahiers pédagogiques « cette fameuse motivation » n°429/430 - Janvier 2005- La motivation autodéterminée chapitre 6 « a self-determination theory perspective on student engagement » 2012 J. REEVE- La théorie de l’autodétermination RYAN – DECI « self-determination theory » 2017- La motivation en milieu scolaire I. SENECAL article inspiré par les travaux de Rolland Viau.

plaisir et désir d'apprendre

et si c'étaitune question de différenciation ?

DÉFINITION

« La différenciation pédagogique est une approche pédagogique souple qui permet au personnel enseignant de planifier et d’utiliser diverses approches en les adaptant en fonction du contenu, des processus d’apprentissage, du style d’apprentissage, des méthodes, des stratégies de présentation et des outils d’évaluation. On obtient ainsi un milieu d’apprentissage proactif plus personnel qui favorise la réussite de TOUS les élèves (ministère de l’Éducation de la Colombie-Britannique, 2011). »

ILS ONT ECRIT...

La posture de l’enseignant:postures fondatrices (d’autorité, d’accompagnement, d’animation) et postures de relais (de négociation, de « conseiling », d’orchestration)Les postures éducativesGuy Le BouëdecPhilippe MEIRIEU : «Pour moi, le plaisir d’enseigner est profondément indissociable de la posture que l’on a à l’égard de ses propres savoirs : si l’on se place dans un posture de simple « détenteur-transmetteur », on risque de ne rien engrener dans sa classe et de ne guère mobiliser ses élèves. En revanche, si l’on se place dans une posture d’ « explorateur-créateur » de ses propres savoirs et des moyens de les transmettre, alors on peut enclencher une dynamique particulièrement féconde. C’est pourquoi, je crois que la formation initiale et continue doit permettre aux enseignants de réinvestir sans cesse cette posture, de chercher ensemble comment on peut donner prise sur les savoirs, mobiliser l’intelligence sur des connaissances, réussir à faire fonctionner des situations d’apprentissage pour que le cerveau des élèves se mette à pétiller et qu’ils découvrent – même fugitivement – que l’école n’est pas seulement le lieu de contraintes arbitraires mais aussi le lieu de découvertes qui donnent vraiment du plaisir. Il suffit, sans doute, pour un élève d’avoir entrevu cela, d’avoir rencontré un adulte qui en témoigne, d’avoir réussi lui-même à éprouver la joie d’expliquer ce qu’il a compris, pour que son destin scolaire puisse en être changé… » (café pédagogique -17/03/2014)Philippe Perrenoud« Comment espérer que des enseignants suscitent le plaisir d’apprendre si eux-mêmes s’ennuient ou sont mal dans leur peau ? »« À la majorité des êtres humains, apprendre coûte du temps, des efforts, des émotions douloureuses : angoisse de l'échec, frustration de ne pas y arriver, sentiment d'atteindre ses limites, peur du jugement d'autrui. Pour consentir un tel investissement, donc prendre la décision d'apprendre, puis s'y tenir, il faut une bonne raison. Le plaisir d'apprendre en est une, le désir de savoir en est une autre. » (1997)Les postures éducativesLa boussole de l'enseignant

Et dansma classe

Et dans ma classe ?Plan de travailJeuxAteliersExercices (consignes, critères de réussite)Choix du matérielDifférents temps : Travail individuel, par 2, par groupe, tous ensembleChoix du groupe ou groupe imposé : groupe de besoin, groupe de niveauTutoratManipulation, expérimentationClasse hors classeClasse flexible

?

Et dans ma classe ?Plan de travailJeuxAteliersExercices (consignes, critères de réussite)Choix du matérielDifférents temps : Travail individuel, par 2, par groupe, tous ensembleChoix du groupe ou groupe imposé : groupe de besoin, groupe de niveauTutoratManipulation, expérimentationClasse hors classeClasse flexible

Pour aller plus loin

Sitographie:Bibliographie :

NOUS AVONS VU, ENTENDU...

➤ Jeux ➤ Ateliers➤ Exercices (consignes, critères de réussite)➤ Choix du matériel➤ Travail individuel / par 2 / par groupe / tous ensemble situation d'apprentissage

➤ Classe inversée, classe renversée(Jean Charles Cailliez : « La classe renversée »)➤ Le projet➤ Le choix de la discipline ➤ Les postures ➤ Les intelligences multiples(Howard Gardner)➤ Les différents types d’évaluations ➤ Plan de travail ➤ La coopération

➤ Choix du groupe ou groupe imposé :groupe de besoin, groupe de niveau➤ Tutorat➤ Manipulation, expérimentation➤ Classe flexible

CITATIONS

« Nous pouvons ignorer les différences et supposer que tous nos esprits sont égaux. Ou nous pouvons tirer parti de ces différences »Howard Gardner« Tout le monde est un génie. Mais si l’on juge un poisson sur sa capacité à grimper à un arbre, il passera sa vie à croire qu’il est stupide.»Albert Einstein

plaisir et désir d'apprendre

et si c'étaitune question de COOPération ?

DÉFINITION

« La coopération se définit d’abord comme l’ensemble des situations où des personnes produisent ou apprennent à plusieurs. Elles agissent ensemble. Plus précisément, la coopération peut être entendue comme ce qui découle des pratiques d’aide, d’entraide, de tutorat et de travail de groupe.La collaboration désigne un sous-ensemble de la coopération : elle pointe des activités de travail (labeur) et elle place les coopérations dans une relation symétrique au projet qui les unit. »Sylvain Connac

ILS ONT ECRIT...

OuvragesSylvain CONNAC :* Apprendre avec les pédagogies coopératives,Paris, ESF Editeur, 2009.Jim HOWDEN et Yviane ROUILLER :* La pédagogie coopérative,Chenelière éducation, 2010.Cahiers pédagogiques :* Mieux apprendre avec la coopération, mai 2013Webographie

Et dansma classe

Et dans ma classe ?Un enjeu clé : COOPERER POUR APPRENDRE MAIS APPRENDRE A COOPERER !Les valeurs de la coopérationLe partageLe respect mutuelL’encouragementL’ouverture aux autresLa solidaritéL’entraideL’équité …Les piliers de la coopérationapprendre à écouter tous les points de vueapprendre à résoudre des conflits ensembleapprendre à faire des compromis  apprendre à comprendre l’autreapprendre à communiquer ses émotionsapprendre à décider ensembleapprendre à prendre des responsabilités collectivesLes avantages du travail d’équipe coopératifEn général :Etablissement d’un climat d’entraidePlus grande motivation intrinsèqueValorisation des différencesPour les élèves :Développement de la participation, l’autonomie et la responsabilitéApprentissages renforcésDéveloppement de l’esprit d’initiative et d’entreprisePour les enseignants :Meilleur équilibre entre les savoirs, les savoir-être et les savoir-fairePlus grande persévérance des élèvesStratégies et outils plus variésUne limite repérée : l’organisation des travaux de groupes !Des exemples de dispositifs :Le conseil coopératif, le tutorat, les messages clairs, les plans de travail, le travail de groupes, la classe puzzle « jigsaw », le marché de connaissances…

?

Et dans ma classe ?Un enjeu clé : COOPERER POUR APPRENDRE MAIS APPRENDRE A COOPERER !Les valeurs de la coopérationLe partageLe respect mutuelL’encouragementL’ouverture aux autresLa solidaritéL’entraideL’équité …Les piliers de la coopérationapprendre à écouter tous les points de vueapprendre à résoudre des conflits ensembleapprendre à faire des compromis  apprendre à comprendre l’autreapprendre à communiquer ses émotionsapprendre à décider ensembleapprendre à prendre des responsabilités collectivesLes avantages du travail d’équipe coopératifEn général :Etablissement d’un climat d’entraidePlus grande motivation intrinsèqueValorisation des différencesPour les élèves :Développement de la participation, l’autonomie et la responsabilitéApprentissages renforcésDéveloppement de l’esprit d’initiative et d’entreprisePour les enseignants :Meilleur équilibre entre les savoirs, les savoir-être et les savoir-fairePlus grande persévérance des élèvesStratégies et outils plus variésUne limite repérée : l’organisation des travaux de groupes !Des exemples de dispositifs :Le conseil coopératif, le tutorat, les messages clairs, les plans de travail, le travail de groupes, la classe puzzle « jigsaw », le marché de connaissances…

Pour aller plus loin

NOUS AVONS VU, ENTENDU...

CITATIONS

« C’est à plusieurs que l’on apprend tout seul. »François Le Méhanèze« Chaque intelligence individuelle nait de la coopération collective de milliards de neurone, chaque intelligence collective nait de la coopération de nombreux individus. » Edgar Morin

➤ En individuel / par 2 / par groupe / tous ensemble➤ Choix du groupe ou groupe imposé :groupe de besoin, groupe de niveauSylvain CONNAC : « un conflit soci-cognitif (= confrontation ) fait émerger une incertitude qui provoque le plaisir d’apprendre. Ce conflit est une étape essentielle du travail de groupe. »Sylvain CONNAC est intervenu le 25 mars dernier de 18h à 19h30 sur le thème "Comment les élèves apprennent-ils en coopérant ?". ➤ Tutorat, manipulation, expérimentationSituation d'apprentissage

➤ Paroles d’élèves « On s’aide… » Maël , CM1

« C’est plus facile pour trouver les réponses… »Soline, CM1

« J’aime bien travailler avec les autres...mais ça dépend…»Axel, 3ème

« La différenciation pédagogique est une approche pédagogique souple qui permet au personnel enseignant de planifier et d’utiliser diverses approches en les adaptant en fonction du contenu, des processus d’apprentissage, du style d’apprentissage, des méthodes, des stratégies de présentation et des outils d’évaluation. On obtient ainsi un milieu d’apprentissage proactif plus personnel qui favorise la réussite de TOUS les élèves (ministère de l’Éducation de la Colombie-Britannique, 2011). »