Want to make creations as awesome as this one?

More creations to inspire you

BEYONCÉ

Horizontal infographics

ALEX MORGAN

Horizontal infographics

GOOGLE - SEARCH TIPS

Horizontal infographics

OSCAR WILDE

Horizontal infographics

NORMANDY 1944

Horizontal infographics

Transcript

Qui a volé l'épée du seigneur?

Intro

Personnages

Missions

Pour aller plus loin

Cartulaire du couvent des Billettes, France, vers 1520-1530. Paris BnF, département des manuscrits, latin 10981.

Un vol dans la seigneurie

Le seigneur Guillaume de Sénac ne retrouve plus son épée. Or, il doit adouber son écuyer demain.

L'écuyer est présent chez un seigneur pour apprendre le métier des armes et devenir chevalier. Le seigneur peut appartenir à sa famille.

Adouber est un mot qui à l'origine signifie équiper. Le parrain qui a soutenu et formé le chevalier, consacre l'argent à lui offrir cet équipement. Il fournit en général l'épée et le cheval. Ces objets ont une très grande valeur.

L'adoubement représente également pour les jeunes de famille noble un rite de passage de l'enfance vers l'âge adulte.

Le seigneur se rend au village. Il a de forts soupçons
envers ses paysans, avec qui il a parfois des relations difficiles.
Ont-ils volé son épée ?

1

Cliquez ici pour
vous rendre au village

Au village, il y a de fortes tensions !

La seigneurie est divisée en deux parties : la réserve et les tenures. La réserve est constituée de terres dont le seigneur garde la totalité de la production agricole. Le travail agricole dans la réserve est assuré par des paysans payés par le seigneur ou par des paysans soumis à l'impôt de la corvée. La corvée est un travail gratuit et obligatoire sur le domaine du seigneur. La majeure partie de la superficie est composée des tenures qui sont louées à des paysans qui payent un impôt appelé le cens.

La protection du seigneur n’est pas gratuite : les paysans doivent verser une taxe, la taille. Quand le seigneur veut construire, la taille peut être augmentée.

Les paysans doivent également verser de l’argent, les banalités, quand ils doivent utiliser le four ou le moulin.

Les droits de justice, rendus au gibet, coûtent chers aux paysans.


Guillaume de Sénac part à la rencontre de Marcelin, le représentant des paysans. C’est le chef du village, on l’appelle aussi le coq du village.

Cliquez ici pour
continuer

Dans le village

Cliquez ici
lorsque vous
avez réussi
l'épreuve

1

2

Rends toi au moulin, voir Denis l'intendant

Le village

L’intendant est celui qui va gérer la seigneurie en l’absence de son seigneur ou qui l’aide lorsqu’il est là. L’intendant n’est pas un noble ni un chevalier : c’est un paysan. Il est au courant de ce qu’il se passe dans le village, ce qui est intéressant pour le seigneur. Il occupe une position avantageuse. Il peut demander plus d’impôt que ne demande le seigneur.

L’intendant est en charge du prélèvement des impôts. Il perçoit pour le seigneur par exemple les banalités, lorsque les paysans utilisent le moulin.

Mais ce ne sont pas ses seules attributions. C’est un régisseur en puissance, cela veut dire qu'il organise le fonctionnement de la seigneurie. Il administre la forêt, les travaux dans les vignes, ou supervise les travaux du château.

L’intendant doit être un homme de confiance pour le seigneur. Il a en charge le budget de la seigneurie.

Cliquez ici pour
continuer

Denis l'intendant

Cliquez ici
lorsque vous
avez réussi
l'épreuve

1

2

Guillaume de Sénac doit se rendre au château pour faire face à l'arrivée de Godefroy.

3

Cliquez ici
pour vous
rendre
au château

Le village

Les troupes du seigneur de Godefroy sont en marche.

Godefroy a décidé de rassembler ses troupes. Mais il a également besoin de faire appel à ses alliés, des seigneurs vassaux qui ont fait la promesse de combattre à ses côtés. Faire le siège d'un château est une opération longue, difficile et dangereuse. Il est indispensable d'avoir beaucoup d'hommes, des machines de guerre et d'importantes ressources pour réussir.

En cas d’attaque, les paysans quittent le village. Ils se réfugient au château de la seigneurie. Ils remettent leur vie entre les mains du seigneur. Les populations rurales ont le droit d’être protégées. Elles se réfugient à l’intérieur de la muraille.

L’avant garde de l’armée en cas d’attaque se presse pour dresser un camp. Le maître de camp fait respecter une discipline très dure à ses équipes. Il monte la tente de commandement devant le château.

Le siège s’organise également dans le château. Sur le chemin de ronde, les forces armées sont réquisitionnées. Guillaume fait rentrer des provisions et des munitions. Des hommes et des femmes participent activement à la défense.

Les machines de guerre, telles que les trébuchets, les catapultes et les tours d’assauts sont construites devant le château.

Cliquez ici pour
continuer

Godefroy attaque

Cliquez ici
lorsque vous
avez réussi
l'épreuve

1

2

3

Guillaume de Sénac s'échappe du château par un souterrain secret et se rend au bois pour consulter son astrologue.

Cliquez ici
pour vous
rendre
au bois

4

Le village

Le bois est un lieu fréquenté par l’astrologue. Guillaume de Sénac le consulte à l’abri des regards dans la forêt.

Au Moyen Âge, les remèdes de médecine sont des plantes que l’on trouve dans la forêt ou les clairières.

Le bois est un lieu stratégique dans la seigneurie. Une partie est réservée au seigneur qui peut y chasser. La chasse est un très bon entraînement à la guerre et au combat.

Les paysans qui font du braconnage dans le bois du seigneur peuvent être sévèrement puni. Le bois est également limité et surveillé par le seigneur car il représente une ressource précieuse. Les arbres sont une matière première qui peut servir à se chauffer, à alimenter des fours servant à faire du fer, ou à construire des habitations. Le Moyen Âge est une période de grandes déforestations en Europe.

L’astrologue est un conseiller pour le seigneur. Il peut connaître des réponses.

Cliquez ici pour
continuer

Odilon l'astrologue

Cliquez ici lorsque vous avez réussi l'épreuve

Aliénor est vive et curieuse de tout. Aux travaux d’aiguille pour tricoter, elle préfère les promenades à cheval avec son père Guillaume de Sénac. Hélas pour son père, elle ne peut être un héritier qui prendra sa succession.

Elle est éduquée à être délicate, elle doit savoir chanter et lire des poèmes en public. Elle souhaite apprendre le maniement des armes. Elle veut combattre et réaliser des prouesses dans les tournois (qui sont de véritables entraînements à la guerre et des démonstrations de pouvoir militaire) comme son père, ce qui est impossible.

Son destin de petite châtelaine est d’être l’épouse d’un seigneur et d’être une mère. Elle devra être une femme au foyer qui va devoir gérer un château.

Lorsqu’elle reconnaît les bruits des tintements des épées qui s’entrechoquent, à l’abri des regards, elle décide de s’éclipser et de rejoindre la tour d’entraînement.

Elle voit son père regarder Étienne s’entraîner. Il a posé son épée sur le côté. Ni vu ni connu, elle s'en empare, court dans sa chambre et décide de la prendre pour l’admirer de plus près. Elle la cache sous son lit, et la regarde tous les soirs avant de s’endormir.

Aliénor

La vidéo "La vie au temps des châteaux forts", diffusée sur France 4 en 2018. L'intrigue du jeu reprend certains éléments des personnages de ce documentaire.

Les personnages de l'intrigue

Guillaume de Sénac
Il entretient parfois des rapports difficiles
avec les paysans du village. Il a en charge
la protection des villageois en cas d'attaques
des autres seigneurs, comme le comte
Godefroy. Il perçoit des revenus importants
(le cens, la taille) et il habite avec sa famille
au château.

Marcelin le coq du village
Il fait le lien avec le seigneur lorsqu'un conflit apparaît entre le seigneur et les paysans. C'est un homme influent auprès des villageois. il possède parfois un train de laboure (une charrue tirée par des animaux de trait), ce qui le place légèrement au dessus des autres paysans.
Il explique que les villageois, suite à une mauvaise récolte, ont faim.

Denis l'intendant
L'intendant a un rôle compliqué dans la seigneurie. Il doit être de confiance. Il est soupçonné d'avoir pris des largesses dans la perception de l'impôt profitant de son rôle. Les paysans l'accusent d'avoir augmenté la taille, entraînant une famine dans le village.

Source image : Fichier:Louis-Félix Amiel-Philippe II dit Philippe-Auguste Roi de France (1165-1223)

Source image : Calendrier des travaux agricoles extrait du Rustican, de Pietro de' Crescenzi, MS 340, Musée Condé, Chantilly.

Odilon l'astrologue
L'astrologue est un conseiller
du seigneur. Il a une certaine connaissance scientifique selon les critères de l'époque. Il est connaisseur du ciel, mais il peut être également médecin.
Les seigneurs craignent souvent pour leur vie et s'entourent de conseillers faisant des prédictions plus ou moins fiables. Le seigneur les consulte en cachette, car ils ne sont pas tous bien vus par l'Eglise qui peut déconseiller ce genre de pratique.

Godefroy le seigneur adverse
La concurrence entre les seigneurs peut être féroce. Les conflits sont parfois transgénérationnels.
Ils peuvent être causés par une humiliation ancienne. La réputation est très importante au Moyen Âge.
Une victoire voisine peut être une source de grand prestige et donc de grande richesse.
Godefroy lance une attaque sur Guillaume de
Sénac pour renforcer son pouvoir auprès de ses vassaux.

Aliénor la fille de Guillaume
Être une femme au Moyen-Âge ne permet pas de faire les mêmes activités que les hommes. Aliénor aime les épées, les tournois, les combats. Ces activités sont impossibles pour les femmes du Moyen-Âge.
Aliénor peut se montrer jalouse d'Etienne qui est élevé par Guillaume comme son propre fils.

L'ÉPÉE
USAGES ET SYMBOLES

UNE ARME POUR LA GUERRE

L'ARME DU CHEVALIER

UN SYMBOLE D'AUTORITÉ

L'ART DE COMBATTRE

UN OBJET SACRÉ

ET AUJOURD'HUI ?

1

2

3

4

5

6

L'épée est l'arme emblématique du Moyen Âge. Son usage premier est le combat sous toutes ses formes. Son efficacité est redoutable aussi bien de taille (usage du tranchant) que d’estoc (usage de la pointe). Elle est aussi employée lors des tournois, des querelles ou des duels, ainsi que pour la chasse. Utiliser une épée lors d’un affrontement est jugé plus valorisant que l’emploi d’armes de jet comme le tir à l'arc.

Aujourd'hui, l’épée n’a pas disparu de notre culture. Bien au contraire, elle a conservé sa charge symbolique et une part de mystère.

L’épée est un élément indispensable du guerrier et du chevalier. Elle est généralement remise lors de la cérémonie d'adoubement.

L’épée représente son propriétaire. Lors de l’adoubement, le nouveau chevalier se voit remettre une épée qui témoigne d’une sorte de seconde naissance. L'épée symbolise la puissance militaire du seigneur.

Le maniement de l'épée requiert l'apprentissage d'un savoir-faire très technique. La transmission de ce savoir est complexe : les seigneurs et les chevaliers s'entraînent tous les jours dès leur plus jeune âge.

Un rapport intime et affectif lie l'épée à celui qui la possède. Elle peut ainsi recevoir un nom : l'épée de Charlemagne était appelée "Joyeuse". On croit que certaines épées sont dotées de qualités extraordinaires : voler, briser un roc, rendre invincible son propriétaire. Leur utilisation peut se rapprocher de la magie. Dans le combat, on peut faire appel à son épée comme on fait appel à Dieu.