Want to make creations as awesome as this one?

Transcript

TwittPolicier 2021

PRESENTATION

Index

presentation des classes

1

chapitre 1

2

chapitre 2

3

chapitre 3

4

chapitre 4

5

CHAPITRE 5

6

EPILOGUE

7

LES CLASSES

8

MERCI

9

presentation des classes

Coutant Marie CM2 BordeauxFrance

Breniaux Stéphanie CM2 Morez Hauts de Bienne Jura France

Fine Lola 5ᵉ prim (CM2) BruxellesBelgique

Baraglioli Isabel 6ᵉSaint Sorlin en ValloireFrance

“Bonjour chers téléspectateurs ! Nous nous retrouvons pour la fin de la deuxième mi-temps du match France-Croatie. Cette finale de coupe du monde est vraiment acharnée. La France mène 2-1.

Chapitre 1

Echec et match

A la dernière seconde, Paul Pogba marque un but supplémentaire, un but splendide du pied droit ! Et il permet à la France de gagner la coupe du monde ! ».

Quelques instants plus tard … « C’est arrivé, le moment de dévoiler la coupe ! L’arbitre s’apprête à enlever le voile qui recouvre la coupe.Il l’enlève … et … INCROYABLE ! La coupe n’y est pas. On m’informe à l’oreillette qu’il y a un bout de carton… il est signé : “daumage” ! »

Depuis son salon, la fameuse enquêtrice Charlotte Holmes, qui avait assisté en direct au match, observait la folie qui gagnait la horde de supporters. Alors qu’elle réfléchissait déjà à l’enquête qu’elle pourrait mener pour trouver le responsable de cette disparition, quelqu’un sonna avec insistance à la porte. Elle alla ouvrir et tomba sur son fidèle ami policier Bertrand Quile, qui était au stade pendant le match: “Est-ce que tu penses à ce que je pense?demanda Bertrand. - Oui, on doit absolument retrouver cette coupe!”

Chapitre 2

Arrivés au stade en 15 minutes, avec un petit excès de vitesse en prime, en quête d’indices, ils se rendirent immédiatement sur les lieux du délit et Bertrand récupéra la seule pièce à conviction: le petit carton. Pendant qu’ils traversaient le stade en se précipitant vers leur laboratoire, ils se rendirent compte que les caméras de surveillance avaient été désactivées.

Malgré la nuit noire et la fatigue, ils se retrouvèrent au labo où ils constatèrent qu’il y avait de nombreux indices sur le petit carton: un logo étrange, une odeur suspecte, une tache de sauce et des erreurs orthographiques… Charlotte soupira et dit à Bertrand: “Hé bien mon cher, nous avons du pain sur la planche!”.

"

Charlotte commença son enquête en interrogeant les élèves de l’école Sainte-Lara. Elle soupçonnait que des enfants puissent être dans « L’Affaire de la Coupe » qui faisait la Une de tous les journaux. Les fautes d’orthographe étaient sûrement rédigées par un ou plusieurs enfants qui étaient au stade lors du match. Pendant ce temps, Bertrand Quile se rendit dans d’autres écoles pour terminer le plus rapidement possible les investigations.

La détective se mit en route, et au moment où elle s’apprêtait à tourner la clef pour faire démarrer le moteur de la voiture, son téléphone sonna. Elle décrocha et une voix essoufflée sortit de l’appareil :

"

"

« J’ai interrogé toutes les écoles, jusqu’au dernier étudiant et c’est négatif, aucune personne n’a un quelconque rapport avec la disparition !!!

"

- D’accord Bertrand, je te donne rendez-vous dans une demi-heure chez moi pour faire le point sur la situation, répondit Charlotte calmement.

"

- Ok. »

La célèbre inspectrice était soulagée d’avoir éliminé une partie des suspects mais en même temps, était un peu découragée car l’enquête s’avérait plus complexe que prévu.

En sortant de l’établissement scolaire, Charlotte Holmes soupira. Jusqu’à présent, le premier groupe de suspects avait été innocenté et elle était exténuée. Et si le coupable avait fait exprès de mal écrire pour la duper ?

Maintenant, elle ne se sentait plus découragée mais désespérée, et ce dont elle avait le plus besoin était de manger sa fameuse tarte à la vanille dans son divan et de se reposer. Charlotte se rendit au lieu de rendez-vous et vit son assistant dans la librairie du quartier, en train d’engloutir des livres. Elle marcha jusqu’au magasin, entra et lança : « Je suis navrée de t’avoir fait attendre, Bertrand, le trajet a été long. - Oh, ne vous excusez point ma chère, je me baladais de livres en livres, ici… - Maintenant, je peux t’ouvrir, alors allons-y. »

Chapitre 3

Ils observèrent les traces étranges: une tache qui ressemblait à de la sauce et un petit dessin mal imprimé… Et firent appel à d’autres amis du métier pour les aider à comprendre ces nouveaux indices. Alors qu’ils continuaient à examiner les pièces à conviction: “J’ai trouvé ! J’ai trouvé quelque chose ! s’exclama Charlotte. - Quoi ? interrogea Bertrand. -Cette odeur! C’est celle du spray que vous utilisez dans la police ! -Ah oui, tu as raison ! affirma Bertrand, avec certitude.”

Ils discutèrent longtemps des résultats des premiers interrogatoires et le nombre de possibles coupables. Charlotte alla couper deux parts de sa tarte et en proposa une à son compagnon. Pour conclure leur conversation, elle déclara, pensive : «Allons mieux analyser ce bout de carton, je pense qu’il pourrait nous donner plus d’indices!»

-Mais les erreurs orthographiques, il y en a un peu trop pour un adulte, non ? -Mais c’est peut-être fait exprès pour enlever les soupçons, se réjouit Bertrand. -Envoyons ce carton à ton collègue policier qui analyse les traces d’ADN, proposa Charlotte. On verra s’il confirme ce que nous pensons.

Assez rapidement, ils reçurent un email avec les résultats des analyses. Effectivement, les traces de spray correspondaient à un produit souvent utilisé par les policiers… Et la tache repérée était bien un reste de sauce,très pimentée, mais celle-ci était mélangée… à du sang!

" Mauvaise nouvelle: le petit logo qui apparaît en partie est un symbole d'une mafia très dangereuse qui s'appelle : El Capone.” Charlotte et Bertrand se regardèrent: -C'EST TERRIBLE! crièrent-ils d'un air étonné. -Sais-tu qui est cette mafia? demanda Charlotte. -Oui, dit George, le spécialiste, j'ai déjà vu ce logo dans une autre enquête. C'est une mafia très connue dans le milieu du foot… La trace de sang a été analysée et elle vient de 2 personnes, 2 hommes.”.

Chapitre 4

Nos 2 détectives n’étaient pas au bout de leurs surprises. Ils étaient en pleine réflexion dans leur bureau quand le médecin légiste à qui ils avaient envoyé une photo du carton appela et annonça:

Après s’être soignés, les enquêteurs retournèrent au stade pour chercher des indices. Ils allèrent au PC de vidéosurveillance et ils virent que la coupe n’avait pas été filmée. Alors ils cherchèrent des indices ou des preuves.

Ils découvrirent sur le clavier la même tache de sauce très pimentée. présente sur le carton. Puis ils allèrent interroger les personnels, arbitres, entraineurs pour leur demander s’ils avaient vu quelque chose de suspect. Le personnel de vidéosurveillance dit: “Non…. non non…. je … je n’ai…..rien vu … de suspect.” Les enquêteurs allèrent alors dans une salle et la détective dit à Bertrand: “Mmmm! Le personnel de vidéosurveillance avait l’air suspect… -Non! cria Bertrand.” La détective se posa alors des questions sur l’attitude étrange de Bertrand.

Les 2 enquêteurs firent des recherches dans leurs archives. Ils trouvèrent 2 anciens mafieux. “On n’a pas de temps à perdre!” s’exclama Charlotte.

Arrivés à l’adresse inscrite sur les fichiers de la police, ils tombèrent sur un mafieux qui s’enfuyait et une course poursuite s’engagea. “Toi, tu pars à droite et moi à gauche”, ordonna Bertrand! Charlotte avait l’ancien mafieux en vue; Bertrand prit une ligne droite et un virage puis fit un dérapage et s’érafla le visage. Charlotte laissa Bertrand tout seul en train de souffrir. Elle heurta une poubelle et tomba à l’intérieur: ”On abandonne mais en attendant on va à l’infirmerie!”

Bertrand alla ensuite tout seul dans un quartier très connu de la mafia: “El Pertrones”. Il espionna les allées et venues des mafieux. Charlotte arriva et trouva Bertrand en train de les surveiller. Elle ne douta plus de lui. Plus tard, Bertrand avoua à Charlotte : “Désolé pour tout à l’heure, c’est juste que c’était mon meilleur ami d’enfance. Je ne veux pas qu’il soit suspect. -Mais je comprends, pourquoi tu me l’as pas dit plus tôt? demanda Charlotte. La mafia El Capone est connue dans le foot, allons au stade!”

Chapitre 5

Arrivés au stade, Charlotte et Bertrand inspectèrent les joueurs de foot. Bertrand interrogea Karim Benzema qui était pétrifié. Georges, le médecin légiste, téléphona de nouveau: “Le sang trouvé sur le bout de papier appartient à la personne de la sécurité et à un mafieux.

-Je crois que je comprends ce qui s’est passé: le responsable de la vidéosurveillance mangeait son tacos quand les gens de la mafia sont venus et ils ont voulu désactiver les caméras. Il a refusé, ils l’ont frappé: c’est là que le sang de la victime et du mafieux a coulé sur le papier avec la sauce des tacos. Mais, en cachette, le personnel du stade en a laissé une allumée.”

Rentrés à l’agence, les autres enquêteurs avaient trouvé une vidéo sur laquelle la coupe n’était plus à son emplacement. Sur la vidéo, on apercevait Karim Benzema à l’entrée des vestiaires, l’air inquiet. Alors Bertrand et Charlotte commencèrent à chercher des indices ailleurs. N’ayant rien trouvé de plus que le logo, la tache de sang et la vidéo oubliée, ils supposèrent que cette mafia “El Capone” faisait du chantage à Karim Benzema.

- Nous vous avons vu sur la vidéo-surveillance du stade de France. Où étiez-vous le jour de la finale à 18h? - J’étais seul chez moi. - Ah, bon, continua Bertrand suspicieux.Alors pourquoi êtes-vous sur la vidéo? - Sur quelle vidéo? - Celle du stade où vous étiez à l’entrée des vestiaires. - Les caméras étaient censées être coupées! s'exclama sans réfléchir Benzema. - Comment savez-vous que les caméras étaient coupées? - Vous êtes en état d’arrestation pour vol de la coupe du monde, conclut Charlotte.

Charlotte Holmes et Bertrand Quile se rendirent donc chez le suspect pour faire un interrogatoire surprise.

Sur la route, l’enquêtrice demanda à son ami: - Bertrand, pourquoi à ton avis Karim Benzema aurait-il volé la coupe? - Je sais pas, peut-être pour se venger de Didier Deschamps pour l’avoir exclu de l’équipe de France. - Oui, peut-être, de toutes façons nous le verrons bien en le questionnant, répondit Charlotte. Arrivés chez le footballeur, le policier frappa à la porte en disant: - Police! - Pourquoi êtes-vous chez moi? Je n’ai rien fait, affirma Karim Benzema sur le pas de la porte.

Epilogue

Les deux enquêteurs et le suspect se rendirent au commissariat. Ils lui montrèrent la vidéo et les différents indices.

Pendant ce temps-là, une équipe était envoyée chez le footballeur pour retrouver la coupe ou d’autres preuves. Les policiers fouillèrent sa maison et embarquèrent un ordinateur et une tablette. Après quelques heures de recherche, les enquêteurs trouvèrent une vidéo envoyée par la mafia qui retenait la famille du footballeur en otage. Ils comprirent que Benzema avait été forcé de voler la coupe pour sauver sa femme et ses enfants. La mafia voulait la vendre sur le marché noir pour acheter des armes. Bertrand et Charlotte, avec une équipe, allèrent alors arrêter les mafieux qui avaient pu être localisés grâce à leur vidéo. Et Karim Benzema put récupérer ses enfants et sa femme. Et la coupe put être récupérée et donnée à l’équipe de France.

Les classes

Coutant Marie CM2

FineLola 5ᵉ prim CM2

Breniaux Stéphanie CM2

Baraglioli Isabel 6ᵉ

Thanks!

UN GRAND MERCI A TOUTES LES CLASSES!

@TwittPolicier