Want to make creations as awesome as this one?

No description

Transcript

Niveau 6e

Palmarès du Concours de Poésie 2021

Thème : l'envie

1er prix : Jeanne Fraisse2e prix : Chloé De Kergommeaux3e prix : Léa Zanchetta

Collège Irène Joliot-Curie - Fontenilles

Niveau 5e

Niveau 4e

Niveau 3e

1er prix : Maëlys Bernard2e prix : Romain Moratona3e prix : Estelle Van Deweeghe

1er prix : Eylina Stival2e prix : Anna Oundjian 3e prix : Mélissa Nohet

1er prix : Charlotte Pigatto 2e prix : Tamarine Boggio 3e prix : Louise Cartier

Pour lire les poèmes des lauréats, cliquez par niveau.

Palmarès du Concours de Poésie 2021

Collège Irène Joliot-Curie - Fontenilles

Niveau 6e

1er prix :Jeanne

L’envie d’un futurComme une envieDe voir le visage de mes amiesComme une tentation qui m’étouffeD’aller au resto pour une bonne bouffeComme une démangeaisonDe sortir sans attestationComme un besoinDe partir loinComme un souhaitDe libertéComme un désirDe ciné plaisirComme un vœu utopiqueD’arrêter ce fichu gel hydroalcooliqueComme une volontéDe pouvoir à nouveau plongerEmbrasser et serrer dans mes brasTous ceux qui comptent pour moi.

2e prix :Chloé

L’envieJ’ai envie d’être entouréeDe gens de bonne volonté !J’ai envie d’être heureuseEn étant rêveuse !J’ai envie d’avoir des amiesDes amies qui m’apprécient !M ais pour celaIl faut vaincre une peurJe connais cette peurOn la connaît tousLa peur de dire un mot de tropLe mot qu i met fin à l’amitié...

3e prix :Léa

L'envieLa voici, celle qui vient et qui repartQui nous donne l'envie et la frustration.Celle qui est toujours là partout où nous sommes.Qui nous suit sans jamais nous lâcher.Pourquoi est-elle toujours là cette envie ?Toujours dans ces moments précis !Envie anxieuse sors de ma tête!Je ne veux plus de toi.Tu me fais souffrir.Mais quand vient enfin le momentJe suis ravie !Et dans ses moments magiques tu ne me fais plus peur !!!

L’envie d’un futurComme une envieDe voir le visage de mes amiesComme une tentation qui m’étouffeD’aller au resto pour une bonne bouffeComme une démangeaisonDe sortir sans attestationComme un besoinDe partir loinComme un souhaitDe libertéComme un désirDe ciné plaisirComme un vœu utopiqueD’arrêter ce fichu gel hydroalcooliqueComme une volontéDe pouvoir à nouveau plongerEmbrasser et serrer dans mes brasTous ceux qui comptent pour moi.

L’envie d’un futurComme une envieDe voir le visage de mes amiesComme une tentation qui m’étouffeD’aller au resto pour une bonne bouffeComme une démangeaisonDe sortir sans attestationComme un besoinDe partir loinComme un souhaitDe libertéComme un désirDe ciné plaisirComme un vœu utopiqueD’arrêter ce fichu gel hydroalcooliqueComme une volontéDe pouvoir à nouveau plongerEmbrasser et serrer dans mes brasTous ceux qui comptent pour moi.

L’envieJ’ai envie d’être entouréeDe gens de bonne volonté !J’ai envie d’être heureuseEn étant rêveuse !J’ai envie d’avoir des amiesDes amies qui m’apprécient !Mais pour celaIl faut vaincre une peurJe connais cette peurOn la connaît tousLa peur de dire un mot de tropLe mot qui met fin à l’amitié...

L'envieLa voici, celle qui vient et qui repartQui nous donne l'envie et la frustration.Celle qui est toujours là partout où nous sommes.Qui nous suit sans jamais nous lâcher.Pourquoi est-elle toujours là cette envie ?Toujours dans ces moments précis !Envie anxieuse sors de ma tête!Je ne veux plus de toi.Tu me fais souffrir.Mais quand vient enfin le momentJe suis ravie !Et dans ses moments magiques tu ne me fais plus peur !!!

Palmarès du Concours de Poésie 2021

Collège Irène Joliot-Curie - Fontenilles

Niveau 5e

1er prix :Maëlys

L’être de l’envieDans notre petit monde hostileOù exister n’est point facile,Existe un être bien étrange,Un être qui souhaite que rien ne change.Cet animal nous fait vivre,Mais il peut nous rendre ivre,Ivre d’envie de fortune,Ivre d’envie bien commune.Cette créature n’est pas consciente,Elle n’a ni cœur, ni vie,Mais ces deux éléments très futiles,L’être en question nous les donne...Cette bête bien mystérieusePeut être assez malicieuseMais si celle-ci n’existait pointNotre courte existence prendrait fin.Cet animal n’a ni bras ni jambes,Un serpent ? Non, il n’a pas de tête...Cet « immortel » très honnête,C’est tout simplement l’existence,La vie...

2e prix : Romain

3e prix : Estelle

HarmonieQuand la musique t'emporteQuand elle va tout au fond de toiQue la voix est plus forte que toute histoireQue la voix t'enlève de tout sentiment négatifOù l'imagination est ton intelligenceOù l'imagination est présente dans tout ton corpsLà où il y a de la musiqueLà où il y a de la joieVoir qu'il n'y a que ça plus ça de plus important que toutVoir qu'il n'y a que ça qui fait la paixPuisque la voix est un poèmePuisque la voix est la suite de la finEt ça te met sur la voix de ton destinEt ça te met dans tout ces étatsTout ce qui a de plus important pour toiTout ce qui a de plus sincère pour toiTon confident qui ne te quittera jamaisTon confidant qui ne te trahira jamaisElle t'atire comme un aimantElle t'atire comme l'amourMême si tu es triste, elle est làMême si tu es déçu, elle t'attendça devient presque une envieça devient presque une obsessionEnvie de chanterEnvie de composerHarmonie et paixHarmonie quand il y a un décèsLa musique est ton amieLa musique te chérieElle t'éclaire dans la nuitElle t'éclaire comme le jourSans l'amour, la musique ne serait pas làSans la musique, l'amour ne serait pas làPrésente dans ton coeurPrésente dans ton bonheurComme un coffre fort, elle s'ouvre dans ton coeurComme un coffre fort, rempli d'orUne passion qui te dévoreUne passion que tu dévoresLa chanson qui te donne envie de chanterLa chanson qui te donne envie de danserPour finir, l'attirance pour la musique n'est pas un défautPour finir, l'attirance pour la musique est une envie

L’être de l’envieDans notre petit monde hostileOù exister n’est point facile,Existe un être bien étrange,Un être qui souhaite que rien ne change.Cet animal nous fait vivre,Mais il peut nous rendre ivre,Ivre d’envie de fortune,Ivre d’envie bien commune.Cette créature n’est pas consciente,Elle n’a ni cœur, ni vie,Mais ces deux éléments très futiles,L’être en question nous les donne...Cette bête bien mystérieusePeut être assez malicieuseMais si celle-ci n’existait pointNotre courte existence prendrai fin.Cet animal n’a ni bras ni jambes,Un serpent ? Non, il n’a pas de tête...Cet « immortel » très honnête,C’est tout simplement l’existence,La vie...

L’ENVIEQuel est cet étrange sentiment,Qui m’échappe mystérieusement,Qui me donne le besoin de vouloir,Quelque chose d’illusoire.Ce péché qui m’illumine à ce jour,Et m’envahit comme de l’amour,Ne pourra m’envouter comme un sortilège,Ni me prendre dans son piège.Devrais-je succomber à son charme,Ou faire couler les larmes,Au point de ne plus pouvoir m’en défaire,Ou faire tout pour la satisfaire.Quel est ce sentiment,Qui crée en moi cet attachement,Ce sentiment enfoui,Ne peut être que L’ENVIE.

HarmonieQuand la musique t'emporteQuand elle va tout au fond de toiQue la voix est plus forte que toute histoireQue la voix t'enlève de tout sentiment négatifOù l'imagination est ton intelligenceOù l'imagination est présente dans tout ton corpsLà où il y a de la musiqueLà où il y a de la joieVoir qu'il n'y a que ça plus ça de plus important que toutVoir qu'il n'y a que ça qui fait la paixPuisque la voix est un poèmePuisque la voix est la suite de la finEt ça te met sur la voix de ton destinEt ça te met dans tout ces étatsTout ce qui a de plus important pour toiTout ce qui a de plus sincère pour toiTon confident qui ne te quittera jamaisTon confidant qui ne te trahira jamaisElle t'atire comme un aimantElle t'atire comme l'amourMême si tu es triste, elle est làMême si tu es déçu, elle t'attendça devient presque une envieça devient presque une obsessionEnvie de chanterEnvie de composerHarmonie et paixHarmonie quand il y a un décèsLa musique est ton amieLa musique te chérieElle t'éclaire dans la nuitElle t'éclaire comme le jourSans l'amour, la musique ne serait pas làSans la musique, l'amour ne serait pas làPrésente dans ton coeurPrésente dans ton bonheurComme un coffre fort, elle s'ouvre dans ton coeurComme un coffre fort, rempli d'orUne passion qui te dévoreUne passion que tu dévoresLa chanson qui te donne envie de chanterLa chanson qui te donne envie de danserPour finir, l'attirance pour la musique n'est pas un défautPour finir, l'attirance pour la musique est une envie

Palmarès du Concours de Poésie 2021

Collège Irène Joliot-Curie - Fontenilles

Niveau 4e

1er prix :Eylina

2e prix :Anna

3e prix :Mélissa

L’envie d’ Aurore, sans auroreA chaque aurore du matinLes yeux fermés, le visage crispé,Elle souhaitait lui ressembler.Plongée dans un sommeil et une tranquillité sans finLa Belle lui inspirait bien des regretsPourtant elle se levait et se préparaitAu rêve sans fin auquel elle voudrait échapper.Les yeux cernés demandant le sommeilElle se dirigeait vers ses ronces et sa prison à elle.Dans son enfance éclairée,Elle avait souvent souhaité,Tomber pour un prince, vivre dans un palais,Mais tout ce qu’elle avait récolté,C’était des corbeaux bien cruels qui se moquaient.Alors rasant les murs les poings serrés,Elle s’imaginait qu’elle était en train de tomber,Tel un oiseau blessé qui était seul et isolé.La douleur du rêve était supportable,L’endurer n’était que passable.Membres repliés sans verser une larme,Elle enviait la tranquillité,Que le sommeil lui avait donné.Les mains tâchées de brun,On pourrait penser que elle aussi avait piqué l’aiguille.Mais seuls les autres étaient responsablesDe ses tâches disgrâces et disparates.Seul l’envie d’en terminer la maintenait.Mais ce siècle pour elle n’avait plus de finLes mots l’écorchaient, les blessures la brûlaient.Tout ce qu’elle voulait était sa tranquillité.Elle la désirait ne voulait qu’elle.N’obtenant aucune aide.Une idée commençait alors à germer,Comme un sens à ce cauchemar qu’elle vivait.Il lui prit alors l’envie de tomber.Elle eut envie de sauterA cause des mots elle le voulait,A cause des blessures elle le voulait,A cause des corbeaux elle le voulait,L’envie d’exister avait pris son envol lui enlevant ses ailes de fée.Elle allait enfin lui ressembler,Et cette pensée la fit tomber,L’aurore du matin ne la dérangerait plus.Car contrairement à la princesse elle ne se réveillerait plus.

Une autre vie !Je suis saoulée,Je suis oppressée,Je suis désespérée,Je suis étouffée.J’ai envie de liberté,De courir dans les prés,De voir voler ma robe ,Tout en admirant l’aube.J’ai envie de m’échapper,De partir sur une autre Terre,Découvrir l’univers,Explorer le monde et sa beauté.J’ai envie de vivre simplement,Sur le moment,Sans stress,Comme dans ma jeunesse.

L' Envie de pleurerL'envie de pleurer nous prend comme ça, Nous submergecomme lesvagues de la mer,Nous emporte sans pouvoir lutterFace à cette force imaginaire.Alors le moment venu,S'arrêter de pleurer est impossible,Cette force étrange nous en empêche,Mais pleurer est souvent passage obligé avant le bonheur.La colère ou la tristesse,S'en vont chez certain par la violence,Et chez d'autre par les pleurs.L'envie de pleurer est chez certain synonyme de faiblessealors que chez d'autre pleurerc'est être humain.Et vous qu'en pensez vous?

Palmarès du Concours de Poésie 2021

Collège Irène Joliot-Curie - Fontenilles

Niveau 3e

1er prix :Charlotte

2e prix :Tamarine

3e prix :Louise

Envie Envie de partir, d’être libre,Envie de rester, d’être là.Envie aussi d’ouvrir un livre,Envie toujours d’ouvrir les bras.Grandir, mûrir, être assouvie,Pâlir, rougir, avoir honte parfois.Parler de ma vie avec mes amis,Refaire le monde encore une fois.M’amuser, sans remettre à demain,Regarder au loin le soleil qui se lève,Au petit matin, tendre encore la main,Aller jusqu’au bout de mes rêves.M’arrêter en chemin, je n’en ai pas envie,Ni m’enfuir ni mentir ne jamais m'effacer,Je veux vivre et rire et rester en vie,Regarder le monde et tout embrasser.Courir, voler, envie de liberté,Ne jamais m'arrêter, ne pas me retourner.Sur les sentiers et les pentes enneigées,Je marcherai jusqu'au sommet.Cela pourrait être la liste de mes envies,Un peu longue mais non aboutie,Elle ne sera ni trahie ni enfouie,C‘est ma promesse inassouvie.

Océan des EnviesUn océan infini,Une envie de poursuivre ce bateau,Une envie de lutter pour survivre face aux codes de la surface,Et nager librement.Tu envies l'éclat des autres poissons,Replonge dans la profondeur de l'océan,Et souffre des conséquences,Toi qui ne peux plus t’enfuir de ce coquillage.Surmonte ces vagues qui t'empêchent d'avancer,Brise le silence assourdissant des océans,Et crie tout ce que tu as sur le cœur,Laisse s'épanouir tes envies dans la tempête de l'ataraxie,Laisse tes désirs te guider vers une aventure où l'impossible peut se produire,Saute au au-dessus de la surface,Suit le bateau de tes envies,Suit le bateau qui orne le drapeau de la liberté,Et trouve le trésor du désir,Qui se reflétera dans tes yeux.

Toi, l’envieToi, si importante à nos yeux,Toi, qui fondes nos jours heureux,Toi, qui disparais peu à peu,Toi, étouffée sous tous ces masques bleus,Toi, qui restes un pilier de notre monde,Toi, qui nous fais tant rêver,Toi, identifiée comme un péché,Toi, devenue si vagabonde,Toi, qui prends diverses formes,Toi, qui s’immisces dans tous les esprits,Toi, qui n’es jamais vraiment uniforme,Toi, qui es présente dans toutes les vies,J’ai envie de te retrouver.