Want to make creations as awesome as this one?

Transcript

Apprendre autrement

Ségolène PARIS - LEFEL

Collège Julien LAMBOT - TRIGNAC. Académie de Nantes

00

INDEX

Vous pouvez vous rendre dans les rubriques de votre choix ou

préférer suivre la présentation de façon linéaire en utilsant les flèches de navigation

1 - Pourquoi tout changer ?

2 - Cheminement

4 - Les compétences

5 - L'évaluation

3 - L'organisation de la classe

6 - Le contrat d'autonomie

12 - Les écueils et adaptations

11 - La place de la ludicisation

10 - Le travail coopératif

9 - L'équipement de la salle

7 - Les plans de travail

8 - La place et le rôle de la prof

Contact

Intégrer

la coopération,
le numérique et
la ludification

rendre l'élève autonome et

au coeur de l'apprentissage

01

Pourquoi tout changer ?

Booster La motivation

des eleves

Prof de SVT depuis 2007 dans différents collèges REP (Pierrefitte (93) et Trignac (44)), je constatais chaque jour le désengagement de beaucoup d'élèves en ce qui concerne le travail scolaire. Désintérêt total, difficultés scolaires, perte d'estime de soi, perturbations des cours... les conséquences du manque de motivation des élèves étaient criantes. Il fallait trouver de nouveaux leviers pour impliquer les élèves !

Combien de fois, ai-je dû, comme mes collègues, réexpliquer la consigne pour chaque élève individuellement... Nos élèves ne faisaient plus l'effort de lire par eux-mêmes, d'écouter les informations données au groupe et encore moins de prendre des initiatives. Ils étaient des réceptacles passifs des informations données... La mise en activité était longue et beaucoup d'élèves "se cachaient" derrière le groupe pour ne pas faire face à la difficulté d'apprendre. Je voulais vraiment changer cela et rendre mes élèves plus autonomes et surtout les rendre acteurs de leur parcours d'apprentissage.

Apprendre avec ses pairs est ce qu'il y a de plus stimulant. C'est un simple constat ... Certain.e.s me diront qu'en groupe il y en a toujours un qui ne fait rien (ou 2 d'ailleurs !). Mais si on y regarde de plus près, on voit qu'en fait, ces élèves sont déjà plus engagés dans le travail scolaire que s'ils étaient seul.e.s face à une activité. Plus impliqué.e.s vis à vis d'une activité pour laquelle ils ne se poseraient aucune question et seraient simplement en train d'attendre que le prof passe à autre chose ...

Intégrer le numérique est aussi un élément important car c'est l'outil qu'ils devront maitriser demain. Mes élèves subissent de plein fouet la fracture numérique. Pas celle qui concerne le manque d'équipement, non, ils ont parfois de meilleurs outils que moi, mais celle qui concerne leur utilisation. Au delà des jeux, des vidéos et des réseaux sociaux, ils ne savent pas du tout utiliser le numérique.

Et enfin, j'avais très envie d'ajouter de façon systématique des activités ludifiées pour donner envie à mes élèves de s'impliquer dans le travail scolaire, les raccrocher à l'école et prendre du plaisir à jouer tout en apprenant.

02

cheminement

2007

Mémoire d'IUFM "l'évaluation formatrice au service des apprentissages"

2008

Création de mes premiers jeux pédagogiques

2015

Réforme du collège - fonctionnement avec une déclinaison de 4 niveaux pour chaque activité

2016

Mise en place de la coopération en classe, du conseil d'élève, de l'évaluation positive

2019

Conception et test de mon premier escape game en salle de classe

2017

Prise de conscience de l'impact de la ludification - insertion de plus en plus de jeux en classe

2020

Partages et échanges au sein de groupes FB

de ludification -
Arrivée dans la
Team Ludens

2021

Echanges autour de la classe autonome, notamment avec Caroline MEYER (MERCI !!!) et première expérimentation dans ma classe

02

Cheminement

03

L'organisation du travail en classe

Les élèves reçoivent en début d'année leur passeport de compétences avec toutes les compétences qui seront évaluées durant l'année, regroupées par trimestre et présentées sous forme d'échelles descriptives.

Je distribue le plan de travail du chapitre.

Les élèves commencent à travailler dans leur cahier.

Les élèves vont chercher les fiches d'activité au fur et à mesure de leur avancée et de leurs choix.

Les élèves accèdent aux ressources numériques du plan de travail depuis leur téléphone ou un ordinateur disponible dans la salle.

Les élèves vont chercher le matériel pour les activités ludiques ou pratiques.

Ils déposent les activités pour lesquelles ils souhaitent être évalués ou ils me demandent une aide ou la fiche de correction, ils se corrigent et s'autoévaluent seul.e.s et rangent les fiches de corrections dans la bannette.

Les élèves qui ont terminé leur plan de travail peuvent faire des activités facultatives pour aller plus loin ou pour réviser.

Evaluées au fur et à mesure et en tenant compte des progrès

Une selection pour chaque trimestre

Présentées sous forme d'echelles descriptives

04

Les compétences

Voici un exemple d'échelle descriptive :


Afin de faciliter l'organisation de la classe et de laisser la possibilité aux élèves de travailler plusieurs fois la même compétence pour vraiment s'améliorer, un choix de 6 à 10 compétences est effectué pour chaque trimestre.


Passeport de compétences des 5ème



Passeport de compétences des 6ème



Les élèves travaillent entre 2 et 5 fois une même compétence dans un trimestre. Les élèves peuvent être évalué.e.s autant de fois qu'ils ou elles le souhaitent pour chacune des compétences. A la fin du trimestre, je ne conserve que le meilleur niveau atteint. Les compétences concernent le champ disciplinaire (étudier un graphique, interpréter un résultat et tirer une conclusion, utiliser le matériel pour réaliser une manipulation, formuler une hypothèse...) ou sont transversales (travailler en groupe, écouter et restituer un propos, construire un bilan, rendre compte d'une activité à l'oral...). Certaines compétences sont directement liées au fonctionnement en plan de travail : être autonome dans son travail ; se corriger et s'auto-évaluer.

Uniquement en compétences - bascule vers les notes si besoin

Individualisation et différenciation

Bienveillante et formatrice

05

L'évaluation

Les élèves ont la possibilité de s'entraîner plusieurs fois pour l'évaluation de chaque compétence. Ils se corrigent pour toutes les activités et s'auto-évaluent pour celles que je n'ai pas évaluées. Lorsqu'ils ont terminé une activité, si je vois qu'ils ont atteint en partie les attendus, je leur propose de les évaluer. Ils auront la possibilité de recommencer une activité sur la même compétence s'ils n'ont pas complètement réussi. Seul le meilleur niveau atteint sert pour le bulletin trimestriel. Mes élèves en difficulté sont donc soutenus dans leurs efforts sans le couperet de la note sanction en fin de chapitre, mes élèves de bonne volonté mais peu sûr.e.s d'eux/d'elles ne sont pas paralysé.e.s par l'événement car ils ont une 2e chance et mes élèves de très bon niveau se dépassent pour atteindre le niveau expert ! Gagnant sur tous les tableaux !


Les élèves ayant des profils très différents, il m'a semblé essentiel de différencier et individualiser au maximum.

Voir l'article suivant qui présente ces 2 aspects :

https://stocad.ac-nantes.fr/index.php/s/Mwfa7P35rimnFFq



Pour les niveaux avec un bulletin avec moyenne, j'utilise la fonction "créer un devoir sur Pronote" qui me calcule pour chaque compétence, la note obtenue en fonction du positionnement de l'élève.

06

Le contrat d'autonomie

Des devoirs

Des droits

Les règles de la classe

-> Lorsque le contrat est rompu, l'élève se place sur une table isolée et je l'accompagne pour qu'il me montre qu'il est capable de travailler pendant une séance en respectant les règles. Il récupère alors son contrat.

06

Le contrat d'autonomie

1 - L'évaluation

2 - le volume sonore

4 - Les déplacements

3 - Les outils numériques

-> Les règles de la classe

Des choix :

- l'ordre des activités
-les compétences travaillées
- les évaluations

Quelques activités en classe entière et en groupe

Des activités obligatoires et facultatives

07

les plans de travail

Le plan de travail contient un ensemble d'activités obligatoires variées (à faire en classe sauf l'une d'elles) et des activités facultatives pour aller plus loin ou pour réviser que l'élève peut faire lorsqu'il a terminé les activités obligatoires.

J'ai fait le choix de fixer un nombre de séances pour chaque chapitre et de passer au suivant ensuite afin de pouvoir donner des activités facultatives et pour aller plus loin quand l'élève a terminé son plan de travail avant la fin du chapitre. Cela permet aussi un temps de révision en classe ce qui est intéressant pour plusieurs élèves qui n'ouvrent pas du tout leur cahier chez eux. C'est un moyen de conserver des séances en classe entière et aussi de mettre à disposition des activités de manipulation qui seraient compliquées à avoir à disposition si les élèves traitaient des chapitres différents.

J'ai fait le choix de fixer un nombre de séances pour chaque chapitre et de passer au suivant ensuite pour me permettre d'avoir des temps en classe entière pour chaque chapitre qui ne soient pas en décalage avec ce que les élèves sont en train de travailler.

Des activités en classe entière notamment pour :

- les expériences nécessitant un accompagnement ou du matériel lourd à mettre en place ou difficile à avoir à disposition à chacune des séances du plan de travail.

- certains jeux (escape games en salle ou virtuels)

- certaines activités plus faciles à évaluer en classe entière (compétence évaluer et restituer un propos par exemple)

- débriefing d'activités ou de jeux

- exposés à l'oral


Ces activités peuvent durer quelques minutes voire une heure complète.

Il n'y a que 2 ou 3 activités à faire en premier pour lancer le chapitre. Ensuite les élèves peuvent choisir ce qu'ils veulent travailler. Quelques activités sont parfois associées en binôme ou trinôme à faire l'une après l'autre comme dans l'exemple ci-dessous :


Pour le choix sur les compétences, il s'agit de travailler une même notion en privilégiant une compétence qui plait plus ou qui est à travailler à nouveau, voici un exemple (coopérer ou rendre compte d'une activité à l'oral) :


Et enfin les élèves peuvent choisir quelle activité ils souhaitent me rendre pour être évalué.e.s. Ils choisissent aussi le moment où ils veulent être évalués. J'essaie qu'ils soient évalué.e.s au moins une fois pour chacune des compétences du trimestre. Ils peuvent être évalué.e.s plusieurs fois et je conserve uniquement le meilleur niveau atteint.

07

6ème

Voici le plan de travail "tuto" qui explique le fonctionnement de la classe prévu pour mes 6ème à la prochaine rentrée

Page 4 - page 1

Page 2 - page 3

07

6ème

Voir le détail des activités en cliquant (chargement long parfois)

07

6ème

Voir des

exemples de plans de travail

en 5ème

en 6ème

07

les plans de travail

-> Exemples de Plan de travail et d'activités associées

Le dossier complet avec les activités

Voici des exemples d'activités associées à ce plan de travail :

https://stocad.ac-nantes.fr/index.php/s/x4S2Mjro2FrM6PE

Premier exemple :

Voici un exemple des activités associées à ce plan de travail :

https://stocad.ac-nantes.fr/index.php/s/m9C9sffXXLfa467

Deuxième exemple :

Voici un exemple des activités associées à ce plan de travail :

https://stocad.ac-nantes.fr/index.php/s/rccxjXfnM8Q3ngc


08

la place et le rôle de la prof

Mettre les ressources à disposition des élèves

Accompagner et aider en classe

Evaluer hors du temps de classe certaines productions des élèves trop longues à évaluer.

Contrôler le travail fait et donner les corrections au fur et à mesure

Evaluer les compétences lorsqu'un élève a terminé une activité en lui donnant les critères de réussite

09

l'équipement de la salle

L'affichage

Les meubles

les accès au numérique

Les différents espaces

Règles de la classe claires

09.1

L'affichage

Enseignement explicite

Messages positifs et bienveillants

Séance :

09.2

les meubles

Un tiroir par niveau, un côté par chapitre

Un exemplaire couleur en consultation

09.3

les accès au numérique

Directement depuis les téléphones

Au bureau prof en cas de besoin

09.4

Les différents espaces

Les paillasses pour le travail en groupe ou seul.e

un espace plus confortable

Des tables isolées pour les élèves ayant perdu leur autonomie

Le tableau et bureau prof comme espace de travail

Evaluation des compétences "coopérer" et "s'investir dans un groupe"

Au moins une activité à faire obligatoirement en groupe

10

le travail coopératif

Les élèves peuvent faire les activités évaluées à plusieurs mais chacun doit pouvoir expliquer



Exemples :

- jeu (de cartes, de plateau, escape game...)

- mise en commun de questionnement

- bilan d'activité

- schéma à légender sur le TBI

11

La place de la ludicisation

Au moins Un jeu

en groupe dans chaque chapitre

Pour donner du rythme et diversifier le plan de travail

Pour motiver et même "raccrocher" certains élèves

Pour apprendre autrement

les leçons

D'autres exemples de jeux sur le site internet de la team ludens ->

Histoires Dont Vous Etes Le Heros avec appli

Escape game virtuel

Escape game en classe

Jeu de plateau

12

Les ecueils et adaptations

Le temps de préparation

Les corrections

Le temps en classe entière

L'organisation

Les impressions papier

La place du numérique

Le bruit

La présentation de départ

L'évaluation

La précision des consignes

Le visuel du

plan de travail

J'ai profondément revu la présentation de mon plan de travail. La première version très classique contenait trop de détails et de texte. Les renvoient vers les activités de groupe n'étaient pas assez intuitives. Le fait de retirer le contrat d'autonomie du livret et d'en faire un document à part, m'a permis de gagner de la place et de pouvoir adopter une présentation plus "fun". L'utilisation des pictogrammes des compétences a été aussi un gain en lisibilité.

Parce que mon fonctionnement est en perpétuelle évolution et que j'aime analyser ma pratique pour l'améliorer, voici certaines pistes que j'ai pu dessiner en 4 mois de ma mise en application de la pédagogie par plan de travail.

Le suivi des apprentissages

Les connaissances

2020 - 2021

2021 - 2022

Les corrections ne sont pas à disposition des élèves. Je souhaite qu'ils viennent me montrer leur travail avant de leur remettre en échange la correction. Ceci me permet de voir qui avance et quelles sont les difficultés. Je peux aussi conseiller de prendre une aide si besoin. En effet, la difficulté avec les plans de travail est d'avoir une vision globale de qui fait quoi. De cette façon, je sais toujours à peu près où en sont mes élèves. C'est aussi un moment important pour moi en ce qui concerne le statut de l'erreur. Je peux ainsi répéter que le but de la correction et de l'auto-évaluation est de comprendre les erreurs pour ne pas les reproduire.

Lors de la conception de mon fonctionnement, j'avais décidé de garder des temps (séance ou partie de séance) pour les travaux en classe entière. En effet, difficile de laisser les élèves réaliser une expérience en décalé, une dissection ou un dessin d'observation. Idem pour les escape games et les débriefings des jeux qui nécessitent ce temps avec toute la classe. Je n'avais cependant pas anticipé que j'aurais aussi besoin de ces moments en groupe classe pour travailler la compétence "écouter et restituer un propos" qui est trop compliquée à évaluer lorsque les élèves sont répartis dans la classe parmi d'autres élèves sur d'autres activités.

J'ai dû intervenir au retour du confinement pour donner plusieurs consignes aux élèves sur les adaptations mises en place et j'ai eu beaucoup de mal à revenir à ce système "le prof parle, les élèves écoutent". Même pour 15 min.


Je vais peut-être remettre un temps de mémorisation des notions clés en fin d'heure en utilisant Plickers ou QCM cam avec des questions sur les connaissances du chapitre précédant. J'utilisais ce rituel de début de cours avant mon fonctionnement en classe autonome et cela aidait mes élèves à ancrer certaines connaissances. Avec la possibilité de faire une évaluation de 2e chance de la compétence mobiliser ses connaissances, cela permettra aux élèves de réviser en classe et pour tous d'utiliser des points de mémorisation répétés comme le préconisent les neurosciences. Enfin si je conserve l'évaluation des connaissances...

Au moment d'imprimer les activités, je commence désormais par une série test avant de lancer l'impression pour tous les élèves d'un niveau. Une fois qu'une activité a été réalisée par un petit panel d'élèves, j'imprime le complément. Cela évite de "traîner" une activité qui ne serait pas assez claire ou contiendrait des fautes. 3 exemplaires "en prêt" en couleurs sont mis à disposition des élèves sous pochette plastique en cas de besoin.

J'ai ajouté systématiquement un QR code en plus du lien sur les activités papier pour faciliter l'accès en classe et à la maison. Au départ, le QR code était affiché en classe seulement.

J'ai limité les nombre d'activités qui nécessitaient des outils numériques afin de ne pas surcharger la séance avec des "Madame, j'arrive pas à me connecter" et autres "Madame, j'ai plus de batterie".

J'ai ajouté des temps courts en classe entière pour le visionnage de vidéos, uniquement lorsque la compétence était "écouter et restituer un propos" car il m'était impossible de suivre pour chaque élève évalué, s'il en était à sa première ou deuxième écoute ... De cette façon, c'est moi qui gère la lecture de la vidéo et qui peut donc mettre pause et recommencer la lecture.

J'ai demandé l'installation de quelques postes informatiques supplémentaires. Je devrais en avoir 2 ou 3 de plus l'an prochain ce qui facilitera nettement l'organisation de la classe et limitera l'utilisation des portables qui pose problème pour certains élèves n'ayant pas de connexion.

Lors de la bascule vers une pédagogie en plan de travail, il y a des explications à donner aux élèves. Impossible pour moi de passer 30 min façon cours dialogué pour présenter ce nouveau fonctionnement où le prof ne parle plus et les élèves découvrent par eux-mêmes ! Je pense que cette première impression joue beaucoup sur l'état d'esprit que l'on souhaite transmettre. J'ai donc modifié dès les premières minutes ma place dans la classe et j'ai laissé mes élèves découvrir, en coopérant, en jouant, en manipulant, en s'emparant du tableau et en se déplaçant dans la classe, comment nous allions désormais fonctionner. Effet garanti !

Pour l'an prochain, j'ai prévu un jeu type chasse au trésor en lien avec le projet de mes 6e : être un Robinson de 6e. Voir ci-dessous le lien vers cette ressource.


Présentation 2020-2021 :


























Ressources du jeu de présentation de cette année :

https://stocad.ac-nantes.fr/index.php/s/7ECHGFrpEMfAB9y

https://stocad.ac-nantes.fr/index.php/s/ifNGmdcHwmiCD5K


Pour éviter que le travail d'évaluation soit monumental, je choisis 6 à 10 compétences qui seront évaluées à chaque trimestre. Il ne faut pas en garder trop sinon c'est ingérable. Ce fonctionnement me permet d'évaluer au fur et à mesure les élèves, parfois plusieurs fois.


J'ai remplacé le nom de la compétence par le pictogramme associé sur le plan de travail pour alléger la lecture et gagner de la place. Cela permet aussi en un coup d'œil de voir combien de fois la compétence sera travaillée dans le plan de travail.


J'ai fourni aux élèves une fiche pour qu'ils puissent faire le bilan des compétences évaluées.


Il est important de bien détailler les consignes écrites car c'est le seul moyen pour l'élève de savoir ce qu'il doit faire. Il faut parfois retravailler 2 ou 3 fois une activité pour qu'elle soit accessible. Je prévois une version audio des consignes qui accompagnera la fiche d'activité, accessible sur l'ENT pour mes élèves en difficulté avec l'écrit seul ou allophones.

J'ai été amenée à repenser complètement certaines activités pour éviter le phénomène "page blanche" qui bloque certains élèves. Par exemple pour la compétence prélever l'information, j'ai ajouté des questions sur les documents dans le chapitre 6 car c'était trop compliqué pour certains qui avaient déjà été confronté à un exercice difficile avec la carte mentale. Ils renonçaient du coup. L'autre possibilité est de commencer par une petite manipulation qui engage dans le travail et facilite les choses.

J'ai beaucoup réfléchi à mon fonctionnement en classe avec mon plan de travail, mais j'avais un peu négligé l'aspect visuel. J'ai mis le contrat d'autonomie à part car cela n'était pas nécessaire de le remettre à chaque fois. J'ai ainsi gagné de la place. Après un premier chapitre, j'ai souhaité modifier la présentation. Allégée, plus claire, plus fun aussi, ce nouveau visuel me plaît énormément et à mes élèves aussi. Il fonctionne sous forme d'un livret recto-verso.

J'ai ajouté récemment mon bitmoji pour plus de personnalisation.


Premier visuel de plan de travail (livret de 3 pages, papier A4 recto-verso plié au centre, dernière blanche pour coller) :


Visuel actuel (livret de 4 pages, papier A4 reco-verso plié au centre) mais qui subit toujours des modifications... :




Le temps de préparation est assez important car il faut tout formaliser à l'écrit. Cependant, une fois le premier chapitre mis à disposition, j'ai 4 à 6 semaines pour préparer le chapitre suivant car le chapitre en cours est complètement terminé. Je gagne aussi beaucoup de temps pour les photocopies qui sont faites en une fois. Le cahier de texte numérique se complète aussi extrêmement rapidement car il suffit d'ajouter toutes les ressources en début de chapitre puis de simplement noter le numéro de la séance. Le temps de classe est aussi très différent car il n'y a pas du tout la même gestion de classe et nous ne "faisons pas cours" ce qui demande moins d'énergie.

Mettre à disposition tout un chapitre, imprimer en masse, concevoir des jeux et des supports numériques... Tout ceci nécessite une bonne dose d'anticipation ! En tout cas pour le démarrage dans ce nouveau fonctionnement. Car une fois que le premier chapitre est lancé, vous avez devant vous le temps nécessaire pour commencer à concevoir le suivant ! Trouver un système de codification des activités permet de plus facilement s'y retrouver dans les multiples "tas" de photocopies. Un mobilier spécial est un atout pour éviter d'accumuler une rangée de couvercles de cartons de ramettes de papier contenant chacune une activité.

J'ai fait le choix de fixer un nombre de séances par chapitre et de tous passer au suivant ensuite afin de faciliter l'organisation en terme de ressources à mettre à disposition et pour me garder des temps en classe entière qui ne soient pas en décalage avec les notions étudiées.


Les principales adaptations que j'ai souhaité faire dans mon organisation concernent :

- la restitution des activités à corriger et les corrections utilisées qui sont désormais déposées par les élèves dans des boites spéciales

- le fait de ne pas imprimer directement autant d'activités que d'élèves du niveau afin de pouvoir faire des ajustements si besoin. Une fois l'activité testée et validée, je lançais la suite des impressions.

- prévoir le nombre de séances nécessaire n'est pas évident. J'ai souhaité transformer la date de fin du plan de travail en nombre de séances afin de pallier les éventuelles annulations de séances (absences, formations, interventions...).

- j'ai aussi investi dans un meuble de rangement pour ne plus devoir utiliser une bonne dizaine de couvercles de boites de ramettes de papiers qui s'entassaient et pour ne pas réquisitionner mon chariot de bacs pour préparer les TP (mes collègues qui utilisent aussi ma salle en ont d'ailleurs également besoin).

- la possibilité d'intégrer plus de manipulations à faire car les élèves sont assez autonomes avec la matériel (davantage que pour le travail sur fiche d'ailleurs...). Par exemple il est envisageable de faire observer de la levure au microscope pour tous et de faire concevoir et réaliser le protocole expérimental de l'expérience sur l'action de la levure par les élèves.

Il y a beaucoup plus de bruit dans une classe qui travaille en groupe et en autonomie qu'une classe qui écoute un prof parler ou qui travaille individuellement sur un exercice. Mais ce bruit est un bruit de travail. Il n'est pas dérangeant en soit. Il faut simplement veiller à ce que cela ne dérange pas les élèves qui ont besoin de silence pour se concentrer. Apprendre à adapter le niveau sonore est aussi une compétence intéressante à développer. A ce titre, j'ai souhaité mettre en place des règles concernant le volume sonore de la classe.

La gestion de ce bruit est une problématique qui m'a demandé des adaptations. Mes élèves ne sont pas habitué.e.s à travailler en groupe et ont du mal à chuchoter. J'ai tenté d'utiliser classroomscreen mais cette application ne permet pas de discriminer les différents niveaux sonores autorisés et prend trop en compte les élèves proches du micro. J'ai finalement essayé de mesurer auprès des élèves si le bruit les dérangeait suite aux conseils de Caroline. Globalement non. Je laisse la possibilité aux élèves de me prévenir le cas échéant. Si je vois que vraiment le contrat ci-dessus n'est pas respecté, que les élèves parlent sans faire attention au volume, je toque sur la table. Au bout de 3 fois, le travail en groupe s'arrête pour la séance. Cela fonctionne bien. Certain.e.s élèves ont même déjà toqué sur la table lorsqu'ils avaient besoin de plus de silence.

C'est l'une des difficultés avec ce fonctionnement. Pour être sûr.e de savoir où en sont mes élèves, je leur demande de me montrer ce qu'ils ont fait au moment de leur donner la correction. Je ne regarde pas en détail, mais j'ai une idée de leur réussites/difficultés.

Je ramasse les cahiers à la fin de chaque chapitre ce qui me permet aussi d'avoir une vision détaillée de ce que chacun a produit. J'évalue alors les compétences "être investi.e dans son travail" et "se corriger et s'auto-évaluer". Un élève qui n'a pas avancé beaucoup dans les activités à faire et leur correction perd son autonomie pour 2 semaines. C'est moi dans ce cas qui accompagne l'élève dans son travail.

L'évaluation des connaissances est une problématique qui m'a beaucoup demandé de réflexion. Nous savons que les programmes sont les supports au service du travail des compétences. Elles sont importantes pour construire une culture scientifique et générale mais pas exigibles en tant que telles. En revanche, le vocabulaire et les concepts clé sont essentiels pour comprendre les documents et le monde qui nous entoure. Aussi, il me semble important de ne pas complètement les mettre de côté.


Pour la restitution des connaissances, les élèves peuvent profiter d'une 2e chance s'ils le souhaitent, voire même une 3e, ce qui m'importe est qu'ils aient appris et retenu. Je vais remettre en place le rituel de QCM avec Plickers que j'avais instauré avant la bascule en plan de travail. Ce temps de mémorisation des notions interviendra en fin d'heure lorsque les élèves sont moins concentrés. La liste de questions portera sur tout le chapitre et permettra aux élèves de savoir quel est l'essentiel à retenir et à pouvoir mesurer leurs progrès au fil des découvertes des notions dans le chapitre. Je pense aller l'an prochain vers une évaluation qui ne compterait que sous forme de bonus et prévoir aussi une évaluation des connaissances plus libre du genre : "voilà ce que j'ai retenu". En effet dans mon établissement, cette évaluation des connaissances est vraiment vécue comme une sanction car nombre de mes élèves n'ouvrent pas leur cahier de SVT du tout à la maison.

12

Les adaptations

Le visuel du

plan de travail

J'ai profondément revu la présentation de mon plan de travail. La première version très classique contenait trop de détails et de texte. Les renvoient vers les activités de groupe n'étaient pas assez intuitives. Le fait de retirer le contrat d'autonomie du livret et d'en faire un document à part, m'a permis de gagner de la place et de pouvoir adopter une présentation plus "fun". L'utilisation des pictogrammes des compétences a été aussi un gain en lisibilité.

Parce que mon fonctionnement est en perpétuelle évolution et que j'aime analyser ma pratique pour l'améliorer, voici certaines pistes que j'ai mises ou prévu de mettre en place en 2021-2022 voire en 2022-2023.

La place de l'oral

Les connaissances

Les projets

sur l'année

J'ai profondément revu la présentation de mon plan de travail. La première version très classique contenait trop de détails et de texte. Les renvoient vers les activités de groupe n'étaient pas assez intuitives. Le fait de retirer le contrat d'autonomie du livret et d'en faire un document à part, m'a permis de gagner de la place et de pouvoir adopter une présentation plus "fun". L'utilisation des pictogrammes des compétences a été aussi un gain en lisibilité.

2021 - 2022

La présentation aux familles

L'arbre des progrès

J'ai profondément revu la présentation de mon plan de travail. La première version très classique contenait trop de détails et de texte. Les renvoient vers les activités de groupe n'étaient pas assez intuitives. Le fait de retirer le contrat d'autonomie du livret et d'en faire un document à part, m'a permis de gagner de la place et de pouvoir adopter une présentation plus "fun". L'utilisation des pictogrammes des compétences a été aussi un gain en lisibilité.

Le calcul de la moyenne

L'apprentissage de l'autonomie

Premier visuel en mars 2021 sous forme de tableaux dans un livret :


Visuel d'avril 2021 (livret de 4 pages, papier A4 reco-verso plié au centre) :




Visuel de septembre 2021 modifié en aérant davantage et en revoyant la partie bilan :



Pour que les élèves acquièrent progressivement les compétences orales, j'y prête une attention particulière.

En 6ème, je propose aux élèves de me présenter une activité à l'oral. Cette compétence sera désormais évaluée dès le premier trimestre. Je vais ensuite demander à un élève tiré au sort de présenter un élément de ce qu'ils ont appris devant la classe sous forme de petit intermède de moins d'une minute. L'objectif est vraiment de leur permettre de se familiariser avec une prise de parole. Je ferai immédiatement un feedback à l'élève.


En 5ème, nous fonctionnerons directement avec ces petits intermèdes. J'ai aussi décidé d'inclure de l'oral dans mon projet des ambassadeurs.

L'évaluation des connaissances est une problématique qui m'a beaucoup demandé de réflexion. Nous savons que les programmes sont les supports au service du travail des compétences. Elles sont importantes pour construire une culture scientifique et générale mais pas exigibles en tant que telles. En revanche, le vocabulaire et les concepts clé sont essentiels pour comprendre les documents et le monde qui nous entoure. Aussi, il me semble important de ne pas complètement les mettre de côté.


Je vais remettre en place le rituel de QCM avec Plickers que j'avais instauré avant la bascule en plan de travail. Ce temps de mémorisation des notions interviendra en fin d'heure lorsque les élèves sont moins concentrés. La liste de questions portera sur tout le chapitre et permettra aux élèves de savoir quel est l'essentiel à retenir et à pouvoir mesurer leurs progrès au fil des découvertes des notions dans le chapitre. J'ai choisi de ne conserver qu'une évaluation qui ne compte que sous forme de bonus et de prévoir aussi une évaluation des connaissances plus libre du genre : "voilà ce que j'ai retenu". En effet dans mon établissement, cette évaluation des connaissances est vraiment vécue comme une sanction car nombre de mes élèves n'ouvrent pas leur cahier de SVT du tout à la maison. Je saisis cette évaluation sur Pronote avec un coefficient 0. A la fin du trimestre, je la conserve si elle est positive pour l'élève.

Fonctionner avec une démarche de projet donne du sens et implique davantage les élèves. J'ai donc choisi 2 thèmes fédérateurs pour mes 2 niveaux de classe :

6ème : être un Robinson


https://view.genial.ly/60f0876fb85a0d0d4d01a8a4/interactive-content-projet-etre-un-robinson-de-6eme

Dossier complet de présentation du projet et du fonctionnement de la classe ici :

https://stocad.ac-nantes.fr/index.php/s/e8berMgc287H2NE


Pour les 5ème : Les ambassadeurs de la préservation de la santé et de l'environnement. Objectif, faire de l'éducation par les pairs auprès des aitres élèves du collège.

Dossier de présentation du fonctionnement en plan de travail et du projet des ambassadeurs :

https://stocad.ac-nantes.fr/index.php/s/2QfYZaLbLYPxggy

:

Le lien avec les familles dans un établissement de REP est un vrai enjeu. Expliciter sa pratique et permettre aux familles de pouvoir accompagner leur enfant au mieux est un bon levier pour améliorer nos liens. Le fonctionnement en plan de travail peut être aussi un peu déroutant lorsqu'on ne le connait pas. J'ai donc réalisé une petite vidéo de présentation qui sera en accès sur e-lyco et via un QR code dans le cahier des élèves. Elle permettra aussi aux élèves de revoir le fonctionnement de la classe les premiers temps.

Pour motiver et encourager mes élèves dans leurs progrès, j'ai mis en place l'arbre des progrès dans lequel les élèves viennent coller l'une de leurs réussites notée sur un post-it en forme de feuille au moment du bilan méta du plan de travail de chaque chapitre.

Branches nues en début d'année, ce sera l'occasion de le voir se verdir au fil du temps.


Au départ, en fin de trimestre, je calculais, pour les classes qui avaient un bulletin avec des notes, une moyenne en utilisant un tableau bilan comme celui-ci :

C'était très long et pas forcément plus explicite pour les parents qui ne découvraient qu'en fin de trimestre les notes de leur enfant.

Désormais, j'utilise la fonction "créer un devoir" pour l'évaluation de chaque compétence ce qui permet à Pronote de calculer automatiquement la moyenne de l'élève.

Cette année, j'ai mal commencé : je me suis basée sur ce que mes élèves de 6ème faisaient en mars 2021 quand j'ai préparé mon premier PDT pour la rentrée de septembre 2021. MAIS à la rentrée, les 6ème sont bien moins autonomes... Ils ont 6 mois de moins et beaucoup d'infos à ingurgiter. Ce que je faisais en fonctionnement classique : prendre le temps, détailler les consignes, répéter les essentiels ... tout cela, je ne l'ai pas fait en cette rentrée... J' n'ai pas pris en compte l'automatisation du fonctionnement et j'ai saturé leur charge cognitive ... alors forcément c'était pas le meilleur démarrage ! Aussi, j'avais envie de commencer l'année 2022 - 2023 avec un plan de travail que nous ferions ensemble, pour qu'ils comprennent bien la démarche. Un élève proposera ce qu'il faut faire et lira les consignes comme s'il était seul mais nous ferons tous ensemble cette étape. Ils auront rencontré la plupart des cas concrets et auront ce PDT "tuto" qui restera dans leur cahier... Il n'y aura pas de difficulté au niveau des notions donc seulement à se concentrer sur le fonctionnement. Ce plan de travail "tuto" sera collé dans le cahier et permettra de s'y référer en cas de besoin, de quoi libérer la mémoire de travail dans les chapitres suivants. Et pour être sûre de ne rien oublier de leur manque d'autonomie, j'ai décidé de le construire dès maintenant, tant que j'ai encore toutes les difficultés en tête.
J'ai même réussi à caser quelques compétences à évaluer ! C'est tout bonus !
Et puis il faut savoir perdre du temps pour en gagner...





CONTACT & ressources

Pour s'informer et me contacter :

Pour echanger autour des pedagogies

actives sur les réseaux sociaux :

Mail professionnel : segolene.paris@ac-nantes.fr

Mail de la Team Ludens : teamludens@gmail.com

Le site du collectif d'enseignant.e.s dont je fais partie : la Team Ludens qui favorise les pédagogies actives et la ludification : www.semperludens.fr

Compte Twitter : PARIS Ségolène

Compte Twitter : Team Ludens

Groupe Facebook de la Team Ludens : Team ludens : mettre les élèves aux manettes des apprentissages


Groupe Facebook disciplinaire que j'ai créé fin mai 2021 et qui rassemble près de 5000 membres : Pédagogies actives en SVT