Want to make creations as awesome as this one?

No description

Transcript

Julien sorel

Musée

stat

Sous-titre

Sous-titre

Sous-titre

Sous-titre

Musée de Julien Sorel

Musée de Julien Sorel

atrás

Les Confessions de Rousseau

Les Confessions de Jean-Jacques Rousseau est une autobiographie couvrant les cinquante-trois premières années de la vie de Rousseau, jusqu'à 1765. Julien est à la fois domestique, comme le Rousseau des Confessions, et en ascension vers un statut de clerc, rêvant plus tard d'accéder au pouvoir social par le Rouge de l'uniforme militaire ou par le Noir du clergé. Ce personnage de roman fait un autre apprentissage : celui de la séduction, qui renvoie aussi au jeune Rousseau et à sa rencontre avec Mme de Warens, sensiblement plus âgée que lui. Julien rejette les avances de la servante et choisit le défi social de la conquête de la douce et fragile Mme de Rênal."Cette horreur pour manger avec les domestiques n’était pas naturelle à Julien, il eût fait pour arriver à la fortune des choses bien autrement pénibles.Il puisait cette répugnance dans Les Confessions de Rousseau. C’était le seul livre à l’aide duquel son imagination se figurait le monde." (Chapitre 5 Livre 1)

Les Confessions de Rousseau

Les Confessionsde Rousseau"Cependant, à force de la voir, je finis par m'attacher à elle. Elle avait ses chagrins, ainsi que moi. Les confidences réciproques nous rendirent intéressants nos tête-à-tête.Rien ne lie tant les cœurs que la douceur de pleurer ensemble. Nous nous cherchions pour nous consoler, et ce besoin m'a souvent fait passer sur beaucoup de choses."Nous pouvons faire un parallèle entre cette citation et les retrouvailles entre Julien et Mme de Rênal dans le chapitre 30 du premier livreLe Rouge et Le Noir.

« Je forme une entreprise qui n'eut jamais d'exemple, et dont l'exécution n'aura point d'imitateur. Je veux montrer à mes semblables un homme dans toute la vérité de la nature; et cet homme, ce sera moi. »Les Confessions de Jean-Jacques Rousseau, livre premier, première phrase.

Musée de Julien Sorel

malle de voyage

Cette très belle malle en dos-d'âne en forme de bahut en cuir de la fin du 18e siècle, est recouverte de cuir et clouté avec une armature de bois et de fer. Le bagage peut se définir comme ce que le voyageur emporte avec lui. Julien Sorel l'utilisa d'abord pour s'installer chez les Rênal puis pour le séminaire de Besançon. Cette malle contint ses affaires les plus personnelles dont le portrait de Napoléon avant qu'il ne le brûle.

Malle de voyage de Julien Sorel

Le Rouge et LeNoir(Livre I - Chapitre 25)"Cette pénible séance avait duré trois heures ; Julien appela le portier.– Allez installer Julien Sorel dans la cellule n° 103, dit l’abbé Pirard àcet homme.Par une grande distinction, il accordait à Julien un logement séparé.– Portez-y sa malle, ajouta-t-il.Julien baissa les yeux et reconnut sa malle précisément en face de lui, illa regardait depuis trois heures, et ne l’avait pas reconnue."

Musée de Julien Sorel

le mémorial de sainte-hélène

Le Mémorial de Sainte-Hélène est un récit écrit par Emmanuel de Las Cases dans lequel celui-ci a recueilli les mémoires de Napoléon Bonaparte au cours d'entretiens quasi quotidiens avec l'Empereur, lors de son séjour à Sainte-Hélène. Le récit débute le 20 juin 1815, au surlendemain de la bataille de Waterloo. Le Général de Gaulle s'en est inspiré pour rédiger ses mémoires.

Le Mémorial de Sainte-Hélène

Le Rouge et Le Noir(Livre I, Chapitre 4)"L’attention que le jeune homme donnait à son livre, bien plus que le bruit de la scie, l’empêcha d’entendre la terrible voix de son père. Enfin, malgré son âge, celui-ci sauta lestement sur l’arbre soumis à l’action de la scie, et de là sur la poutre transversale qui soutenait le toit. Un coup violent fit voler dans le ruisseau le livre que tenait Julien ; un second coup aussi violent, donné sur la tête, en forme de calotte, lui fit perdre l’équilibre. Il allait tomber à douze ou quinze pieds plus bas,[...]Il avait les larmes aux yeux, moins à cause de la douleur physique que pour la perte de son livre qu’il adorait.« Descends, animal, que je te parle. »[...]"En passant, il regarda tristement le ruisseau où était tombé son livre ;c’était celui de tous qu’il affectionnait le plus,Le Mémorial deSainte-Héléne."

Musée de Julien Sorel

atrás

Légion d'honneur

ino

La Légion d'honneur est la plus haute distinction française. Elle récompense les mérites éminents rendus à la Nation. Julien possède une croix de la légion d’honneur léguée à la mort du vieux chirurgien-major.* C'est un symbole important puisqu'elle fut instituée le 19 mai 1802 par son héros, Bonaparte, alors premier Consul de la République, elle récompense depuis ses origines les militaires comme les civils ayant rendu des « services éminents » à la Nation.

Légion d'honneur

*Le vieux chirurgien-major de l'armée d'Italie est déjà mort et enterré au début de l'histoire et n'est même pas nommé. Cependant, sans lui, rien ne serait arrivé : il fut le premier à remarquer les capacités de Julien et avant de mourir il lui a enseigné ce qu'un fils de charpentier n'aurait pas dû savoir : le latin, l'histoire napoléonienne. En mourant il lui lègue ses livres et sa légion d'honneur.

Musée de Julien Sorel

atrás

du pape de joseph de maistre

Dans Du Pape, Joseph de Maistre approfondit ses théories politiques contre-révolutionnaires. Au-delà d’une apologie de l’ultramontanisme, cet essai appuie son argumentaire sur les débats théologiques et l’Histoire. Le propos est soutenu par un style puissant qui séduisit Sainte-Beuve aussi bien que Paul Valéry.Le comte Joseph de Maistre est un homme politique, philosophe, magistrat et écrivain savoyard, sujet du royaume de Sardaignenote. Il est l'un des pères de la philosophie contre-révolutionnaire, membre éminent de la franc-maçonnerie, et incliné vers l'ésotérisme.

Du Pape de Joseph de Maistre

"Avec une âme de feu, Julien avait une de ces mémoires étonnantes sisouvent unies à la sottise. Pour gagner le vieux curé Chélan, duquel il voyaitbien que dépendait son sort à venir, il avait appris par cœur tout le NouveauTestament en latin ; il savait aussi le livredu Papede M. de Maistre, etcroyait à l’un aussi peu qu’à l’autre."Le Rouge et Le Noir (Livre 1 - Chapitre 5)

Musée de Julien Sorel

atrás

bulletin de la grande armée

Le Bulletin de la Grande Armée est un périodique paru sous le Premier Empire, relatant l'activité de la Grande Armée de Napoléon Ier. Il était publié dans l'organe officiel du régime, Le Moniteur universel, appelé aussi Le Moniteur. Des copies étaient également envoyées aux autorités locales et étaient apposées sur les murs des bâtiments publics. Ces Bulletins décrivent presque exclusivement l’activité militaire et les plans de la Grande Armée et de ses opposants – actuels ou potentiels. Ici et là on trouve des commentaires élogieux sur des soldats, des officiers et les unités pour telle ou telle action.

Bulletin de la Grande-Armée

"Il puisait cette répugnance dans lesConfessionsde Rousseau. C’était le seullivre à l’aide duquel son imagination se figurait le monde. Le recueil desbulletins de la grande-armée et leMémorial de Sainte-Hélènecomplétaientson Coran."Le Rouge et Le Noir(Livre 1 - Chapitre 5)

Musée de Julien Sorel

atrás

Dans la série en dix épisodes The Young Pope (2016), le réalisateur italien Paolo Sorrentino propose une étonnante fiction située au Vatican dans la période contemporaie et mettant en scène un jeune pape si réactionnniare que s'en est révolutionnaire. Lenny Belardo, interprété par Jude Law à déclaré à propos de ce rôle : "J'ai joué Lenny et Lenny joue à être Pie XIII." On peut faire un parallèle avec Julien Sorel qui ne fait que jouer un rôle, autant dans sa pratique de la religion que dans son attitude et l'avis politique qu'il montre aux autres.

The Young Pope (2016)

the young pope (2016)

Comme l'évêque d'Agde dans Le Rouge et Le Noir,Lenny Belardo, interprété par Jude Law, apprend à bénir face à son miroir.

Musée de Julien Sorel

atrás

étui À verre en maroquin rouge

ino

«Quels sont ses projets en ce moment ? Il était trop fier pour le lui demander ; mais,jamais peut-être, elle ne lui avait plu davantage.– Si ceci tourne mal, ajouta-t-elle avec le même sang-froid, on m’ôteratout. Enterrez ce dépôt dans quelque endroit de la montagne ; ce sera peut-être un jour ma seule ressource.Elle lui remit un étui à verre, en maroquin rouge, rempli d’or et dequelques diamants.» (Le Rouge et Le Noir, Livre I – Chapitre 21)

Etui à verre en maroquin rouge donné par Madame de Rênal

Cet objet matérialise le danger de leur amour : si M. de Rênal apprend leur liaison, toutesles chances de survie de Mme de Rênal seront contenues dans cet étui. Cette précaution prouve la bravoure et la lucidité de Madame de Rênal, elle entretient cet amour qui met pourtant sa vie en danger.

Musée de Julien Sorel

Don Juan (Lord Byron)

Don Juan est considéré par Lord Byron lui-même comme son œuvre maîtresse, ainsi que la plus personnelle. Interrompue par la mort de l'auteur, elle raconte en dix-sept chants, sur un ton facétieux et volontairement provocateur, les péripéties d'un jeune Espagnol voyageant à la fin du XVIIIe siècle de l'Espagne à l'Angleterre, en passant par la Grèce et la Russie. Le Don Juan de Byron, à l'opposé du mythe du séducteur, est un jeune candide, jouet des événements comme des femmes.

Don Juan (Lord Byron)

Stendhal fait appel plusieurs fois au Don Juan de lord Byron (1824), pour rendre compte des conquêtes amoureuses de Julien.Julien Sorel annonce peut-être, en un sens, la lutte des classes. Marchant dans les pas de Don Juan, il annonce aussi tous les thèmes de la liberté sexuelle d'aujourd'hui. Julien Sorel passe et les femmes tombent dans ses bras. Quand il est guillotiné, Mathilde de la Mole recueille sa tête pour l'enterrer, de nuit, au sommet du Jura et Mme de Rénal meurt dans les trois jours.

Musée de Julien Sorel

atrás

Napoléon dans son cabinet de travail est un tableau peint par Jacques Louis David en 1812 qui représente l'empereur Napoléon Ier en uniforme dans son bureau des Tuileries.Toute une tradition romantique fait de Napoléon l'archétype du ‘’grand homme’’ appelé à bouleverser le monde, dans Le Rouge et le Noir, il est l’idole cachée de Julien Sorel.. Il éprouve une véritable adoration pour Napoléon, le considérant comme un modèle de réussite. Il est fasciné par l’ascension de son héros, une ascension qu’il rêve de connaître à son tour, au point de se demander si sa destinée sera aussi spectaculaire. Dans un épisode du roman, Julien est seul sur un sommet et pense à son avenir, l’extrait se termine par : ‘’C’était la destinée de Napoléon, serait-ce un jour la sienne ? ’’.

Napoléon dans son cabinet de travail des Tuileries

Napoléon dans son cabinet de travail des Tuileries

"Pour Julien, faire fortune, c'était d'abord sortir de Verrières; il abhorrait sa patrie. Tout ce qu'il y voyait glaçait son imagination. Dès sa première enfance, il avait eu des moments d'exaltation. Alors il songeait avec délice qu'un jour, il serait présenté aux jolies femmes de Paris, il saurait attirer leur attention par quelque action d'éclat. Pourquoi ne serait-il pas aimé de l'une d'elle, comme Bonaparte, pauvre encore, avait été aimé de la brillante madame de Beauharnais."L'admiration de Julien pour Bonaparte est plus qu'une naïveté romantique, elle demande de l'audace, car à cette époque tourmentée de l'histoire (1830) où la France cherche son régime, admirer l'empereur déchu était suspect et risqué. Autre preuve de cette adoration, le livre préféré de Julien est Le Mémorial de Sainte-Hélène, c’est un récit écrit par Emmanuel de Las Cases dans lequel celui-ci a recueilli les mémoires de Napoléon au cours d'entretiens quasi-quotidiens avec l'Empereur, lors de son séjour à Sainte-Hélène.Il arriva même à Julien d'imiter Napoléon :"Une fois, au milieu de sa nouvelle piété, il y avait déjà deux ans queJulien étudiait la théologie, il fut trahi par une irruption soudaine du feu quidévorait son âme. Ce fut chez M. Chélan, à un dîner de prêtres auquel lebon curé l’avait présenté comme un prodige d’instruction, il lui arriva delouer Napoléon avec fureur. Il se lia le bras droit contre la poitrine, prétendits’être disloqué le bras en remuant un tronc de sapin, et le porta pendant deuxmois dans cette position gênante."