Want to make creations as awesome as this one?

Transcript

La Mission en photos

Thomas Pesquet

d'après

Ambiance méditerranéenne avec le sud-est de l’Espagne : le Cap de l’Horta interrompt abruptement une longue plage et passe le relais à la magnifique baie d’Alicante

La structure de Richat, ou l’œil du désert. Facile à trouver parce qu’avec son diamètre de 50 km, on le voit à l’œil nu (trouvez-le sur la photo). L’absence de nuages dans cette zone aide aussi légèrement à ne pas le rater !

Clique sur l'image pour la voir de plus près!

Ploemeur, Locmiquélic, Kerroc’h… c’est sûr, on est en Bretagne ! La rade de Lorient lors d’un passage le long de la façade ouest de la France

Alors qu’on descend vers le sud le long de la côte ouest de l’Afrique, la ville de Conakry est immanquable. Elle semble s’étirer de la zone humide de la côte vers les Îles de Loos… Presque comme quelque chose d’organique qu'on étudierait au microscope. 🇬🇳

Le samedi dans l’ISS, c’est ménage 🧽🧹✨ le matin (on brique le navire), 2h30 de sport comme tous les jours, et le reste du temps, chacun vaque à ses occupations… mais je sais ce qu’Aki et moi ferons à 15h45 GMT (17h45 en France) : nous serons devant la finale de la Champions Cup 🇪🇺🏉

L’Australie vue du ciel est unique par ses couleurs qu’on ne rencontre nulle part ailleurs : les bleus de la côte se transforment, à l’intérieur des terres, en toutes les nuances du rouge, voire même du violet, parcourues par des veines noires et tachées d’immenses étendues quasi blanches. Quasiment pas de vert. Incroyable et presque surnaturel

Malgré sa proximité avec le tristement célèbre Mont Saint Helens, le Mont Adams que vous voyez ici est inactif depuis plus de mille ans et couvert d'une importante calotte glacière.

Où est Aki ? Il y a tellement d'équipements dans la Station spatiale qu'il faut parfois faire un peu de déménagement. Pour pouvoir accéder au sas de déploiment des nanosatellites, il fallait délester le Node3 d’un certain nombre de… mètres cubes.

Mesdames et messieurs, la Station spatiale internationale... de nuit ! Ou presque : certains de mes co-équipiers sont encore autour de la table. C'est un moment très important pour nous. Nous sommes occupés toute la journée à nos diverses tâches et les repas sont nos rares moments ensemble. Et je vous assure que 6 mois d'expédition, ça crée des amitiés fortes 😊

Mesdames et messieurs, la Station spatiale internationale... de nuit ! Ou presque : certains de mes co-équipiers sont encore autour de la table. C'est un moment très important pour nous. Nous sommes occupés toute la journée à nos diverses tâches et les repas sont nos rares moments ensemble. Et je vous assure que 6 mois d'expédition, ça crée des amitiés fortes 😊

On a tendance à filmer la Terre qui défile sous nos pieds dans le sens de la marche, comme un pilote d'avion qui filmerait le paysage depuis le cockpit. Pourtant, c'est joli aussi quand on regarde dans l'autre sens... Ici nous quittions l'obscurité de la nuit en volant (comme chaque orbite) vers la zone éclairée de la planète, et les lumières de l'aube dessinaient de longues ombres dans les nuages. Le temps d'une pause contemplative 🙂

Lisbonne ! De nuit, la ville est facile à reconnaître grâce à ses immenses ponts et à la forme de l'embouchure du Tage sur l'océan Atlantique. Quelques nuages voilent la partie la plus lumineuse de la ville ☁️😤

Au rayon des merveilles vues depuis l’espace, la région des Bahamas et ses eaux aux mille nuances de bleu occupent la première place - notamment les reflets irisés sculptés dans le sable et les algues par les marées. 🤩

Lors d’un passage somme toute assez banal au-dessus de l’immensité du Sahara, je me suis cru sur Mars !! Pas un nuage, du rouge et de l’ocre à perte de vue… on s’y croirait, un peu comme Perseverance en ce moment avec son hélicoptère embarqué

En ce moment nos orbites nous amènent au-dessus de l’Europe entre 20h et 3h du matin, et la météo est plutôt clémente, je commence donc à avoir quelques photos de villes la nuit. Si certaines sont assez faciles à reconnaître (surtout pour ceux qui y vivent et en connaissent la forme :)), identifier une ville, dans le noir, juste à ses lumières depuis 400 km d’altitude est en général un exercice à s’arracher les cheveux. Si ça vous tente, vous pouvez essayer de m’aider à mettre un nom sur chaque photo.

En ce moment nos orbites nous amènent au-dessus de l’Europe entre 20h et 3h du matin, et la météo est plutôt clémente, je commence donc à avoir quelques photos de villes la nuit. Si certaines sont assez faciles à reconnaître (surtout pour ceux qui y vivent et en connaissent la forme :)), identifier une ville, dans le noir, juste à ses lumières depuis 400 km d’altitude est en général un exercice à s’arracher les cheveux. Si ça vous tente, vous pouvez essayer de m’aider à mettre un nom sur chaque photo.

En Afrique de l'Est, on passe du désert aux vallées fluviales assez rapidement (du moins en station spatiale :)). Des canaux sillonnent la végétation qui semble recouvrir le fleuve : je ne sais pas si c'est une œuvre humaine ou de la nature, mais le résultat ne manque pas de style.

C’est l’éclat du soleil que je souhaitais justement capturer : voilà à quoi il ressemble depuis la Station – un projecteur très très puissant. Quand on y pense, ses radiations constituent notre seule source d’énergie depuis la nuit des temps – la nature l’a toujours tout simplement transformée en d’autres formes (malheureusement pas souvent de manière durable dernièrement en ce qui concerne les êtres humains…).

9 mai 2021

Quand on parle de robotique sur la Station, il ne s’agit pas de robots anthropomorphiques, mais d’un bras robotique extérieur de 17 mètres de long, complètement articulé

16 mai 2021

Très facile de repérer depuis l'espace l’auréole enneigée de ce cousin du Mont Fuji sur l’île d’Hokkaido, au nord du Japon, alors que le printemps s’étend lentement mais sûrement aux alentours.

16 mai 2021

On a repéré notre indicateur de microgravité ! Le pingouin choisi par les fils d’Aki et Megan a fait une apparition l'autre jour, alors que Shane et Megan, dans leurs beaux polos bleus, parlaient en direct sur NASA TV. Pour rappel, il nous sert à déterminer l’arrivée en orbite : une fois qu’il flotte dans la capsule, ça veut dire qu’il n’y a plus d’accélération (de la fusée), on est donc en chute libre autour de la Terre… c’est l’impesanteur.

15 mai 2021

Le glacier d’Upsala, en Amérique du sud, s'étend de la frontière entre le Chili et l'Argentine au parc national Los Glaciares. Partout, ils reculent, ce qui est tout à fait visible depuis l’espace, non seulement à l’œil nu, mais surtout grâce aux satellites d’observation

15 mai 2021

La Guinée-Bissau, que j’avais également vue pour la dernière fois il y a 4 ans. La photo spatiale c’est une technique particulière : en fonction de l’heure du jour et de la position de la station, le soleil gêne ou aide à réussir ses effets, c’est selon.

13 mai 2021

La presque-île de Quiberon, toujours à la même place que lors de ma première mission. C'est drôle de retrouver d'abord ces lieux depuis l'espace, pourtant si proches et familiers, avant de les avoir revus en vrai.

12 mai 2021

La Mecque ! Elle brillait si fort que la photo est un peu surexposée, mais je voulais absolument qu'on voit les lumières de la ville. Joyeuse fête de l'Aïd !

12 mai 2021

Une étape importante a été franchie en toute discrétion à bord de l'ISS : le 40 000e usage de nos toilettes.
Pour l'instant, nous recyclons notre eau et notre air, et nous renvoyons nos déchets solides sur Terre à bord d'un véhicule de ravitaillement pour qu'ils brûlent dans l'atmosphère. Mais les agences spatiales mettent au point des technologies pour transformer nos déchets solides 💩 en eau propre, en oxygène et en nourriture !

12 mai 2021

Le lac Albert, situé à la frontière entre l'Ouganda et la République démocratique du Congo, est le 7e plus grand lac d'Afrique. Il apparait sous les ailes rondes (enfin, plutôt les panneaux solaires) de notre cargo Cygnus.

10 mai 2021

Parfois sur les vidéos filmées depuis l’ISS on a l’impression que les gens pourraient être dans un hangar : ils se tiennent verticaux avec leur micro....🤦‍♂️ Heureusement avec Megan, pas de confusion possible : ses cheveux nous rappellent immédiatement les particularités de l’environnement (et aussi, c’est pas faux, le fait que ses pieds ne touchent pas terre quand elle s’entraîne aux opérations de robotique 🤖)

10 mai 2021

Un des rares ports avant l’immensité du désert, dans le Sahara occidental. Deux routes fendent l’intérieur des terres, une autre longe l'océan, et c’est tout ☀
Cap Boujdour - Maroc

10 mai 2021

Une vue qui me rappelle des souvenirs : c’est en Soyouz et par ce port d’amarrage que je suis arrivé pour la première fois en 2016. Le Soyouz d’Oleg, Pëtr et Mark s’appelle “Youri Gagarine” et survole Cuba… comme un parfum d’années 60 règne dans ce cliché

9 mai 2021

Notre Dragon est toujours confortablement niché à bord de l’ISS. Il est en hibernation pendant 6 mois en attendant le retour, réveillé de temps en temps pour l’ausculter… ce qui lui permet sans doute d’admirer le paysage qui défile sous ses ailes.

Mer rouge avec le golfe d’Aden


9 mai 2021

Là, vous avez la photo juste après que j’arrive à bord (on a eu plein d’activités, à 11 astronautes)… et puis la photo dès que j’ai eu le temps de ranger un peu #maniaque #rangement

9 mai 2021

Le weekend, on rencontre toujours du monde dans la Cupola… mais chacun a ses heures: moi le matin (pour voir l’Europe), Shane l’après-midi (pour les USA), et Aki le soir (pour le Japon)… ensuite on inverse pour les photos de nuit

8 mai 2021

La Station spatiale fait grosso modo le volume intérieur d'un gros avion. Nos quartiers personnels sont les seuls espaces privés et ils ne sont pas très grand : à peine la taille d'une cabine téléphonique. C'est l'endroit pour dormir, téléphoner, écrire... en 6 mois, on finit par y passer un peu de temps et par les personnaliser pour s'y sentir comme à la maison.

8 mai 2021

Le Dragon n’est pas le seul vaisseau amarré au navire amiral qu’est l’ISS. Les Soyouz (c'est le vaisseau qui m’a amené la dernière fois) effectuent toujours des rotations régulières d’équipage. Celui que vous voyez à gauche de la photo est arrivé avec à son bord Oleg, Pëtr et Mark. Et le Cygus, au centre, nous ravitaille, en tout ce dont nous avons besoin pour assurer la mission.

7 mai 2021

Entre les expériences, la maintenance, le sport, le ménage... nous n'avons pas beaucoup de temps libre à bord de la Station spatiale, mais on sait en profiter. Parfois, on regarde un film tous ensemble. On installe l'écran et le projecteur, on s'installe dans une position confortable (certains aiment flotter, d'autres préfèrent être maintenus) et c'est parti

7 mai 2021

Le brun du sol contraste avec le blanc des lacs gelés : ce n’est pas encore le printemps dans ce coin du Canada

6 mai 2021

Presque toutes les couleurs de l'arc en ciel sont dans ces marais salants, en Californie, juste au sud de San Francisco. Leur origine vient des micro-organismes qui se développent dans l'eau, et qui changent selon la concentration de sel.

4 mai 2021

À bord de la Station, les plannings sont très serrés et tout le monde s'affaire sans arrêt. Le plus souvent, on ne sait même pas ce que font les autres astronautes. Au centre de contrôle, nos planneurs travaillent durs pour éviter qu'on ait besoin des mêmes équipements ensemble.

4 mai 2021

Pourquoi utiliser le sol quand on peut utiliser le plafond 🕷 ? Certes, ça fait des photos amusantes, mais il y a aussi une utilité immédiate : le rangement ! Dans un espace aussi limité, toutes les parois et tous les recoins sont utilisés pour stocker ou pour travailler. Notre meilleur ami ?
Le velcro !

4 mai 2021

Ici, on survolait l'Afrique de l'Ouest.

4 mai 2021

Encore plus que depuis un cockpit, j’adore photographier l’horizon dans l’espace. Certains nuages s’élèvent vraiment haut…

3 mai 2021

e spectacle de la rentrée atmosphérique de Crew-1 s’est terminé avec une aurore boréale, qui elle-même s’est mélangée avec le lever du soleil.

3 mai 2021

La Station c’est comme une grande coloc confinée – impossible donc de ne pas fêter en grande pompe les anniversaires ! 🥳🎶

3 mai 2021

Le retour sur Terre (sans encombre) de notre booster. Il s’est posé sur une barge automatique au large de la côte, une opération que SpaceX maîtrise désormais parfaitement.

3 mai 2021

Au-dessus du Pico del Teide à Tenerife 🇪🇸, un signe qu’il s’apprête à se réveiller… ?

2 mai 2021

Six heures après avoir fermé l’écoutille sur nos amis… on observait une boule de feu déchirer le ciel au-dessus du golfe du Mexique, en sachant que c’était eux à l’intérieur… !

2 mai 2021

Six heures après avoir fermé l’écoutille sur nos amis… on observait une boule de feu déchirer le ciel au-dessus du golfe du Mexique, en sachant que c’était eux à l’intérieur… !

2 mai 2021

La nuit dernière nous avons fait nos adieux à nos amis de Crew-1. Il a fallu suivre un protocole minutieux, entre la préparation de la capsule, l’enfilage des scaphandres, la fermeture des sas et enfin le désamarrage en tant que tel.

1er mai 2021

Parfois une silhouette familière se dessine à l’horizon alors que nous tournons autour de la terre… vous avez dit hexagone ?

28 avril 2021

la vallée du Nil et son delta, dont la fertilité tranche avec le désert environnant, et qui se jette dans le bleu de la Méditerranée

29 avril 2021

J’ai quand même pu faire mes premiers pas sur notre tapis roulant aujourd’hui…

29 avril 2021

Ces flammes sont la raison pour laquelle un décollage de fusée, ça se regarde plutôt DE LOIN…
Photo d'Ashish Sharma

28 avril 2021

C'est la première fois que 2 Crew Dragons sont amarrés en même temps à la Station.

28 avril 2021

Shannon Walker possède des diplômes en physique et astrophysique, a été contrôleuse de vol sur le programme des navettes spatiales, a travaillé dès 1995 sur la conception de l'ISS et elle a volé à bord d'un Soyouz ET du Crew-1.

28 avril 2021

C'est rare et j'ai la chance d'en faire partie : nous sommes actuellement 11 dans la Station spatiale.

28 avril 2021

L'ombre de la Tour Eiffel est particulièrement impressionnante : on dirait un cadran solaire géant.

28 avril 2021

Photo du décollage.
La lumière était parfaite, juste avant le lever du Soleil.

27 avril 2021

La trajectoire de la Station va toujours d'ouest en est : une chance pour ma Normandie natale

27 avril 2021

Voici l'endroit préféré des astronautes à bord de la Station spatiale internationale :
la Cupola

25 avril 2021

La vie à bord du Dragon !

25 avril 2021

IMPOSSIBLE de s'en lasser.

24 avril 2021

Notre Dragon lors de l'approche de l'ISS...

24 avril 2021

De retour à la maison... ! 😊 On vient de se retrouver avec l'équipage

24 avril 2021

l'approche de l’ISS en Crew Dragon