Want to make creations as awesome as this one?

Visite virtuelle de l'exposition du projet pédagogique réalisé en 2021 avec l'école de la Cléry et le collège Renoir de Ferrières-en-Gâtinais et l'ALSH de Nargis en collaboration avec la céramiste Eline Leroy (Terre Ardeline).

More creations to inspire you

Transcript

L'exposition du Projet pédagogique 2021

avec Eline Leroy

La forêt des Grandes Sections de Maternelle de l’école de La CléryDans le projet de la création de la forêt, les Grandes Sections ont réalisé des arbres en 2D. À partir d’une plaque d’argile préparée par Eline Leroy, ils ont découpé selon des gabarits. Chaque classe avait un modèle différent.La découpe s’est faite à l’aide d’un pic en bois en traçant et repassant les contours.Les enfants ont ensuite décoré leurs arbres avec des tampons, des dessins et des collages. Le thème du printemps a été illustré par la création de fleurs, coccinelles ou papillons. Les tampons ont amené des chats dans les branches, des oiseaux perchés ou des fleurs.

Les bols et les chenilles des Grandes Sections et de l’ALSHEtape 1Les Grandes Sections et les enfants de Nargis ont également appris à fabriquer des bols. La technique au pouce est une technique de façonnage. A partir d’une boule d’argile, on creuse un trou avec ses pouces puis on pince les bords pour façonner le bol.Puis chacun a décoré son bol avec des dessins, des tampons, voire des collages.Les enfants ont découvert ensuite la création des chenilles. D’un boudin d’argile, ils ont utilisé leur poigne pour faire le corps de l’insecte.Les bols et les chenilles des Grandes Sections et de l’ALSHEtape 2Le temps de séchage et de la première cuisson a permis aux Grandes Sections de peindre leurs pièces lors de leur dernière séance.

Les paysages de l’ALSH de NargisEtape 1Les enfants de l’ALSH (le Centre de Loisirs) de Nargis ont travaillé pour compléter la forêt par des paysages. Sur une plaque d'argile carrée, ils ont sculpté et collé chaque élément, en les accompagnant par des dessins et des tampons.Les paysages de l’ALSH de NargisEtape 2Après le séchage et la première cuisson, les paysages ont été émaillés par Eline Leroy. Elle avait recueilli l’histoire particulière de chaque paysage pour pouvoir les émailler en accord avec la vision de l’enfant.

Les conifères des 6eC du collège Pierre-Auguste RenoirEtape 1Au collège, les élèves ont réalisé un arbre en 3D représentant un conifère. Pour cela, ils ont chacun dessiné les gabarits nécessaires pour cette construction avec leur professeur de mathématiques. Chacun a donc découpé la plaque d’argile avec un pic à brochette selon les gabarits qu’il avait créés. 1 carré, 4 triangles et 1 cercle : de quoi créer un résineux. Le thème du printemps, qui est le fil conducteur pour les 3 établissements, a été un peu suivi mais le thème de l’hiver et des sapins de noël en a inspiré plus d’un. La neige tombée le week-end précédent l’atelier y était peut-être pour quelque chose.Les conifères des 6eC du collège Pierre-Auguste RenoirEtape 2Les élèves ont retrouvé leurs pièces trois semaines plus tard sous la forme d’un dégourdi. Ils ont alors émaillé leurs conifères.Un travail sur les couleurs chaudes et froides a été effectué durant le cours d’art plastiques précédent pour pouvoir représenter les quatre saisons sur chaque face de l’arbre. Le blancpour la neige de l’hiver, le bleu pour le temps qui se radoucit du printemps, le rouge pour la chaleur de l’été et le orange pour les feuilles de l’automne.

Le mot de l’artisan Symbolique Trois projets d’œuvres collectives, un pour chaque classe, tous inspirés de l’environnement : celui qui nous entoure et sa perception. Lesécoliers de maternellesont travaillé à réaliser une forêt de feuillus au printemps habitée de fleurs et d’insectes. Lescollégiensont créé une forêt de conifères stylisée, chaque arbre tant représenté par une pyramide, et chaque face correspond à une saison. Les couleurs utilisées ont été choisi sur le thème des couleurs chaudes et froides en termes de peinture et en termes de symbolique : le blanc comme la neige pour l’hiver, le bleu comme le ciel des journées encore fraiches du printemps, le rouge pour la chaleur de l’été, l’orange pour les feuilles qui tombent et les belles journées chaudes de l’automne. Lesenfants du centre de loisiront réalisé des paysages. Donc selon le Larousse : «Peinture, gravure ou dessin dont le sujet principal est la représentation d’un site naturel, rural ou urbain.» Les forêts et les paysages sont des œuvres collectives, où chacun doit respecter un cadre commun pour être et cheminer ensemble : le Nous. Où chacun peut parallèlement exprimer son individualité : ses goûts, sa culture, sa sensibilité... le Moi. Chaque pièce unique a ses qualités propres, réunies elles donnent un ensemble fort riche d’expressions. Le projet pédagogique 2021 Le projet pédagogique 2021 était orienté sur la céramique et le métier de céramiste avec l’artisan Eline Leroy de Terre Ardeline situé à Montargis. Cette année, comme l’an dernier, trois établissements ont participé : l’école de la Cléry, le collège Pierre-Auguste Renoir et l’ALSH de Nargis. Les participants ont pu découvrir et toucher la matière première, l’argile et les différentes étapes de modelage, séchage, cuisson et mise en couleur qui mènent à la réalisation d’une céramique.Toutes les pièces présentes dans cette exposition sont passées par ces étapes. Étape 1- La première étape a pris deux formes différentes : modelage ou découpage.Le modelageLes enfants ont utilisé leur main pourformer leurs objets. Cette technique aconcerné les bols, les chenilles et toutesles créations supplémentaires visiblesdans l’exposition.Le découpageLes enfants ont posé des gabarits surdes plaques d’argile préparées parl’artisane et creusé les contours à l’aided’un pic à brochette.Étape 2 - Décoration : les pièces ont été décorées selon l’envie et l’imagination de chacun. Pour cela, dessins à l’aide de pic à brochette, tampons et collages à labarbotine(mélange d’argile, d'eau et de vinaigre blanc) étaient possibles. Étape 3 - Séchage : un temps de séchage est nécessaire. L’argile passe d’un gris foncé à un gris clair signe que l’eau s’évapore. Étape 4 - Première cuisson : la pièce passe au four une première fois à 980°C. En sort undégourdirose prêt à recevoir la couleur. Étape 5 - Mise en couleur : le dégourdi peut maintenant être peint ou émaillé.L’émailest une poudre minérale mélangée à de l’eau. Il s’applique au pinceau sur la surface voulue. Les différents émaux ne sont pas miscibles entre eux, impossible donc de les superposer. Gare à la surprise sinon. Étape 6- Deuxième cuisson : l’émail demande à être cuit à plus de 1200°C pour se vitrifier et adopter sa couleur finale.

Les arbres du collège RenoirLe bleu du printemps et le blanc de l'hiver

Parcours d’une céramiste, Eline Leroy Je fabrique à la main des objets utilitaires et décoratifs, des sculptures et des décorations de jardin, principalement avec le grès de Saint Amand en Puisaye : une argile naturelle. Toutes les techniques sont bonnes pour faire naitre l’objet : le tournage, le travail à la plaque, le modelage et le coulage ; sans oublier l’émaillage pour la couleur. Née dans le sud de la France, les Alpes et le Verdon m’ont vu naitre et grandir avec mes crayons et mes pinceaux à la main. Déjà enfant, je rêvais d’un lieu de création. L’envie de volume était là mais sans trouver la matière. Un jour mes mains ont rencontré le grès de Saint Amand en Puisaye et tout a basculé. En 2005, je quitte le Sud pour apprendre le tournage à l’E.M.A C.N.I.F.O.P. Il a fallu quelques années pour y être acceptée et en sortir avec un C.A.P. tourneur en céramique en poche. Durant cette attente, je m’inscris au C.S.C. de Briare Section Poterie, ce qui m’a permis d’expérimenter le modelage et le travail à la plaque en autodidacte. En mars 2012, le rêve se réalise avec la création de Terre Ardeline à Villemandeur. Reconnue Artisans d’Art en 2015, le chemin se poursuit. En 2016, c’est un nouveau départ, l’atelier déménage à Montargis. Dans mon travail comme dans ma personnalité, deux opposés : d’un côté le pratique avec sa rigueur technique, et de l’autre la recherche du beau et ses libertés. L’atelier Terre Ardeline est aussi un lieu de partage où je vous accompagne à la réalisation de créations qui vous ressemblent, lors de cours de modelage, et d’initiation au tournage. Qui dit environnement dit écologie Les enfants ont travaillé avec le grès de Saint Amand en Puisaye, une argile naturelle : principale matière première de l’atelier. Les restes d’argile sont recyclés à l’atelier, les gabarits des arbres et paysages étaient en cartonnettes d’emballage, les supports des arbres en plaque de contreplaqué et aggloméré de bois sont de la récupération, les décors sont en cartons. Dans ce même esprit, le choix a été fait de mêler des palettes au mobilier d’exposition, merci à Jean Yves Nicolas, maître-artisan, de l’entreprise le Toit Gâtinais à Girolles, de nous avoir prêté et transporté les palettes. L’atelier Terre Adeline ne perd pas une occasion pour recycler, réutiliser... pour préserver la Terre chaque petit geste compte. Il est labellisé EcoDéfi depuis quelques années pour ses pratiques en faveur de l’environnement. Partager le geste technique du métier est important tout comme les valeurs qui le composent. 12 rue Albert Thierry 45 200 Montargis 06 88 34 17 38 www.terre-ardeline.fr facebook : Terre Ardeline

Les bols peints des Grandes Sections de maternelle

Les bols émaillés de l'ALSH de Nargis

La Ferme d'EnzoLe fermier dans sa maison rouge a planté des graines pour avoir des arbres. Il a construit un pot d'eau pour sa vache.

Les vacances de RaquelPetite Raquel est en vacances à la plage. Elle a sa serviette bleue préférée.

Le parc de MaëlysUn bonhomme de neige avec un toboggan et un tourniquet

Le parc d'attraction d'Enzo

Le village d'AdamC'est un village avec une église et un tigre protecteur. Il y a aussi un petit lac de pêche et un petit champ de blé

Le zoo de GabrielLe tigre, sa maison, sa voiture, le lac

L'escargot de LilouUn bonhomme de neige, un arbre, un bonhomme et une maison, la mer, le chemin, l'herbe et la feuille de l'escargot

Le garage de CélianaLa voiture bleue est garée

Le loup de ManonLe loup a fait un long voyage, il a trouvé un endroit pour se reposer

Le toboggan d'AndréasUn toboggan avec une entrée et un arc-en-ciel

La maison de GuilianaUne maison au milieu des montagnes avec une rivière et un champ de blé

Le Printemps

Imaginaire

Imaginaire de Nargis

Imaginaire

La procession des chenilles

Les arbres du collège RenoirLe rouge de l'été et l'orange de l'automne

Danslesvitrinesde laMaisondesMétiersd'Art

La Maison des Métiers d'Art accorde un intérêt tout particulier au projet pédagogique, elle s’y investit fortement. L’élaboration des vitrines consacrées aux réalisations des enfants nous tenait à coeur pour la mise en valeur du projet créé par Eline Leroy, céramiste (Terre Ardeline à Montargis) et la sensibilisation du public à nos actions pédagogiques.