Want to make creations as awesome as this one?

Transcript

A la découverte de GUILLY

START

Sommaire

Bienvenu à Guilliaeus, de son ancien nom.

Histoire

Moulin

Bouteille

Eglise

Tuilerie

Histoire

A l'époque gallo-romaine, le village est la propriété de l'abbaye de Fleury, liée par son passage de Loire qui, en basses eaux, est aisé de traverser le fleuve comme un gué.


La paroisse et le bourg de Guilly acquierent le statut de municipalité avec le décret de novembre 1789 puis celui de commune par le décret d'octobre 1793.

Aujourd'hui, la commune compte 654 guillylois/es.

Menu

Blason

D'azur au sautoir d'argent chargé d'une rose de gueules, accosté de 2 crosses affrontées d'or.

Le blason a été adopté le 12 janvier 2001.
La croix d'argent sur fond d'azur évoque les ailes du moulin à vent de Bel Air.
L'ensemble de la composition (couleurs, rose héraldique, crosses d'abbé) s'inspire des armes de l'abbaye de Fleury.

Menu

émail de couleur rouge

L'église date du 12e siècle et a été restaurée au 19e siècle. C'est l'une des plus anciennes de la région.

C'est une église à caquetoir. Il s'agit d'un avant-corps ouvert et accolé à l'église couvrant une façade et l'entrée. Les galeries-porches s'inspirent des cloîtres. Très longtemps construit en pierre puis en brique, le caquetoir peut aussi être en bois. C'est une des particularités des églises en Sologne datant des 15e et 16e siècles.

Pour en savoir plus :

Menu

Eglise

Un caquetoir est une galerie-porche qui précède l'entrée d'un édifice religieux.

A l'origine, cette galerie-porche a une triple vocation :

- c'est un lieu de recueillement et de prières, des reliques de saints peuvent y être enterrées, la galerie-porche a alors un rôle sacré.

- protéger l'entrée du sanctuaire souvent construite en pierre de taille (arc de triomphe de style roman).

- elle abrite les paroissiens pour leur permettre de discuter, de caqueter (langage populaire) après l'office.


On découvrit au 20e siècle, une belle curiosité dans ce caquetoir : le plafond est en partie constitué de "traverses" d'anciens bateaux de Loire !


L'église contient plusieurs objets classés aux Monuments Historiques :

- 2 cloches en bronze de 1777,

- un tabernacle orné de statue datant de la fin du 17e - début 18e siècle,

- plusieurs statues en bois doré du 17e représentant des apôtres, des évêques,

- 2 peintures à l'huile du 19e siècle.

Hameau de ''Bouteille''

Le hameau de Bouteille est le poste avancé de la défense d'Orléans contre les crues du fleuve. C'est ici que commence la levée construite au 16e siècle sur une longueur de 42 km et qui devait prévenir tout détournement des eaux en crue par la dépression latérale du Loiret.

Le méandre de Guilly est classé au Patrimoine Mondial de l'Humanité par l'UNESCO comme "paysage naturel", depuis le 30 novembre 2000. Cette inscription reconnaît au site des Méandres une "valeur universelle exceptionnelle". Le girouet en célèbre cette reconnaissance.

Menu

Il s’agit d’une signalétique simple permettant à toutes les communes inscrites au patrimoine de l’UNESCO de marquer leur appartenance à ce périmètre. L’objectif est de renforcer l’identité ligérienne et d’assurer la cohérence entre elles.

Le girouet a été choisi comme symbole car, autrefois, le batelier était tributaire du vent pour remonter la Loire et se fiait donc à son girouet qui était fixé au sommet de son mât.

Détour très prononcé du cours d'un fleuve ou d'une rivière, qui se produit naturellement lorsque le courant est suffisant pour éroder les berges.

Croix Tibi

La croix Tibi se situe sur la levée, face à l'île aux canes, avec vue sur le hameau du Port de St Benoît sur Loire.

Dans les premiers jours de 1812, lors de la débâcle de la Loire, l'éclatement des glaces accumulées entraîna la destruction de nombreux bateaux qui s'étaient réfugiés en hâte dans les abris de la rive. Par miracle, le désastre n'épargna qu'une seule gabare : celle du surnommé Tibi.
En reconnaissance de cette grâce, notre marinier dressa une croix votive en fer forgé, toute simple. Elle est parée d'une plaque de cuivre portant l'inscription de l'UNESCO. On lit sur son écusson "Cette croix a été plantée par Louis Groslier, dit Tibi, marinier de Saint Thibault (Cher) 1812".

Menu

Rupture subite de la couche de glace d'un cours d'eau dont les morceaux sont emportés par le courant.

Pour remercier les dieux d'un bienfait.

Moulin de Bel Air

Le moulin date du début du 18e siècle et est inscrit à l'inventaire supplémentaire des Monuments Historiques depuis le 17 février 1987. Le moulin pivot est le dernier survivant d'un grand nombre de ses semblables qui peuplaient les paysages des bords de Loire jusqu'à la fin du 19e siècle.


Construit en bois de chêne et de peuplier, couvert d’ardoises, il est orientable : une queue permet de le positionner par rapport au vent par rotation autour d’un axe vertical, c’est ce qu’on appelle le ‘’bourdon’’. Au 2e niveau, il y a le premier tour de meules. L’axe des ailes transmet par l’intermédiaire du rouet et de la lanterne, le mouvement aux 2 tours de meules disposés en enfilade. Une trémie alimente le blutoir situé au 1er niveau.

Menu

Grande roue, en bois dentée, destinée à transmettre le mouvement.

Appelé aussi "pelote", elle entraîne une couronne dentée qui distribue la puissance des deux paires de meule.

Grand entonnoir destiné à stocker puis à verser le grain, sable, etc. par gravitation.

C'est un dispositif mécanique qui permet de séparer les diverses particules, selon leur grosseur, d'un matériau après broyage.

Depuis, les membres de l'association du Moulin de Bel Air le font vivre et partagent leur passion à travers des visites.

Le moulin se situait auparavant à Châteauneuf sur Loire, au lieu-dit du "Morvant" et se nommait à l'époque "moulin Desbois".

Il est vendu à Gauthier de Guilly qui le démonte.

Gauthier de Guilly installe le moulin au lieu-dit "Bel-Air" à Guilly, d'où son nom actuel.

Il est agrandi et doté d'une seconde paire de meules. Il appartient alors à Alice Loiseau et fonctionne jusqu'à la 1ère Guerre Mondiale.

Laissé à l'abandon, le maire Jean Girard décide de la sauvegarde du moulin en le rachetant et dans l'intention de le remettre en état.

XVIII

1850

1861

1875

1977

1994 à 1996

Menu

Le moulin est installé sur son nouveau site, près de l'ancienne tuilerie ai lieu-dit "Bouteille" et fait l'objet d'une importante restauration.

2017

2018

2019

2020

2021

2021

Tuilerie

L’ancienne tuilerie, en briques typique du 19e siècle, domine le fleuve de sa silhouette élancée.

Dans de nombreux villages solognots se trouvent encore ces fours où étaient cuites briques et tuiles, utilisées pour la construction des maisons et des bâtiments.
Ici, le constructeur de ce four à tuiles a su tirer profit du dénivelé de la levée et de la chaussée, pour les opérations de manutention.
Une pierre gravée prise dans la maçonnerie de briques porte l’inscription suivante : ‘’construction fait en l’année 1869 Renault Duron propriétaire fait par Burgevin Maçon’’

Menu