Want to make creations as awesome as this one?

More creations to inspire you

STEVE JOBS

Horizontal infographics

ONE MINUTE ON THE INTERNET

Horizontal infographics

SITTING BULL

Horizontal infographics

BEYONCÉ

Horizontal infographics

ALEX MORGAN

Horizontal infographics

Transcript

Travailler les compétences orales du cycle 3 au lycée grâce au débat

Mais aussi...


> Améliorer le climat scolaire (Débattre pour ne pas se battre!)

> Développer l'esprit critique ( rechercher des sources fiables sur lesquelles s'appuyer, forger son opinion en se confrontant à différents points de vue)

> Travailler sur les compétences psycho-sociales (L'enjeu est d'avancer ensemble et non d'avoir raison!)

> Inclure et valoriser les élèves en difficulté avec l'écrit





Les différents types de débat

Evaluer les compétences

Evaluer les compétences


Objectifs pour l'élève


Maîtrise du comportement (de la voix, de l’expression, du regard, de la gestuelle )

Dépasser ses inhibitions ou ses préjugés

Maîtrise des outils de communication

Capacité à retenir l’attention et à prendre en compte l’auditoire, à l’embarquer dans son discours


Compétences


Compétences du socle :


Domaine 1: les langages pour penser et communiquer

Domaine 3: la formation de la personne et du citoyen


Compétences EMI:


Rechercher, exploiter et organiser l'information (Compétences info-documentaires)

Connaitre le fonctionnement des médias


Parcours citoyen:

La formation du jugement et de l'esprit critique.

Développer des capacités d'analyse.

Savoir argumenter lors d'un débat.


Compétences psycho-sociales

L’OMS liste 10 compétences psychosociales, regroupées par paires :

  • Savoir résoudre les problèmes / Savoir prendre des décisions
  • Avoir une pensée créative / Avoir une pensée critique
  • Savoir communiquer efficacement / Être habile dans les relations interpersonnelles,
  • Avoir conscience de soi / Avoir de l'empathie pour les autres
  • Savoir gérer son stress / Savoir gérer ses émotions

  • Toutes ces compétences sont mobilisées lors d'un débat.


Evaluation: il s'agira d'évaluer le contenu des débats (qualité des informations transmises, sélection de sources fiables, choix des arguments et des exemples), la forme (prestation orale) et le comportement de l'élève lors du débat (écoute et respecte ses interlocuteurs, fait avancer le débat par ses interventions, gère son stress...)

voir fiches outils

Auto-évaluation: l'élève se positionne et propose des améliorations pour une prestation future

Co-évaluation: les élèves évaluent ensemble leur prestation et proposent des améliorations

Evaluation formative: l'enseignant évalue les élèves lors du débat en prenant des notes ou en utilisant une grille d'analyse avec des critères d'évaluation pour chacun des rôles rempli par l'élève.

Echelles de valeur: permet à l'élève de visualiser les objectifs à atteindre selon le niveau de compétences attendu. Permet de penser en terme de progressivité des apprentissages.



Le débat radio

Les débats à la radio

Avantages du débat radio:


  • la forme podcast permet de rassurer les élèves qui pourront reprendre leurs erreurs ou maladresses éventuelles. Certains élèves qui ne s’exprimeraient pas lors d’un débat en classe par timidité vont s’exprimer plus facilement en sachant qu’ils pourront se corriger avant de communiquer leur prestation.

  • débat en petits groupes qui facilite les échanges, et l’évaluation

  • inclut les élèves en difficulté avec l’écrit qui trouveront un moyen de se valoriser à l’oral (la fiche de débat peut être simplifiée pour eux)

  • travail important sur la voix et le langage

  • on peut inviter des personnes extérieures ou des personnels de l’établissement pour enrichir le débat.


Inconvénients du débat radio:


  • les élèves ne s'entraînent pas devant un auditoire présent physiquement et ne travaillent pas la gestuelle, le regard.


Trois formes de débat ont été expérimentés : le débat à visée philosophique, le débat argumentatif et le jeu de rôle.


1/ Le débat à visée philosophique


> Scenario:

Les élèves choisissent un sujet de débat. Ils préparent une fiche de débat avec leurs arguments et cherchent des exemples pour illustrer leur point de vue. L’animateur du débat prépare son introduction et présente les participants. Il prépare des questions liées au sujet.

On enregistre le débat avec la feuille de débat sous les yeux mais on ne la lit pas, elle est là en appui. L’animateur distribue la parole et pose des questions pour faire progresser le débat. Il conclue.



> Rôle du prof doc:

  • accompagner la problématisation du sujet grâce au brainstorming et accompagner les élèves lors des recherches documentaires.

  • proposer des ressources sur le sujet (livres, articles, films…)

  • aider à la rédaction de la fiche de préparation de débat

  • évaluer la prestation des élèves


> Ecouter un exemple:

Audioblog - Débat sur "l'être ou le paraître" (arteradio.com)

Dans cet exemple les élèves ont invité deux enseignants pour un débat ados/adultes.


2/ Le débat argumentatif


> Scenario:

Le groupe d’élèves est séparé en deux: chaque groupe défend un point de vue différent voire opposé sur un sujet. Les élèves se renseignent sur le sujet et cherchent des arguments. Ils préparent leur fiche de débat en listant les arguments qu’ils vont soutenir et les exemples qu’ils ont trouvés. Lors de l’enregistrement, l’animateur introduit le débat en formulant le sujet et en présentant les participants. Les participants s’expriment avec conviction en défendant leur point de vue pour convaincre l’auditoire.


> Rôle du prof doc:

  • accompagner la problématisation du sujet

  • accompagner les élèves lors des recherches documentaires.

  • proposer des ressources sur le sujet (livres, articles, films…)

  • aider à la rédaction de la fiche de préparation de débat

  • donner des conseils pour améliorer la prestation orale de chaque élève

  • évaluer la prestation des élèves (forme et contenu)


>Ecouter un exemple:


Audioblog - Débat sur l'égalité filles/garçons

Audioblog - Débat sur le racisme (arteradio.com)



3/ Le jeu de rôle


> Scenario:

Les élèves choisissent un personnage dont ils vont jouer le rôle lors du débat. Le point de vue sera différent selon le personnage qu’ils jouent. Par exemple sur le thème de l’égalité homme/femme, on peut avoir un homme politique, un sportif, une femme cheffe d’entreprise, un membre d’une association féministe, un historien…Le débat est “mis en scène” comme au théâtre.


> Rôle du prof doc:

-même chose que pour les autres formes de débat et en plus aider à la rédaction d’une fiche personnage (identité et arguments)



Voir la fiche pédagogique de CANOPE :

https://www.reseau-canope.fr/fileadmin/user_upload/Projets/Valeurs_de_la_republique/EC_Le_debat_argumente_a_la_webradio.pdf



Dispositifs pédagogiques

Les différents dispositifs pédagogiques

Protocole d'Alain Delsol et méthode Michel Tozzi

Michel Tozzi est professeur en sciences de l’éducation à l’université Montpellier 3 et a beaucoup travaillé sur la didactique de la philosophie et sur les nouvelles pratiques de la philosophie à l’école, en milieu associatif et dans la cité. Il a travaillé notamment en collaboration avec des enseignants comme Alain Delsol ou Sylvain Connac qui ont mis au point dans leur classe une méthode de discussion avec une forte dimension d’éducation à la citoyenneté et des processus largement dérivés de la pédagogie coopérative. Ce n’est pas tant le choix de la question qui caractérise réellement cette méthode, mais le dispositif mis en place pour discuter :

- parmi les élèves, trois animateurs de séance sont désignés : un président ; un reformulateur ; un synthétiseur.

- Le reste de la classe forme l’ensemble des discutants mais il peut aussi y avoir des observateurs. Michel Tozzi qui préfère le terme de « discussion à visée philosophique » à celui « d’atelier » ou de « discussion philosophique » insiste sur les trois objectifs essentiels : problématiser, argumenter, conceptualiser


https://www.philotozzi.com/2011/03/439/


Ensuite, ces situations donnent la possibilité à certains élèves de prendre des responsabilités dans l'animation des discussions. Un enfant est président et gère le débat, un autre est reformulateur et reprend à sa façon ce qui vient d'être dit et un dernier est synthétiseur et régulièrement fait le point des arguments et questions présentés. L'adulte est un discutant qui peut également intervenir en tant qu'animateur. Sa parole n'a pas pour but de canaliser celle des enfants.


Le courant Lipman


Mathieu Lipman est un philosophe américain qui a élaboré, il y a une trentaine d’années, un programme complet pour les enfants de la maternelle au lycée en écrivant spécialement des romans adaptés pour chaque catégorie d’âge et de nature à susciter des questions chez les enfants et les ados. Très peu d’enseignants suivent ce programme à la lettre, mais beaucoup s’en inspirent. Ils partent la plupart du temps d’un extrait d’un roman de Lipman, et appliquent le protocole suivant :

– lecture silencieuse puis lecture à haute voix du texte par les élèves ;

– phase de réflexion ;

– propositions de questions qui répondent à deux consignes :

pas de personnages du texte mentionné dans les questions ; pour répondre aux questions, on ne doit pas avoir besoin du texte. (Ceci pour éviter de tomber dans la question de lecture classique et obtenir des questions d’ordre général.)

– vote pour le choix de la question ;

– discussion proprement dite.

Gilles Geneviève qui anime un atelier pour enfants à Caen dans le cadre de l’université populaire de Michel Onfray procède de cette façon. http://gillg14.free.fr/Accueil.htm http://perso.wanadoo.fr/philoherb/ (Laure Bülhman-Galvani) On peut imaginer aussi partir d’extraits de littérature jeunesse mais il est dans ce cas souvent plus difficile d’aboutir à un éventail de questions assez large.


La joute oratoire ou "speed debatting"


Sur un thème donné, qui peut être tiré au sort, deux joueurs ou deux équipes s’affrontent. Ils doivent défendre des points de vue diamétralement opposés, et convaincre l’auditoire de la justesse de leur position. Tous les arguments sont bons, à partir du moment où ils emportent l’adhésion du public.

En début de partie, les participants disposent de quelques minutes pour mettre au point leur argumentation. Les joutes ont une durée limitée (10-15 minutes), puis les spectateurs sont invités à voter pour désigner le vainqueur.


L'aquarium ou le bocal


Dans la méthode de l’aquarium, un groupe débat au milieu de la salle de classe ou devant. Le reste de la classe observe les débatteurs et leur rend compte, à la fin, de leur comportement lors du débat. L’exercice s’appelle l’aquarium, car les participants au débat sont observés comme des poissons dans un aquarium. Les observateurs et les participants alternent leur rôle. On peut donner aux observateurs une grille avec des critères d'observation (voir dans fiche outils).

Dans la méthode de l’aquarium, il s’agit d’entraîner à l’adoption d’un comportement approprié lors d’une discussion ou d’un débat. Cette méthode est donc un objectif d’enseignement. Les participants ont bien sûr besoin d’un sujet, mais le contenu du débat est ici au second plan.


La discussion à visée philosophique


L'objectif est la recherche coopérative de la "vérité"

Discussion spontanée ou "nourrie "grâce à un remue méninge (chasse aux mots) ou/et à des recherches documentaires préalables. On peut partir d'une question ou d'un support qui va susciter les questions (image, vidéo, conte ou fable, extrait d'un texte ou citation, proverbe...)

Témoignage d’Isabelle Berrier, enseignante en classe de CM2, à l’école élémentaire Henri-Barbusse, Homécourt (54).

Du débat spontané au débat initial



Le dilemne moral


Les dilemmes moraux sont des situations paradoxales dans lesquelles les valeurs sont contredites. Dans de tels scénarios, il n’est pas possible d’agir de manière à ce qu’aucun dommage ne soit causé. Ce qu’il faut évaluer, c’est laquelle des options cause le moins de tort et/ou dans laquelle des alternatives une plus grande cohérence éthique est maintenue.


Ex Peut-on se faire justice soi-même?

activité pédagogique proposée en EMC sur http://ww2.ac-poitiers.fr/hist_geo/spip.php?article1630


Le jeu de rôle


Chaque participant au débat rentre dans le rôle d'un personnage (scientifique, homme politique, membre d'une association...) qu'il choisit ou qu'on lui impose et défend le point de vue de ce personnage.

Exemple sur l'égalité hommes/femmes.

sur le blog Le bateau livre de Mathilde Bernos, enseignante documentaliste dans l'académie de Nice

http://lebateaulivre.over-blog.fr/2018/02/debat-hommes/femmes-est-ce-que-l-egalite-existe.html



Ressources


Ressources en ligne


Le débat argumenté pour travailler son esprit critique/Françoise Beauger-Cornu, FA, OrléansTours, ESPE Centre Val de Loire En collaboration avec Florence Chaix, IA-IPR Histoire-Géographie, OrléansTours et Et Christelle Jouhanneau, DGESCO

Diaporama Journée de l'esprit critique - Orléans - 14/02/2018 -


François Galichet, Pratiquer la philosophie à l'école. 15 débats pour les enfants du cycle 2 au collège.

https://philogalichet.fr/telechargez-gratuitement-pratiquer-la-philosophie-a-lecole/


Le débat argumenté à la radio

https://www.reseau-canope.fr/fileadmin/user_upload/Projets/Valeurs_de_la_republique/EC_Le_debat_argumente_a_la_webradio.pdf


Philotozzi, l'apprentissage du philosopher/ Michel Tozzi

https://www.philotozzi.com/


Padlet de Radio France: Débattre comme à la radio, une boîte à outil pour réaliser ses propres débats avec sa classe:

https://padlet.com/educationradiofrance/jdq60zlo7xbbzqqc


Le rapport de 2007 de l’Unesco « La philosophie, une école de la liberté » (document pdf)

https://unesdoc.unesco.org/ark:/48223/pf0000153601


Livres


Philo-fables/Michel Piquemal, Albin Michel, 2008

Philo-fables pour vivre ensemble/ Michel Piquemal, Albin Michel, 2009.

Les goûters philo, Brigitte Labbé et Michel Puech, Milan

Edwige Chirouter, Ateliers de philosophie en classe à partir d'albums de jeunesse, Hachette éducation, réédition 2016)

Discussions à visée philosophique à partir des contes pour les 5-14 ans, Claudine Leleux, éditions De Boeck (collection Apprentis), 2010.

Apprentissage du débat et citoyenneté, Françoise Werckmann, CRDP d'Alsace, 2021.

Apprendre avec les pédagogies coopératives. Démarches et outils pour l'école, Sylvain Connac, ESF (collection Pédagogies), 2009.

Former l'esprit critique, Tomes 1 et 2, Gérard De Vecchi, ESF éditeur, 2016-2017


Article de périodique


Cahiers pédagogique N°401 : Débattre en classe, coordonné par Hélène Eveleigh et Michel Tozzi


Jeux supports de débat

Dixit,Takattak, Feeling, Emoticartes...


Fiches-outils

Fiches outils

Exemple de charte de débat:

Charte de débat


Fiches servant de support pour le débat :

Fiche de préparation de débat

Fiche simplifiée de préparation de débat

Fiche élève : conseils pour le débat radio


Fiche élève pour débat à visée philosophique d'Anne Sophie Gras, professeure d'histoire-géographie au collège Paul Féval de Dol de Bretagne.

https://drive.google.com/file/d/1Q1ORLSm9-ZUf4URm8-megmKI7GK573B4/view?usp=sharing


Tableau de prise de notes pour les recherches documentaires préalables au débat.(Yanne Nédelec, professeure documentaliste, Lycée Jacques Cartier, Saint-Malo)

https://drive.google.com/file/d/1LIJioCVMfq0-gbI7jCHPKnRPhj8hmAus/view?usp=sharing

Grille d'observation d'un débat en classe:

https://drive.google.com/file/d/1aUA0lcFEzFOXDn_fN--5nB2rXvg6nhXG/view?usp=sharing

Grille proposée par Yanne Nédelec:( professeure documentaliste, Lycée Jacques Cartier, Saint-Malo)

https://docs.google.com/document/d/17FtTW9vaVqYNbOX2SL26Yf05zPyKOUT7nltfxMeKCZc/edit?usp=sharing

Grille d'observation d'un débat vidéo:

https://drive.google.com/file/d/1Lz1AEhABUVoWQezzvppy4QEhNkt0v_cT/view?usp=sharing

Echelle descriptive de Lavallard, Séverine, Collège Albert Vinçon - Saint-Nazaire à utiliser pour s'auto-évaluer sur la voix et le contenu.

Hélène Hébert,
Académie de Rennes

Le débat

inter-cycles





Débat intercycle 3ème/seconde- ou cm2/6ème


Avantages:

  • ce type de débat permet la rencontre entre élèves de niveaux différents et s’en trouve enrichi

  • provoque une émulation et accroît la motivation des élèves

  • stimule les élèves lors des recherches documentaires préalables

  • les élèves se confrontent à plusieurs interlocuteurs devant un public élargi et “sans filet” contrairement au débat radio


Inconvénients:

  • demande une bonne organisation et un nombre suffisant d’encadrants

  • le grand nombre de participants rend l’évaluation individuelle plus difficile


> Scénario:

Dans chaque établissement les élèves bénéficient d’un minimum de trois heures de préparation à la rencontre débat en classe ou au CDI. L’objectif est de faire comprendre aux élèves ce qu’est un argument et l’importance de s’appuyer sur des exemples avec des sources fiables pour convaincre.
1/Observer un débat avec une grille d'observation

exemple:

Vidéo débat sur l'uniforme https://youtu.be/CRDiTCqq48Y

Débat en classe de troisième https://youtu.be/asUMT_-7Zfc

voir Grille d'observation dans les fiche outils

2/Recherche d'information ou nourrissage culturel (implication du prof doc)

3/Déroulé du débat : par groupe de 4 -5 élèves les élèves réfléchissent pendant 15-20 minutes pour trouver des arguments et des exemples afin de défendre leur point de vue. Ils sont placés autour d’une table et utilisent un placemat pour réfléchir au sujet et trouver des idées. Le débat a lieu entre deux groupes ayant des points de vue opposés. Les groupes qui observent la battle votent pour le plus convaincant. Les groupes sont éliminés au fur et à mesure comme dans un tournoi.

Les finalistes s’affrontent et les gagnants repartent avec un lot.


Autre scénario possible:


Le débat visé est un débat de type interprétatif basé sur une oeuvre de littérature jeunesse, une fable ou un conte....

Les élèves de chaque niveau étudient la même oeuvre et se retrouvent pour débattre de l'interprétation qu'ils en font. On peut aboutir à un consensus ou juste chercher à faire réfléchir autour de cette oeuvre. Ce type de débat n'empêche pas de rechercher la dimension philosophique dans l'interprétation de l'oeuvre.

La rencontre donne lieu à une présentation de l'oeuvre sous un regard critique, à la lecture d'extraits, à la mise en relation de cette oeuvre avec d'autres oeuvres similaires ou sur le même thème ou du même auteur.

EXEMPLE: les différentes versions d'une même oeuvre par exemple La belle et la bête



Le prof doc aide l’élève à:

  • différencier argument et opinion

  • rechercher des informations sur le thème du débat

  • s’appuyer sur des sources fiables

  • s’évaluer et progresser (compétences orales)


Techniques d'animation


Les techniques d'animation


Il existe milles et une façon d'animer les échanges de manière à faciliter les prises de parole de chacun et susciter la participation de tous.

Voici quelques outils et techniques pour animer les échanges au sein d'un petit ou grand groupe!



Le débat mouvant


Trois groupes équilibrés sont formés :A, B et C

– Une limite est matérialisée au sol (ruban, trait à la craie...)

– Chaque moitié de la zone de débat correspondra à l'une des thèses défendues respectivement par les groupes A et B

– Le troisième groupe (C) jouera le rôle du panel et se positionnera dans la zone de débat choisie. Chaque élève du panel pourra se déplacer indépendamment des autres. Il sera tenu cependant de justifier son déplacement éventuel à chaque franchissement de limite.

– L'objectif de chacun des groupes A et B sera de convaincre et d'inciter les membres du panel à se positionner du côté de la zone de débat correspondant à sa thèse.

La difficulté et l'intérêt de ce type de débat réside dans le fait qu'il n'existe pas de zone intermédiaire qui correspondrait à un avis nuancé, plus confortable et acceptable. Pour les membres des deux groupes d'argumentation, la difficulté principale est de développer des idées parfois contraires à leurs convictions spontanées.


Le placemat


On met les élèves en groupes. On donne une feuille A3 par groupe séparée en 4 sections en notant au milieu un mot ou la question de départ. Ce placemat pourra ou non faire partie de l’évaluation finale. On laisse aussi du temps aux élèves pour faire tourner les placemats et chaque groupe ajoute des idées. On passe ensuite à l’échange. L’activité se poursuit par une mise en commun et une prise de notes collective, fruit du travail des élèves. L’avantage central de cette activité est la mise au travail en silence, c’est qui permet de réguler le comportement.



Le mur du silence


Il faut des Post-It (ou « Des petits papiers »)

La ou les problématiques de l’atelier (3 maximum) sont exposées sur des feuilles de paperboard, un mur ou un panneau. Les participants sont invités à inscrire sur des papiers préparés à l’avance ce qu’ils pensent de ces sujets, en un ou deux mots, ou formules simples par papier. Il n’y a pas forcément de limite aux nombres de papiers. Chacun fixe ses papiers, au fur et à mesure, dans le silence, sur les problématiques concernées. On peut regrouper, commenter, déplacer les papiers des uns et des autres. Cette technique permet d’aborder un sujet de façon ludique et exhaustive. Les papiers peuvent être regroupés par thématiques, qui seront traitées

en suite séparément, ou en petits groupes. Cela permet de réaliser un brainstorming collectif. C'est l'équivalent de "la chasse aux mots". C'est un bon point de départ pour faire émerger les représentations.


Le world café


Le « World Café » est un processus créatif qui vise à faciliter le dialogue constructif et le partage de connaissances.

Ce processus reproduit l’ambiance d’un café dans lequel les participants débattent d’une question ou d’un sujet en petits groupes autour de tables. À intervalles réguliers, les participants changent de table. Un hôte reste à la table et résume la conversation précédente aux nouveaux arrivés. Les conversations en cours sont alors ‘fécondées’ avec les idées issues des conversations précédentes avec les autres participants. Au terme du processus, les principales idées sont résumées au cours d’une assemblée plénière et les possibilités de suivi sont soumises à discussion.

Le processus du World Café est particulièrement utile :

  • Pour faire participer de vastes groupes (plus de 12 personnes)
  • Lorsque vous souhaitez générer des idées, partager des connaissances, stimuler la réflexion
  • Pour faire participer des personnes à une conversation surtout si elles se rencontrent pour la première fois


Les quatre coins

Pour réaliser la technique des quatre coins, l'enseignant divise la classe en quatre groupes distincts répartis aux quatre coins. : Tout à fait d'accord, Plutôt d'accord, Plutôt en désaccord, Tout à fait en désaccord. Puis, il présente une question, une situation, une problématique ou une position controversée et demande aux élèves de se placer dans le coin correspondant à la position défendue. Ensuite, chaque groupe travaille à la construction d'un argumentaire lui permettant de défendre sa position. Par la suite, une personne par équipe est désignée pour présenter les arguments de l'équipe au reste de la classe, ce qui génère une discussion et même parfois un changement dans la position initiale des élèves. Finalement, l'enseignant clôt l'activité par un retour en plénière lors duquel il présente une synthèse des principaux arguments de chacune des positions est présentée. Cette technique, qui est une version simplifiée du Débat, a l'avantage d'être facile à mettre en place et ne requiert pas beaucoup de temps.



Rôle de l'animateur


L'animateur peut s'effacer totalement en n'intervenant que pour faire respecter les règles du débat si besoin (courant Lévine). Les élèves prennent tous les autres rôles; animer, distribuer la parole, gérer le temps, prendre des notes...Cela ne fonctionne pas avec tous les groupes d'élèves et demande un certain degré d'autonomie qui peut s'acquérir au fur et à mesure de la pratique de débats réguliers.

Le courant Brénifier

Oscar Brénifier propose une méthode dans laquelle l’animateur des débats est l’adulte et le garant de l’activité. Ici, on est dans le degré de guidance le plus fort : l’animateur ne s’efface pas, bien au contraire : il s’efforce de conduire les participants vers l’accomplissement de leur pensée, vers l’accouchement de leurs idées. Il va sans cesse les solliciter pour les confronter à leurs contradictions, mettre en lumière les fausses évidences qui relèvent de l’opinion commune. Le point de départ pourra être indifféremment une question, un texte, un extrait de film… Les règles essentielles : – ne pas répéter ; – apprendre à justifier ses arguments ; – distinguer les discours semblables et les différences essentielles ; – apprendre à réellement écouter l’autre, à tenir compte de son discours et ne pas simplement y superposer son propre discours ; – apprendre à répondre à l’autre ; – apprendre à raisonner avec logique…voir en ligne sur http://www.brenifier-philosopher.fr.st/


Charte de débat


Elle s'impose pour réguler le débat. Elle est à créer de préférence avec les élèves.

Tel un rituel et pour marquer le début du débat, le président de séance rappelle les règles de la discussion en lisant la charte ou en la distribuant. voir exemple de charte dans les fiches outils


Trace écrite, synthèse


Chaque élève garde une trace de ce qui a été dit, de ce qu’il retient, ou de ce qu’il a compris dans son cahier de débat ou sur une feuille. L’enseignant peut afficher les différents éléments de réponse apportés par les élèves sur une affiche ou dans un classeur (papier ou en ligne) reprenant toutes les traces écrites des différents débats.


Boîte à idées


Une boîte à idées peut être mise à disposition des élèves pour donner des idées de thème ou de question à débattre.

Quand les thèmes viennent des élèves, l'adhésion est plus grande.

Débat inter-cycle

Débat radiophonique

Débat en classe

Club débat ou goûter philo

Le type de débat est à choisir en fonction des objectifs poursuivis.

Cette liste n'est pas exhaustive mais reprend les dispositifs les plus courants

Débats expérimentés et diffusés en podcasts

Identifier les compétences orales en jeu lors de la pratique du débat et les évaluer

Rencontre-débat cm2/6ème ou 3ème/seconde

Retrouvez ici toutes les fiches outils pour l'enseignant et pour les élèves

Bibliographie sélective

Les différents types de débats

Le débat à visée philosophique

Objectifs:


Apprendre à discuter et à échanger des points de vue différents sur un thème sans se disputer (respect)

Organiser sa pensée.

Cheminer ensemble vers plus de sagesse.


Modalités:


Espace : Un aménagement pour privilégier l’échange (chaises en rond, U)

Temps : Des séances sur un temps court de 20 à 30 min ; deux à trois séances Cette organisation permet de clarifier des points entre deux séances.

Organisation : Un groupe classe ou deux demi-groupes homogènes pour répartir la parole (un groupe débat, un groupe observe) ; des rôles définis à l’avance

Bâton de parole: symbolise le droit à la parole


Ressources:


Le débat argumenté

Objectifs:


Développer l’esprit critique des élèves

Aborder un thème sous un angle différent

Effectuer des recherches documentaires sur le thème afin d’être “outillé” pour le débat.


Modalités:


Espace: en classe entière ou en petits groupes de 4 ou 5 (world café)

Temps: au moins deux séances d’1h sont nécessaires, plus confortable en 3 séances

Organisation: Séance 1 Définir les règles du débat. Définir les termes du débat. Brainstorming. Panel de documents à consulter sur le thème (sur papier ou en ligne, textes, images, vidéos, livres)

Séance 2 Définir les rôles. Débattre (30 minutes maxi) et évaluer le débat (forme et contenu, comportement des élèves)


Ressources:



Le débat radio

Objectifs:


Apprendre à défendre un point de vue (même différent du sien!) en s’appuyant sur des arguments et en trouvant des exemples

Retranscrire à la radio le débat pour le diffuser

Mettre en scène le débat


Modalités:


Espace: en petit groupe (maximum 8 personnes) mais il peut y avoir des observateurs

Temps: 3 séances d’1h

Organisation: séance préalable si premier débat radio:écoute critique d’un débat radio, repérer les arguments, la distribution de la parole, le rythme, la force de conviction des participants, la qualité des échanges…avec une grille d’écoute éventuellement

séance 1: préparer le débat avec un brainstorming sur le thème, la recherche du sujet, le choix du mode opératoire (débat à visée philosophique, joute oratoire avec des “pour” et des “contre” ou jeu de rôle). Préparation de la fiche de débat pour l’animateur et pour les participants (voir fiche outils). Recherches documentaires sur le thème pour enrichir le débat (cela peut donner lieu à une séance supplémentaire sauf si on donne les documents aux élèves après les avoir déjà sélectionnés)

séance 2: relire les fiches de débat à voix haute, corriger si nécessaire et enregistrer le débat en n’utilisant la fiche qu’en cas de besoin comme aide mémoire.

séance 3: écoute critique du débat et évaluation par l’enseignant ou/et auto- évaluation (entre pairs)

voir fiche d’évaluation dans fiches outils


Ressources:

J'apprends à débattre comme à la radio/Radio France


Le débat intercycle

Objectifs:


Favoriser les échanges entre les élèves de cycles différents.

Motiver les élèves (défi)

Enrichir le débat avec des participants d’âges différents


Modalités:


Espace: préparation dans chaque établissement puis rencontre de deux classes de niveaux différents donc il faut un lieu adapté (CDI, self…)

Temps: 3 séances de préparation et 1 séance débat sur ½ journée

Organisation: On essaie de préparer les élèves de la même manière dans chaque établissement.

Séance 1: déterminer ce qu’est un argument, comment convaincre. Regarder un débat et repérer les arguments, les exemples, la gestuelle, le ton employé…

Séance 2: délimiter le sujet et effectuer des recherches documentaires pour collecter des informations sur le sujet.

Séance 3: débattre en petits groupes (4-5) pour s’entraîner à prendre la parole pour défendre un point de vue. On donne un sujet et certains défendent le “pour”, d’autres le “contre” (petits papiers piochés au hasard). On peut s’enregistrer pour écouter ensuite sa prestation et s’auto évaluer.

Journée de rencontre débat: les participants sont placés en petits groupes de 5- 6 élèves autour de tables où ils trouveront des placemat avec le sujet du débat au centre. On leur laisse 15-20 minutes pour noter leurs idées et classer leurs arguments.

Un seul élève par groupe est choisi pour débattre (cela fait environ 10 élèves à débattre sur deux classes de 30 élèves). Les autres sont observateurs et évaluent leurs camarades lors du débat.

Variante: plusieurs sujets peuvent être débattus. Dans ce cas on note un sujet différent sur chaque placemat mais il y a toujours deux groupes qui ont le même sujet. Avec deux classes on peut avoir 5 sujets différents. Ensuite les élèves se regroupent par sujet et débattent. Cela demande plus d’encadrants pour observer et évaluer les débats.

Les gagnants sont évalués sur leur prestation et sur la trace écrite (placemat)


Ressources:

Débat citoyen intercycle lycée de Pons (Espagnol)

Le débat interprétatif

Objectifs:


Développer l’esprit critique des élèves

Développer la capacité d'argumentation

Collaborer



Modalités:


Espace: en classe entière ou en petits groupes

Temps: au moins trois séances d’1h sont nécessaires

Organisation: Séance 1 Définir les règles du débat. Définir les termes du débat et les rôles.

Phase d'écriture d'une fiche de préparation de débat

Séance 2 Débattre (30 minutes maxi)

Séance 3 Evaluer le débat (forme et contenu, comportement des élèves)

Ressources:


Débattre sur le sens d’une œuvre littéraire