Want to make creations as awesome as this one?

No description

Transcript

Mission

Princesse de Clèves

Vous faites partie de la brigade française de protection des histoires (BFPH). Vous avez détecté une intrusion dans le roman La Princesse de Clèves. Quelqu'un cherche à en modifier la fin. Sans tenir compte de la logique et de la cohérence avec l'époque. Il faut agir vite avant que La Princesse de Clèves devienne une romance stéréotypée.Commencez la mission en cliquant sur "Play".

Play

Vous arrivez à la cour. Prouvez que vous connaissez le milieu et l'époque en vous sortant de ce panier de crabes...Réalisez les différents exercices pour glaner des indices et pour résoudre la première énigme.Pour commencer cliquez sur ce qui unit les deux personnages principaux de l'image.

Qui veut faire obstacle au mariage de Mlle de Chartres ?

Henri II

Marie Stuart

la duchesse de Valentinois

Ce n'est pas moi. Moi j'aime les intrigues de cour!Et puis je suis mariée au Dauphin! Clique sur mon escarboucle pour retenter ta chance...

Ouh là moi entre ma femme Catherine de Médicis, et ma maîtresse Diane de Poitiers je n'ai pas le temps de m'occuper de cette jeune première qu'est Mlle de Chartres! Pour t'en sortir clique sur la date de ma mort!

1189

1559

1586

Non....

1189

1559

1586

Je déteste le Vidame de Chartres qui n'a pas voulu épouser une de mes filles alors si je peux nuire à sa famille je vais le faire, j'ai du pouvoir en tant que favorite du roi!!!

Tu es plus perspicace que Mlle de Chartres. Pour la peine, voici le troisième indice : 5.

Si vous jugez sur les apparences en ce lieu-ci, (...), vous serez souvent trompée : ce qui paraît n’est presque jamais la vérité.

Il faut qu’un honnête homme ait tâté de la cour : il découvre en y entrant comme un nouveau monde qui lui était inconnu, où il voit régner également le vice et la politesse, et où tout lui est utile, le bon et le mauvais.

Parmi ces trois commentaires sur la vie de cour, laquelle vient de Mme de Chartres, la mère de l'héroïne ? Cliquez dessus.

Il y a un pays où les joies sont visibles, mais fausses, et les chagrins cachés, mais réels.

Je suis Jean de la Bruyère, moraliste français du XVIIe siècle. Cette citation est extraite de mon oeuvre la plus célèbre, Les Caractères, qui a eu beaucoup de succès.J'ai travaillé pendant dix-sept ans avant de publier ce recueil de 420 remarques, sous forme de maximes, de réflexions et de portraits.Retente ta chance en cliquant sur la bonne définition de "moraliste".

Écrivain qui observe, décrit et analyse les moeurs, les passions d'une époque.

(Personne) qui donne des leçons de morale, prêche pour un idéal moral.

Tu as confondu moralisateur et moraliste...Es-tu bien sûr de faire partie de l'équipe de la BFPH? Stagiaire peut-être ? Tu as encore beaucoup à apprendre.

Bien joué ! Pour vous récompenser, je vous donne le dernier indice : 8.Pour déjouer les plans des saboteurs, identifiez Henri II. Il vous mènera au premier cadenas. Ils l'ont posé pour vous ralentir.

Vous vous trompez! Je suis Catherine de Médicis, la reine !

Moi, je suis François II, le dauphin.

Mais ... non ! Je suis Marie Stuart.

Ce texte sert à intégrer la police dans le genially

ouvert

OK !

1558

Error

Le monde de l'honnête homme

En savoir +

En savoir +

A présent, vous devez prouver que vous connaissez les codes de la cour comme un véritable honnête homme. Collectez les indices pour passer le prochain obstacle placé sur votre chemin par les saboteurs littéraires.

sens de l'humour

a de la conversation

ouverture d'esprit

simplicité

pédantisme

élégance

Parmi ces différentes propositions, laquelle n'est pas une qualité de l'honnête homme ?

Mon ami.e vous devriez vous renseigner un peu mieux. Et qui sait, cela pourrait vous inspirer...

Bravo! Voici le premier indice : ATous les honnêtes gens s'expriment avec élégance. Prouvez à présent que vous maîtrisez le français.

Vous avez prouvé que vous connaissiez bien les valeurs du XVIIe siècle. Vous avancez progressivement et déjouez les pièges tendus par vos ennemis.A présent vous allez devoir vous appuyer sur vos connaissances pour comprendre quelle image de l'amour transmettent les oeuvres du XVIIe siècle.

Dans le texte de la page suivante se trouve un mot-clé qui explique le comportement de l'héroïne.Les saboteurs tentent de l'effacer afin de modifier la fin avec plus de facilité. A vous d'identifier ce mot avant qu'il ne disparaisse.

Mme de Chartres avait une opinion opposée ; elle faisait souvent à sa fille des peintures de l’amour ; elle lui montrait ce qu’il a d’agréable pour la persuader plus aisément sur ce qu’elle lui en apprenait de dangereux ; elle lui contait le peu de sincérité des hommes, leurs tromperies et leur infidélité, les malheurs domestiques où plongent les engagements ; et elle lui faisait voir, d’un autre côté, quelle tranquillité suivait la vie d’une honnête femme, et combien la vertu donnait d’éclat et d’élévation à une personne qui avait de la beauté et de la naissance ; mais elle lui faisait voir aussi combien il était difficile de conserver cette vertu, que par une extrême défiance de soi-même et par un grand soin de s’attacher à ce qui seul peut faire le bonheur d’une femme, qui est d’aimer son mari et d’en être aimée.

Etes-vous sûr d'avoir bien compris les enjeux de cette époque et de mon comportement ?

Rappelez à quel mouvement littéraire se rattache le roman.

Le baroque

Le classicisme

La Pleiade

"

Bon... il est temps d'aller revoir un peu le cours.

"

Return

Bravo ! Il est temps de comprendre la logique des événements qui conduisent à la fin choisie par Mme de Lafayette

suivant

Mlle de Chartres, l'héroïne a trois prétendants dans ce roman. Mais un seul l'a épousé.Chaque écrin correspond à un prétendant. Passez la souris sur l'écrin pour avoir la description du prétendant.Trouvez celui qui a épousé Mlle de Chartres en choisissant le bon écrin.

Vous avez choisi la description du chevalier de Guise, un homme amoureux de l'héroïne mais qui ne l'épouse pas et dont elle n'est pas amoureuse.

Vous avez choisi la description du duc de Nemours, un homme amoureux de l'héroïne mais qui ne l'épouse pas mais dont elle est amoureuse.

Bravo! Vous avez choisi la description du prince de Clèves, un homme amoureux de l'héroïne et qui l'épouse. Elle porte ensuite le nom de Princesse de Clèves. Cliquez sur la bague.

Relisez attentivement la scène de la rencontre entre le duc de Nemours et la Princesse de Clèves. Comment le coup de foudre des personnages se révèle-t-il ? Cliquez sur le bon élément de l'image ...

Le sourire ou la main de Nemours ne symbolisent pas son coup de foudre mais sa galanterie. Pour rappel, le duc de Nemours "fut [...]surpris de sa beauté." Cliquez sur ce qui marque cette surprise.

Il s'agit sans doute ici une des nombreuses maîtresses que l'on prête au séduisant Nemours. Elle voit bien ce qui se passe entre eux. Un autre voit aussi ce qui se passe : le chevalier de Guise, amoureux de Mme de Clèves. Cliquez sur lui.

Bravo ! Le coup de foudre se révèle à travers le regard des deux personnages. D'ailleurs le champ lexical du regard et de l'admiration domine le récit de la scène de bal. Voici un indice : 1.

Je vous ai trop aimé pour vous laisser croire que mon changement d'attitude soit le reflet de ma légèreté. Je veux vous apprendre que votre infidélité en est la cause. Vous me sacrifiez à cette nouvelle maîtresse. Je ne voulais pas que mon désespoir et mes reproches augmentent son triomphe...

Parmi ces objets, cliquez sur ceux qui ont révélé l'amour qu'éprouvait la Princesse de Clèves pour Nemours. Vous obtiendrez des indices sur le mot de passe nécessaire pour continuer l'aventure.

Un drôle de livre, peut-être la Bible ?

Il faut une plume pour écrire son courrier.

Le duc de Nemours vole le portrait de la princesse. Elle ne le dénonce pas et lui laisse le conserver.Indice : Le mot de passe correspond à cette définition : Irritation et chagrin éprouvés par crainte ou certitude de l'infidélité de l'être aimé.

La Princesse aime se parer.

La Princesse aime se parer.

Il s'agit seulement d'un ruban.

Ceci est simplement une clé.

Les bougeoirs sont nécessaires pour accueillir les bougies.

La Princesse de Clèves donne des marques de son intérêt envers Nemours lorsqu'il tombe brutalement de cheval.Indice : Le mot de passe est un mot dont l'homonyme signifie "Treillis de fer ou de bois permettant de voir sans être vu. P. anal. Contrevent formé de minces lattes parallèles et mobiles dont on peut faire varier l'inclinaison."

L'épisode de la lettre est très important. La princesse de Clèves éprouve à sa lecture la douleur de la jalousie. Puis, en rédigeant la fausse lettre, elle passe de longs moments avec Nemours.Indice : Le mot de passe est le sentiment que la Princesse éprouve à la lecture de cette lettre.

Parmi tous les conseils donnés par Mme de Chartres, lequel n'a pas été suivi par sa fille ?

"une extrême défiance de soi-même"

"Songez à ce que vous devez à votre mari"

"il faut de grands efforts et de grandes violences"

"Retirez-vous de la Cour, obligez votre mari à vous emmener."

"d'aimer son mari et d'en être aimée"

Ma fille s'est efforcée d'être vertueuse, au prix de grandes souffrances. Parmir toutes ces actions, laquelle n'est pas vraiment vertueuse ?

Refuser Nemours et se retirer dans un couvent.

Fuir la cour et se retirer à Coulomier

Cultiver son amour de Nemours cachée dans son petit pavillon

Avouer son inclination pour un autre à son époux (qui l'avait un peu cherché, relisez bien l'histoire de Mme de Tournon).

Je crois que nous n'avons pas la même vision de la vertu...Parmi ces deux tableaux du Corrège, j'espère que vous saurez identifier la vertu...

Il faut tout vous expliquer! La vertu c'est MAL. Cliquez sur la vertu.

Effectivement ma fille n'a pas réussi à aimer son mari comme elle a aimé le duc de Nemours et c'est là son malheur. C'était bien ce que je lui avais annoncé sur mon lit de mort : "si quelque chose était capable de troubler le bonheur que j'espère en sortant de ce monde, ce serait de vous voir tomber comme les autres femmes; mais, si ce malheur doit arriver, je reçois la mort avec joie, pour ne pas en être le témoin".Pour votre bonne compréhension, je vous offre un indice : 7.

Voici les arguments de la princesse pour repousser le mariage avec Nemours. Trouvez l'intrus.

Nemours est un homme galant. Il aura d'autres maîtresses et la délaissera.

Nemours est la cause de la mort de M. de Clèves.

Ce sont les obstacles qui ont fait la constance de l'amour de Nemours.

La Princesse a peur de ressentir de nouveau le sentiment de la jalousie.

La Princesse pressent qu'elle sera malheureuse si elle épouse Nemours.

Nemours ne lui a donné aucune preuve d'un véritable amour.

Vous avez parfaitement compris mon argumentation. Félicitations. Voici le dernier indice : 8

Malheureusement, vous vous êtes trompés. Relisez peut-être ma conversation avec Nemours pour vous aider. Mais au fait, qui organise cet entretien ?

Mme de Martigues

Le Vidame

Décidément, je ne suis pas aidée ... Allez, cliquez sur ma fraise pour réessayer.

Ce texte sert à intégrer la police dans le genially

ouvert

OK !

1678

Error

Nous sommes les saboteurs. Si vous êtes arrivés jusque là c'est que vous connaissez bien le roman. Pourtant, il est encore temps pour vous de nous rejoindre. Il ne suffit que d'un seul choix. A vous de le faire ou non.

OUI

NON

La Princesse de Clèves doit-elle épouser Nemours ?

Vous avez rejoint le camp des saboteurs et choisi que le roman se termine comme un banal conte de fée...

Vous avez rétabli la fin réelle de cette histoire en respectant la volonté de son autrice.MISSION ACCOMPLIE, AGENT.

FIN

Réalisé par C. Tarasco

Images extraites de la bande dessinée La Princesse de Clèves de Bouilhac et Catel.Le bal du duc de Joyeuse, 1575-1600, musée du LouvreGenially inspiré par celui de Marlène Tranvouez