Want to make creations as awesome as this one?

No description

Transcript

SPÉCIALITÉLLCA LATIN

79000 Niort

Lycée Jean Macé

vers quels mÉtiers?

permet aux lycéens de se préparer à de nombreux domaines

Les scienceshumaineset sociales

Le droitet les sciences politiques

l'Histoire, l'archéologie

LaLittérature

La culture

La Spécialité LLCA Latin

+

Assistant de publicitéAttaché de presseBibliothécaireChargé budget de communicationChargé de projet événementielChercheurConcepteur-rédacteurDocumentaliste en médiathèqueGuide conférencierJournalisteLibraireLinguisteMédiateur culturelProfesseur des écoles ; professeur de collège et de lycéeSecrétaire d'éditionTraducteur

+

Attaché de presseBibliothécaireChercheurConcepteur-rédacteurDocumentaliste en médiathèqueGuide conférencierJournalisteLibraireLinguisteProfesseur des écoles ; professeur de collège et de lycéeSecrétaire d'éditionTraducteur

+

+

Administrateurs de biensAttaché d’administrationAvocatClerc d’huissierCollaborateur actes courantsCollaborateur de notaireCommissaire-priseurConseiller pénitentiaire d'insertion et de probationDirecteur des services pénitentiairesÉducateur de la protection judiciaire de la jeunesseGreffierHuissierJuriste d'entrepriseJugeMagistratNotaireOfficier de police judiciaire, gendarmerieProfesseur de collège et de lycéeRédacteur territorial

+

Conseiller principal d’éducationDirecteur des ressources humainesDirecteur de service environnementÉducateurÉducateur spécialiséÉducateur de jeunes enfantsInspecteur du travailJournalisteProfesseur des écoles ; professeur de collège et de lycéePsychologueSecrétaire administratifUrbaniste

des cours en commun avec l'option

3h en commun avec l'option1h de spécialité pure= 4 heures / semaine

3h en commun avec l'option3 h de spécialité pure= 6 heures / semaine

en première

en terminale

ungroupesoudéet actif

un suiviindividualisé

des petitseffectifs(15 environ avec l'option)

les grandes thématiquesdu programme

en terminale3 thématiquesdont une oeuvre

en première4 thématiques

+

« La cité entre réalités et utopies » ; « Justice des dieux, justice des hommes » ; « Amour, Amours » ; « Méditerranée : conflits, influences et échanges ».

+

L’homme, le monde, le destin. Croire, savoir, douter. Méditerranée : présence des mondes antiques.

* la confrontaton des oeuvres antiques, modernes et contemporaines, françaises et étrangères* les grandes figures mythologiques, historiques et littéraires* les grands repères historiques* les grands repères géographiques et culturels

éclairageschaque année

LE CALENDRIER DES EPREUVES

une épreuve écrite de 2hpour les élèves qui souhaitent arrêter la spécialité LLCA

durant l'année de première en maicoefficient 5

une épreuve écrite de 4h pour les élèves qui ont poursuivi la spécialité

durant l'année de terminale en marscoefficient 16

une épreuve orale dite "le grand oral"

durant l'année de terminale en juin coefficient 10

1

2

3

Direction générale de l’enseignement scolaire Direction générale de l’enseignement scolaireGrand oral et enseignements de spécialitéBaccalauréat général Langues et cultures de l’Antiquité (LLCA)1 Littératures et langues et cultures de l’AntiquitéPréambuleSi l’épreuve écrite de l’enseignement de spécialité LLCA porte sur un objet d’étude, celui dans lequel s’inscrit le travail sur les deux œuvres du programme limitatif, le « Grand oral » se prépare dans le cadre de l’ensemble du programme du cycle terminal construit autour des entrées suivantes :Programme de 1ère:- La cité entre réalités et utopies ;- Justice des dieux, justice des hommes ;- Amour, Amours ;- Méditerranée : conflits, influences et échanges.Programme de terminale:- l’homme, le monde, le destin ;- croire, savoir, douter ;- Méditerranée : présence des mondes antiques.Exemple de question « isolée » portant sur l’enseignement de spécialité LLCA – latin : « Alberto Giacometti, descendant des Étrusques ? »Objectifs et démarches pédagogiques pour préparer l’épreuve L’enseignant met en œuvre durant l’année scolaire l’objet d’étude intitulé « Méditerranée : présence des mondes antiques » et, au sein de celui-ci, le sous-ensemble dénommé « art grec, art romain, arts méditerranéens : modèles antiques, expressions modernes et contemporaines ». Dans ce cadre, les élèves sont invités à s’interroger sur les analogies possibles entre la statuaire étrusque aux formes longilignes et les figures filiformes de Giacometti. Travaillant sur la civilisation étrusque, les élèves constituent un corpus de documents, textes latins et grecs, articles, extraits d’essai, iconographies, et réalisent des visites, réelles ou virtuelles, de musées et d’expositions. Se documentant sur le sculpteur Alberto Giacometti, ils découvrent l’exposition « Giacometti et les Étrusques », que la Pinacothèque de Paris a proposé au public fin 2011, ainsi que la bibliographie et la sitographie qui l’ont accompagnée : « C’est au Louvre, en particulier au cours de l’exposition sur “L’art et la civilisation des Étrusques” en 1955 que Giacometti découvre l’art étrusque, dont certaines statuettes paraissent avoir directement inspiré ses statues longilignes, notamment la Diane de Nemi IVème siècle av. J.-C.1» Sous la conduite de leur professeur qui les sensibilise à la notion d’interprétation et aux nuances qu’elle suppose, à l’activité de lecture comparée qui nécessite de mettre en lumière, sous forme de problématique, les raisons pour lesquelles on compare deux univers et ce que l’on compare exactement, les élèves comprennent que, si le sculpteur a nourri son vocabulaire et son univers plastiques de l’art des Étrusques, d’autres parallélismes sont aussi possibles, la représentation du corps ayant été profondément bouleversée après la Shoah.Piste pour une question « transversale » portant sur deux enseignements de spécialité Les élèves qui auraient suivi l’enseignement de spécialité HDA et celui de LLCA en latin pourraient présenter pour l’épreuve du grand oral une question transversale permettant de croiser deux objets d’étude inscrits aux programmes de ces deux disciplines :- en HDA,l’objet d’étude « art, ville, politique et société : le voyage des artistes en Italie, XVIIe-XIXe siècles », qui permet de faire découvrir aux élèves comment les artistes enrichissent, d’après l’art de l’Antiquité, leur inspiration, - en LLCA, « Méditerranée : présence des mondes antiques - art grec, art romain, arts méditerranéens : modèles antiques, expressions modernes et contemporaines ».Exemples d’autres questions possibles à partir de différentes entrées du programme :LLCA Terminale, objet d’étude « Croire, savoir, douter » (sous-entrée « Naissance de la pensée rationnelle »)Questions : (portant exclusivement sur le programme de LLCA) Les savants antiques ont-ils élaboré une méthode scientifique ? / Les Anciens portaient-ils sur le monde un regard scientifique ? / Quelle conception de la science les Anciens ont-ils développée ?... (croisant d’autres programmes de spécialités) LLCA / SVT Terminale : Les Anciens ont-ils développé un regard scientifique sur la plante ? / Quelle domestication des plantes les Anciens pratiquaient-ils ? / Comment les Anciens concevaient-ils et s’expliquaient-ils le climat ?... LLCA / Physique-chimie : Peut-on considérer que les Anciens sont les créateurs de notre appréhension scientifique de la matière ? / Les Anciens abordaient-ils de manière scientifique la notion d’énergie ?... 2 Cf. l’article de Françoise Bonali Fiquet, « Du temps mythique au temps historique dans Électre ou la Chute des masques », in Bruno Blanckeman (dir.), Les diagonales du temps : Marguerite Yourcenar à Cérisy, Rennes, Presses universitaires de Rennes, 2016, disponible en ligne à l’adresse suivante https://books.openedition.org/pur/32387?lang=fr 3 LLCA / HLP 1ère : Comment les Anciens considéraient-ils l’animal ? / Quelle relation les Anciens ont-ils développée avec l’animal ? / Quelles sont les limites du discours scientifiques sur l’animal chez les Anciens ?... LLCA Terminale, objet d’étude « L’homme, le monde, le destin » (croisant d’autres programmes de spécialités) HLP : Quelle limite les Anciens fixaient-ils à l’homme dans sa relation au monde ?...LLCA Terminale, objet d’étude « Méditerranée : présence des mondes antiques »(portant exclusivement sur le programme de LLCA) Les Romains ont-ils imposé un modèle urbanistique dans les territoires méditerranéens qu’ils ont conquis ?...LLCA Première, objet d’étude « Amour, amours » (portant exclusivement sur le programme de LLCA) Les Anciens avaient-ils la même conception de l’amour que nous ?... (croisant d’autres programmes de spécialités) HLP 1ère : Comment les Anciens ont-ils dit et chanté l’amour ?...LLCA Première, objet d’étude « Méditerranée : conflits, influences et échanges » (croisant d’autres programmes de spécialités) SES Terminale : Peut-on parler de mondialisation pour qualifier les échanges dans l’Antiquité ?... HGGSP Terminale :Comment les Romains faisaient-ils la guerre et la paix ? / Quel esprit de conquête les Romains ont-ils développé ? / Quelle conception de l’histoire commune et de la mémoire collective les Romains ont-ils développée ?...LLCA Première, objet d’étude « La cité entre réalité et utopies »(portant exclusivement sur le programme de LLCA) Quelle conception de la démocratie les Grecs ont-ils développée ?... (croisant d’autres programmes de spécialités) HGGSP Première: La République romaine peut-elle être rapprochée de notre République ? / Sur quoi reposait la puissance romaine / grecque ?...

gratias vobis agimus

des témoignages d'élèves

Jade en terminale générale, spécialité LLCA latin"On peut se demander : pourquoi faire du latin au lycée alors que ça fait plus d’heures de cours que les autres élèves sans option ?Pour ma part, je répondrais que si vous étudiez le latin en option, alors oui cela fera des heures en plus dans votre emploi du temps, mais ce ne sera en aucun cas du temps perdu.Néanmoins, si vous prenez la spécialité LLCA latin, comme j’ai eu l’occasion de choisir, d’une pierre deux coups, vous apprendrez des choses très intéressantes que ce soit dans la mythologie, la culture ou la grammaire, mais, en plus, vous n’aurez pas plus d’heures de cours que les autres classes car cela sera une spécialité.On peut aussi parler du programme très intéressant de cette spécialité. Par exemple, en terminale nous avons la chance d’étudier la magie et étant énormément fan de Harry Potter je ne peux cacher à quel point cette partie du programme était un régal.Je finirais par vous dire ceci : Sénèque a dit « la vie est courte, il ne faut pas la gaspiller » alors si vous aimez le latin, ne gaspillez plus votre temps à hésiter, prenez la spécialité!"Simon, en terminale générale, spécialité LLCA latin"Au départ, j’avais choisi la spécialité latin plus par curiosité après en avoir fait au collège. Mais je me suis vite pris au jeu.J’avoue trouver cet enseignement “plutôt” compliqué à certains moments mais ce n’est jamais insurmontable.Si je devais conseiller la spécialité latin en quelques mots, je dirai que c’est un apport culturel vraiment cool mais aussi un moyen de s’améliorer et de mieux comprendre les langues actuelles, que ce soit le français comme les LVA et LVB. "Marion, en terminale générale, spécialité LLCA latin"Pour ma part, si j’ai choisi la spécialité latin c’est d’abord parce qu’il s’agit d’une matière que j’affectionne particulièrement puisque mêlant beaucoup de choses que j’aime comme la littérature, l’Histoire ou l’art. De plus, pour un profil littéraire cela donne un avantage dans d’autres spécialités comme l’Humanité, Littérature et Philosophie, grâce à des connaissances aussi bien étymologique, littéraire ou historique que les autres n’ont pas forcément.Ce qui me plait dans la spécialité latin c’est tout d’abord qu’on ne se limite pas qu’à la langue, on fait aussi bien des leçons de grammaire, de la traduction, de l’Histoire, de la mythologie, de l’Histoire de l’art… De la même façon, on fait aussi régulièrement référence à choses plus contemporaines en utilisant par exemple en support des œuvres cinématographiques. Il y a une forme de liberté dans cette matière que l’on ne retrouve pas dans les autres !Puis, c’est aussi la spécialité latin qui m’a permis de combler mes lacunes en grammaire car même si j’ai davantage un profil littéraire, j’avais toujours eu du mal avec des choses simples comme les COD ou COI… Alors le fait de revoir chaque année les bases grammaticales françaises en vue de future traduction, a été une aide précieuse pour moi, je me sens nettement plus à l’aise maintenant qu’au tout début de ma scolarité au lycée ! C’est aussi un avantage pour les débutants au lycée en leur permettant de ne pas se sentir à la traine par rapport à ceux qui auraient commencé au collège !Enfin, l’un des nombreux autres avantages de cette spécialité réside dans le fait que l’on soit toujours en petit effectif. Cela a l’avantage de créer un vrai groupe soudé et sympathique mais aussi de permettre un suivi plus adapté à chacun d’entre nous ! A l’inverse des autres spécialités, nous ne sommes pas qu’un simple élève dans une masse mais bien un véritable individu avec ses forces et ses lacunes qu’il est ainsi plus aisé d’aider !Cela fait maintenant sept ans que je fais du latin et je ne pense pas non plus arrêter l’année prochaine en fac de Lettres, réfléchissant à prendre une option de latin ou de grec."

(merci)