Want to make creations as awesome as this one?

No description

Transcript

Lycée Hélène-BOUCHER

Présentation

LE LYCÉE ET SON HISTOIRE Les débuts Situé au 75 Cours de Vincennes, dans le XXème arrondissement de Paris, le nouveau Lycée de Jeunes Filles du Cours de Vincennes, est construit en 1935 sur l'emplacement d'une ancienne usine à gaz.Un décret du 3 octobre 1937 crée, Cours de Vincennes, "un lycée national de jeunes fillesqui recevra des externes libres, des externes surveillées et des demi-pensionnaires ". La guerre et l'après-guerre Durant la Seconde guerre mondiale, le lycée n’a jamais fermé ses portes. Paris est occupé et toute l'aile des Maraîchers (coté Collège) est réquisitionnée par les Allemands. Malgré cette occupation et le climat tendu qui règne dans le lycée, Mlle Fontaine, cache plusieurs jeunes filles juives pour qu'elles échappent à la barbarie nazie mais la grande majorité d'entre-elles, déportée, n’est pas revenue des camps d'extermination. N'ayant toujours pas de nom, un arrêté du 25 mars 1944 autorise le lycée de jeunes filles à s'appeler "Hélène Boucher" en mémoire de cette jeune fille, héroïne de l'aviation, exemplaire par "sa modestie, sa simplicité, sa vaillance ". En décembre 1944, le lycée devient le siège du Centre National d'Enseignement par Correspondance (aujourd’hui C.N.E.D.) dans l'aile Maraîchers (libérée par les Allemands) et ce, jusqu'en 1945. Les années 1950-1960 : la montée des effectifs A partir des années 1950, le nombre d'élèves croît de façon exponentielle. En 1956, on construit donc sur un terrain vague de la rue des Maraîchers des bâtiments accueillant le classes post-baccalauréat. En 1956, on ouvre un second réfectoire au sous-sol de l'aile Lagny (le self du bas aujourd’hui). En 1961, après la décision de construire plusieurs établissements mixtes à l'Est pour diminuer les effectifs du lycée, "l'annexe des Maraîchers" devient indépendante pour donner naissance au Lycée Maurice Ravel. Les effectifs deviennent plus raisonnables. Les changements de l'après 1968 Le lycée Hélène Boucher est naturellement marqué par les événements de mai 1968.Durant un mois, la vie scolaire est totalement bouleversée: rien ne sera plus comme avant...Ainsi disparaissent les compositions, les distributions des prix... Les exclusions et les conseils de discipline se raréfient. A la rentrée 1972, la mixité se met en place progressivement.Le décret du 10 octobre 1977 crée une partition du lycée : le 1er cycle est transformé en Collège d’État. Hélène Boucher: une jeune fille exemplaire Hélène Boucher, fait partie de ces femmes qui sont entrées dans l'histoire de l'aviation et même dans sa légende. Née à Paris, le 4 juillet 1908, Hélène Boucher a été la détentrice de plusieurs records du monde de vitesse entre juillet et novembre 1934. Après un raid Paris-Ramadi (Irak) en solitaire en 1931, elle a conquis 7 records mondiaux dont le plus stupéfiant a été celui du 11 novembre 1934 où elle a pulvérisé le record du monde sur 1000 kms à 444 kms/h de moyenne (les diplômes se trouvent dans le Hall du lycée). Elle a trouvé la mort aux commandes de son avion lors d'un vol d'entraînement à Guyancourt le 30 novembre 1934, à l’âge de 26 ans.

L' e-visite du lycée Hélène Boucher vous aidera à savoir si vous souhaitez passer ici vos années « lycée »Vous déciderez de venir, peut-être à cause de la réputation de l’établissement, ou parce que les professeurs rencontrés vous ont motivés, ou encore parce que les ambassadeurs présents le long du parcours ont l’air heureux de tout ce qu’ils font, ou simplement parce que l’architecture est belle et spacieuse. Toutes ces raisons sont d’excellents motifs. Mais sachez que ce ne sont pas les murs, ni même les professeurs qui feront votre métier de lycéen. Il vous appartient donc de prendre la mesure de ce qui vous fera réussir : être curieux, attentif, poser les bonnes questions, ne pas avoir peur de l’effort, écouter et mettre en pratique les conseils des enseignants, avoir une bonne hygiène de vie, travailler régulièrement. Et le second métier que vous aurez à faire c’est celui de citoyen. Plus qu’au collège, vous pourrez vous impliquer dans la vie de la classe, ou celle de l’établissement. Ce peut être par des engagements précis délégué de classe, membre du CVL, engagé au FSE, dans le tutorat solidaire pour les collégiens… Mais ce peut-être simplement au quotidien en étant attentif aux autres. Lycéen, citoyen, deux vocations qui sont les vôtres.La nôtre, vous permettre de les accomplir.

Le Lycée Hélène-Boucher c'est :1 collège1 lycéeDes classes préparatoires littéraires et économiquesPlus de 1800 élèves160 enseignants50 personnels non enseignantsAu collège :Une section bi-langue allemand – anglaisL’apprentissage du latin et du grecUne Unité locale d’intégration scolaire (ULIS)Un échange avec un collège allemandL’espagnol en LVBDes projets innovants (tutorat solidaire, atelier scientifique, devenir collégien…)Un foyer socio-éducatif actifUn entraînement à divers concours de mathématiques.Au lycée :Le socle commun :Français,Histoire-géographie,EMC (enseignement moral et civique),LVA et LVB allemand, chinois, espagnol et italien en EIE* au lycée,EPS (éducation physique et sportive),Sciences numériques et technologie,Sciences économiques et socialesSciences et vie de la terre,Physique-chimie.Les spécialités :Histoire des Arts,Histoire géographie, géopolitique et sciences politiquesHumanités, littérature et philosophie,Langues, littératures et cultures étrangères, anglais,Mathématiques,Numérique et sciences informatiquesSciences et vie de la terreSciences économiques et socialesSciences de l'ingénieurPhysique chimieLes enseignements facultatifs :Musique,LCA (langues et culture de l’antiquité) Latin, Grec,LVC ItalienMathématiques expertes (en terminale)Mathématiques complémentaires (en terminale)Droit et grands enjeux du monde contemporain (en terminale)*EIE : signifie enseignement inter établissement qui accueille des élèves extérieurs ; les horaires sont en fin d’après-midi (18h- 20h) ou le mercredi après-midiLe lycée, c’est aussi :Des projets, des voyages,Une vie lycéenne riche où on peut s’investir dans la vie de l’établissement :Foyer socio-éducatif, conseil de la vie lycéenne, dispositif « entraide »…tutorat solidaire en direction des élèves de sixième, animation et gestion de la cafétéria.La possibilité de bénéficier de cours de Français Langue Seconde,La possibilité d’être sélectionné pour l’atelier de préparation Sciences-Po,La possibilité de participer aux ateliers de préparation au concours général, et divers concours de mathématiques.Une poursuite d’études dans le supérieur en Classes Préparatoires aux Grandes Écoles :Économiques et Commerciales voie GénéraleouLittéraires

La classe de Seconde Générale et Technologique est une classe d’adaptation à de nouvelles exigences à de nouveaux exercices à une évaluation différenteà une plus grande autonomie mais aussi d’approfondissement des matières étudiées au collège, essentielles pour assurer une orientation choisieet de découverte de nouveaux enseignements permettant de• se familiariser avec des champs disciplinaires nouveaux,• apprendre à identifier les activités professionnelles auxquelles ces cursus peuvent conduire,• se préparer à choisir des enseignements de spécialité en première et donner des éléments d’information sur les poursuites d'étude dans l’enseignement supérieur. et d’orientation vers la voie générale ou technologique (STMG, STI2D, STL, ST2S...)

Ce sont eux qui en parlent le mieux

Ce sont eux qui en parlent le mieux

cvl

fse

Club-photo

Ce sont eux qui en parlent le mieux

Cartomagie, Mathémagie,Jeux de rôleThéâtre, Ciné-Club

EngagementSolidarité

LES ENSEIGNEMENTS DE SPÉCIALITÉEN PREMIÈRE

Principe des spécialités

Index

En classe de Première, 3 enseignements de spécialité, 4h chacunL'un des 3 est abandonné en fin de Première et donne lieu à une épreuve au second semestre de l'année de Première.En classe de Terminale, 2 enseignements de spécialité, 6h chacunLes 2 sont évalués au baccalauréat et donnent lieu à des épreuves ponctuelles et au grand oral.

Histoire des arts

Histoire des ArtsComme tout enseignement de spécialité, l’histoire des arts est dispensé à raison de quatre heures par semaine. Au lycée Hélène Boucher, l’équipe d’histoire des arts est constituée de quatre professeurs (arts plastiques, musique, histoire, lettres), ce qui permet d’aborder différentes formes d’expression artistique (peinture, architecture, sculpture, musique, photographie, cinéma, etc.) avec des regards et des compétences complémentaires.L’enseignement cherche à combiner à la fois le contact direct avec les œuvres (de ce point de vue, Paris offre des opportunités quasi infinies) à la faveur de visites de sites culturels divers et de musées, mais aussi une approche sensible et raisonnée ; si le plaisir fait partie intégrante du rapport aux œuvres, on ne s’interdit pas d’essayer de comprendre l’origine de ce plaisir, tant il est parfois difficile d’expliquer pourquoi on aime telle ou telle œuvre. L’enseignement insiste particulièrement sur le travail oral.On peut considérer que l’année se décompose en 3 parties de longueur inégale ; la 1ère et la 3ème sont consacrées au programme proprement dit, qui aborde l’œuvre d’art selon plusieurs perspectives : ses conditions concrètes (sa matière, notamment), son auteur (le statut de l’artiste), mais aussi son contexte de création, sa réception, sa diffusion voire sa circulation (par exemple dans les musées ou les galeries). La 2ème partie de l’année est consacrée à un projet de classe centré sur le patrimoine local (cette année, le lycée Hélène Boucher) qui ouvre le travail de la classe sur des acteurs extérieurs (la Cité de l’Architecture, par exemple) et amène les élèves à travailler ensemble pour des réalisations concrètes (photos, vidéos, maquettes…). L’enseignement favorise enfin la rencontre avec les métiers des différentes disciplines artistiques.Pour la classe de terminale, le programme s’articule autour de trois thèmes : -un artiste en son temps -arts, ville, politique et société -objets et enjeux de l’histoire des artsCes grands thèmes sont renouvelés par tiers chaque année ; on ne connait pas encore les thèmes qui seront proposés pour l’année 2021-2022.Programme de 1ère et de terminalehttps://www.education.gouv.fr/bo/20/Hebdo21/MENE2009189N.htmhttps://cache.media.eduscol.education.fr/file/SP1-MEN-22-1-2019/84/6/spe567_annexe_22-1_1063846.pdfL'équipe des professeurs d'histoire des arts

numÉrique et SCIENCES INFORMATIQUES-Ravel-

Numérique et Sciences InformatiquesLes Sciences Informatiques sont un domaine porteur, sans cesse en expansion et diversification, devenues presque incontournables. Cette spécialité offre donc l’occasion de découvrir ces sciences, non seulement pour en saisir la teneur et comprendre le monde informatique qui nous entoure, mais aussi pour se former à la démarche scientifique et bien sûr, pour mieux s’orienter dans le supérieur.Elle semble quasi indispensable pour se diriger vers des études scientifiques notamment comme :la licence d’informatique (où les élèves l’ayant suivi seront prioritaires)les écoles d’ingénieurs spécialisées orientées vers l’informatique (école 42, EPITA, EFREI,...)la classe préparatoire scientifique MPI (nouvellement créée, ayant vocation à préparer à l’ensemble des écoles d’ingénieurs et Ecoles Normales Supérieures où le suivi de la spécialité NSI est nécessaire)les BTS et IUT d’informatique.Notions fondamentales abordées en 1ère(sous forme de travaux dirigés, essentiellement sur ordinateur, d’élaboration de projets) :Représentation de l'information (par exemple : comment les nombres, les images ou les textes sont-ils codés sur un ordinateur ? Comment peut-on corriger un message contenant une erreur ? Quelles sont les structures de données permettant leur traitement dans des bases de données ?)Algorithmique (par exemple : comment peut-on créer un filtre sur une photographie [négatif, flou, rotation…] ou comment rechercher/trier rapidement des informations ?) ; algorithme d’apprentissage (Intelligence Artificielle) ; algorithme gloutonLangage et programmation [en python] (par ex. : écriture de pages Web, réalisation d’un logiciel de cryptage, d’un jeu…)Architectures des ordinateurs (comment un ordinateur peut-il faire des opérations arithmétiques comme une addition ? Découverte d’un système d’exploitation libre).Architectures des réseaux (comment les données sont-elles acheminées sur internet et sont-elles visibles par tous ?).Notions abordées en terminale :Piles, files, arbres, graphes et bases de donnéesArbres binaires de recherche, recherche d’un chemin dans un graphe, diviser pour régner, recherche textuelleProgrammation objet, programmation fonctionnelle, récursivité et calculabilitéCircuits intégrés, sécurisation des communications, gestion des processus par un système d’exploitationProtocoles de routageEnfin, il est important de savoir que cette spécialité est une spécialité scientifique exigeante, nécessitant de la rigueur et un engagement important, mais sachez aussi que tous les postes offerts en informatique par les sociétés ne sont pas pourvus malgré de bons niveaux de rémunération, faute de candidats.Programme de 1ère: https://cache.media.eduscol.education.fr/file/SP1-MEN-22-1-2019/26/8/spe633_annexe_1063268.pdfProgramme de terminale : https://cache.media.eduscol.education.fr/file/SPE8_MENJ_25_7_2019/93/3/spe247_annexe_1158933.pdfM. TESSIER, professeur de sciences physiques et NSI

HISTOIRE-GÉOGRAPHIE, GÉOPOLITIQUE, SCIENCES POLITIQUES

Histoire-Géographie, Géopolitique, Sciences Politiques« Le bon historien est comme l’ogre de la légende. Là où il flaire la chair humaine, il sait que là est son métier. »Marc Bloch, Historien, 1886-1944Le programme de spécialité Histoire-Géographie, Géopolitique ? Sciences politiques vise à donner « des clefs de compréhension du monde contemporain ». C’est dire qu’il doit permettre aux élèves intéressés à la réflexion sur le monde dans lequel nous vivons d’acquérir des connaissances, des méthodes d’analyse et des clefs de lecture qui leur permettent de nourrir leur approche d’un certain nombre de questions majeures.En 1ère, les thèmes étudiés sont les suivants :- la démocratie- les dynamiques des puissances internationales- les frontières- les sources et modes de communication- les relations entre états et religionsEn terminale :- de nouveaux espaces de conquête- faire la guerre, faire la paix : formes de conflits et modes de résolution- histoire et mémoires- identifier, protéger et valoriser le patrimoine : enjeux géopolitiques- l’environnement, entre exploitation et protection : un enjeu planétaire- l’enjeu de la connaissanceProgramme de 1ère:https://cache.media.education.gouv.fr/file/SP1-MEN-22-1-2019/92/5/spe576_annexe_1062925.pdfProgramme de terminale : https://cache.media.education.gouv.fr/file/SPE8_MENJ_25_7_2019/18/0/spe254_annexe_1159180.pdfMme BENAIN, professeur d'histoire

hUMANITÉs, LittÉRature, Philosophie

Humanités, Littérature, PhilosophieI. GénéralitésLa spécialité Humanités, Littérature et Philosophie est constituée de deux approches de la culture : une approche philosophique (2 heures) et une approche littéraire (2 heures) ; en terminale, 3 heures sont consacrées à chaque discipline. Cet enseignement vise à procurer aux élèves de première (puis de terminale) une solide formation générale dans le domaine des lettres, de la philosophie et des sciences humaines.En première, deux thèmes sont abordés et approfondis, un par semestre :1. Premier semestre : les pouvoirs de la paroleLes arts et les techniques qui visent à la maîtrise de la parole publique dans des contextes variés, notamment judiciaires et politiques, artistiques et intellectuelsLes formes de pouvoir et d’autorité associées à la parole sous formes diversesLa variété de ses effets : persuader, plaire et émouvoir2. Deuxième semestre : les représentations du mondeDécouverte du monde et rencontre des culturesDécrire, figurer et imaginerL’homme et l’animalL’intérêt de cette spécialité est de plusieurs ordres :une approche de questions culturelles qui permet d’aborder la philosophie dès la classe de premièredes thèmes qui mettent en jeu les arts au sens large : poésie, théâtre, peinture, cinéma…l’enseignement est un atout pour la préparation du « grand oral », nouvelle épreuve du baccalauréat, que les élèves passent en terminale.II. Philosophie : quelques précisionsEn philosophie, nous insistons sur des méthodes pour réfléchir à un problème et pour argumenter. L'argumentation en classe passe par le dialogue et par un travail en collaboration où l'on tente de se questionner et de répondre ensemble. Cette spécialité en première permet aussi de se familiariser avec la philosophie qui sera étudiée en terminale et d'enrichir les cours par d'autres approches plus concrètes et variées. L'objectif général est de développer des compétences d'ouverture, d'écoute, de réflexion pour s'orienter dans un monde contemporain incertain et dans des métiers en constant changement.III. Littérature : exemples d’œuvres étudiéesFilms- A voix haute, film documentaire de Ladj Ly- Extraits du film Inglorious Basterds de Q. TarantinoOuvrages littéraires- Erec et Enide, roman médiéval de Ch. de Troyes- Voyage en terre du Brésil, récit de voyage de Jean de Léry (XVIe siècle)- La Métamorphose, nouvelle fantastique de F. Kafka- Extraits du récit ethnologique de Cl. Lévi-Strauss, Tristes tropiquesOuvrage philosophique- Extraits de l'œuvre de Platon, GorgiasProgramme de 1ère : https://cache.media.eduscol.education.fr/file/SP1-MEN-22-1-2019/00/2/spe578_annexe_1063002.pdfProgramme de terminale : https://cache.media.education.gouv.fr/file/SPE8_MENJ_25_7_2019/92/0/spe255_annexe_1158920.pdfM. Dauge, professeur de lettresMme Dumoulin, professeur de philosophie

Langues, Littératures et Cultures Étrangères: Anglais

Langues, Littératures et Culture Étrangères : anglaisPour qui?Cette spécialité s'adresse tout particulièrement aux élèves qui ont l'ambition de bien maîtriser la langue anglaise, que ce soit en « réception » (compréhension) ou en « production » (expression) puisque le niveau visé en fin de terminale est leniveau C1 du Cadre Européen des Langues - c’est-à-dire le même que celui des sections européennes actuelles et de l'anglais de spécialité en série L.Quel contenu?Le programme s'articule autour de deux grandes thématiques en 1ère et trois en terminale, elles-mêmes déclinées en trois axes d'étude. A titre d'illustration, en 1ère les deux thématiques sont Imaginaires et Rencontres.La thématique "Imaginaires" se divise ensuite en trois axes d'étude : Imaginaires effrayants (à travers le roman gothique par exemple) ; Utopies et Dystopies (à travers l'étude d'œuvres de science-fiction, de thématiques liées aux sciences) ; Imagination créatrice (à travers l'étude d'œuvres d'art par exemple)La thématique "Rencontres" peut conduire à une réflexion sur la relation amoureuse ou sur le thème des migrations ou encore sur le thème du sport à travers les rencontres sportives internationales...A ceci s’ajoute la lecture d’œuvres complètes (deux en 1ère, trois en terminale) en lien avec les thématiques remises dans leur contexte historique, culturel et social.Comme on le voit, les possibilités sont variées et les approches multiples : documents audio et vidéo, textes littéraires ou articles de presse, arts plastiques...Les élèves de 1ère et terminale peuvent choisir entre la spécialité anglais « Langue, littératures et culture étrangères » décrite ci-dessus et anglais, « monde contemporain » qui comprend davantage d'oral, de lecture de presse et s'appuie sur des supports et contenus tirés de l'actualité du monde anglophone autour des thématiques suivantes : la diversité des sociétés et des cultures du monde anglophone, son poids politique et économique sur tous les continents, ses relations avec l'Europe et les pays émergents, son utilisation de la diplomatie d'influence, sa contribution à la lutte contre le réchauffement climatique, son avance dans la révolution numérique...Dans quel but?Les élèves qui suivront ces enseignements de spécialité avec sérieux auront toutes les chances d'atteindre un excellent niveau de pratique de la langue anglaise. Ils seront particulièrement préparés à affronter les exigences des formations du supérieur qui posent la maîtrise de l'anglais comme un prérequis essentiel (études de langue bien sûr, mais aussi écoles de commerce, de sciences politiques ainsi que de nombreuses formations scientifiques).Programme 1ère et terminalehttps://eduscol.education.fr/1684/programmes-et-ressources-en-langues-litteratures-et-cultures-etrangeres-et-regionales-voie-ghttps://cache.media.eduscol.education.fr/file/SP1-MEN-22-1-2019/85/0/spe590_annexe2_22-1_1063850.pdfhttps://www.education.gouv.fr/bo/20/Hebdo21/MENE2009183N.htmL'équipe des professeurs d'anglais

PHYSIQUE-CHIMIE

Physique-ChimieEn premièreLa physique et la chimie étant des sciences expérimentales, les travaux pratiques (TP) ont un rôle majeur dans l’apprentissage et la compréhension de cette discipline. À cet effet, 2 heures de TP sur les 4 heures sont dispensées en groupes à effectif réduit (18 élèves). Outre les manipulations classiques, différents outils numériques sont également utilisés (microcontrôleur Arduino et langage de programmation Python).Dans la continuité du programme de 2nde, les contenus abordés en 1ère sont variés et s'articulent autour de quatre thèmes :Constitution et transformation de la matière où l'on aborde les notions de chimie.Mouvements et interactions où l'on aborde les principes de la mécanique.L'énergie : conversions et transferts où l'on aborde les énergies mécanique et électrique.Ondes et signaux où l'on aborde l'étude de la lumière et des ondes mécaniques.La physique-chimie permet de décrire et d'agir sur le monde et notre environnement. Pour cela, elle mobilise des concepts, un vocabulaire spécifique et des expressions mathématiques. Comment synthétiser une espèce chimique, l'analyser, l'isoler... ? Comment la matière se transforme-t-elle ? Pourquoi, comment un objet se met en mouvement ? Comment fonctionne un capteur ? Comment expliquer la couleur des objets ?Les compétences à mettre en œuvre sont également très variées. Elles vont de l’analyse d’une expérience à la maîtrise du formalisme mathématique nécessaire à son interprétation, de l’application rigoureuse d’un protocole à l’élaboration d’un raisonnement. Le programme est exigeant et assez dense. Cette spécialité nécessite donc un engagement important de votre part.En terminaleLa spécialité physique-chimie représente 6 heures d’enseignement dont 2 consacrées aux TP.L’épreuve au baccalauréat consiste en une épreuve écrite comptant pour 80% de la note et en une épreuve testant les compétences expérimentales pour 20%.L’enseignement de terminale est dans la stricte continuité de celui de 1ère : il permet d’explorer de manière plus approfondie certains thèmes de 1ère et d’élargir le champ des applications.Comment faire mon choix ?Le programme est intéressant mais il est également exigeant. Des lacunes en 2nde risquent de compromettre la construction de vos compétences de 1ère. Cette spécialité nécessite donc un engagement important de votre part.Si vous pensez vous orienter post-bac vers des études scientifiques, choisir la spécialité physique-chimie semble assez indispensable. Veillez cependant, avant de faire ce choix, à vous rapprocher de votre professeur de sciences physiques de cette année pour lui demander son avis.Pour conclure, c’est une très belle spécialité dans sa complémentarité entre le concret des expériences et l’abstraction des raisonnements. Elle vous permettra de découvrir davantage la physique-chimie pour construire un éventuel parcours d’études scientifiques. Même si vous envisagez par la suite d'abandonner la spécialité en terminale, le choix de la spécialité physique-chimie vous permettra de colorer votre parcours et d'acquérir une culture scientifique qui vous sera utile pour appréhender les enjeux sociétaux et technologiques du futur. Si vous choisissez cette spécialité, parce que vous aimez les sciences et que vous êtes prêt à y consacrer du temps et de l’énergie, alors nous serons ravis de vous l’enseigner et de vous faire aller toujours plus loin dans cette matière.Programme de 1ère: https://cache.media.eduscol.education.fr/file/SP1-MEN-22-1-2019/43/2/spe635_annexe_1063432.pdfProgramme de terminale : https://cache.media.eduscol.education.fr/file/SPE8_MENJ_25_7_2019/92/9/spe249_annexe_1158929.pdfL’équipe des professeurs de physique-chimie

SCIENCES DE LA VIE ET DE LA TERRE

Sciences et Vie de la TerreEn premièreEn génétique, on s’intéresse à la manière dont les cellules se transmettent leur information génétique et comment cette information contrôle les caractères héréditaires. On fait le lien entre ces connaissances et de grandes questions comme l’évolution humaine et des problèmes de santé publique.Le programme aborde aussi le fonctionnement du système immunitaire et ses applications.En géologie, on montre comment il est possible de connaître la structure profonde de notre planète et on présente les indices et les mécanismes généraux de la tectonique des plaques.En écologie, on s’intéresse au fonctionnement des écosystèmes naturels et on aborde leur complexité et leur intérêt pour l’humanité (services écosystémiques), avant de montrer leur comportement suite à une perturbation comme un incendie pour mettre en évidence leur résilience et les limites de cette résilience.Le rythme est de 2h de cours et 2h de TP par semaine ; il est important d’aimer cette matière et de savoir s’organiser dans son travail pour assimiler au fur et à mesure les nouvelles notions et les méthodes d’argumentation propres aux SVT (mais bien sûr le professeur vous y aidera). En plus des notes du contrôle continu, le bac s’organise ainsi :Une épreuve écrite de 2h en fin de première pour ceux qui ne continueront pas cette spécialité ;Une épreuve finale écrite de 3h30 et une épreuve de TP (ou ECE) d’une heure en fin de terminale pour ceux qui auront poursuivi la spécialité.En terminaleEn génétique on s’intéresse aux mécanismes qui créent de la diversité et contribuent ainsi à l’évolution de la biodiversité ; on revient sur les grandes lois de l’évolutionEn géologie on étudie les méthodes et les indices qui permettent de reconstituer l’histoire d’une roche, d’un paysage, d’un océan et finalement de la terre.On s’initie aux notions de base de la biologie végétale et de la production de matière organique par photosynthèse pour ensuite étudier la manière dont l’humanité a exploité des connaissances pour domestiquer les plantes et les adapter à ses besoins.On voit aussi comment il est possible de reconstituer le climat de la terre à des époques géologiques anciennes afin de comparer ces variations au réchauffement climatique actuel. On discute ensuite les conséquences prévisibles du réchauffement climatique et les possibilités d’actions pour éviter ou limiter ces conséquences.En physiologie, on étudie un mouvement réflexe sous plusieurs angles (commande nerveuse, production d’énergie, gestions des nutriments par l’organisme), puis on étudie les mécanismes et les effets du stress sur l’organisme et le système nerveux en particulier.Les débouchés ?La spécialité SVT a été conçue dans l’idée de préparer à de nombreuses formations comme PASS, licences de biologie, de géologie, STAPS, prépa BCPST, prépas intégrées, Écoles Nationales Vétérinaires, certaines licences bi cursus, divers DUT et BTS, diverses écoles post-bac comme l’ISRP (psychomotriciens), certaines écoles post-bac sur concours (EBI)…Mais d’autres choix sont possibles !Programme de 1ère: https://cache.media.eduscol.education.fr/file/SP1-MEN-22-1-2019/54/2/spe648_annexe_1063542.pdfProgramme de terminale : https://cache.media.eduscol.education.fr/file/SPE8_MENJ_25_7_2019/11/4/spe252_annexe_1159114.pdfL'équipe des professeurs de SVT

Sciences ÉconomiquesET SOCIALES

Sciences Économiques et SocialesI. L'enseignementLes sciences économiques et sociales reposent sur trois disciplines scientifiques : science économique, sociologie et science politique.Cet enseignement permet aux élèves de se former :par l'approfondissement de la maîtrise de compétences transversales, notamment : mobilisation de connaissances, analyse de documents variés, construction d'une argumentation, exercice du sens critique, maîtrise de la langue écrite orale ;par l'acquisition de modes de raisonnement scientifiques ;par l'acquisition des concepts, méthodes et problématiques essentiels de la science économique, de la sociologie et de la science politique ;par l'étude d'objets appréhendés grâce aux regards croisés de la science économique, la sociologie et la science politique.Les sciences économiques et sociales aident ainsi les élèves à mieux comprendre les phénomènes économiques et sociaux contemporains et à participer au débat public de façon éclairée.II. Exemples de thèmes étudiésScience économique :- Comment les marchés fonctionnent-ils ?- Quelles sont les défaillances du marché ?- Comment les agents économiques se financent-ils ?- Qu'est-ce que la monnaie et comment est-elle créée ?Sociologie et science politique :- Comment expliquer les comportements sociaux ?- Comment le lien social évolue-t-il ?- Qu'est-ce que l'opinion publique ?- Comment expliquer le vote ?Regards croisés :- Quelle gestion du risque dans les sociétés contemporaines ?- Comment les entreprises sont-elles organisées et gouvernées ?III. Une préparation à des études supérieures variéesClasses préparatoires aux grandes écoles : économique et commerciale, lettres et sciences socialesFormations universitaires : science économique et gestion, droit et science politique, sociologie, administration économique et sociale (AES), langues étrangères appliquées (LEA), instituts d'études politiques (IEP), etc.Ecoles spécialisées : écoles de commerce et de management, écoles de communication et de journalisme, écoles dans les domaines de la santé, du social, etc.IUT et BTS, notamment dans les domaines suivants : gestion et management, carrières juridiques et sociales, techniques de commercialisation, logistique, information-communication, etc.Programme de première :https://cache.media.eduscol.education.fr/file/SP1-MEN-22-1-2019/54/4/spe639_annexe_1063544.pdfProgramme de terminale : https://cache.media.eduscol.education.fr/file/SPE8_MENJ_25_7_2019/82/1/spe253_annexe_1158821.pdfMme Marchal, professeur de SES

sciences de L'ingÉnieur-ARAGO-

Sciences de l’ingénieurQuel sera le programme de la spécialité sciences de l’ingénieur (SI) en classe de 1ère ? Qu’allez-vous y apprendre ? Pour vous aider à y voir plus clair, l’Etudiant a fait appel à des professeurs de lycée.Pourquoi choisir la spécialité sciences de l’ingénieur ? A qui s'adresse-t-elle ?La spécialité sciences de l’ingénieur (SI) est un choix à considérer si vous avez imaginé des solutions innovantes pour faire évoluer la société. Vous y apprendrez à concevoir ce genre de produits, en mêlant les dimensions matérielles et numériques.Qu'allez-vous étudier en spécialité sciences de l’ingénieur ?Dans cette spécialité, les enseignements portent sur les sciences et la technologie dans les champs de la mécanique, l’électricité, le signal, l’informatique et le numérique.Programme de la spécialité SI : le contenu des cours.Le programme s’articule autour de 5 grands objectifs de formation :créer des produits innovants ;analyser les produits existants pour appréhender leur complexité ;modéliser les produits pour prévoir leurs performances ;valider les performances d’un produit par les expérimentations et les simulations numériques ;s’informer, choisir, produire de l’information pour communiquer au sein d’une équipe ou avec des intervenants extérieurs.Les thématiques susceptibles d’être abordées durant les deux années sont représentatives des problématiques actuelles comme :l’ingénierie design et le prototypage de produits innovants ;les applications numériques nomades ;les produits d’assistance pour la santé et la sécurité ;les objets connectés et l’internet des objets ;les structures et les enveloppes des ouvrages ;les réseaux de communication et d’énergie ;les mobilités des personnes et des biens.Compétences, méthodes : qu'apprend-on en spécialité SI ?La démarche scientifique, basée sur de l’investigation, vous permettra de développer progressivement les différentes compétences nécessaires à la démarche de l’ingénieur : innover, analyser, modéliser, expérimenter mais aussi communiquer. Vous serez capable de comparer les performances attendues d’un produit avec les résultats de mesures ou simulations. Vous apprendrez à réaliser une analyse critique de ces résultats et vous pourrez ainsi répondre à un cahier des charges en optimisant les performances attendues d’un produit.La conduite de projet fait partie intégrante des activités de l’ingénieur et vous participerez, en équipe, à un challenge de 12 heures en classe de 1ère. Si vous choisissez de poursuivre la spécialité en classe de terminale, vous réaliserez en groupe un projet de 48 heures.Quelle est la quantité de travail personnel demandée ? Quelles sont les modalités d’évaluation ?Un fort investissement en classe est demandé durant les activités. Des recherches ou lectures peuvent être à réaliser à la maison afin de préparer les séances à venir. Les apports de connaissances ainsi que les activités sont à réviser régulièrement afin de réussir les évaluations. Lors des périodes de projet, l’évaluation portera uniquement sur des compétences.Quelles études après la spécialité sciences de l’ingénieur ? Quels sont les débouchés ?Si vous choisissez l’enseignement de spécialité sciences de l’ingénieur en classe de terminale, vous vous destinez plutôt à une orientation vers l’enseignement supérieur scientifique dans les universités, les écoles d’ingénieur avec cycle préparatoire intégré, les classes préparatoires aux grandes écoles, les IUT ou les BTS.Texte extrait du site de l’ÉtudiantProgramme de 1ère et terminale : https://cache.media.education.gouv.fr/file/SP1-MEN-22-1-2019/43/6/spe640_annexe_1063436.pdf

Mathématiques

MathématiquesL’enseignement de spécialité de mathématiques de la classe de 1ère générale est conçu à partir des intentions suivantes :permettre à chaque élève de consolider les acquis de la 2nde, de développer son goût des mathématiques, d’en apprécier les démarches et les objets afin qu’il puisse faire l’expérience personnelle de l’efficacité des concepts mathématiques et de la simplification et la généralisation que permet la maîtrise de l’abstractiondévelopper des interactions avec d’autres enseignements de spécialité au travers de modèles simples, parfois nouveaux (suites, fonction exponentielle, schémas en arbre …)préparer au choix des enseignements de la classe de terminale : notamment celui de l’enseignement de spécialité de mathématiques débouchant sur des études supérieures scientifiques (Classes Préparatoires aux Grandes Écoles scientifiques ou commerciales, certaines licences scientifiques - mathématiques, physique mathématique, chimie), éventuellement accompagné de l’enseignement optionnel de mathématiques expertes (3h), ou celui de l’enseignement optionnel de mathématiques complémentaires (3h), recommandé aux élèves qui auront besoin des mathématiques dans leur projet d'études supérieures (PASS (ex-PACES), licences d'économie-gestion, diplôme de comptabilité et de gestion, sciences sociales).On y poursuit l’apprentissage du langage Python en algorithmique.Pour suivre la spécialité mathématiques en 1re, il faut avoir du goût pour l’expérimentation numérique, mentale ou aidée de logiciels et pour l’abstraction.Programme de 1ère : https://cache.media.eduscol.education.fr/file/SP1-MEN-22-1-2019/16/8/spe632_annexe_1063168.pdfProgramme de terminale : https://cache.media.eduscol.education.fr/file/SPE8_MENJ_25_7_2019/90/7/spe246_annexe_1158907.pdfL'équipe des professeurs de mathématiques