Want to make creations as awesome as this one?

No description

Transcript

Paroles

Tous droits réservés

LàLà, je suis devant vousJe me tiens deboutJe suis à l’heureJe suis venueA notre rendez-vous.Là, face à faceLa lumière dans les yeuxLà, je vous devine, je sensLa lumière dans vos yeux

Auteur : Jean-Philippe Mary

Là, je donne et je joueSans aucun tabouQue du bonheurJe suis à nuEt je chante pour vousLà, face à faceLa lumière dans les yeuxLà, je vous devine, je sensLa lumière dans vos yeuxLà, soudain je vois flouDes frissons partoutBattre mon cœurSans retenueDe larmes devant vous.

Le chat Veux-tu allumer la télé ? NonQu'as-tu préparé à dîner ? RienJe voudrais aller me doucher. Vas-yMoi je t'attends je ne bouge pas. Pourquoi n'viens-tu pas m'embrasser ? J'peux pasJ'ai essayé de t'appeler. Désolé.Comment s'est passée ta journée ? NulleMais maint'nant ça va beaucoup mieux.Si on arrêtait d'courirSi on arrêtait d'râlerSi on s'mettait à r'garderSi on essayait d'parlerCes mensonges j'en ai assezC'qu'on veut nous faire avalerMon amour viens m'retrouverM'embrasser et écouter le chatLe téléphone pourra sonner. Le monde saura nous oublier.Dans tes bras me laisser aller Pour un instantSouffler, savourer cette pause.

Auteur : Jean-Philippe Mary

A vivre dans ce monde insenséJ'ai failli passer à côtéDe nos instants d'éternité. Avec toi,Ma belle je veux m'abandonner.RefrainAs-tu déjà imaginéComment la Terre pourrait tourner ? Si chacun savait s'arrêter et laisserUn chat se poser sur ses genouxChacun pourrait alors rêverA c'qu'on veut nous faire oublier.Qu'il y a tant de choses à changer. Et qu'ensembleNous pouvons tant donnerRefrain

Le sacPrendre un petit sacL’ouvrir en grandPrendre ses idées noires en vracLes jeter dedansChacun traine ses galèresChacune traine ses valisesDes galères autour d’la TerreDes valises dans les galèresEntendre le Tic-tacSe dire qu’on a le tempsEntendre d’où vient le ressacSe jeter dedansChacune traine ses galèresChacun traine ses valisesA n'plus qu'en faireDes galères pleines de valises

Auteur : Jean-Philippe Mary

S’étendre dans un hamacSe lover dedansS’étendre et si la corde craqueRire en dedansChacun traine ses galèresChacune traine ses valisesDes galères à n’plus qu’en faireCes valises mais quelle galère

ParenthèseLa mer est douce à mon regardJe respire, je suis bienLes oiseaux volent au loinLes nuages aussiJe suis bienEt ne rien faireNe rien attendreRien espérerEtre là à regarderLa terre échappe à mon regardJe respire, je suis bienL’hiver est si loinLa ville elle aussiJe suis bienEt ne rien faireNe rien attendreRien espérerEtre là à regarder

Auteur : Jean-Philippe Mary

Je sens la terre sous mes piedsJe respire, je reviensL’hiver n’est pas si loinLa ville elle aussiJe reviensEt tout faireTout attendreTout espérerEt ne plus s’arrêter

Just breathe Une pierre dans la main, just breatheNi hier, ni demain, just breatheSolitaire et serein, just breatheBe with happy peopleDon't be too seriousSimply be happyAnd always smileJust get luckyThink that what happened just happenedTon mystère chaque matin, just breatheTe plaire, incertain, just breatheTa chair, de satin, just breatheBe generousGive yourself some timeBe proud of what you doLive here and nowEnjoy the happiness of othersThink that what happens just happens

Auteurs : Denis-Mahaffey -Jean-Philippe Mary

How do others see me ? Who cares ?They look outside, just outside.How do others see me ? Who cares ?I am inside, my stone in my hand.Un éclair lointain, just breatheSolaire, carmin, just breathe,Sans prière, sans chagrin, just breatheListen, don't judgeHave fun learningLive every day as the lastLook beyond the horizonDon’t be perfectThink that what will happen will happen

Le nouveau tempsSi on inventait un nouveau temps ?Si on composait un nouveau présent ?Un présent qui passeUn présent que l’on pourrait poserUn présent à… composerSi je t’offrais ce présentSaurais-tu le saisir ?Un présent qui compteQui compte tantUn présent pour demainUn présent dans nos cœursUn présent dans tes mainsUn présent qui affleureUn présent si sereinUn présent à demeureUn présent qui va loinUn présent pile à l’heureUn … présent

Auteurs : Jean-Philippe Mary - Sonia Barbosa

Se inventarmos um novo tempoSe compusermos um novo tempoUm presente que pasaUm presente que pudermos pousarUm presente por… comporSe eu te ofrecesse este presenteSaberias apanhar-o?Um presente que contaQue conta tantoUm presente para amanhãUm presente no coraçãoum presente em tuas mãosUm presente que afloraUm presente tão serenoUm presente permanenteUm presente que vai longeUm presente bem na horaUm… presente

En hiverNe me demandez pasNe me cherchez pasMa porte restera closeLes collines sont couvertes de givreLa brume m’accompagneJ’ai le cœur en hiverA miror cracked in silence drew a black spider web, Icy heartThe reflections of a candle wove a shadow on the wall, Icy heartMy heart stopped in winterMy heart stopped in winterA miror cracked in silence draws a black spider web, Icy heartThe reflections of a candle weaves shadows on the wall, Icy heartMy heart stopped in winterMy heart stopped in winter

Auteurs : Denis Mahaffey - Jean-Philippe Mary

Then all that’s leftThen all that mattersThat can help me seeWhy I’m standing here ?Dropping out of the skyBut being able to stopWalking a tightropeBalance in the airThen, only then, intensity penetratesI thought I’d made a nice life for myselfRunning along safe tracksSuddenly they stop : no way ahead So what do we control ?Only the urge for intensityThen all makes you tingleAll that really countsWhat can raise you up to seeWhy you’re standing hereWatching the landscapeLetting yourself be seenClimbing your mountainsRecognize chords never heard Then, only then, intensity penetrates

Only intensity penetratesWhen nothing, nothing really countsNothing just an empty voidWhen nothing makes senseWhen no matter how hard you try, you feel let downWhen living is staying aliveThen all that’s leftThen all that mattersThat can help me seeWhy I’m standing here ?Your eyes in mineRain on my faceMy body tinglingVoices singing togetherThen, only then, intensity penetratesHearing, simply hearing Hearing these empty voicesWhen words make no senseWhen what they say is topsy-turvyWhen talking is lying

Auteurs : Denis-Mahaffey -Jean-Philippe Mary

The giftYou’re standing on the top of that burning skyscraper Even on the ground, they still hit you with their batonsAnd you keep your eyes openOn the beach, you watch the wave approach you like a wallIn the desert, bombs and bullets wreak destruction around youBut you keep your eyes wide openAnd me, I’m hereAnd I think to myselfThat every day is a giftAnd me, I’m hereAnd every day I wonderWhy I’m not in your shoes?Your dad’s crying, he just got firedYou mourn your son, killed ‘cause he was gayAnd you keep your eyes openYou escape the blows from your husband’s fistsYou scream with pain as the forests where you lived are felledBut you keep your eyes wide open

Découvrir le clip.

And me, I’m hereAnd every day I wonderWhy I’m not in your shoes?Why?Fucking luckLuck of the drawLife’s not fairDestiny’s unfairChild, you didn’t choose the boat you’d sail inAnd me, I have no right to live hereAnd me, I’m hereAnd I think to myselfThat every day is a giftAnd me, I’m hereAnd every day I wonderWhy I’m not in your shoes?Why I’m not in your shoes?

Auteurs : Denis Mahaffey - Jean-Philippe Mary

Ton Départ J’avais planté mes guibolesJe pouvais me passer d’ailesAu milieu des herbes follesConvaincu de vivre sans ellesOn m’a dit « tu t’isoles Tu ne peux vivre comme ça. Un homme c’est un coeur qui bat,une jupe, des jambes, tu caracoles. »Seulement ton départUne solitude du chef de gareSeulement ton départCette solitude où tu t'égaresTu pensais te passer d'ailesAu milieu des herbes follesVivre sans ailesVivre sans elles

Auteur : Rodolphe Kinzinger

J’avais encré mes émotionsSur des cahiers à profusionPlus question d’y laisser des plumesA vouloir décrocher la luneUn beau jour, à peine croiséeD’un regard sitôt accrochéUn moment, un instant fugaceEt la douce douleur menaceCe n’est qu’un départTous les trains ne sont pas en r'tardCe n’est qu’un départTous les trains ne sont pas en r'tardTu pensais te passer d'ailesAu milieu des herbes follesVivre sans ailesVivre sans ellesAprès ton départToujours à quai mais plein d’espoirsAprès ton départ,Toujours à quai mais plein d’espoirs

QuandTracé dans nos mains, simplement évidentEtrange et certain, un serment hors du tempsHier sera demain, le présent a 1 000 ansSuis-je le témoin, impatient, hors du temps ?Quand nous sommes nous croisés ?Quand t’ai-je rencontrée ?Sur les flans de l’Himalaya Dans la forêt de BrocéliandeEtait-ce en Alaska Ou dans les brumes de l’Irlande ?Etais-tu princesse MayaOu reine de légendeOu reine de légende ?

Auteur : Jean-Philippe Mary

Y-a-t’il un parchemin contant nos tourments ?Du temps assassin, croisements indécentsSous ma peau le festin, incandescent de tes seinsEt chaque fois la même faim, brulant éternellementQuand nous sommes nous croisés ?Quand t’ai-je rencontrée ?Sur les pistes du KenyaOu sur le toit des AndesSur le Fuji-YamaOu dans le Queensland ?Etais-tu au bras d’un roiOu reine de légendeOu reine de légende ?Quand nous sommes nous croisés ?Quand t’ai-je rencontrée ?Quand nous sommes nous croisés ?Quand pourrais-je de nouveau t’aimer ?

Te relever Au plus profond d’une mine Au plus sombre d’un puits sans fondAu plus noir d’une nuit sans étoileFrotte deux silexCraque une allumetteTrouve une lucioleSi tu penses qu’il n’y a plus rien à faireNulle part où allerQu’il ne te reste plus personne à êtreAlors, alors viendra le momentOù tu saurasQu’il est temps, enfin temps...De te relever, te releverDe poursuivre ton cheminEt peu importe qu’en sera la finCar chaque jour tu te lèverasTu …Tu sourirasTu vivras

Auteur : Jean-Philippe Mary

YouCaché derrière ma montagneCombien de chances avions nous ?De retour dans ma campagneJ’étais seule un point c’est tout.You, juste une voixYou, la 1ère foisYou, rien que ta voixYou, qui es tu, toi ?En route vers ma montagneMes pensées roulaient vers nousDes journées longues comme au bagneLa nuit, tes mots effaçaient toutYou, juste une voixYou, les 1ères foisYou, rien que ta voixYou, rien que pour moi

Auteur : Jean-Philippe Mary

Et puis moi sur un quaiUn train qui s’arrêtaitImpatiente je guettaisCet inconnu que j’attendaisTu es descendu, maladroitQui a parlé, toi ou moi ?Peu importe tu étais làMes yeux ne te quittaient pasJ’ai quitté ma montagneDésormais je sais dire « Nous »C’est clair, le bonheur me gagneJe l’écoute, un point c’est toutYou, tu es mon roiYou, tu es mon choixYou, nous serons troisYou, I love You

Le gadinJ’te dis pas le gadin que j’me suis prisJ’me suis bien ramasséJ’suis p’tète plus un gamin, j’ai les ch’veux grisMais j’l’ai pas vu arriverJ’suis tombé, tombé, La tête en l’airJ’suis tombé, tombé, tombé, le nez par terreHey, c’est pas anodin, toi t’en risT’as l’air bien amuséJ’te fais pas d’baratin, sois pas surprisJ’me suis bien ramasséJ’suis tombé, tombé, La tête en l’airJ’suis tombé, tombé, tombé, le nez par terreJe vais t’faire un dessin, un croquisDe c’qui vient d’m’arriverHabillée de carmin, elle m’a souriEt j’me suis ramasséJ’suis tombé, tombé, La tête en l’airJ’suis tombé, tombé, tombé, le nez par terre

Auteur : Jean-Philippe Mary