Want to make creations as awesome as this one?

No description

More creations to inspire you

Transcript

1

2

3

4

7

6

5

Les droits des femmes : quelques définitions

Cherchez les mots et cliquez dessus pour lire les définitions.

Genre

Sexe

Féminicide

Viol

Plafond (de) verre

k

u

a

l

h

p

i

p

h

g

i

t

k

i

o

l

l

F

d

r

o

i

t

s

h

u

m

a

S

e

X

E

b

e

y

l

j

f

a

o

j

n

c

z

i

p

k

v

b

e

f

h

o

e

c

i

o

e

n

r

r

g

l

o

a

n

y

u

a

h

b

l

i

y

t

l

g

s

u

f

A

y

e

r

a

f

o

n

d

v

e

r

E

M

I

N

I

C

I

D

i

n

S

g

d

T

e

m

E

n

p

R

r

v

e

e

t

O

e

p

T

d

o

Y

r

e

P

e

m

E

Stéréotype

Droits humains

Pour aller plus loin :

Les droits humains sont les droits inaliénables de tous les êtres humains, sans distinction aucune, notamment de race, de sexe, de nationalité, d’origine ethnique, de langue, de religion ou de toute autre situation. Les droits humains incluent le droit à la vie et à la liberté. Ils impliquent que nul ne sera tenu en esclavage, que nul ne sera soumis à la torture. Chacun a le droit à la liberté d’opinion et d’expression, au travail, à l’éducation, etc. Nous avons tous le droit d’exercer nos droits humains sur un pied d’égalité et sans discrimination.Source : http://www.un.org/fr/sections/ issues-depth/human-rights/index.html

Le sexe est un élément biologique qui désigne l’ensemble des attributs et caractères biologiques et reproducteurs d’un individu.

Il n’existe en droit international aucune définition universellement reconnue du viol, et les définitions légales du viol varient selon les systèmes juridiques. Tous les États ne reconnaissent pas le viol comme un crime. La plupart des pays européens ne reconnaissent toujours pas légalement que les actes sexuels non consentis constituent un viol. En France, le viol est défini comme « tout acte de pénétration sexuelle, de quelque nature qu’il soit, commis sur la personne d’autrui ou sur la personne de l’auteur, par violence, contrainte, menace ou surprise ».

Le genre est une construction sociale qui correspond aux caractéristiques et comportements sociaux communément attribués aux individus en fonction de leur sexe biologique. Cette construction varie en fonction des cultures et peut évoluer ou être modifiée.

Cette expression désigne le fait que certaines catégories de personnes, dont les femmes, progressent dans la hiérarchie seulement jusqu’à un certain niveau, et restent donc en grande partie absentes au sommet de la hiérarchie, dans le secteur privé comme dans la fonction publique, mais aussi dans les syndicats, les associations, les partis politiques etc.

Apparu au XIXe siècle et popularisé dans les années 1990 par les universitaires Jill Radford et Diana E H. Russell, le terme « féminicide » désigne le fait de tuer une femme parce qu’elle est une femme. Si le droit français reconnaît comme une circonstance aggravante le fait de commettre un délit ou un crime sur une personne en raison de son sexe, le terme féminicide ne figure pas dans la loi. Il est en revanche intégré dans le droit de plusieurs pays d’Amérique latine et est utilisé par les instances internationales telles que l’ONU ou l’OMS.

Les stéréotypes peuvent se définir comme des croyances à propos des caractéristiques, attributs et comportements des membres de certains groupes. (Source : LEGAL (J.-B.), DELOUVEE (S.), Stéréotypes, préjugés et discriminations, Dunod, 2016.)Plus spécifiquement, les stéréotypes de genre sont des idées toutes faites et généralisées sur ce qu’une personne est ou devrait être, sur la base de son sexe biologique.