Want to make creations as awesome as this one?

Transcript

Le voyageur sans bagage

Jean Anouilh

  • Pièce

Cette pièce a été écrite en 1937 par Jean ANOUILH, dramaturge et scénariste français du 20ème siècle. Le voyageur sans bagage est une pièce de théâtre composé de cinq tableaux, qui apparaissent comme des divisions au sein de la pièce mais qui ne suspendent pas l'action contrairement aux actes.

Présentation

  • Thème

C'est l'histoire de Gaston, qui à la fin de la première Guerre mondiale, est retrouvé amnésique. Gaston est donc accueilli dans un asile. Néanmoins certaines familles prétendent le reconnaitre. Entre autre, la famille Renaud, qui dit reconnaitre en Gaston, un certain Jacques. Gaston va donc être confronté à cette famille ainsi qu'à son éventuel passé.

Gaston, un personnage alléchant

Mon personnage préféré est tout simplement le personnage principal, Gaston, le héros de la pièce. Il était soldat lors de la première guerre mondiale avant d'être retrouvé et pris en charge dans une institution psychiatrique car il était amnésique. Gaston n'est surement pas son vrai nom, c'est juste un pseudonyme qu'on a du lui adresser à l'hôpital.


Je peux qualifier ce personnage comme étant mon préféré car c'est celui qui m'a le plus touché, sa situation est très émouvante. Après 18 ans passé dans l'asile la recherche soudaine d'une famille pour Gaston vient le chambouler, alors qu'il était si tranquille dans l'asile. Il va découvrir une famille qui le connait en tant que Jacques, et va s'avérer être réellement sa famille.


Le personnage de Jacques étant si odieux, qu'il va dégouter Gaston. Finalement Gaston choisira de vivre avec une autre famille où son passé lui convient mieux. Gaston se rendit compte que la recherche de son réel passé n'était pas forcément une bonne idée. Il voulait seulement un passé qui lui conviendrait, qui le rendrait heureux. Voilà donc la morale qui me plait chez ce personnage. Mieux s'attribuer un passé agréable que son propre passé odieux.

Crises !

Personnelle :

On peut considérer cette pièce comme étant une crise personnelle. Cette crise n'est autre que la crise du héros du à sa situation. En effet on peut parler de situation critique, Gaston est amnésique, il ne se souvient plus du tout de son passé. Recueilli dans un asile psychiatrique pendant plus de 18 ans, les soignants l'aident à trouver un passé, une famille. Le fait qu'il ait perdu la mémoire et qu'il ne se rappelle plus de ma personne qu'il était le rend pessimiste sur son passé. Et plus tard c'est avec horreur qu'il apprend l'identité de l'homme qu'il était avant, un personnage violent et scrupule. Il décide donc de ne pas accepter son passé...

Familiale :

Néanmoins, nous pouvons aussi parler de crise familiale du point de vue de la famille Renaud. Pour eux, c'est la terrible retrouvaille d'un membre de leur famille mais qui ne les reconnait plus. L'arrivée de Gaston ravive les tensions et les mauvais souvenirs dans une famille déjà scindée, un Gaston qui ne parlait plus à sa mère pendant plus d'un an si ce n'est dans un langage grossier ainsi qu'un Gaston qui trompe son frère en couchant avec sa femme. La crise familiale se manifeste par le fait qu'un homme, Gaston, renie sa propre famille car elle ne lui convient pas. Finalement Gaston décide de rejoindre une famille qui n'est pas la sienne.

Mémo-monologue imaginaire

P.84, Dernière tirade de Gaston du 4ème tableau.


GASTON, les larmes aux yeux


Comment est-ce possible ? Je ne suis pas Jacques, je ne suis pas lui , il n'est pas moi, je m'appelle Gaston et je viens d'une famille paisible et heureuse, tout comme mon passé.

Il pleure.

Comment ai-je pu ? Comment ai-je pu faire tant de mal, causer tant de de souffrances, tant de torts,... Et vous, tient, comment pouvez vous m'accepter, après toutes ces choses que j'ai faites ? Ah si, si, parce que je suis de votre de famille, j'aurai beau tromper mon frère avec sa femme, ne plus parler à ma mère à moins bien sûr, de l'insulter mais je serai toujours de votre famille. Fin bon, trêve de bavardages, qu'on me ramène à l'asile, j'en ai beaucoup, beaucoup trop vu.


LE RIDEAU TOMBE