Want to make creations as awesome as this one?

Transcript

Cendrillon par Joël Pommerat

Title here

subtitle here

Présentationlien photo1- Informative:Cette pièce a été écrite en 2011 par Joël Pommerat au Théâtre national de la Communauté française. Après avoir réécrit Le Petit Chaperon rouge et Pinocchio, Joël Pommerat s’attaque un nouveau conte, celui de Cendrillon. Il va l’utiliser pour aborder les questions du deuil. Ses adaptations de contes ne sont absolument plus dans la catégorie « spectacle pour enfant ».2- Narrative :C’est l’histoire d’une très jeune fille nommée Sandra qui vient de perdre sa mère. Avant que sa mère décède, elle l’entend lui dire qu'elle ne doit jamais cesser de penser à elle plus de cinq minutes, sinon elle mourrait « en vrai ». Quelques temps après, son père refit sa vie et donc Sandra et son père emménagèrent chez sa belle-mère tyrannique qui a deux filles, ce n’est pas l’amour fou entres elles…Elles l’appellent même Cendrier.

Ma réplique préférée

photo prise par moi (Maëlyss)

Ma réplique préférée

Tous les jours, à chaque minute et pendant toute ma vie, tu seras dans mes pensées… scène2 p.12 Je trouve cette citation très percutante et émouvante. Grâce à l’énumération, les sentiments de la Sandra (très jeune fille) sont amplifiés et rendent donc la citation encore plus marquante : « Tous les jours, à chaque minute et pendant toute ma vie ». Cette dimension temporelle augmente la permanence d’un sentiment d’amour et de solitude en même temps.Plus on avance dans la pièce, plus les mots de cette citation prennent une réelle importance. En effet, ce que la très jeune fille nous dit dans cette citation n’est pas qu’une expression. On pourrait le croire quand on commence à lire puis au fur et à mesure de l’histoire nous pouvons remarquer qu’elle le prend au pied de la lettre. Elle s’est acheté une montre qui sonne toute les cinq minutes pour ne jamais oublier de penser à sa mère !

Mon personnage préféré :

J’ai vraiment bien aimé le personnage de la fée car elle aide Sandra et puis elle nous ramène au compte féerique de Cendrillon. Elle est pleine de joie et d’humour. Grâce à la motivation de la fée, Sandra va au bal où elle rencontre le très jeune prince. Je trouve ce personnage très inspirant pour la vie quotidienne. On comprend que pour être heureux il faut savoir donner et ne pas que recevoir. Elle réussit à libérer Sandra de son obstination à penser toute les cinq minutes à sa mère en la faisant revoir son dernier moment avec elle où cette fois elle comprit réellement ce que sa mère voulait pour elle : qu’elle s’amuse, profite de sa vie et surtout qu’elle pense à elle avec le sourire et non pas en pleurant.

La fée :

Crise personnelle

Crise familiale

Basic guide to create an awesome presentation

Une crise personnelle

Nous pouvons parler d’une crise personnelle dans cette pièce pour le personnage de la très jeune fille Sandra. La crise personnelle est apparue lors du décès de sa mère. Avant qu’elle décède, sa mère lui adressa quelques mots que Sandra compris un peu de travers. Elle crut comprendre que pour que sa mère ne meue past réellement il fallait qu’elle pense à elle touted les cinq minutes. Sandra organisa alors toute sa vie autour de cette « consigne ». Elle s’acheta une montre qui sonne toutes les 5 minutes même pendant la nuit ! Sa vie est réglée comme une pendule. Sandra se prive de toute liberté, de toute distraction, d’amusement… Elle ne sort pas avec des amis ni même avec sa famille, elle préfère rester à la maison faire le ménage. Elle se dit qu’au moins elle n’oubliera pas de penser à sa mère. Elle est prisonnière de sa douleur.

Basic guide to create an awesome presentation

Une crise familiale

Cette pièce est également une crise familiale car elle évoque les difficultés et les problèmes dans une famille recomposée. C’est une crise qui s’ajoute à celle qu’elle a déjà : la crise personnelle. C’est lorsque le père et la très jeune fille emménagèrent chez la belle-mère que les problèmes commencèrent. Dans la pièce on retrouve la méchante belle-mère, des sœurs mauvaises et cruelles qui se moquent d’elle constamment et la surnomme même « Cendrier » et une jeune fille qui souffre chaque jour un peu plus. Dans sa nouvelle maison, Sandra dort dans une chambre sordide, une sorte de cave. Elle mène la vie dure, elle est prise pour la femme de ménage, la servante. Son père, lui, il ne dit rien. Il a peut-être peur. En tout cas Sandra n’en a rien à faire tant qu’elle pense à sa mère, pour elle il n’y a que ça qui importe.

Interview de Cendrillon sur radio i-voix

Mme Boucheur ( la journaliste ) : Bonjour Sandra, j’espère que vous allez bien. Je peux vous tutoyer ? Sandra :Bonjour M.Boucheur, oui bien sûr ! M. Boucheur :D’accord. Alors je viens t’interviewer parce que j’ai entendu parler de ton histoire familiale un peu loufoque qui a dut être compliqué pour toi comme tu étais assez jeune. Maintenant tu as grandi donc, tu vas pouvoir plus répondre à mes questions. Sandra : Avec grand plaisir ! M Boucheur : Alors pour commencer, est-ce que tu peux te présenter et me raconter ton histoire en quelques phrases s’il te plaît ? Sandra : Donc Bonjour, je m’appelle Sandra. Pour résumér, mon père a rencontré il y a quelques années mon ancienne belle-mère et très peu de temps après nous avons emménagé chez elle. C’est là que le calvaire a commencé avec des critiques de la part de mes demi-sœurs et de ma belle-mère, j’étais la boniche de la maison, je faisais tout. Mais tout ça je ne faisais même pas attention en fait je ne m’en rendais même pas compte. M Boucheur : Pourquoi tu ne t’en rendais pas compte ? Sandra :Avant que ma mère décède, elle m’a dit une phrase : « N’oublie jamais, si tu penses à moi, fais-le toujours avec le sourire », or moi j’avais compris qu’elle m’avait demandé de ne jamais l’oublier plus de 5 minutes sinon elle mourrait. A cause de ce quiproquo, j’ai organisé ma vie selon cette soi-disant phrase que j’avais entendue. Pour aller encore plus loin dans cette incompréhension, je me suis acheté une montre qui sonnait toutes les 5 minutes pour ne jamais oublier de penser à elle. Je ne dormais donc jamais, je ne sortais pas par peur d’oublier de penser à elle, je n’avais plus d’amis. C’est donc pour ça que je les laisser me donner toutes les corvées du monde à faire à la maison je n’en avais rien à faire tant que ma mère était pour moi en « vie » si je pensais à elle. M Boucheur : Ah oui mais comment tu as su la vérité, cette vraie phrase ? Sandra :C’est en rencontrant le jeune prince, nous avons appris à nous connaître et il m’a raconté une histoire similaire sur sa mère également. J’ai eu un réel déclic quand le roi est venu chez nous et qu’il a raconté à ma belle-mère que sa mère était en réalité morte. C’est finalement grâce à la fée que j’ai totalement eu la vérité. Elle a pu me faire revivre les derniers instants de ma mère où cette fois j’ai entendu ce qu’elle m’avait dit réellement. M Boucheur : Une fée ?! Sandra: Oui oui avec des ailes et tout le tralala comme dans les films ! M Boucheur : Euh…. Ok… Et sinon toi tu as quitté cette maison mais ton père, il est toujours avec ta belle-mère ? Sandra :Non non, il a réussi à sortir de ses griffes de cette sorcière ! D’ailleurs il s’en veut énormément d’avoir laissé cette sorcière me traité comme une bonne à rien avec ses filles mais je ne le lui en veut pas il était lui aussi prisonnier comme moi. Maintenant, nous vivons tous les deux. M Boucheur : Tu n’es pas avec le jeune prince ?Sandra :Je m’entends très bien avec le jeune prince mais nous sommes et resterons juste amis. Je l’adore, c’est un peu comme un meilleur ami. On a eu un passé plutôt difficile et on se comprend. Quand on peut, on se voit et quand on ne peut pas, on s’envoie des mots même à l’autre bout de monde. Mais non avec le prince nous ne sommes pas ensemble. M boucheur : OK OK, je suis un peu déçu j’aurais pensé que ça finirait comme dans les contes de fée. Ah ah ah ! Et donc tu fais quoi maintenant ?Sandra : Depuis que je ne vis plus chez mon ancienne belle-mère je revis, je me suis faite d’autres amis qui sont super, je vais à l’école et j’adore ça. J’y apprends énormément de chose ! M Boucheur :Formidable ! Et sinon tu penses autant à ta mère qu’auparavant ? Sandra : Je pense toujours à elle, tout le temps mais cette période de ma vie et surtout grâce à la fée m’ont appris qu’il ne fallait pas garder les mauvais souvenirs, il faut toujours penser au positif de passé ! Comme ma mère a dit « toujours garder le sourire quand tu penses à moi », c’est donc ce que je fais. Je ne m’en veux plus quand je dors la nuit, je n’ai plus de montre qui sonne toutes les 5 minutes et tout ça c’est vraiment grâce à la fée. J’ai une vie meilleure maintenant, je profite à fond et ce n’est pas pour autant que je l’ai oublié. M Boucheur :Tu as un très bon raisonnement et bravo je te félicite vraiment, car à ce que j’ai compris ça n’a pas été facile tous les jours. Bon alors merci beaucoup de m’avoir laissé un peu de votre temps pour répondre à mes quelques questions. Je te souhaite une agréable journée. Je posterai cette interview dans un genially qui sera sur le site ivoix. Sandra :Oh génial, je crois que j’en ai déjà entendu parler ! J’irai y faire un petit tour alors ! Et merci à toi aussi j’ai passé un agréable moment. Bonne journée !