Want to make creations as awesome as this one?

Exposition en ligne "Le Porteur d'histoire", jusqu'au 31 août 2021, Musée Alexandre Dumas, Villers-Cotterêts

More creations to inspire you

Transcript

LE PORTEUR D'HISTOIRE

jusqu'au 31 août 2021

Musée Alexandre Dumas

ENTRER

Exposition

Par une nuit pluvieuse, au fin fond des Ardennes, Martin Martin doit enterrer son père. Il est alors loin d’imaginer que la découverte d’un carnet manuscrit va l’entraîner dans une quête vertigineuse à travers l’Histoire et les continents.Quinze ans plus tard, au cœur du désert algérien, une mère et sa fille disparaissent mystérieusement. Elles ont été entraînées par le récit d’un inconnu, à la recherche d’un amas de livres frappés d’un étrange calice, et d’un trésor colossal, accumulé à travers les âges par une légendaire société secrète.C’est une histoire composée d’une multitude de tableaux, tous plus fascinants les uns que les autres, où l’on y croise Alexandre Dumas, le pape Clément VI, Eugène Delacroix et une mystérieuse famille, les Saxe de Bourville, semblant irrémédiablement liée à tous les bouleversements historiques…C’est un véritable récit littéraire à la Dumas que nous offre Alexis Michalik, un feuilleton haletant qui nous transporte dans un périple effréné à travers le temps, un hommage à l’imaginaire, au livre et à l’illustre Cotterézien.

UN HOMMAGE AU PÈRE DE MONTE-CRISTO

ALEXIS MICHALIK

CHRISTOPHE GAULTIER

LE PORTEUR D'HISTOIRE

RETOUR À L'ACCUEIL

Alexis Michalik est comédien, auteur et metteur en scène à succès. Il crée sa première pièce Le Porteur d’histoire en juillet 2011 récompensée par deux Molières (Meilleur auteur, Meilleur metteur en scène) et jouée sans discontinuer.La pièce cumule à ce jour plus de 400 000 spectateurs.En janvier 2014, il crée sa deuxième pièce, Le Cercle des illusionnistes, qui remporte 3 Molières.Il triomphe avec Edmond, à propos de la création de Cyrano de Bergerac par Edmond Rostand. Jouée depuis le 15 septembre 2016 au Théâtre du Palais Royal, la pièce reçoit 5 Molières. Alexis Michalik signe également les adaptations BD et cinématographique. Le film entre directement à la 4e place du box-office français à sa sortie le 9 janvier 2019.Il crée successivement Intra Muros au Théâtre 13 en 2017 et Une histoire d’amour à la Scala Paris en janvier 2020 qui se joue actuellement à guichet fermé.

ALEXIS MICHALIK, UN AUTEUR À SUCCÈS

RETOUR

Alexis Michalik est comédien, auteur et metteur en scène à succès. Il crée sa première pièce Le Porteur d’histoire en juillet 2011 récompensée par deux Molières (Meilleur auteur, Meilleur metteur en scène) et jouée sans discontinuer.La pièce cumule à ce jour plus de 400 000 spectateurs.En janvier 2014, il crée sa deuxième pièce, Le Cercle des illusionnistes, qui remporte 3 Molières.Il triomphe avec Edmond, à propos de la création de Cyrano de Bergerac par Edmond Rostand. Jouée depuis le 15 septembre 2016 au Théâtre du Palais Royal, la pièce reçoit 5 Molières. Alexis Michalik signe également les adaptations BD et cinématographique. Le film entre directement à la 4e place du box-office français à sa sortie le 9 janvier 2019.Il crée successivement Intra Muros au Théâtre 13 en 2017 et Une histoire d’amour à la Scala Paris en janvier 2020 qui se joue actuellement à guichet fermé.

ALEXIS MICHALIK, UN AUTEUR À SUCCÈS

RETOUR

Alexis Michalik est comédien, auteur et metteur en scène à succès. Il crée sa première pièce Le Porteur d’histoire en juillet 2011 récompensée par deux Molières (Meilleur auteur, Meilleur metteur en scène) et jouée sans discontinuer.La pièce cumule à ce jour plus de 400 000 spectateurs.En janvier 2014, il crée sa deuxième pièce, Le Cercle des illusionnistes, qui remporte 3 Molières.Il triomphe avec Edmond, à propos de la création de Cyrano de Bergerac par Edmond Rostand. Jouée depuis le 15 septembre 2016 au Théâtre du Palais Royal, la pièce reçoit 5 Molières. Alexis Michalik signe également les adaptations BD et cinématographique. Le film entre directement à la 4e place du box-office français à sa sortie le 9 janvier 2019.Il crée successivement Intra Muros au Théâtre 13 en 2017 et Une histoire d’amour à la Scala Paris en janvier 2020 qui se joue actuellement à guichet fermé.

ALEXIS MICHALIK, UN AUTEUR À SUCCÈS

RETOUR

Alexis Michalik est comédien, auteur et metteur en scène à succès. Il crée sa première pièce Le Porteur d’histoire en juillet 2011 récompensée par deux Molières (Meilleur auteur, Meilleur metteur en scène) et jouée sans discontinuer.La pièce cumule à ce jour plus de 400 000 spectateurs.En janvier 2014, il crée sa deuxième pièce, Le Cercle des illusionnistes, qui remporte 3 Molières.Il triomphe avec Edmond, à propos de la création de Cyrano de Bergerac par Edmond Rostand. Jouée depuis le 15 septembre 2016 au Théâtre du Palais Royal, la pièce reçoit 5 Molières. Alexis Michalik signe également les adaptations BD et cinématographique. Le film entre directement à la 4e place du box-office français à sa sortie le 9 janvier 2019.Il crée successivement Intra Muros au Théâtre 13 en 2017 et Une histoire d’amour à la Scala Paris en janvier 2020 qui se joue actuellement à guichet fermé.

ALEXIS MICHALIK, UN AUTEUR À SUCCÈS

RETOUR

Alexis Michalik est comédien, auteur et metteur en scène à succès. Il crée sa première pièce Le Porteur d’histoire en juillet 2011 récompensée par deux Molières (Meilleur auteur, Meilleur metteur en scène) et jouée sans discontinuer.La pièce cumule à ce jour plus de 400 000 spectateurs.En janvier 2014, il crée sa deuxième pièce, Le Cercle des illusionnistes, qui remporte 3 Molières.Il triomphe avec Edmond, à propos de la création de Cyrano de Bergerac par Edmond Rostand. Jouée depuis le 15 septembre 2016 au Théâtre du Palais Royal, la pièce reçoit 5 Molières. Alexis Michalik signe également les adaptations BD et cinématographique. Le film entre directement à la 4e place du box-office français à sa sortie le 9 janvier 2019.Il crée successivement Intra Muros au Théâtre 13 en 2017 et Une histoire d’amour à la Scala Paris en janvier 2020 qui se joue actuellement à guichet fermé.

ALEXIS MICHALIK, UN AUTEUR À SUCCÈS

RETOUR

LE PORTEUR D'HISTOIRE MIS EN IMAGES

RETOUR

Christophe Gaultier a collaboré au long métrage Les Triplettes de Belleville. Il a publié Demi-course et Casquette Motul, chez Dupuis et travaillé sur l’adaptation du roman de Daniel Defoe Robinson Crusoé en trois tomes. Il a été chargé de reprendre la série Donjon Potron-Minet par Joann Sfar et Lewis Trondheim, précédemment dessinée par Christophe Blain. Il illustre Kim Philbyparu également aux éditions des Arènes en 2020.

Laurent Muller, directeur éditorial BD aux Éditions Les Arènes m’a contacté en 2015 pour me proposer de voir la pièce au théâtre des Champs-Élysées à Paris en vue de l’adapter en BD. J’ai adoré. Je me suis dit qu’à part l’histoire, tout était à créer : les décors, les costumes et une mise en scène adaptée au medium BD. Car la pièce est totalement dépouillée, il y a juste une scène nue, un rideau noir et 5 acteurs en t-shirt blanc-pantalon noir, qui se partagent les rôles d’une vingtaine de personnages.J’ai eu la chance après la pièce, de rencontrer les acteurs et bien sûr l’auteur, Alexis Michalik avec qui j’ai pu échanger sur nos goûts communs pour la bande-dessinée indépendante.Nous sommes donc restés en contact et j’ai pu lui exposer ma manière d’aborder l’adaptation du Porteur d’Histoire..

© Christophe Gaultier. Éditions Les Arènes

RETOUR

CRÉATION AU THÉÂTRE 13

GENÈSE DU PORTEUR D'HISTOIRE

AVIGNON 2011

LE PORTEUR D'HISTOIRE

Alexis et ses comédiens ont d'abord travaillé avec des musiques dites "témoin", c'est-à-dire des musiques préexistantes, qui permettaient de chercher des idées de mise en scène avec le mouvement insufflé par une musique. Je suis intervenu une fois ce travail de mise en scène achevé, avec des contraintes très précises correspondant au canevas déjà tissé. Ensuite c'est aux comédiens de retravailler sur la musique originale, la connaitre pour savoir quand telle réplique doit être dite, quand tel mouvement scénique doit intervenir. C'est ce qui permet cette sensation de mouvement cinématographique, voire de ballet théâtral, ou la musique semble porter le mouvement des acteurs. Manuel Peskine, compositeur

RENCONTRE AVEC ALEXIS MICHALIK

© Manuel Peskine

RETOUR

ALEXIS MICHALIK, D'OÙ VIENT CETTE HISTOIRE ?

GENÈSE DU PORTEUR D'HISTOIRE

Depuis sa création, la question qui revient le plus souvent dans la bouche des spectateurs est : « D'où vient cette histoire ? ». Comment des notions, des époques si éloignées, des décors si variés, des personnages si nombreux et si différents se retrouvent-ils dans un seul et même spectacle ? J'aimerai pouvoir répondre qu'ils ne sont que le fruit de mon imagination, attablé, seul, à un petit bureau en ronce de noyer, noircissant à l'encre de seiche des pages et des pages entières de brouillons à la lumière d'une chandelle. Il n'en est rien. C'est en effet sur le plateau d'un tournage que m'est venue l'idée fondatrice de cette histoire à tiroirs. Nous étions dans les Vosges, dans un petit village paisible. Un jour que je ne tournais pas, entre deux averses, je visitai le cimetière local. En marchant entre les tombes, je me mis, par jeu à la recherche de la plus ancienne. Je la trouvai. Elle ne portait plus aucun nom, et n'avait sans doute pas été fleurie depuis des dizaines d'années. Il me vint alors une idée, un début, une piste de scénario, une idée de film. Lorsqu'on réfléchit à une histoire, et qu'on est comédien, on pense d'abord au personnage.

© Christophe Gaultier. Éditions Les Arènes

RETOUR

Et si un homme, la trentaine, fatigué, épuisé, qui ne dort plus depuis des jours, dont la fille pleure tout le temps, qui est en instance de divorce, qui n'aime pas son métier et qui habite en région parisienne, et si cet homme venait enterrer son père dans ce village ?Et si, par un tour du sort, le cimetière était complet ?Et si, par un heureux hasard, le fossoyeur était un ami du père, et tenait absolument à exaucer ses dernières volontés ? Et s'il proposait de déterrer cette tombe - dont le corps devait être depuis longtemps tombé en poussière - et d'enterrer son père à la place ?Et si, enfin, en déterrant le cercueil, ils ne trouvaient pas un corps, mais à la place… Quoi ?De l’argent ? (ce serait un polar)Un trésor ? (ce serait trop facile)Un corps de bébé ? (ce serait interdit au moins de 16 ans)Non, j'ai mieux, et s'ils trouvaient des livres ?Non, pas des livres : des carnets. Des manuscrits qui auraient plus de 100 ans. Qui auraient appartenus à une femme. Une héroïne, une héritière, une aventurière. Une femme qui aurait vécu au XIXe siècle une vie d'aventures, qui aurait croisé sur sa route des personnages réels…

© Christophe Gaultier. Éditions Les Arènes

RETOUR

Déjà, l'histoire à laquelle je pensais prenait trop d'ampleur pour être un film. Si on devait décrire toute la partie du XIXe siècle, il faudrait un roman. C'est ça, un roman, afin d'imaginer qui cette héroïne allait pouvoir croiser, afin de construire et raconter sa vie entière.Ce serait donc un roman.Le trentenaire dépressif trouve les livres, les carnets. Il ne les ouvre pas tout de suite, mais il finit par le faire. Et là, il plonge dans le récit.Cette femme, donc, est dans un wagon de train, ou une calèche. Elle est seule. D'où vient-elle ? On verra plus tard. Un homme monte dans la calèche, lui fait face. Ils discutent. Ils parlent de choses et d'autres. De littérature. De la vie.À la fin du trajet, l'homme révèle son nom: c'est Alexandre Dumas.Une calèche, une héroïne du XIXe siècle. Un homme qui vient enterrer son père dans un bled pluvieux. Et ? Et c'est tout.Je cale cette idée dans un coin de ma tête. Peut-être restera-t-elle là, comme un vieux livre sur une étagère, ou peut être sortira-t-elle dans la douleur.

© Christophe Gaultier. Éditions Les Arènes

RETOUR

ALEXIS MICHALIK

CRÉATION AU THÉÂTRE 13

Le temps passe. Un an. Nous voilà en janvier 2011.Je discute à la sortie d'un concert avec Benjamin Bellecour, co-directeur du Théâtre 13 et initiateur du festival mises en capsules - des pièces courtes de 30 mn qui s'enchaînent pendant trois semaines. Il a un autre concept en tête : un festival d'écriture contemporaine intitulé « faits d'hiver ». C'est dans un mois, et l'un de ses auteurs vient de le lâcher. Il a un espace libre, pour un spectacle de 52 mn.« Tu as quelque chose dans un tiroir ? », me demande-t-il ?Ce devait être un film, ou un roman. Ça sera un spectacle. Ça s'appellera Le Porteur d'histoire.J'ai un mois, donc, et rien n'est écrit. Je veux expérimenter une nouvelle façon d’écrire : en direct, sur le plateau, avec des comédiens.Il faut donc des comédiens : ils seront 5.À Régis Vallée, mon complice de toujours, s'ajoutent Éric Herson-Macarel, Evelyne El Garby Klai, Magali Genoud et Amaury de Crayencour. À chacun, je raconte mon histoire. À tous mes amis proches, je raconte mon histoire. Au fur et à mesure des récits, elle se fait plus précise, plus riche, plus fournie.

© Chantal Stigliani

RETOUR

ALEXIS MICHALIK

CRÉATION AU THÉÂTRE 13

Dans la tradition orale des conteurs, nous allons créer un spectacle sans passer par l'écrit. Je m'enregistre en train de raconter une des dernières versions. L'enregistrement du récit dure plus longtemps que ne durera in fine le spectacle.Juste avant d'attaquer les répétitions, je pose sur papier un texte, un canevas.Ce canevas contient les scènes que nous allons jouer, avec tous les personnages, mais avec un minimum de dialogues. Pour la scène de la calèche, trop littéraire, il ne peut pas y avoir d'improvisation. Je l'écris donc, en entier.

Les répétitions commencent, nous avons 2 semaines.

© Chantal Stigliani

RETOUR

ALEXIS MICHALIK

CRÉATION AU THÉÂTRE 13

C'est comme un saut dans le vide. D'abord, nous créons les personnages, nous leur trouvons une voix, une posture, un passé. Puis, nous partons sur la scène, en improvisant. Les acteurs savent où ils doivent aller : « Tu dois rentrer dans le café, demander ton chemin… ». Puis, ils proposent leurs dialogues, sur le vif, sur l'instant. Lorsqu'ils sont bons, naturels, spontanés, on n'y change rien. À la fin de la session, nous enregistrons sur un dictaphone la dernière version de la scène. Chez moi, je transcris. Puis, je coupe. Je ré-écris. Le lendemain, le texte existe.La musique berce les scènes. J'ai sélectionné des musiques longues, répétitives, comme la bande-son d'un film. La scène est épurée, vide. Les acteurs miment. Nous inventons, à partir de rien. Seule ne doit exister que la puissance de l'imaginaire.Le spectacle se joue 3 fois, au Ciné 13 Théâtre mais s'arrête en plein suspense.Colette Nucci veut savoir la fin, elle décide donc de le programmer en septembre 2012, au Théâtre 13. Benjamin Bellecour propose d'en produire la version longue. Arthur Jugnot et sa bande proposent de le créer aux Béliers, en Avignon 2011, dans 6 mois, donc.

© Chantal Stigliani

ALEXIS MICHALIK

AVIGNON 2011, THÉÂTRE DES BÉLIERS

J'écris donc, à la table, la suite. C'est, là encore, une liberté inouïe : nous savons que cette structure particulière d'histoire dans l'histoire fonctionne. Nous pouvons donc aller où nous voulons, quand nous voulons : pendant la révolution française, les croisades, la papauté avignonnaise… J'écris désormais pour les 5 acteurs, et imagine des rôles qui leur correspondront : Amaury ferait un beau Delacroix, d'ailleurs il a connu Dumas… Magali ferait une belle Marie-Antoinette… En juin 2011, la pièce est prête. Nous répétons, deux semaines, encore. Nous coupons, beaucoup. Nous réécrivons, autant d'après les suggestions diverses de ces érudits comédiens, autant d'après les remarques pertinentes de cet éminent producteur.

© Chantal Stigliani

RETOUR

ALEXIS MICHALIK

AVIGNON 2011, THÉÂTRE DES BÉLIERS

Le 8 juillet 2011, première avignonnaise, au Théâtre des Béliers. Le spectacle dure 1h35, il va se jouer pendant au moins 3 ans.Depuis que le spectacle se joue, de nombreux spectateurs en sortent fortement émus. Certains trouvent une résonance dans les écrits de Dumas, d'autres dans les Ardennes, d'autres, et ce sont souvent les plus émus, sont saisis par ce que la pièce dit de l'Algérie.L'Algérie, que je n'ai jamais visitée, s'est imposée très vite dans la narration. Il me fallait un désert, il me fallait un endroit exotique où la langue française est parlée, ou le rapport avec la France est évident. Je suis Français, Anglais, un peu Polonais, un peu Australien, un peu Irlandais. J'ai parlé de l'Algérie sans la connaître, sans jugement, sans prise de position.« Tout est fiction », dit-on dans le prologue de la pièce.Le Porteur d'histoire n'est pas une pièce politique, c'est une pièce historique, c'est une chasse au trésor littéraire.

© Chantal Stigliani

RETOUR

ALEXIS MICHALIK

AVIGNON 2011, THÉÂTRE DES BÉLIERS

Je tâche d'y décrire, je pense, une vision idéalisée de l'être humain : cruel, banal, lâche, souvent, mais parfois aussi, lorsqu'il se laisse traverser par l'héritage, l'histoire et les histoires, fugacement sublime.Je n'écris pas des essais, je ne suis pas philosophe, je ne sais même pas si je peux me dire encore auteur, j'ai modestement créé, avec mes camarades acteurs, un spectacle.

J'ai dévoilé, le plus honnêtement et minutieusement possible, les secrets de fabrication de ce spectacle. Quant à son fond, il est à découvrir dans une salle de théâtre.

© Chantal Stigliani

RETOUR

RETOUR

RENCONTRE AVEC ALEXIS MICHALIK

LE PORTEUR D'HISTOIRE, HOMMAGE AU PÈRE DE MONTE-CRISTO