Want to make creations as awesome as this one?

No description

Transcript

NOUVEAUtéS

avril 2021

Leila Slimani nous parle d'elle, de l'enfermement, du mouvement, du voyage, de l'intimité, de l'identité, de l'entre-deux, entre Orient et Occident, où elle navigue et chaloupe, comme Venise à la pointe de la Douane, comme la cité sur pilotis vouée à la destruction et à la beauté, s'enrichissant et empruntant, silencieuse et raconteuse à la fois.C'est une confession discrète, où l'auteure parle de son père jadis emprisonné, mais c'est une confession pudique, qui n'appuie jamais, légère, grave, toujours à sa juste place. C'est aussi un livre, intense, éclairé de l'intérieur, sur la disparition du beau, et donc sur l'urgence d'en jouir, la splendeur de l'éphémère.Leila Slimani cite Duras : "Ecrire, c'est ça aussi, sans doute, c'est effacer. Remplacer". Au petit matin, l'auteure, réveillée et consciente, sort de l'édifice comme d'un rêve, et il ne reste plus rien de cette nuit que le parfum des fleurs. Et un livre.

"Ecrire, c'est jouer avec le silence, c'est dire, de manière détournée, des secrets indicibles dans la vie réelle"

EN SAVOIR PLUSsur RERO

En Corée du Sud, comme dans d’autres pays, il n’est pas facile de vivre tous les jours avec un enfant handicapé. Jun est différent, et avec l’aide de sa famille et de sa sœur Yunsun, il cherche à trouver sa place dans la société. Pour cette famille, le regard des gens est pesant au quotidien. Un récit d’une grande force, qui nous plonge avec tendresse dans le monde intérieur d’un jeune homme autiste.

Une histoire de lutte contre les préjugés et la discrimination envers l'autisme.

EN SAVOIR PLUSsur RERO

" Elle le détaille tandis qu'il va prendre sa place : les cheveux en broussaille, le visage encore ensommeillé, il porte juste un caleçon et un tee-shirt informe, marche pieds nus sur le carrelage. Pas à son avantage et pourtant d'une beauté qui continue de l'époustoufler, de la gonfler d'orgueil. Et aussitôt, elle songe, alors qu'elle s'était juré de se l'interdire, qu'elle s'était répété non il ne faut pas y songer, surtout pas, oui voici qu'elle songe, au risque de la souffrance, au risque de ne pas pouvoir réprimer un sanglot : c'est la dernière fois que mon fils apparaît ainsi, c'est le dernier matin. " Un roman tout en nuances, sobre et déchirant, sur le vacillement d'une mère le jour où son dernier enfant quitte la maison. Au fil des heures, chaque petite chose du quotidien se transforme en vertige face à l'horizon inconnu qui s'ouvre devant elle.

aborde la complexité des relations mère-enfants.

EN SAVOIR PLUSsur RERO

Comment naissent vraiment les maladies ? Pourquoi se développent-elles de manière considérable depuis plus de 20 ans ? Pourquoi touchent-elles de plus en plus les jeunes ? Et surtout, que faire pour les éviter et mieux les soigner ? Dans ce nouvel ouvrage, l'auteur de Ces maladies créées par l'homme persiste et signe : ce n'est pas dans l'organisme malade qu'il convient de rechercher les causes initiales de nos maladies, mais dans l'environnement que nous ne cessons de dégrader.Cancer, obésité, diabète, allergies, maladies du coeur et des vaisseaux, maladie d'Alzheimer, autisme... sans compter les très nombreuses pathologies émergentes comme l'hypofécondité, les intolérances alimentaires, la sensibilité multiple aux produits chimiques ou encore l'électro-hypersensibilité : autant de fléaux de santé publique que la médecine contemporaine peine à maîtriser. Ce livre, fruit de dix années de recherche, met les découvertes les plus récentes à la portée de tous. En s'appuyant sur de très nombreux travaux scientifiques, il montre le rôle essentiel de notre environnement — qu'il s'agisse de la pollution atmosphérique et chimique, de l'eau, des sols, des métaux lourds, des ondes électromagnétiques, etc. — dans la naissance et le développement des maladies.

Comprendre comment naissent les maladies, c'est savoir que faire pour les éviter et, le cas échéant, mieux les soigner.

EN SAVOIR PLUSsur RERO

Cette Traversée des temps affronte un prodigieux défi : raconter l'histoire de l'humanité sous la forme d'un roman. Faire défiler les siècles, en embrasser les âges, en sentir les bouleversements, comme si Yuval Noah Harari avait croisé Alexandre Dumas. Depuis plus de trente ans, ce projet titanesque occupe Eric-Emmanuel Schmitt. Accumulant connaissances scientifiques, médicales, religieuses, philosophiques, créant des personnages forts, touchants, vivants, il lui donne aujourd'hui naissance et nous propulse d'un monde à l'autre, de la préhistoire à nos jours, d'évolutions en révolutions, tandis que le passé éclaire le présent.Paradis perdus lance cette aventure unique. Noam en est le héros. Né il y a 8000 ans dans un village lacustre, au coeur d'une nature paradisiaque, il a affronté les drames de son clan le jour où il a rencontré Noura, une femme imprévisible et fascinante, qui le révèle à lui-même. Il s'est mesuré à une calamité célèbre : le Déluge. Non seulement le Déluge fit entrer Noam-Noé dans l'Histoire mais il détermina son destin. Serait-il le seul à parcourir les époques ?

“comprendre l’humanité, c’est aussi l’aimer”

EN SAVOIR PLUSsur RERO

Basile, inventeur au génie décalé, vient d'ouvrir une boutique comme il n'en existe pas : "Le Bazar du zèbre à pois. Objets provocateurs", est-il écrit sur la devanture. Des créations pleines d'humour et de poésie, véritables déclencheurs d'émotions, de sensations et de réflexions. Un lieu à vivre et à rêver. De quoi bousculer les habitants de cette petite ville conventionnelle où il a grandi.Un soir, le carillon de la porte d'entrée retentit, un grand ado apparait, voilà Arthur. Arth' pour les intimes, qui exprime ses colères à ciel ouvert grâce au street art, fâché qu'il est avec le système qui n'a pas l'air de vouloir lui laisser une place... au grand désespoir de sa mère Giulia, "nez" talentueux, désabusée de cantonner son talent à la conception de déodorants. Mettez certaines personnes en présence : il ne se passe rien. Mettez-en d'autres ensemble et, soudain, c'est un feu d'artifice. Entre Basile, Arthur et Giulia, c'est une rencontre-silex.

l'art de se libérer de la peur en osant...

EN SAVOIR PLUSsur RERO

"Je n'en avais pas envie, mais..."Combien de nos récits sexuels ont commencé par cette phrase ? Combien sommes-nous à avoir ressenti ce malaise, face à une relation reconnue comme consentie, mais pas vraiment désirée ? Les témoignages sont nombreux. Coïncidence ? Ou bien ces expériences ambiguës, ces "zones grises", relèvent-elles de normes et de processus sociaux ? Entre le "non" et le "oui", entre le viol et la relation désirée et acceptée, la réalité semble plus complexe qu'il n'y paraît. Car des inégalités de genre demeurent dans nos sociétés, qui viennent brouiller les frontières. Dans un tel contexte, que vaut le consentement ? Faut-il ne retenir que sa définition juridique, qui stipule qu'en dehors d'une contrainte explicite, il doit être considéré comme "libre et éclairé"? Nos corps seraient-ils consentants par défaut ?C'est pour répondre à ces questions brûlantes qu'Alexia Boucherie a enquêté auprès de jeunes adultes. Pour interroger, en pratique, les conditions qui permettent ou non de formuler un consentement "libre et éclairé". A l'heure de sa publicisation massive, entre injonctions culturelles et résistances féministes, il est temps d'en explorer le spectre et de faire émerger de nouveaux outils, pour tracer les contours d'un consentement plus égalitaire.

sommes-nous vraiment toutes et tous égaux face à la capacité à consentir ?

EN SAVOIR PLUSsur RERO

La crise du Covid-19 a suscité un tel choc dans l'opinion publique que beaucoup de commentateurs ont émis l'hypothèse que plus rien ne serait comme avant. C'est qu'il s'agit d'un épisode sans précédent, révélateur d'évolutions latentes et porteur de modifications structurelles dans les relations internationales. Passé l'effet de sidération, cet ouvrage revient sur ce "moment" historique et nous éclaire sur les conséquences géostratégiques de cette catastrophe sanitaire. Est-ce la fin du monde occidental, atteint dans son modèle de réussite ? Cette crise balaye-t-elle définitivement le rêve d'une Europe puissante ou va-t-elle susciter le sursaut tant attendu et si souvent déçu ? Se dirige-t-on vers davantage de multilatéralisme ou vers une profusion d'unilatéralismes ? Autant de questions de fond que Pascal Boniface analyse avec lucidité pour nous aider à appréhender le "monde d'après".

La Chine a-t-elle gagné dans le duel qui l'oppose plus que jamais aux Etats-Unis ?

EN SAVOIR PLUSsur RERO

Comment appréhender le monde d'après ?

La « Vallée de larmes » est un alpage où paissent des vaches et où trois vachers produisent du fromage. Ici comme ailleurs, le paysage n’a plus rien d’idyllique : la terre est creusée par une pelle mécanique et des flots de touristes viennent depuis les plaines. De nuit, cependant, le calme règne dans l’alpage et « les sons de cloches résonnent contre les murs de la nuit ».Zoppo, Lombard et Tuinar, le nouveau, accomplissent avec circonspection leur labeur quotidien. Zoppo garde un silence serein quand Lombard, au contraire, semble parfois étouffer de rage. Tuinar, lui, vient de loin et rêve de la mer qu’il a quittée ; et pourtant, il est joyeux d’être ici.

« Tuinar pose ses mains sur la table. Il les tient prêtes. Par elles, c’est une vie entière qu’il présente. Il n’a aucun diplôme. Mais il a ses mains. »

Prix suisse de littérature 2020

EN SAVOIR PLUSsur RERO

L'homme le plus flippé du monde, alter ego de l'auteur, tente chaque jour de survivre à son odyssée dans cet univers impitoyable qu'est la vie moderne : couloirs de métro, TGV, soirée, covoiturage... Autant de situations où tous ses sens fébriles sont mis à mal. Survivra-t-il à cette aventure impitoyable, ou finirat- il prostré chez lui à s'empiffrer de séries, vaincu par le monde réel et ses dangers ?

Agoraphobie, astrophobie, glossophobie, ochlophobie, scopophobie, thanatophopbie... Vous connaissez ? L'homme le plus flippé, lui, il sait, il a déjà tout testé.

EN SAVOIR PLUSsur RERO

Plus de 100 000 abonnés Instagram, des centaines de publications, des milliers de commentaires, des dizaines d'interviews et maintenant un deuxième album... L'Homme le plus flippé du monde va-t-il pouvoir le supporter ? Phase 2 pour l'Homme le plus flippé du monde. Après avoir exposé quelques-unes de ses pires psychoses, il est temps de s'attaquer au coeur du problème. Fouilles dans le passé, révélations cathartiques sur son histoire familiale, écoutes intensives de musiques stimulantes ou même kinésithérapie... les techniques ne manquent pas, mais est-ce que le résultat suivra ?

Beaucoup de techniques... mais sont-elles réellement efficaces ?

EN SAVOIR PLUSsur RERO

« Je n’ai pas l’impression d’avoir été enfant, adolescent, homme d’âge mur, puis vieux. Je suis à la fois enfant, adolescent, homme d’âge mûr, et vieux. C’est sans doute un peu idiot. Mais ça change tout. » Être riche, à chaque époque de notre existence, de tous les moments qu’on a vécus, qu’on vit, qu’on vivra encore : c’est cela, la vie en relief. Voir ses souvenirs et ses sensations non pas additionnés les uns aux autres, mais comme démultipliés, à l’infini. Vivre comme si c’était la première fois. Trouver de la beauté dans l’ordinaire des choses. Aimer vieillir, écouter le bruit du temps qui passe. Ce livre est un aboutissement : celui d’une carrière, celui d’une vie d’homme. Certainement un des plus grands livres de Philippe Delerm.

"Je ne suis pas de mon temps. Je suis de tout mon temps."

EN SAVOIR PLUSsur RERO