Want to make creations as awesome as this one?

Proposition de poèmes à lire pendant la semaine du 22 au 28 mars dans le cadre du printemps des poètes 2021

Transcript

Printemps des poètes
2021

Comité littérature 76

Semaine du 22 au 28 mars 2021

Prenez une minute pour nous donner votre avis !

Sélection 2021

1. La Girafe

7. Voyages

2. Je veux un bonnet

8. Il faut caresser...

3. Si j'avais une bicyclette

4. Le Dromadaire

9. Je te souhaite

10. Tu ne veux plus...

5. Îles

11. L'envie d'ailleurs

6. Zoo

12. Matin

Cycle 1

Cycle 2

Cycle 3

Pistes pour la poésie

Comité littérature 76

Prenez une minute pour nous donner votre avis !

Cliquez sur le titre d'un poème dans le sommaire pour accéder à la page dans laquelle vous retrouverez en plus du poème des pistes d'activités pour exploiter ce poème en classe. Vous pourrez télécharger ces pistes en cliquant sur l'icône PDF présente sur chaque page.

Sur chaque page de présentation de poème, des icônes à gauche font référence à des pistes d'exploitations plus spécifiques .

Vous retrouverez ces icônes et leur signification sur la page Pistes pour la poésie

Un lien vers une page Pistes pour la poésie vous permettra de retrouver des exemples de présentation ou de mise en œuvre de la poésie en classe.



Je voudrais une girafe
aussi haute que la maison,
avec deux petites cornes
et des sabots bien cirés.

Je voudrais une girafe
pour entrer sans escalier
par la lucarne du grenier.

Madeleine Ley

La girafe

Cycle 1

Lundi

Je veux un bonnet jaune citron
Pour rencontrer les mouflons!
Je veux un bonnet rouge griotte
Pour amuser les marmottes!
Je veux un bonnet très doux
Pour parler avec les loups!
Je veux un bonnet tout blanc

Pour rassurer ma maman!

Pascal Boille

Je veux un bonnet

Cycle 1

Mardi

J’irais dès le soleil levant
Par les routes blanches et nettes
J’irais plus vite que le vent
Si j’avais une automobile
Je roulerais au clair matin
Je roulerais de ville en ville
Jusqu’aux murailles de Pékin.

Ernest Perochon

Si j'avais une bicyclette

Cycle 1

Jeudi

Avec ses quatre dromadaires
Don Pedro d'Alfaroubeira
Courut le monde et l'admira.
Il fit ce que je voudrais faire

Si j'avais quatre dromadaires.

Guillaume Apollinaire

Le dromadaire

Cycle 1

Vendredi

Îles
Îles
Îles où l'on ne prendra jamais terre
Îles où l'on ne descendra jamais
Îles couvertes de végétations
Îles tapies comme des jaguars
Îles muettes, Îles immobiles
Îles inoubliables et sans nom

Je lance mes chaussures par-dessus bord car je voudrais bien aller jusqu'à vous

Blaise Cendras, Feuilles de route, 1924

Îles

Cycle 2

Lundi

À la tombée de la nuit
Quand se sont refermées les grilles
L’éléphant rêve à son grand troupeau
Le rhinocéros à ses troncs d’arbres
L’hippopotame à des lacs clairs
La girafe à des frondaisons de fougères
Le dromadaire à des oasis tintant

Le bison à un océan d’herbes
Le lion à des craquements dans les feuilles
Le tigre de Sibérie à des traces dans la neige

Zoo

Cycle 2

L’ours polaire à des cascades poissonneuses
La panthère à des pelages passant dans les rayons de lune
Le gorille à des bananiers croulant de leurs feuilles violettes
L’aigle à des coups de vent dans des canyons de nuages
Le phoque aux archipels mouvants de la banquise disloquée

Les enfants des gardiens à la plage

Michel Butor

Mardi

Je voudrais faire des voyages.
Aller très vite, aller très loin...
Je voudrais voir tous les rivages
Des mers que je ne connais point.

Je voudrais une paire d'ailes
Pour m'envoler au ciel profond
Parmi les vives hirondelles...
Qu'on me donne un petit avion!

Voyages

Cycle 2

Ou bien des bottes de sept lieues,
Car je suis un petit Poucet
Qui voit flotter des choses bleues

Comme si l'enchanteur passait.

Ernest Pérochon, Au point du jour

Jeudi

Pistes

Entrer en poésie

écouter

s'enrichir culturellement, rencontrer

Mémoriser

Dire

Lire

Ecrire

Agir

Regarder

Il faut caresser le petit poème
D’une main légère et qui pèse à peine, Toujours dans le sens des plumes des ailes,
Pour l’apprivoiser, lui dire qu’on l’aime Que le ciel immense est son vrai domaine,
Qu’il est tendre et beau, que la vie l’appelle….
Il hésite un peu, l’attente est si belle,
Il frémit encor, le désir l’entraîne
Et s’envole alors le petit poème.
Jacques Charpentreau

Le petit poème

Cycle 2

Vendredi

Cycle 3

Je te souhaite un jour de velours,
D'iris, de lis et de pervenches,
Un jour de feuilles et de branches,
Un jour et puis un autre jour,
Un jour de blés, un jour de vignes,
Un jour de figues, de muscats,
Un jour de raisins délicats,
Un jour de colombes, de cygnes.

Je te souhaite un jour de diamant,
De saphir et de porcelaine,
Un jour de lilas et de laine,

Un jour de soie, ô ma maman
Et puis un autre jour encore,
Léger, léger, un autre jour
Jusqu'à la fin de mon amour,
Une aurore et puis une aurore,
Car mon amour pour toi, ma mère,
Ne pourra se finir jamais
Comme le frisson des ramées

Comme le ciel, comme la mer...

Pierre GAMARRA

Je te souhaite

Lundi

Cycle 3

Tu ne veux plus tu voudrais
Tu ne veux plus habiter ton quartier
parce que le mur ne promet rien
sous son écorce grise
parce que les rues
n'ont pas de noms d'enfants
parce que l'ombre y est froide
Tu voudrais que l'air
soit sucré

Tu ne veux plus...

Mardi


qu'il soit chaud
comme un feu
qu'il cajole et rassure
comme une barque lente
Tu ne veux plus tu voudrais
simplement être heureux

Jean-Pierre Siméon

Cycle 3

Il ressent des envies d’ailleurs,
Sentiers où le mènerait son cœur,
Partir pour un très long voyage

Errer sous un ciel sans nuages,
PARTIR, PARTIR AILLEURS
Franchir les cimes des montagnes
Avec l’envie pour seule compagne,
Partir pour d’autres horizons
Laisser pour un temps sa maison,
PARTIR, PARTIR AILLEURS
Ecouter le clapotis de l’eau
Se reposer près d’un ruisseau
Prendre l’avion pour n’importe où
Pour Rome ou même Tombouctou
PARTIR, PARTIR AILLEURS

L'envie d'ailleurs

Jeudi

Tenir la main de celle qu’il aime
Pousser l’envie jusqu’à l’extrême,
L’aimer jusqu’à épuisement
Juste la chérir tout simplement,

Mais PARTIR, PARTIR AILLEURS
Survoler tous les océans
Affronter les vents frissonnants
Rencontrer des peuples inconnus
Des indigènes qui vivent tout nus,
Mais PARTIR, PARTIR AILLEURS
Puis revenir un beau matin
S’assoir à la table au jardin,
Inventer d’autres personnages
Ecrire un roman d’espionnage.
Mais avant PARTIR, PARTIR AILLEURS…
Marie-Hélène Coppa

Cycle 3

L’un trempe son pain blanc dans du café au lait,
L’autre boit du thé noir et mange des tartines,
Un autre prend un peu de rouge à la cantine.
L’un s’étire et se tait. L’autre chante un couplet.
Là-bas la nuit ; ici l’on ouvre des volets.
L’un dort, l’autre déjà transpire dans l’usine.
Plus d’un mène sa fille à la classe enfantine.

Matin

Vendredi


L’un est blanc, l’autre est noir, chacun est comme il est.
Ils sont pourtant pareils et font le même rêve
Et le même désir est en nous qui se lève :
Nous voulons vivre plus, atteindre ce degré
De plénitude où sont les couleurs de la pomme
Et du citron que le matin vient éclairer.

Nous voulons être heureux, heureux, nous autres hommes.

Matin (Guillevic)

CONTACT

THANKS!

Pistes

Entrer en poésie

écouter

s'enrichir culturellement, rencontrer

Mémoriser

Dire

Lire

Ecrire

Agir

Regarder

Archives

Entrée en poésie


  • Le filet à papillons ou à poissons

Lecture du poème à voix haute par l’enseignant.

Lire le poème au moins deux fois.

Faire un court moment de silence en fermant les yeux.

Les élèves ouvrent les yeux. L’enseignant leur demande de prendre leur filet à papillons pour attraper leur mot préféré.

Ecrire les mots attrapés.

Laisser chaque élève qui le souhaite s’exprimer brièvement pour partager ce qu’il a saisi d’essentiel du poème.

  • Ecoute et débat

Lecture à voix haute de l’enseignant en insistant sur certaines phrases qui reviennent comme un refrain.

Lire le poème au moins deux fois

Débat libre autour du message délivré par le poème.

  • Le jeu de l’enveloppe

Découverte du poème : l’enseignant, au préalable, a préparé dans une enveloppe le texte du poème, un dessin ou une image.

Oralisation du poème : l’enseignant déclame le poème en jouant sur l'intonation et l'expressivité pour faire bien ressortir les idées.

Phase orale d’échanges entre les élèves

Nouvelle oralisation du poème : mise en voix du poème par l’enseignant une seconde fois afin de mettre en exergue la structure du texte. Cette activité sera une aide à la compréhension et à la mémorisation.

Court moment de silence pour s’approprier le texte après cette seconde lecture.

  • Le jeu du titre

Donner seulement le titre et demander aux élèves ce que cela évoque pour eux. Relever leurs propositions, les noter.

  • Le jeu du sac

Préparer un sac contenant des étiquettes portant des mots du poème.

A partir de ces mots, les élèves émettent des hypothèses sur le texte.

Cette préparation du texte, permet une écoute attractive et compréhensible.


Écouter


  • Faire écouter un poème pour le plaisir.

  • Faire écouter un poème pour faire imaginer.

  • Faire écouter un poème pour faire trouver des mots clés.

  • Écouter le poème lu par l’enseignant. Les élèves disposent ou non du texte.

  • Faire découvrir un poème déclamé par des élèves.

  • Faire écouter un poème en suivant une consigne donnée (ex : repérer des mots appartenant à un champ lexical, repérer des verbes à l’infinitif…) ou en prenant conscience de la musicalité du poème (répétitions de sons, rimes).

S’enrichir / rencontrer

  • Un arbre à poèmes

Dans la classe, prévoir un espace où, chaque jour, on accrochera le poème découvert. Créer un arbre à poèmes. De la mise en pot d'une grande branche, à la création d'un arbre. L'arbre peut servir de support pendant plusieurs années et sera un lien entre élèves de différents niveaux. Après la semaine de découverte du poème, celui-ci pourra rester accroché à l’arbre qui sera enrichi tout au long de l’année par d’autres poèmes.


  • Être passeurs de poèmes.

Donner à lire de la poésie, par le biais d’affichages, d’échanges de poèmes (cartes-poèmes), afin que la poésie circule et que les recueils soient mis en avant.



Mémoriser

  • La course aux mots

Faire retrouver le plus grand nombre de mots entendus dans le poème, dans un temps donné.

  • Mémoriser et restituer le poème

Faire répéter les vers du poème, collectivement, en veillant au respect de la ponctuation.

Pour ne pas rendre ces répétitions fastidieuses, le maître varie les modalités de répétition :

- rangée de droite/rangée de gauche

- les garçons récitent le vers 1, les filles récitent le vers 2, les garçons récitent le vers 3...

Dire

  • Dire autrement

C’est un moment d’écoute très soutenue.

  • En faisant varier la façon de dire le poème : chuchoter/parler fort/crier ; de manière gaie/de manière triste/ de manière ennuyée...

  • En faisant varier la gestuelle s’il y en a une ou en créant des gestes s’il n’y en a pas.

  • En le récitant à plusieurs : dialogues, en écho, en canon, l’un fait les gestes/l’autre récite.

  • Jeu du play-back : deux élèves choisissent le même poème. L’un, dos tourné, récite le poème en play-back. L’autre le dit à haute voix. Les deux élèves doivent se synchroniser.

  • Création d’un fond sonore

Une phrase poétique est murmurée ou répétée par un chœur pendant qu’un élève dit le texte.

  • Composition théâtrale

Demander à l'enfant de lire un passage de la page d'un air très gai, très triste, en colère, très étonné, endormi, prétentieux...

Variante (le caméléon) :

a) Même exercice en changeant de ton à chaque ligne.

b) Même exercice en lisant une ligne en chuchotant, une ligne d'une voix normale, une presque criée...



Lire

  • Puzzle

Découper en bandes de papier chaque vers. Faire reconstituer le poème.

Déclinaison : Redécouper chaque vers en deux parties. En groupe classe, reconstituer les phrases du poème dans l’ordre à l’aide des étiquettes.

Lire collectivement le poème recomposé à plusieurs voix.

  • Lecture chorale

Répartir la classe en plusieurs groupes.

Les groupes de lecteurs se répartissent le texte à lire à voix haute, en fonction de la longueur, de la difficulté…

On peut constituer des chœurs qui, comme dans une chorale lisent à l’unisson des parties des poèmes.

  • Lecture à deux

Autour d’un poème :

- deux élèves lisent le même vers, l’un le début et l’autre la fin.

- deux élèves lisent un vers chacun.

  • Pioche-Poème

À partir d'une boîte/corbeille/sac... à poèmes.

Dans la classe, chaque élève prépare un poème d’une des trois sélections en le recopiant sur une feuille. La feuille est pliée, roulée, attachée et déposée dans le sac à poèmes.

Une pioche quotidienne est proposée aux élèves : par exemple, un élève pioche le matin, prépare la lecture durant la journée puis lit le poème le soir avant de partir. Le poème est ensuite affiché dans la classe.

Écrire


  • A partir de la structure du poème

  • Reprendre la structure du poème et produire un texte à l’oral puis à l’écrit (dictée à l’adulte).

  • S’inspirer de la structure du poème pour rédiger un nouveau poème.

  • Le caviardage

Produire son propre poème en transformant le texte initial en barrant des mots.

  • Chaque élève (possibilité de constituer des groupes de deux élèves) a une copie du poème.

Consigne : éliminer ce que l’on veut (mots) selon son plaisir dans le poème.

Penser aux différentes manières d’ôter des mots : barrer, colorer, griffonner, entourer…

  • Chaque groupe lit le nouvel écrit constitué des mots restant à l’ensemble de la classe.


Agir

  • Le mot interdit

Munir l’élève d’une clochette (ou de n’importe quel instrument sonore ou d’un frappé des mains).

Il lit le texte à haute voix. Certains mots, connus de l’élève, ne doivent pas être dits.

Quand il anticipe le mot, il agite la clochette au lieu de le prononcer.

On peut également remplacer la clochette par un mot « passe-partout ».

  • Jouer autrement

Une fois que le texte poétique semble mémorisé par la majorité des élèves, il est important qu’ils « jouent », qu’ils le mettent en scène, qu’ils miment.

  • La ronde poétique

On peut imaginer une ronde des participants, chaque élève doit dire deux vers du poème sans ordre prédéfini, celui qui se sent prêt commence, les autres enchaînent, si deux élèves parlent en même temps l’un des deux doit laisser la parole à l’autre. Tout le monde doit participer. Il est possible que le poème soit dit dans le désordre. Le maître peut intégrer la ronde.

Il est intéressant, ensuite, de demander aux élèves de se positionner dans l’ordre du poème initial pour le redire.

  • Vivre collectivement un poème

Prévoir un lieu assez grand pour que les élèves puissent se déplacer.

  • Dans une corbeille, chaque vers est écrit sur une bande de papier

  • En prendre une, la découvrir et en se déplaçant, lire le vers, le répéter jusqu’à mémorisation.

  • Puis à chaque fois qu’un élève croise un camarade, il lui dit son vers. Faire varier les interlocuteurs et la diction, le volume, le débit, en articulant exagérément, en répétant trois fois le vers…

  • Puis on ajoute une contrainte corporelle : dire le vers assis, couché, debout, en prenant une position, en mimant une situation, en se déplaçant lentement, vite, sur les lignes …

  • Ensuite, les élèves sont placés en arc de cercle devant le maître qui va lentement dire le poème plusieurs fois.

  • Dans un deuxième temps, à chaque fois que le maître dit un vers, l’élève qui a mémorisé ce vers se lève, le redit pour constituer une farandole. L’objectif est que chacun répète le vers qui précède et qui suit le sien et que l’ordre choisi par l’auteur soit respecté.

  • Dans la farandole, chaque élève peut alors dire son vers au bon moment.

  • Pour finir, la farandole peut se transformer en cercle, les variations de dictions et les variations corporelles travaillées peuvent être reprises pour la diction collective finale.

Regarder

  • Faire découvrir et chercher à des apprentis lecteurs les mots du poème.

  • Faire observer la structure et la forme du poème (ex : calligramme).

  • Faire repérer une structure répétitive.

  • Faire repérer les différentes strophes, les vers.

En passant la souris sur un domaine, vous pourrez découvrir quelques pistes. Si vous souhaitez les télécharger, cliquer sur l'icône au dessous (PDF)