Want to make creations as awesome as this one?

No description

Transcript

Séquence 1: Des microorganismes partout

THEME : Le corps humain et la santé

Situation de départ:Après avoir regardé un épisode de Monk, série policière américaine, Aline devient comme le personnage principal de la série: bacillophobe et mysophobe. Consigne: A l’aide des documents fournis, rédiger un texte argumenté et illustré(schéma ou/et dessin) pour répondre aux questions ci-dessous: expliquer de quoi souffre Adrian Monk. Montrer si Aline a raison de devenir comme lui.Aide à la résolution:Mettre en évidence desmicro-organismes pathogènes et non pathogènes (en calculant, lorsque cela est possible, leur taille réelle)Expliquer l’importance du microbiote dans notre organisme ; Montrer l’importance de maîtriser son hygiène pour équilibrer les microbiotes de notre organisme

Document 1: un peu de vocabulaire La bacillophobie est la peur panique d'être en présence de bactéries et que ces dernières "circulent" vers la peau, pouvant causer des maladies.

Du grec mysos (crime, souillure, impureté) et phobos (peur), la mysophobie correspond à une crainte extrême de la saleté et de la contamination.

Document 2 : les micro-organismes autour de nous

Document 3 : Photographies de micro-organismes prises au microscope électronique (X2500)

Document 4 : Expérience de transfert de microbiote intestinalLe microbiote intestinal des personnes obèses est moins diversifié. Le transfert de ce microbiote vers une souris axénique (élevée en milieu stérile donc sans microbiote) induit une prise de masse grasse. A l’inverse les souris ayant reçu le microbiote d’une personne mince restent minces, les deux souris ont le même régime alimentaire.  

Document 5: Le virus de la gastroentériteS’il est présent sur des objets touchés, dans l’eau ou les aliments, ce virus pathogène peut provoquer une épidémie

Bien que se laver rapidement les mains ou même ne pas s’en préoccuper du tout ne semble pas être un gros problème, il y a un certain nombre de statistiques choquantes qui suggèrent le contraire :8 maladies infectieuses sur 10 sont propagées par le toucher.Propager des bactéries et des infections avec nos mains est presque entièrement évitable en se lavant les mains avec de l’eau et du savon.Les jours d’absence d’enfants qui manquent l’école à cause des infections peuvent être réduits de 20% si l’on utilise des techniques appropriées de lavage des mains.Les infections respiratoires peuvent être réduites de près de 17% avec une bonne hygiène des mains.

Document 6 : Rôles des campagnes de prévention sur le lavage des mains

Réponse: Adrien Monk est bacillophobe et mysophobe, c’est-à-dire de la peur des micro-organismes, de la saleté et de tomber malade à leur contact. (document1). En effet, les micro-organismes sont présents partout, dans le sol l’air et l’eau (doc2), mais ils ne sont pas tous dangereux.On dit qu’ils sont pathogènes lorsqu’ils peuvent provoquer une maladie. C’est le cas du virus de la gastro (doc5) ; mais la plupart ne sont pas dangereux et sont présents sur notre peau comme le propionibacterium et le staphylococcus (doc3). La plus grande quantité de bactéries est présente dans nos intestins et constitue le microbiote intestinal. Il nous est utile pour dégrader les fibres, protéger notre intestin des bactéries pathogènes.L’expérience du doc 4 nous montre que le microbiote intestinal joue un rôle sur l’obésité. Si on transfère le microbiote d’une personne obèse dans une souris mince celle-ci devient obèse.Donc Aline a tort de devenir comme Adrien Monk car il y a plus de bactéries inoffensives que pathogènes. Mais, d’après le doc 6 se laver les mains avec du savon évite de propager les maladies infectieuses. Il faut donc respecter des règles d’hygiène sans être excessif.

Résumé : l’organisme est constamment confronté à la possibilité d’entrée de microorganismes (ex: bactéries et virus) issues de son environnement. Certains sont pathogènes: ils provoquent des maladies, comme le virus de la grippe et d’autres inoffensifs comme les lactobacilles.