Want to make creations as awesome as this one?

No description

Transcript

DECEMBRE 2020

Mobilisation nationale

Pour la profession

JOURNEE NATIONALE DES PROFESSEURS DOCUMENTALISTES

17

Une journée où

nous ne serons pas "devant élèves"

lettre à partagerpour informer

une carte des CDI participants à la mobilisation

Pétition Reconnaissance du métier de professeur documentaliste

Ecrire dans le registre de sécurité et santé au travail

Intitulé : Discrimination ayant des conséquences sur la santéType de risque : autresEvenement :Le décret n° 2020-1524 (du 5 décembre 2020 portant création d'une prime d'équipement informatique allouée aux personnels enseignants relevant du ministère chargé de l'éducation et aux psychologues de l'éducation nationale) exclut les professeurs-documentalistes sans aucune justification.En tant que professeure documentaliste, je suis titulaire d'un CAPES et la lettre de mission du 28 mars 2017 stipule que « le professeur-documentaliste est enseignant » et que « la mission du professeur-documentaliste est pédagogique et éducative ».De plus, mon service se partage entre 30h dans l'établissement et 6h en dehors. Il est donc reconnu qu'une partie de mon travail s'effectue en dehors de l'établissement. Or, ce travail pédagogique nécessite, comme le travail de tout enseignant, l'usage de matériel informatique.Je me sens donc en position de discrimination par rapport à mes collègues enseignants d'autres disciplines. J'ai le sentiment de ne pas être considérée, de ne pas être respectée et d'être niée dans ma présence et mon investissement. Cela atteint mon estime de moi-même et met ma santé en danger.

modèle de texte

Intitulé : Discrimination ayant des conséquences sur la santéType de risque : autresEvenement :Le décret n° 2020-1524 (du 5 décembre 2020 portant création d'une prime d'équipement informatique allouée aux personnels enseignants relevant du ministère chargé de l'éducation et aux psychologues de l'éducation nationale) exclut les professeurs-documentalistes sans aucune justification.En tant que professeure documentaliste, je suis titulaire d'un CAPES et la lettre de mission du 28 mars 2017 stipule que « le professeur-documentaliste est enseignant » et que « la mission du professeur-documentaliste est pédagogique et éducative ».De plus, mon service se partage entre 30h dans l'établissement et 6h en dehors. Il est donc reconnu qu'une partie de mon travail s'effectue en dehors de l'établissement. Or, ce travail pédagogique nécessite, comme le travail de tout enseignant, l'usage de matériel informatique.Je me sens donc en position de discrimination par rapport à mes collègues enseignants d'autres disciplines. J'ai le sentiment de ne pas être considérée, de ne pas être respectée et d'être niée dans ma présence et mon investissement. Cela atteint mon estime de moi-même et met ma santé en danger.

Des affiches

@dazzdoc

@sboutet_profdoc

@JeremyConan

inscription viaou profdocdevant@laposte.net

Témoignages de soutien

A signer ici

@Galate2

Envoyez vos illustrations de la journée du 17/12

Une journée où

nous partageronsnos pratiquespédagogiques

avec le #jesuisprofdoc

inscription via

Envoyez nous à @marincazaou ou @saomalgar ou @docstepham :Le nom exact de votre établissementLa ville et son code postalEn précisant que vous soutiendrez la mobilisation, devant les élèves.

Article synthèseDOC pour DOCS

Jeudi 17 décembre 2020: pour unejournée nationale des professeur.e.s documentaliste.s:Lettre ouverte de votre professeur documentaliste à la communauté éducative de notre établissement concernant le décret publié au Journal Officiel de la République Française n° 0295 du 6 décembre 2020A Monsieur le Proviseur, Mesdames, Messieurs les Proviseurs adjointsA Mesdames, Messieurs les membres du personnel éducatif et administratif,A Mesdames, Messieurs les parents d’élèves,A Mesdames, Messieurs les collègues enseignants,LES PAS-DEVANT, DERRIÈRE Je me permets en tant que professeur documentaliste de notre établissement de porter à votre attention la lecture de ce décret publié le dimanche 6 décembre au Journal Officiel.Source :Légifrancehttps://www.legifrance.gouv.fr/jorf/id/JORFTEXT000042614334Source :Légifrancehttps://www.legifrance.gouv.fr/jorf/id/JORFTEXT000042614334Il était une fois un intrus au milieu du corps enseignant ; reconnu par ses pairs mais dédaigné par le chef de sa tribu…Ce n’est pas tant le fait de recevoir une prime, qui est toujours la bienvenue pour chacun d’entre nous, que l’ostracisme ressenti à l’encontre de notre fonction qui nous pousse, nous, les professeurs documentalistes, à exprimer notre indignation. Nous avons semé de nombreux courriers auprès de nos hiérarchies académiques, de notre ministère de tutelle, des élus ; nous nous sommes élevés contre cette mise à l’écart prévue. En vain.Le Premier ministre, sur rapport du ministre de l'éducation nationale, de la jeunesse et des sports, a, par ce décret, tranché. Mais alors, quelle motivation a poussé ce couperet ? Quels arguments ont amené cette mesure d’exception, inique et humiliante ?Les bras nous en tombent avant que l’indignation nous étouffe : car nous ne sommes pas«devant les élèves»nous a-t-on répondu.Dans notre quotidien professionnel, faut-il rappeler nos multiples situations d’apprentissage devant, au milieu de nos élèves ou en distanciel, soit dans un cadre pédagogique de collaboration avec nos collègues enseignants soit en répondant aux sollicitudes individuelles de nos apprenants quand ils viennent librement au CDI sur des temps hors classe ? Nous sommes formés pour cela, le CAPES Documentation depuis trente ans en atteste. Nos inspections académiques se font devant élèves. Nous ne pouvons parler d’ignorance de nos autorités exécutives et législatives et c’est ce qui élève le totem de notre courroux sous des ressentis de mépris. Les “pas-devant, derrière” résume bien la situation sous le trait de l’illustrateur Daz.Il nous est répondu également que les CDI étant dotés d’outils informatiques, la prime ne nous était donc pas nécessaire. Mais les faits et les réalités de nos usages dépassent les quatre murs de notre CDI dans lequel nous siégeons 30 heures hebdomadaires (pour les professeurs documentalistes certifiés à temps complet). Quid des préparations d’activités pédagogiques ou éducatives à la maison, de la gestion de plusieurs plateformes numériques, des veilles et curations dans les domaines de la lecture, de l’Education aux Médias et à l’Information sans compter que beaucoup d’entre nous exercent les missions de référent numérique.Oubli, amnésie, hypocrisie, reniement ? Jean-Michel Blanquer écrivait en 2012, alors Directeur Général de l'Enseignement Scolaire (DGESCO) :J’ajoute enfin que le beau métier de professeur documentaliste au sein d’un CDI devenu un véritable e-learning, planétaire, se reconnaît à sa capacité pour les élèves avant tout comme un guide éclairé dans le maquis de milliard d’informations et de sites Internet ; un documentaliste qui se doit d’être pour tout EPLE le “moteur de recherche” dont la ressource est infinie : l’exemplarité d’un cerveau organisateur, vivant, chaleureux, ouvert et convivial, en un mot, humain.Quelle que soit son intention, les conséquences n’ont soulevé que désarroi et indignation.Aussi, et grâce à votre reconnaissance de nos missions que vous constatez au quotidien,je souhaite votre soutien en acceptant que votre professeur documentaliste (comme dans tous les CDI de France qui se mobilisent) fasse de la journée du jeudi 17 décembre 2020 une journée de travail sans élève.J'appliquerai donc l’esprit motivé par la promulgation de ce décret en ne travaillant pas devant élèves mais devant des adultes et pour la gestion ou la communication au CDI.Puisque « nous ne sommes pas devant des élèves », substituons la dérision à la colère. Elle sera la politesse de notre mécontentement.Pour rappel: ce décret s’ajoute à une liste de droits ou d’avancements auxquels nous, professeurs documentalistes, n’avons toujours pas accèsà l’instar de nos collègues : l'absence d'agrégation en documentation, pas d’inspection spécifique, pas de droit aux heures supplémentaires, pas ou peu d’ ISOE.En vous remerciant d’avance de votre compréhension et de votre soutien. …………………………..Professeur.e.s. documentaliste.s de l’académie de………

Envoyez nous à @marincazaou ou @saomalgar ou @docstepham :Le nom exact de votre établissementLa ville et son code postal

Envoyez nous à @marincazaou ou @saomalgar ou @docstepham :Le nom exact de votre établissementLa ville et son code postalEn précisant que vous soutiendrez la mobilisation, devant les élèves.

Chers collègues des CDI de toutes les académies,Afin de rassembler les témoignages de mobilisation «17/12/2020 : Journée nationale des professeurs documentalistes », nous vous proposons de nous envoyer vos photographies, dessins, photomontages, graphismes, etc. (en format jpeg si possible)Surtout, légendez bien vos illustrations : nom établissement, ville, département. à cette adresse mail profdocdevant@laposte.netou sur Twitter #journeedesprofsdocs17122020 Nous réaliserons une production numérique (capsule vidéo) pour partager d’un seul lien, la toile de nos actions à tous nos collègues, médias et notre ministère de tutelle.Essayons d’avoir cette tonalité qui a motivé ce mouvement ; de substituer la dérision à la colère. Elle sera la politesse de notre mécontentement.Dans toutes les têtes des professeurs documentalistes, l'imagination est un gisement inépuisable Merci à tous pour ce bel engouement à cette journée !

DECEMBRE 2020

JOURNEE NATIONALE DES PROFESSEURS DOCUMENTALISTES

Mobilisation nationale

Pour la profession

17

Témoignages de soutien, revue de presse

DECEMBRE 2020

JOURNEE NATIONALE DES PROFESSEURS DOCUMENTALISTES

Mobilisation nationale

Pour la profession

17

Témoignages de soutien, revue de presse

JT 1920France 3 Côte d'Azur

JT 12/13 France 3 Côte d'Azur du 17/12/20 reportage à 2'50"

Intw Marie GuilletA 1'23

A la 9e minute

7h / 23 décembre 2020

@Danynette

Vidéo : Best of

Un jour, des profs docs

L'intégrale des illustrations reçues