Want to make creations as awesome as this one?

No description

Transcript

S .V.T

Mme Da Silva Perez

3ème

6ème

2nd

1ère

Term

Que choisir comme SPE ?

Mme Lassauce

P.C

Bienvenue à tous vous trouverez ici tous vos cours et activités! Choisissez la bonne classe!!

6ème

A

B

C

3ème

A

B

C

Révision brevet

2nd

La procréation

https://www.youtube.com/watch?v=bayKcuZT4mc

fanny lassauce vous invite à une réunion Zoom planifiée.Sujet : secondeHeure : 3 mai 2021 10:00AM ParisParticiper à la réunion ZoomIci pour entrer en svtID de réunion : 830 4224 9507Code secret : ty78p4Heure : 3 mai 2021 11:30AM ParisParticiper à la réunion ZoomIci pour entrer en svtID de réunion : 853 4916 6985Code secret : 3pv0w2

Seconde JdaThème 3 Corps humain et santéSéquence 1 : Procréation et sexualité humaineSéance 4 : Le contrôle de la procréation humaineChez la femme et chez l’homme, les molécules de synthèse sont utilisées dans la contraception régulière (« la pilule »), la contraception d'urgence féminine, les hormones contragestives dans le cadre de l'interruption volontaire de grossesse (IVG) médicamenteuse, ainsi que la contraception hormonale masculine. D’autres modes de contraception existent chez l’homme et la femme ; certains permettent de se protéger des infections sexuellement transmissibles (IST) et d’éviter leur propagation.

Term

Spé

ES

Theme Le vivant et son évolution

Terminal spé svtAGENDA du 6/04 au 4/05

8/04 à 10h

EVALUATION sur la génétiquecliquez ici pour me rejoindre

9/04 à 13h30

Passage à l'oral " grand oral" et 40 secondes pour...POur me rejoindre c'est ici

6/04 à 9h

Aujourd' hui nous allons faire le cours sur les mécanismes à l'origine de la diversificationIci pour entrer en svt

27/04

Introduction au chapitre " La domestication des plantes "La guerre des graines

29/04

30/04

Passage à l'oral " grand oral" et 40 secondes pour...POur me rejoindre c'est ici

Le phénotype à gauche et le génotype à droite

Pour aujourd'hui avant votre oral de demain :My Plant Life, le "jeu sérieux" de Philippe CosentinoDéfi: réussir à développer un fruit en gérant la croissance de la plante (apports en eau, production de glucides) et malgré l'action du vent et des ravageurs (pour la version plus facile: cliquer sur le nounours en haut à gauche) (il y a aussi un bouton pause pratique si on veut continuer à vivre )c'est ici

Theme Une histoire du vivant

Terminal esAGENDA du 6/04 au 4/05

8/04 à 14h30

visiocliquez ici pour me rejoindre

8/04 à 13h30

visio : prenez votre tp sur l'oeil ainsi que votre livrecliquez ici pour me rejoindre

29/04

Term Enseignement ScientifiqueSéquence 2 :L’évolution comme grille de lecture du mondeThème 3 : Une histoire du vivantTheodosius Dobzhansky, un chercheur ukrainien biologiste en évolution a dit : « rien en biologie n’a de sens si ce n’est au regard de l’évolution »Charles Darwin : « Elle [La sélection Naturelle] définit que les individus d’une espèce les plus avantagés dans un environnement pourront se reproduire et transmettre leurs traits avantageux (p.ex. forme du bec) à la descendance, tandis que les moins avantagés ne pourront survivre.Préparation à la séance 3 : Des caractéristiques anatomiques humaines en relation avec des contraintes historiquesCours sur les séances ½Bilan :L’oeil peut paraître d’une étonnante complexité dans sa structure et son fonctionnement. La théorie de l’évolution permet de comprendre que cet organe est le résultat d’une longue histoire évolutive des espèces, dont la nôtre. Ainsi, la sélection naturelle a favorisé dans de nombreux groupes d’animaux des systèmes visuels plus ou moins complexes car ils permettent de percevoir certaines caractéristiques de l’environnement. L’efficacité des yeux n’est pas forcément liée à une grande complexité et, selon les espèces, une simple perception de l’intensité lumineuse suffit par exemple à améliorer leur comportement pour échapper à des prédateurs. Des variations sont apparues dans le temps chez certains êtres vivants et elles ont permis des adaptations à de nouveaux milieux. Ainsi le passage d’un milieu aquatique à un milieu terrestre a favorisé certaines adaptations comme une cornée bombée ou la présence de glandes lacrymales. Les yeux présentent aussi une certaine diversité (par exemple entre les yeux des insectes et ceux des vertébrés) qui s’expliquent en partie par le hasard des mutations qui n’ont pas été les mêmes dans chaque groupe. Ce hasard a favorisé l’émergence de structures différentes mais qui se sont maintenues car elles permettaient à chaque fois aux organismes une meilleure perception sensorielle de leur environnement. Enfin, l’histoire évolutive des yeux fait également intervenir des compromis. Dans le règne animal, les cellules photoréceptrices se répartissent en deux catégories : - les photorécepteurs ciliés qui captent la lumière mais pour les rythmes circadiens (jour/nuit) et n’ont pas besoin d’une grande quantité de lumière, - les photorécepteurs rhabdomériques qui captent la lumière pour la vision. Chez les vertébrés, la rétine de l’embryon se forme à partir des deux types de photorécepteurs. Les photorécepteurs ciliés restent des photorécepteurs et les photorécepteurs rhabdomériques se transforment en neurones de sortie. Cette étape suggère que la rétine des vertébrés a évolué dans un premier temps pour contrôler le rythme circadien. La perception des images est une fonction qui s’est développée plus tard à partir des structures en place. L’oeil des vertébrés est donc un organe dont les fonctions ont changé au cours du temps et les nouvelles fonctions n’ont pu émerger que grâce à des compromis où les photorécepteurs ciliés ont commencé à traiter également la perception d’images. C’est cette histoire évolutive qui expliquerait l’organisation surprenante et moins efficace de la rétineActivité :SupportsRegarder les différents supports, prenez des notes .La semaine prochaineLes différentes activités seront réparties sur les différents groupes.Les groupes sont constitués de 2 personnes.Chaque groupe devra préparer une présentation de son activité à l’oral,.La préparation de la présentation se fait à la maison, la semaine en distancielLes critères d’évaluation sont dan le tableau ci aprèshttps://www.science.lu/fr/charles-darwin/quest-ce-que-theorie-levolutionhttps://www.youtube.com/watch?v=rFxu7NEoKC8https://www.libmanuels.fr/demo/9782210114333/182/?version=6&title=Enseignement%20scientifique%20Tle%20(2020)&editor=Magnard ( la vidéo se trouve en bas de page à droite)Critères de réussite des présentationsAutoévaluationÉvaluationLes données essentielles tirée des documents sont présentées /3La réponse au problème soulevé est clairement argumentée /2La présentation est illustrée /2Chacun des membres du groupe prend la parole de façon équilibrée /2La présentation est dynamique et respecte la durée prévue (max 5 minutes) /1Total/10

29/04

Term Enseignement ScientifiqueSéquence 2 :L’évolution comme grille de lecture du mondeThème 3 : Une histoire du vivantTheodosius Dobzhansky, un chercheur ukrainien biologiste en évolution a dit : « rien en biologie n’a de sens si ce n’est au regard de l’évolution »Charles Darwin : « Elle [La sélection Naturelle] définit que les individus d’une espèce les plus avantagés dans un environnement pourront se reproduire et transmettre leurs traits avantageux (p.ex. forme du bec) à la descendance, tandis que les moins avantagés ne pourront survivre.Préparation à la séance 3 : Des caractéristiques anatomiques humaines en relation avec des contraintes historiquesCours sur les séances ½Bilan :L’oeil peut paraître d’une étonnante complexité dans sa structure et son fonctionnement. La théorie de l’évolution permet de comprendre que cet organe est le résultat d’une longue histoire évolutive des espèces, dont la nôtre. Ainsi, la sélection naturelle a favorisé dans de nombreux groupes d’animaux des systèmes visuels plus ou moins complexes car ils permettent de percevoir certaines caractéristiques de l’environnement. L’efficacité des yeux n’est pas forcément liée à une grande complexité et, selon les espèces, une simple perception de l’intensité lumineuse suffit par exemple à améliorer leur comportement pour échapper à des prédateurs. Des variations sont apparues dans le temps chez certains êtres vivants et elles ont permis des adaptations à de nouveaux milieux. Ainsi le passage d’un milieu aquatique à un milieu terrestre a favorisé certaines adaptations comme une cornée bombée ou la présence de glandes lacrymales. Les yeux présentent aussi une certaine diversité (par exemple entre les yeux des insectes et ceux des vertébrés) qui s’expliquent en partie par le hasard des mutations qui n’ont pas été les mêmes dans chaque groupe. Ce hasard a favorisé l’émergence de structures différentes mais qui se sont maintenues car elles permettaient à chaque fois aux organismes une meilleure perception sensorielle de leur environnement. Enfin, l’histoire évolutive des yeux fait également intervenir des compromis. Dans le règne animal, les cellules photoréceptrices se répartissent en deux catégories : - les photorécepteurs ciliés qui captent la lumière mais pour les rythmes circadiens (jour/nuit) et n’ont pas besoin d’une grande quantité de lumière, - les photorécepteurs rhabdomériques qui captent la lumière pour la vision. Chez les vertébrés, la rétine de l’embryon se forme à partir des deux types de photorécepteurs. Les photorécepteurs ciliés restent des photorécepteurs et les photorécepteurs rhabdomériques se transforment en neurones de sortie. Cette étape suggère que la rétine des vertébrés a évolué dans un premier temps pour contrôler le rythme circadien. La perception des images est une fonction qui s’est développée plus tard à partir des structures en place. L’oeil des vertébrés est donc un organe dont les fonctions ont changé au cours du temps et les nouvelles fonctions n’ont pu émerger que grâce à des compromis où les photorécepteurs ciliés ont commencé à traiter également la perception d’images. C’est cette histoire évolutive qui expliquerait l’organisation surprenante et moins efficace de la rétineActivité :SupportsRegarder les différents supports, prenez des notes .La semaine prochaineLes différentes activités seront réparties sur les différents groupes.Les groupes sont constitués de 2 personnes.Chaque groupe devra préparer une présentation de son activité à l’oral,.La préparation de la présentation se fait à la maison, la semaine en distancielLes critères d’évaluation sont dan le tableau ci aprèshttps://www.science.lu/fr/charles-darwin/quest-ce-que-theorie-levolutionhttps://www.youtube.com/watch?v=rFxu7NEoKC8https://www.libmanuels.fr/demo/9782210114333/182/?version=6&title=Enseignement%20scientifique%20Tle%20(2020)&editor=Magnard ( la vidéo se trouve en bas de page à droite)Critères de réussite des présentationsAutoévaluationÉvaluationLes données essentielles tirée des documents sont présentées /3La réponse au problème soulevé est clairement argumentée /2La présentation est illustrée /2Chacun des membres du groupe prend la parole de façon équilibrée /2La présentation est dynamique et respecte la durée prévue (max 5 minutes) /1Total/10

Le phénotype à gauche et le génotype à droite

1ere

10h

15h30

Projet numérique et Bilan thermique

Premiere esAGENDA du 17/05 au 11/06

18 mai10h

18 mai15h30

Term

T 1

Les term spé SVT solidaires!Ils ont participé aux boîtes de Noël pour redonner le sourire aux personnes en difficultés

T3

T 2

Les term spé SVT solidaires!Ils ont participé aux boîtes de Noël pour redonner le sourire aux personnes en difficultés

Les terminales spé svt actif pour le projet "boîte de Noël"