Want to make creations as awesome as this one?

Transcript

CorrespondanceGuadeloupe - Martinique

Lire pour soi Lire pour autrui

NAVIS-BLOT NIBERTETOLLET StéphanieJALCE Maëva

France-Antilles Guadeloupe du jeudi 29/04/2021

Compère Lapin &Compère Zamba

Rêves Amers

Le village inconnu

Maman-dlo

Agoulou Granfal

Hugo le terrible

Ti-Chika...

Zayann

Case Mensonge

Ethann a disparu

Anaëlle la mal-aimée

Cliquesur lestitres ...

Compère Lapin & Compère Zamba

Compère Lapin & Compère ZambaGenre : Recueil de contesAuteurs : Benzo & Charles RidoréÉditeur : JasorAnnée d'édition : 2012Résumé : Les aventures fantasques de Compère Lapin, Compère Zamba, Bouki et Malis. Contes de ruses et de destins,jetantun pont entre la Guadeloupe et Haïti.

Charles RIDORE est né le 09 novembre 1942 en Haïti. Il arrive en Suisse en 1965 pour suivre des études à l'Université de Fribourg, où il obtient successivement une licence en psychopédagogie puis un doctorat en pédagogie.De 1973 à 1976, il enseigne la psychologie à l'Ecole normale de Fribourg, puis de 1974 à 1999, il enseigne à l'Université de Fribourg, d'abord en tant qu'assistant docteur, puis en tant que chargé de cours en sociologie (actuellement en sociologie des communications à l'Institut de journalisme et communications sociales).

Conteur créole de la GuadeloupeNé en 1952 à Saint-Claude (Guadeloupe), Benjamin Moïse (dit Benzo) est enseignant, conteur, comédien, musicien. Il vit à Capesterre. Il écrit des livres pour enfants, des ouvrages pour apprendre le créole, enregistre des disques, produit des pièces de théâtre, des émissions pour enfants, etc.Sur la toileLe site internet de Benzo

Compère Lapin et Compère Zamba - Bouki et Malisest un livre de contes.C’est l’histoire d’un lapin qui joue des tours aux gens et en joue d’autres pour ne pas se faire avoir.J’ai aimé ce livre parce que Compère Lapin est très drôle et dit des choses insensées.Extrait (pp. 9-10) :Zamba : « Lapin comment ferons-nous pour prendre la graisse du bœuf ?Lapin : « Ne crains rien, nous allons entrer dans son ventre. Suis-moi, écoute bien ce que je dis ».Je conseillerais ce livre car il est utile pour se divertir.+: Lapin et Zamba rentrent dans le ventre du bœuf. Compère Lapin se fait pourchasser par Compère Tigre. -: Compère Tigre est mort. Arthur THEOPHILE

Dévys URIE

Les contes créoles de BenzoA suivre sur les réseaux sociaux : https:// www.facebook.com/pg/Benzo-Gwada

Rêves Amers

Rêves amersGenre : RomanAuteure : Maryse CondéÉditeur: Bayard JeunesseAnnée d'édition : 2005Résumé : Rose Aimée vit heureuse dans son petit village à Haïti, jusqu'au jour où la misère l'oblige à quitter les siens. Placée en ville comme domestique, elle doit supporter le mépris de sa patronne. Heureusement, elle a l'amitié de Lisa. Fraternité contre méchanceté, courage contre cruauté, à quel prix la liberté quand le quotidien est l'enfer ?

Extrait p.14 :« On dit qu’à Port-au-Prince, les maisons sont éclairées avec de l’électricité. Tutournes le robinet et l’eau coule. Pas besoin de marcher des kilomètres sous le soleil avec un seau en équilibre sur la tête. Et puis, il y a le cinéma, la télévision. Chaque jour, tu vois des films qui viennent des U.S.A…La perspective de tant de merveilles ne dérida pas Rose Aimée et elle resta muette à regarder le soleil se coucher derrière les crêtes montagneuses. Port-au-Prince ! »Lucie CERIL

Maryse Condé a effectué sa scolarité à Pointe-à-Pitre (Guadeloupe), où elle est née, avant d'étudier les Lettres Classiques à la Sorbonne, à Paris.En 1960, elle part pour la Guinée, et continue ensuite de séjourner en Afrique (notamment au Ghana et au Sénégal) avec ses enfants. De retour en France en 1973, elle enseigne dans diverses universités et entame sa carrière de romancière, avant de rentrer en Guadeloupe puis de s'établir aux États-Unis, où elle enseigne à Columbia University.Parmi ses oeuvres principales, on peut citer Ségou, Desiradaet Célanire cou-coupé (Laffont), La belle Créole ou Histoire de la femme cannibale (Mercure de France).Membre du Comité pour la Mémoire de l'Esclavage, Maryse Condé a reçu de nombreuses récompenses ; membre honoraire de l'Académie des Lettres du Québec, Commandeur de l'Ordre des Arts et des Lettres, et Chevalier de la Légion d'Honneur, elle a entre autres reçu les prix Liberatur, Puterbaugh et Marguerite Yourcenar, ainsi que le Prix de l'Académie française.

Lucie CERIL

Hugo le Terrible

Hugo le terribleGenre : RomanAuteure : Maryse CondéÉditeur: SépiaAnnée d'édition : 1991Résumé : 16 septembre 1989, 15h35. Attention le Cyclone Hugo se dirige rapidement sur la Guadeloupe. Rejoignez les habitations ou les abris. Alerte 2 déclenchée ce jour à compter de 12 heures par le Préfet Région Guadeloupe. Les écoliers vont vivre une rentrée scolaire pas comme les autres. Michel abandonne ses leçons et se prépare, avec sa famille, à résister à Hugo le terrible.

Extrait p.80« Dans l’air électrique, blanchi par la lueur incessante des éclairs, des formes que nous ne pouvions pas distinguer, voltigeaient, s’abattaient ici et là avec des craquements de tonnerre. Je suis entré dans la cuisine avec petite Mère et Audrey. Celle- ci pleurait et s’agrippait à Petite Mère en répétant :- Est-ce que nous allons mourir ? »Matthias JASON_______________________________________________________________________________Ce livre raconte l’histoire de petite Mère pendant le cyclone Hugo.Je l’ai aimé car la famille de petite Mère pensait qu’il y aurait eu un cyclone et elle avait raison. Le but de l’auteur, selon moi, est de rappeler les ravages vécus lors du cyclone Hugo en 1989. Ce livre est à la fois, fort, triste et joyeux.Malande, PHILEMOND

L’impact d’Hugo sur la Désirade.Tristesse, désolation et dénuement. Telle est l'oeuvre d'Hugo, sur la petite dépendance de l'Est de la Guadeloupe : la Désirade.Des maisons éventrées, rasées, éparpillées.La Désirade a été sévèrement secouée, par le passage d'HUGO.Les cases en bois de la petite dépendance ont toutes été anéanties.Depuis le ciel, Eric RENE a découvert le carnage, le 18 septembre 1989.

Agoulou Granfal

Agoulou GranfalGenre : ConteAuteur : Alex GodardÉditeur : Albin Michel JeunesseAnnée d'édition : 2015Résumé : Nani-Rosette s'isole au sommet d'un grand rocher pour être certaine de manger sans être dérangée. Mais ses fesses y restent collées. Sa mère accourt et découvre qu'elle est sur le rocher-piège du terrible Angoulou Granfal, le grand dévoreur.

Alex Godardest né en 1965 sur l'île de Marie-Galante. Il est auteur et illustrateur depuis 1984.Son premier album fut publié en 1990 et s'intitule "Le conteur d'étoiles".Ses étudesEn 1984, il est entré à l'école de dessins E. Cohloù il a passé trois années avant d'avoir son diplôme.BibliographieTani, 2011Le Jour où la mer a disparu, 2007La Case aux hibiscus rouge, 2005Le Petit Hippopo Tamtam, 2004La Forêt de cœur-Bouliki, 2002Maé et le lamantin, 2000Maman-Dlo, 1998

Ce livre est un conte.Il raconte l’histoire d’une petite fille qui s’appelle Nani-Rosette et de sa mère qui s’appelle Anastasie. Elles vivent dans une maison. Un jour, Nani-Rosette part manger son repas sur le rocher de la gourmandise sur lequel habite Agoulou Granfal, un monstre. C’est sur ce rocher qu’elle est capturée.J’ai aimé la partie ou Nani-Rosette est courageuse : elle a ouvert la porte et devant, il y avait de bons plats qu’Agoulou Granfal avait déposés.Je conseillerais ce livre parce qu’il est vraiment bien et inspirant.Shane MITCHEL

Dylan MARIGNALE

Maman-Dlo

Maman-DloGenre : ConteAuteur : Alex GodardÉditeur: Albin Michel JeunesseAnnée d'édition : 1998Résumé : Cécette vit heureuse aux Antilles aux cotés de sa grand-mère, Man Ninie. Mais elle devra bientôt rejoindre sa mère au-delà des eaux.

Extrait p.31« Lorsque, pour la troisième fois, le même rire roula sur les flots, ils virent glisser vers eux une jolie dame aux longs cheveux de jais, assise en amazone sur une tortue. »Chrisley ROYER

Chrisley ROYER

Le village Inconnu

Le village inconnuGenre : RomanAuteur : Frédéric PichonÉditeur:Pélicandes islesAnnée d'édition : 2008Résumé : Lors d'un voyage en Guadeloupe avec ses parents, François se perd dans la forêt tropicale. Malgré tous les moyens mis en oeuvre pour le retrouver, les secouristes n'y parviennent pas. Blessé, ce jeune métropolitain est découvert par une étrange jeune fille d'une étonnante beauté répondant au nom de Néwinda.

Écrivain, Frédéric Pichon est aussi journaliste diplômé de l'institut Supérieur de la Communication, de la presse et de l'Audiovisuel (ISCPA). Il a aussi enseigné le français à la prison de Baie-Mahault, en Guadeloupe.

Le village inconnu est un roman. Ce livre raconte l’histoire de François qui a fait un voyage en Guadeloupe avec ses parents. François se perd dans la forêt tropicale. Malgré tous les moyens mis en œuvre pour le retrouver, les secouristes n’y parviennent pas. Il rencontre Néwinda dans la forêt tropicale ; c’est une des descendantes des nèg mawon.Ce qui m’a plu dans ce livre, c’est l’histoire un peu réaliste qui rappelle l’esclavage avec les nèg mawon. C’est aussi une histoire romantique avec le début d’une histoire d’amour entre François et Néwinda .J’ai beaucoup aimé le suspense. Djaméla PODAN-CHASLAS

J’ai aimé le moment où François s’est réveillé dans la forêt et Néwinda est venue le rencontrer. Je n’ai pas trop aimé le moment où ses parents l’ont retrouvé .Je n’aime pas trop les romans mais j’ai aimé cette histoire .Mathys MYRE

Guyane la 1ère28 mai 2018Le 27 mai est une date marquante pour l'histoire de la Guadeloupe : c'est la date anniversaire de l'abolition de l’esclavage.Certains esclaves ont préféré fuir et se cacher en pleine forêt. Randonnée sur les sentiers du camp Keller.

Anaëlle la mal-aimée

Anaëlle, la mal-aiméeGenre : RomanAuteur : Frédéric PichonÉditeur: Pélican des islesAnnée d'édition : 2009Résumé : Anaëlle est une jeune guadeloupéenne de 13 ans. Elle vient d'aménager avec sa mère dans la commune de Sainte-Anne. Elle quitte avec désespoir la Basse-Terre où elle a de nombreuses amies. Ses parents viennent de divorcer. Fille unique, elle observe sa mère se battre contre les éléments de la vie. C'est dur !Anaëlle vit difficilement la rentrée scolaire. Elle a du mal à s'intégrer, elle se sent même exclue. Ses camarades de classe la harcèlent verbalement. Elle va même subir des agressions physiques. Sa vie est menacée. Elle va devenir très vite le souffre-douleur de toute une classe, la "Mal-aimée".Comment va-t-elle s'en sortir ?

Extrait p. 100 :"- C’est à moi que tu parles ? dit-il en lui attrapant le cou d’une seule main.Prise de panique et d’angoisse, Anaëlle suffoquait. Elle n’osait pas se débattre. Elle pensa en une fraction de seconde qu’elle allait peut-être mourir ; Elle voulait frapper, mais elle n’en avait pas la force. Elle semblait paralysée. C’était idiot : Mourir pour si peu !-Eh ! Laisse Anaëlle tranquille ! hurla une voix .C’était Teddy. Il arrivait en courant et en hurlant. On sentait que rien n’aurait pu l’arrêter. Il se jeta littéralement sur Thomas Damatou, l’obligeant à lâcher la jeune fille. Le grand Dadais donnait des coups dans tous les sens, à tort et à travers. C’était la première fois qu’il se battait et en plus avec la caïd du collège. Il était complètement affolé par cette situation".Nadjminka LADREZEAU CANIQUITTE

Anaëlle la mal-aiméeest un roman.J’aime ce livre parce qu’il m’a fait réfléchir sur le harcèlement qui est douloureux pour la victime. C’est un roman qui donne de l’émotion.Ce livre me rappelle la réalité. Mes larmes sont tombées comme l’eau qui tombe d’un verre.Ce livre est instructif et il y a une morale qui est : le harcèlement c’est mal et il faut toujours en parler a quelqu’un.Eudelyne LAURENTExtrait p. 106 :« - Savez vous madame, que votre fille subissait de la part d’un de ses camarades de classe des brimades, des moqueries, le racket et pour finir une violence physique et morale ? ».

Petite Émilie, 6 ans et demiEst l'unique fille d'une famille reconstruite.Une mère pour qui elle est toute sa vie,Et un beau-père qui l'aime comme si elle était de lui.Si gentille, si belle, des yeux qu'ensorcellent,Pour ceux de sa mère elle en était la prunelle.Elles ne pouvaient pas vivre l'une sans elle.Leur relation était devenue plus que fusionnelle.Petite Émilie a 8 ans passéRien n'a changé sauf qu'elle a déménagé.Fini la campagne isolée,Elle vit maintenant en ville car sa maman fut mutée.Une nouvelle école, de nouveaux amis,Elle ne mit pas longtemps à s'adapter à cette vie.Du haut de ses 8 ans on peut dire qu'elle est ravie,Car tout va pour le mieux pour petite Émilie.Petite Émilie, à 10 ans, étaitDevenue une petite fille comblée.On peut dire que l'école lui plaisait.Bonne élève pour maman elle en était une fierté.Un peu rondelette, de bonnes petites joues,Elle essuie les critiques de quelques jaloux.Devant les profs ils l'appelaient "bouffe-tout".Mais ce ne sont que des enfants après tout ...Petite Émilie a 12 ans maintenant,Adolescente renfermée au grand damne de maman.Fini le joli visage souriant,C'est une petite fille maussade qu'elle est devenue à présent.Faut dire qu'au collège tout avait changé.Trop d'élèves ne faisaient que se moquer.Partout elle se sentait rejetée.Tantôt frappée et tantôt injuriée.Elle se demandait comme faire face.Elle était devenue le souffre douleur de la classe.Sur les réseaux sociaux ils l'appelaient "la dégueulasse"Des photos d'elle tournaient montrant son ventre qui dépasse.Ne sachant pas comment faire.Ni comment réagir à cet enfer.Par honte et ne voulant pas affoler sa mère.Petite Émilie décida de se taire ...Mais un soir de décembre,Petite Émilie rentra chez elle dénudéeSes camarades, tous ensemble,L'avaient enfermée dans le vestiaire pour la doucher.C'en était trop pour elle,Trop qu'elle ne puisse encore supporter.Alors elle étendit ses ailes ...Et pris son envol vers la paix ...

Ethann a disparu

Ethann a disparuGenre : RomanAuteur : Frédéric PichonÉditeur : Pélican des islesAnnée d'édition : 2013Résumé : Ethann habite sur les hauteurs de l'Anse à la Gourde en Guadeloupe. Il aime pratiquer la plongée en apnée et le surf. Très souvent,Églantinel'accompagne à la plage. Elle est son réconfort et sa confidente. Le jeune garçon pourrait être heureux mais ses parents se déchirent et il subit la rage de son père. Il a l'impression que sa famille ne l'aime pas. A-t-il raison ? Un jour, il décide de fuir pour ne plus revenir. Ce qu'il va découvrir durant sa fugue dépasse l'imagination et va rejoindre le monde du fantastique.

Ethann a disparuest un roman.Ethann disparaît pour ne pas encore entendre les disputes de ses parents.J’ai aimé ce livre car, grâce à la fugue d’Ethann, ses parents se sont réconciliés. Ils ont cessé leurs disputes et ils ont recherché leur fils ensemble.Je conseillerais de lire ce livre parce qu’il est très intéressant.Kyllian BELIA

Ethann a disparu p.27,28"Il sentit unemâchoiremalodorante lui saisir le col de son tee-shirt. La gueule de l’animal puait la mort mais elle était en train de le tirer vers le haut pour le sauver. Dans un effort ultime, Ethann réussie à hisser une jambe sur le sommet de la falaise et il poussa de toutes ses forces pour se retrouver à nouveau sur le plateau."Dylan PLUMAIN

Jean-Matisse JACOB

Case mensonge

Case mensongeGenre : RomanAuteure : Gisèle PineauÉditeur : Bayard JeunesseAnnée d'édition : 2004Résumé : Djinala, douze ans vit avec sa famille dans une case à quartier Roucou, un bidonville de la Guadeloupe. Camille, sa mère, se démène pour faire partie des heureux élus qui seront bientôt relogés. La tension monte, dans le quartier, provoquant rumeurs et jalousies. Bientôt, un lourd secret sera révélé, qui va bouleverser la vie de Djinala.

Gisèle Pineau, née de parents guadeloupéens à Paris le18/05/1956,est une femme de lettres française.Son père, militaire de carrière, est muté en Martinique en 1970. Gisèle Pineau poursuit ses études d'abord en Martinique puis en Guadeloupe où elle passe son bac de lettres.Elle retourne ensuite à Paris et commence des études de lettres à l'université de Nanterre mais abandonne et obtient un diplôme d'infirmière en santé mentale par la suite.Elle regagne la Guadeloupe en 1979 où elle travaille comme infirmière en psychiatrie au Centre hospitalier psychiatrique de Saint-Claude.Plusieurs de ses romans ont été récompensés: "La Grande Drive des esprits" (Grand Prix des lectrices du magazine ELLE) et Prix Carbet de la Caraïbe en 1993, "L'Espérance-Macadam" en 1995 (Prix RFO), "L'Exil selon Julia" (Prix Terre de France et Prix Rotary en 1996) ou encore "Folie, aller simple : Journée ordinaire d'une infirmière" (Prix Carbet des lycéens en 2011).

Case mensongeest un roman. Ce livre raconte l’histoire de Djinala et de sa famille qui habitent en banlieue.J’ai aimé cette histoire parce que cela montre que tout n’est pas facile dans la vie.Je conseillerais ce livre qui nous montre qu’ il faut savoir se débrouiller et être content de ce qu’ on a et de pouvoir aller à l’ école . En effet la mère de Djinala dit : "Quartier, Roucou c'est la misère" (p.8).+:J’ai aimé quand la famille de Djinala a trouvé un appartement.-: Je n’ai pas aimé lire qu’ils sont pauvres et qu’ils habitent en banlieue.Thejy PETIT

Extrait de "Case mensonge" p.7, ligne 5 à 8 :« Et pourtant on est au bord de la mer : il y a une belle plage plantée de cocotiers à deux pas de la case où j’habite avec ma mère, ma sœur et mon frère. »Gabriel MICHON

Le parcours de Gisèle Pineau

Zayann

ZayannGenre : Recueil de contesAuteur : Hector PoulletÉditeur: PLBAnnée d'édition : 2000Résumé : Ces 50 premières fables, rédigées à la manière des contes créoles, dans une langue parfaitement maîtrisée, devraient plaire à tous ceux qui veulent découvrir ou mieux connaître la culture et la langue créole.

Hector Poullet est un traducteur de créole guadeloupéen et scénariste de bande dessinée né en 1938.Il a traduit les Fables de la Fontaine et des fables d'Esope en créole guadeloupéen ( "Zayann" et "Zayann II" écrits en collaboration avec Sylviane Telchid). Il a écrit des lexiques créoles et aaussi traduit Le Grand Fossé, bande dessinée d'Astérix et Obélix.Pour les adolescents, il a écrit Code Noir et Nègres marrons, un ouvrage de vulgarisation sur l'histoire de l'esclavage aux Antilles et plus précisément sur le code noir, un code juridique du XVIIIe siècle.

Zayann est un recueil de contes.Il y a une histoire qui raconte le récit d’un Cheval et d’un Âne.L’âne est surchargé et demande au cheval de l’aider mais le cheval ne s’occupe même pas de lui. L’âne meurt de fatigue, et donc c’est le Cheval qui récupère tout son butin en plus du cadavre de l’âne.J’ai aimé cette histoire car elle met l’accent sur le karma et aussi car le cheval me fait rire. Je conseillerais cette histoire qui rappelle qu’il faut savoir s’aider les uns, les autres.J’ai choisi cette image car elle montre l’entraide.Stefan ADON

Extrait p.36Dé Milé é on VolèOn jou, dé Milé té ka maché,Adan on chimen kosyè;Yonn té ka chayé zèb,Lot-la, sé lajan a mèt a-yI té ka potéLes deux mulets" Deux mulets cheminaient, l’un d’avoine chargé,L’autre portant l’argent de la gabelle.Celui-ci, glorieux d’une charge si belle,N’eût voulut pour beaucoup en être soulagé".Bekendy LAURENT

Chyen Pòyò é Chyen Bèwjéadaptation de Sylviane Telchid(2000)Té ni on chyen pòyò, i té mèg kon sékran.Palapenn bòdé kaz, sé fizi é koulwòchTé ka fè-y channda.On jou i té ka ba lari chenn,I bouré épi on chyen-bèwjé!Prèmyé fwa, adan vi a chyen a-y,I tè ka jwenn chyen gwo é gra konsa. I di-y:« Konpè ! Kijan ou pé fè bèl konsa non?Ou sé chyen kon mwen, mé asi lajè a karisti a-w,Ou pa ni chyen-sann, ni chyen-lari, ni chyen-pòyò.Ola ou ka rivé jwenn manjé?Ban-mwen filon-la pou mwen pé sa vin kon vou!Gadé-mwen, an tou flègèdè, tout zo an-mwen dèwò.Lapli ka mouyé-mwen. Solèy ka brilé-mwen.Lari, pyès-pòyò, pyès-kann, sé sa ki kaz an-mwen.Sé anba loto an ka dòmi!Ponmoun pa vlé vwè-mwen!Toupatou sé baton, sé koulwòch, sé mizè.Sé anni lannuit an ka rivé sòti,Pou manjé dotwa kochonnri adan bwèt a zòdi.»Lòt-la di-y konsa:« Mé konpè, sé vou ki vlé vwè mizè!Ni moun ka chèché chyen pou gadé kaz a-yo!Pas ou savé, alè, vòlè toupatou kon tilili!Vin épi mwen, an ké menné-w la an ka rété la;Ka ou ké ni pou fè?Japé dèyè moun ka pasé two pré kaz a mèt a-w,Ba moun a kaz-la dotwa ti-dousin,Lèwgadé, manjé kon pas tini!»I té kay suiv nòstwòm, lè i vwè on mak an kou a-y!I mandé-y:« Mé ka sa yè sa?– Sa ? Sé mak a kòd-la yo ka maré-mwen la…– Mak a kòd-la yo ka maré-w la?!Ou mèyè pa lib kon lè, endépendan kon chyen ?– Awa frè, sé lè mèt an-mwen ka lagé-mwenAn ka ni tibwen libèté…– Aaaa ! Sé sa alòs ? Konpè, an pa ka manti pou di-w :« Vométan kribich an razyé olyé vyann lajòl !A onlòt sòlèy konpè ! »Lèwgadé, chyen-pòyò pran pyé a-y !É i pòkò janmé arèsté fannkann.Le Loup et le ChienJean de la Fontaine(1668)Un Loup n’avait que les os et la peau,Tant les chiens faisaient bonne garde.Ce Loup rencontre un Dogue aussi puissant que beau,Gras, poli, qui s’était fourvoyé par mégarde.L’attaquer, le mettre en quartiers,Sire Loup l’eût fait volontiers;Mais il fallait livrer bataille,Et le mâtin était de tailleÀ se défendre hardiment.Le Loup donc l’aborde humblement,Entre en propos, et lui fait complimentSur son embompoint, qu’il admire.« Il ne tiendra qu’à vous beau sire,D’être aussi gras que moi, lui répartit le Chien.Quittez les bois, vous ferez bien :Vos pareils y sont misérables,Cancres, hères, et pauvres diables,Dont la condition est de mourir de faim.Car quoi? rien d’assuré: point de franche lippée;Tout à la pointe de l’épée.Suivez-moi: vous aurez meilleur destin.»Le Loup reprit: «Que me faudra-t-il faire?– Presque rien, dit le Chien: donner la chasse aux gensPortants bâtons, et mendiants;Flatter ceux du logis, à son maître complaire:Moyennant quoi votre salaireSera force reliefs de toutes les façons,Os de poulets, os de pigeons,Sans parler de mainte caresse.»Le Loup déjà se forge une félicitéQui le fait pleurer de tendresse.Chemin faisant, il vit le col du Chien pelé.« Qu’est-ce là? lui dit-il. – Rien. – Quoi? rien? – Peu de chose.– Mais encore? – Le collier dont je suis attachéDe ce que vous voyez est peut-être la cause.– Attaché? dit le Loup : vous ne courez donc pasOù vous voulez? – Pas toujours: mais qu’importe?– Il importe si bien, que de tous vos repasJe ne veux en aucune sorte,Et ne voudrais pas même à ce prix un trésor.»Cela dit, maître Loup s’enfuit, et court encor.

Ti-Chika

Sylviane Telchid (Silvyàn Tèlchid) est née le 17 septembre 1941 à Capesterre-Belle-Eau (Guadeloupe). Troisième d’une famille de douze enfants, elle a elle-même deux enfants et trois petits-enfants qui vivent tous en Guadeloupe.Elle a étéprofesseurede français et de créole aux niveaux universitaires et scolaires. Depuis 1976, elle entreprend un combat pour la défense et l’illustration de la langue créole (adaptations théâtrales, romans, livres pédagogiques, recherches en tous genres, ... ).Toujours dans l’optique de la défense de la langue créole, elle a participé à des colloques en Martinique (1984) en Guadeloupe (1986) et en Allemagne (1994) d'où sont sortis 1000 proverbes créoles de la Caraïbe francophone(ACCT/Éditions Caribéennes, 1986) et Ecrire la parole de nuit (Gallimard, 1994) avec des textes d'auteurs caribéens.

Ti-Chika ...Genre : Recueil de contesAuteure : Sylviane TelchidÉditeur : Editions caribéennesAnnée d'édition : 1985Résumé : Autrefois, du temps où il n'y avait en Guadeloupe, ni télé, ni électricité, les enfants, les jours de clair de lune, s'asseyaient dehors, autour des adultes qui leur racontaient des histoires.Certaines fois, celles-ci étaient tellement passionnantes qu'ils ne se rendaient pas compte qu'il était depuis longtemps, l'heure d'aller au lit.Parfois aussi, les histoires du Diable, de la Diablesse, les effrayaient à un point tel qu'ils arrivaient au lit le cœur battant ..Rien ni personne n'obligeait les enfants à rester là pour entendre dire ces contes. Comment devons-nous comprendre ce phénomène ?

Ti-Chikaest un recueil de contes antillais.L’histoire A minui sé lè a-yo est très intéressante et originale. Il s’agit d’une petite fille qui se fait enfermer à l’extérieur de la maison par son beau-père. Sa maman, impuissante, ne peut pas le contredire. La petite fille se fait sauver par une ombre.J’ai aimé ce livre car il y a de l’action et c’est passionnant. Tout m’a plu dans ce livre.Extrait p.176 :« Une femme vivait seule avec fille âgée de sept ans. Cette femme rencontra un homme qui lui demanda de l’épouser. Elle accepta. Mais le beau-père détestait la petite fille et toutes les nuits, il la laissait dehors. La pauvre mère voulait protester, mais le beau-père la battait ».Elaïs BECLARD

Extrait du conte A minui sé lè a-yo page 178« Maman, maman ouvrez la porte par pitié.A minui sé lè a-yoDyab ka touné fèy a lanvèA minui sé lè a-yoKòk ka chanté kokiyoko. »Nelssy ROCHEMONT

Quelques travaux de nos correspondants

...

...

...

6e

1er rang à genoux de gauche à droite :Chrisley, Békendy, Nadjminka, Dévys, Théjy, Djamela et Stéfan2ème rang :Matis, Dylan, Lucie, Arthur, Elaïs, Eudelyne, Jean-Matisse3ème rang :Gabriel, Shane, Dylan, Kyllian, Matthias, Nelssy et Malandeet Mme Navis-Blot, professeure de français

Lire pour soi, lire pour autrui est un projet de correspondance basé sur la lecture entre le collège du Robert en Martinique et le collège Aurélie Lambourde aux Abymes en Guadeloupe.Les activités autour des œuvres se sont déroulées au CDI le mercredi de 7h30 à 8h30 avec Mme Navis-Blot, professeure de français, et Mme Tollet, professeure documentaliste.Plusieurs activités ont été menées : rédaction de lettres, réalisation d’acrostiches, recherche d’information sur les auteurs et les illustrateurs, réalisation de portraits chinois, traitement de texte.Nous avons apprécié le travail de groupe, la lecture des livres, et enfin de travailler différemment. Notre seul regret est de ne pas pouvoir nous rendre en Martinique pour voir nos correspondants.