Want to make creations as awesome as this one?

More creations to inspire you

Transcript

L'influence de nos mots et de notre comportement

www.nosmainsontlaparole.com

"Qu'est-ce qu'une émotion ?"

A PROPOS

Les parents et les professionnels de la petite enfance sont les premiers éducateurs de l'enfant.Leurs mots, leurs gestes, leurs positionnements mais aussi nos émotions vont impacter leur développement psychomoteur, affectif, social et émotionnelLes enfants apprennent dʼabord grâce à lʼobservation et lʼimitation : nous devenons dès lors des modèles qui vont leur servir de référence.

"Une relation bienveillante, empathique, soutenante permet au cerveau de l'enfant de se développer".Catherine Guegen

Nous avons également un rôle d'accompagnement éducatif et notre manière de communiquer est essentiel. Si on la pratique avec bienveillance, elle favorisera l'estime de soi et contribuera à l'épanouissement de l'enfant.

www.nosmainsontlaparole.com

Exemple de 6 thèmes développés dans les séances dʼun atelier Faber et Mazlish

www.nosmainsontlaparole.com

Exemple de 6 thèmes développés dans les séances dʼun atelier Faber et Mazlish

La négation des sentiments et des émotions

www.nosmainsontlaparole.com

(cliquez sur l'oeil pour en savoir plus...)

Exemple de 6 thèmes développés dans les séances dʼun atelier Faber et Mazlish

Les méthodes traditionnelles pour obtenir la coopération

www.nosmainsontlaparole.com

Exemple de 6 thèmes développés dans les séances dʼun atelier Faber et Mazlish

Lʼutilisation des punitions et châtiments corporels

www.nosmainsontlaparole.com

(cliquez sur l'oeil pour en savoir plus...)

Exemple de 6 thèmes développés dans les séances dʼun atelier Faber et Mazlish

Notre réticence à les «laisser faire tout seul »

www.nosmainsontlaparole.com

(cliquez sur l'oeil pour en savoir plus...)

Exemple de 6 thèmes développés dans les séances dʼun atelier Faber et Mazlish

Notre manière de les complimenter en permanence

www.nosmainsontlaparole.com

(cliquez sur l'oeil pour en savoir plus...)

Exemple de 6 thèmes développés dans les séances dʼun atelier Faber et Mazlish

Les étiquettes que nous leurs collons

www.nosmainsontlaparole.com

(cliquez sur l'oeil pour en savoir plus...)

La négation des sentiments et des émotions

De manière inconsciente, nous avons tendance à utiliser la négation lorsque nous parlons des sentiments et des émotions des enfants :"Mais non, tu vas voir tu vas aimer...", "Tu n'as pas essayer, tu ne peux pas dire..."Lorsque l'on nie ce que ressent l'enfant, cela endommage son estime de lui-même.Il comprend "Je ne suis pas capable de comprendre seul".Le caractère de l'enfant va en être impacté : il deviendra soit soumais soi au contraire il sera enclin à se rebeller.

Mettons-nous dans une écoute active de l'enfant : accueillons ses sentiment, nommons-les et posons un signe !

www.nosmainsontlaparole.com

Les méthodes traditionnelles pour obtenir la coopération

Les adultes ont pour habitude de donner des ordres aux enfants pour leur apprendre à obéir voir on utilise des stratagèmes, nous leur faisons la morale, on les menace...Force est de constater que bien souvent, au lieu de s'exécuter, l'enfant sera plus enclin à se braquer.

Utilisons des outils pour faciliter la communication pour susciter la coopération spontanée des enfants !

www.nosmainsontlaparole.com

Lʼutilisation des punitions et châtiments corporels

Lorsqu'un enfant reçoit un châtiment corporels (fessée, claque, etc.) ou qu'il est puni, cela génère chez lui sentiment de rejet vis à vis de la personne.qui lui a donné.Il va également chercher la prochaine fois à ne pas se faire prendre...L'enfant ne fait pas face à ses responsabilités, au contraire cela peut également entraîner des sentiments de défi, de vengeance, de culpabilité, etc.

Positionnons-nous avec bienveillance. D'autres méthodes existent comme par exemple la CNV (Communication Non Violente) que nous verrons dans un autre module

www.nosmainsontlaparole.com

Notre réticence à les «laisser faire tout seul »

L'amour n'est pas toujours bonne conseillère. Face à des difficultés ou quand nous n'avons pas le temps d'attendre, nous :On les abreuve de conseils, on prend les décisions ou faisons à leur place.Par ces actes, nous les rendons dépendants de nous.

Accompagnons-les, aidons-les à devenir autonome en leur laissant le temps d'essayer, de se tromper et de refaire. Favorison au maximum leur autonomie.

www.nosmainsontlaparole.com

Notre manière de les complimenter en permanence

Certaines personnes pensent que pour qu'un enfant se sentent appréciés il faut lui faire des compliments. Cependant, les réactions ne sont pas forcément celles que l'on attend : doute sur le compliment, anxiété...Si les compléments sont trop répétitifs, l'enfant sera enclin à vouloir faire les choses pour nous faire plaisir et non pour lui.L'enfant risque de grandir et de devenir un adulte cherchant en permanence le regard des autres...

On peutfaire des compliments descriptifs pour valoriser l'action de l'enfant (et l'encourager indirectement à recommancer), on décrit ce que :- l'on voit (ex : "tu as bien rangé tes jouets"- ce qu'on ressent (ex : "cela fait vraiment plaisir de voir ta chambre"- résumer (ex : "tout est en ordre, c'est agréable"Et plutôt que de l'abreuver de compliment... si nous passions plutôt du temps avec lui pour jouer ,

www.nosmainsontlaparole.com

Les étiquettes que nous leurs collons

En mettant une étiquette sur un enfant ("il est timide", "il pleurniche tout le temps"...) voir en lui donnant des surnoms (ex : le chouineur, l'intello...), on les enferme dans un rôle.A force de s'entendre répété sans arrêt leur étiquette, ils ne s'autorisont pas à aller "au-delà".

Encourageons les enfants, accompagnons et aidons les à dépasser ces étiquettes que l'on pourrait leur coller !

www.nosmainsontlaparole.com