Want to make creations as awesome as this one?

No description

Transcript

Acte 4: Traces de sang Un caractère héréditaire existe sous plusieurs formes

Bordas

Génétique des groupes sanguinsLe système ABO

Sous les ongles de la victime, d'infimes traces de sang frais ont été prélevées. Nous pouvons donc déterminer le groupe sanguin de l'échantillon et le comparer avec celui de la victime des suspects..

PIÈCE À CONVICTION N°5

https://view.genial.ly/5fa66eefcb9a580cfa4a58bb/presentation-piece-conviction-5

Nos globules rouges (ou hématies) peuvent porter à leur surface deux sortes de molécules (a et b) qui permettent de définir quatre groupes sanguins. Chacun de nous appartient à l’un de ces groupes sanguins, et ce caractère héréditaire sera conservé toute la vie.Dans la population française, les groupes se répartissentainsi : groupe A : 45%, groupe O : 43%, groupe AB : 9% et groupe B : 3%.

Pièce à conviction n°5 : les groupes sanguins

Document 1 : Marqueurs sur les hématies.

La fabrication des molécules a et b est commandé par un gène qui peut exister sous différentes versions. On parle d’allèles :- L’allèle A dirige la fabrication de la molécule a. - L’allèle B dirige la fabrication de la molécule b. - L’allèle O ne dirige la fabrication d’aucune molécule

Document 2 : La fabrication des marqueurs A et B

Gène ABO

Document 4 : La méthode de groupage sanguin

Pour déterminer le groupe sanguin d’une personne, on cherche à identifier les marqueurs qu’elle possède à la surface de ses hématies. On utilise pour cela des molécules présent dans le sérum (liquide sanguin) appelées: anticorps spécifiques aux marqueurs du gène ABO.Anticorps anti-A : ne se fixent que sur les molécules A Anticorps anti-B : ne se fixent que sur les molécules BQuand les anticorps s’accrochent aux marqueurs, il se produit une agglutination des globules rouges. Cela se voit à l’œil nu par la formation d’un précipité, c’est-à dire la formation d’un solide dans le sang.

 

Marqueurs sur les hématies

Allèles du gène ABO possibles   

Agglutination avec le sérum anti A

Agglutination avec le sérum anti B

Groupe sanguin A

   Marqueurs …..

     ou   

 

 

Groupe sanguin B

   Marqueurs …..

    ou  

 

 

Groupe sanguin AB

   Marqueurs …..

       

 

 

Groupe sanguin O

   ….….. marqueur

 

 

 

A

B

A et B

Aucun

B

B

B

O

B

A

O

O

NON

NON

NON

NON

OUI

OUI

OUI

OUI

Test sur le sang de la victime

Sang +Sérum anti A

Sang +Sérum anti B

Test sur le sang retrouvé sur la scène du crime

Sang +Sérum anti A

Sang +Sérum anti B

A l’aide du matériel et de la fiche protocole, schématiser le résultat de votre expérience dans le tableau et en déduire le groupe sanguin

Je vois qu’il n’y a aucune agglutination avec le sérum anti A et anti B j’en déduis que la victime est de Groupe O

Je vois qu’il n’y a agglutination avec le sérum anti A et pas d’agglutination avec le sérum anti B, j’en déduis que le sang du suspect est de groupe A

D’après vos résultats dire quels sont les suspects ou le suspects qui a laissé son sang sur la scène du crime, justifier la réponse :

Notre suspect est un homme de groupe A, les suspects concernés sont B Sébastien et F Jonathan(on ne peut pas encore savoir lequel des deux est le coupable)

PIÈCE À CONVICTION N°6 : LES EMPREINTES GÉNÉTIQUES

La technique des empreintes génétiques permet d'identifier une personne grâce à son ADN.

L'ADN extrait de plusieurs cellules est découpé par des enzymes en fragments de tailles variées : la taille est spécifique de l'information génétique de chacun. Ces fragments sont ensuite séparés en fonction de leur taille par la techniqued'électrophorèse. On obtient une empreinte génétique que l'on peut comparer avec d'autres afin d'identifier l'individu.

Enzyme

Fragment d’ADN

Filament d’ADN

Principe de l'électrophorèse

L'ADN découpé par les enzymes est placé dans un puits creusé dans ungel, dans lequel on fait passer un courant électrique qui les fait migrer.Les plus petits fragments, plus légers, migrent plus loin que les grosfragments, qui sont plus lourds.On obtient alors une sorte de code-barres différent pour chaque individu,chaque barre étant située à une position bien précise, et qui correspond àl’empreinte génétique unique d’un individu.

ORIGINE DE L’ADN

Trace

Victime Suspect 1 Suspect 2

Sens de migration

Plus petit fragment d’ADN

fragment d’ADN

Plus grand fragment d’ADN

Zone de dépôt de l’ADN

1) Ajoutez les légendes suivantes sur le résultat du séquençage : sens de la migration, fragment d’ADN, plus petit fragment d’ADN, plus grand fragment d’ADN, zone de dépôt de l’ADN.

2) Expliquez à quoi correspond chaque barre et comment l'empreinte génétique permet d'identifier un individu

3) Après avoir comparé les séquences d’ADN des suspects avec l’échantillon retrouvé sous les ongles de Mr Apabien, déterminez l'identité des traces prélevées sous les ongles de la victime :

Je vois que chaque barre correspond à un fragment d’ADN or je sais que chaque individu a un ADN qui lui est propre.Chaque individu va donc avoir une empreinte ADN unique, c’est pourquoi on va pouvoir l'identifier

Je vois que la trace correspond à l’empreinte génétique du suspect 1J’en déduis que le suspect est B Sébastien

CONCLUSION DE L'ENQUÊTERédigez un court rapport permettant de conclure l'enquête.

Les analyse des différentes pièces à conviction, nous ont permis de préciser que notre suspect est un homme XY (On a éliminé: K Edna car c’est une fille ainsi que S Moe car il possède des chromosomes XX)Nous pouvons écarter Petit Papa Noel, son ADN n’a pas été retrouvé!Le suspect est de groupe sanguin A, il restait donc 2 suspects B Sébastien et F Jonathan. Nous avons pu confondre notre meurtrier grâce à son empreinte génétique Et il s’agit de B Sébastien!

Bilan

Chaque gène est porteur d’une information génétique. Les gènes déterminent les caractères héréditaires. Un gène occupe la même position sur chacun des 2 chromosomes de la même paire. Il peut exister plusieurs versions appelées allèles. L’ensemble des allèles d’un individu constitue son génotype.Chaque individu a un génotype qui lui est propre,Cela explique la diversité génétique des individus.

Autre exemple: L'escargot des haies (Cepaea nemoralis) est une espèce d'escargot dont la coquille est extrêmement variable L'ornementation de sa coquille (présence ou absence de bandes sombres sur la coquille) est codée génétiquement ainsi que sa couleur. L'ornementation de la coquille de cet escargot est donc un caractère héréditaire

Expliquer pourquoi cet exemple illustre et explique la diversité génétique des individus

Les escargots de cette espèce sont différents par leur coquille, car les gènes présentent plusieurs allèles et leur combinaison donne des caractères différents. Ils présentent donc une grande biodiversité, liée à leurs gènes.