Want to make creations as awesome as this one?

More creations to inspire you

Transcript

Vodka mag

CB éditions présentent

Le guide complet pour devenir un véritable expert !!!

1


Bien évidemment

Fabrication

Toutes les étapes

Vidéo

Tout comprendre

On distille ?

Hips...!!

Histoire

C'était quand ?

Carte

C'est où ???

Données

Quelques chiffres

Les cocktails

Mixologie

Les jeux

Les tests

Enigme finale

As-tu le bon code?

Avec quoi ?

La réponse

SOMMAIRE

Clique pour accéder à la page

Vodkas exclusives

... Et atypiques

People : les stars

Grandes marques

Si tu souhaites avoir plus d'nformations, c'est ici qu'il faut cliquer.

Les céréales, principale matière première de la vodka

Lorem ipsum dolor sit amet

Alcool porteur de l’identité slave, la vodka telle qu’on la connait sous sa forme actuelle est un produit fortement influencé par les progrès technologiques de la révolution industrielle. Consommée en Europe de l’Est dès le 15e siècle, ce n’est qu’à partir des années 1930 qu’elle fait son entrée dans le « grand monde » en tant que « vin de table », suite à la démocratisation de l’alambic à colonne.

DÉFINITION

Alcool issu de la distillation d’un moût fermenté, élaboré à partir de céréales (blé, orge, seigle, maïs), de mélasse de betterave à sucre, de pomme de terre mais aussi de toute autre matière première d’origine agricole. La vodka, titrant à 96%, est ensuite ramenée entre 35 et 50% par l’adjonction d’eau de source. Dans le cas de matière première agricole, l’Union Européenne exige alors que la nature de cette matière première soit mentionnée sur l’étiquette, et que la vodka obtenue titre au minimum 37,5%.

Title 1

1

2

3

4


Une fois récoltée, la céréale est broyée et germée, afin de transformer l'amidon en sucre

La vodka est fabriquée par fermentation puis par distillation des sucres obtenus à partir de moût de céréales ou de matière végétale. La vodka peut être produite à partir de grains, de raisins, de pommes de terre, de mélasse, de betteraves, et toutes autres variétés de plantes et matières premières agricoles.


Le seigle et le blé sont historiquement les céréales les plus utilisées pour la vodka. La plupart des vodkas russes sont fabriquées à partir de blé, tandis qu’en Pologne, elles sont plutôt fabriquées à partir de moût de seigle.


Les distillateurs suédois et baltes utilisent quant à eux principalement du moût de blé. Les pommes de terre sont de plus en plus délaissées par les distillateurs russes, mais restent tenues en haute estime par certains de leurs homologues polonais.


La mélasse, un liant, est un résidu sucré provenant du sucre. Elle est largement utilisée pour les marques bon marché, produisant de la vodka en gros volumes.

On ajoute des levures pour fermenter, puis, on distille

On contrôle, on met en bouteille, et on met en vente !!!

On ajoute de l'eau afin de faire baisser le degré alcoolique

La plupart des fabricants ont des secrets en matière de nettoyage et de filtrage, mais en général, la technologie de production de vodka est la même pour tous : la vodka est le produit de la distillation (traitement thermique) de l’alcool.


Le Moût : Quel que soit l’ingrédient de base, celui-ci devra d’abord être transformé en moût. Les matières premières sont broyées, puis mélangées à de l’eau pour en extraire les sucres fermentescibles. Le processus de transformation de l’amidon en sucres est un préalable indispensable à toute fermentation.


Fermentation : Ensuite, le moût est mis dans des cuves de fermentation et de la levure y est ajoutée. Ces levures vont transformer le sucre en alcool.


Distillation : La distillation est faite dans des alambics. Elle permet de séparer le « bon alcool » (l’éthanol) du reste. Lors de la distillation il y a 3 phases dites « coupes » : la tête, le cœur et la queue.


La tête : au début de la distillation, l’alambic est à température de 65 à 70°C, l’alcool qui commence à couler au goutte à goutte est du méthanol. (odeur de solvants et de vernis). C’est à jeter.


Le cœur : la température augmente jusqu’à environ 78°C. C’est maintenant l’éthanol qui s’écoule de l’alambic.


La queue : la température avoisine les 94°C. L’alcool qui s’écoule est saturé d’huile de fusel (odeur et goût très mauvais).


C’est le maître distillateur qui décide du bon moment pour réaliser les coupes, afin que l’éthanol ne soit pas contaminé. Répétée plusieurs fois (de 4 à 8 fois en général), la distillation permet d’élever le niveau d’alcool à 95-96% et d’extraire le maximum de composés aromatiques.


Filtration : Vient ensuite l’étape de la filtration pour purification. C’est une étape importante qui va déterminer la pureté de la vodka. En effet, elle permet de retirer les mauvais goûts et les impuretés organiques. Les filtres sont généralement composés de charbon actif de bois (pommier, bouleau de Sibérie) alterné avec du sable de quartz. À ce stade, les caractéristiques organoleptiques de la vodka se forment.


Dilution : Elle est réalisée par ajouts progressifs d’eau (eau distillée, de source, de source glaciaire). Ainsi, la vodka, titrant environ à 96%, est ramenée entre 37 et 40%, jusqu’à l’obtention du degré souhaité.

L’eau utilisée a une grande importance dans la composition de la vodka, puisqu’elle influe sur la qualité de la vodka : l’utilisation d’une eau de source d’une grande pureté est un gage de raffinement de la vodka qui en découle.

D’autres ingrédients ou épices peuvent être ajoutés , comme par exemple, du jus de citron pour obtenir de la vodka au citron.


Repos : Après une dernière filtration, le mélange eau + éthanol est mis au repos plusieurs jours. En Pologne, le « kiper », goûteur de vodka professionnel, contrôle régulièrement la qualité de la production en cours. Tout comme l’œnologue pour le vin, il sait reconnaître les matières premières et l’origine de la vodka.


Mise en bouteille : L’intégrité de chaque bouteille est vérifiée, puis rincée à l’eau. Des lignes automatiques spéciales sont utilisées pour le remplissage. La vodka est mise en bouteille, puis bouchée avec une capsule spéciale. L’étape finale est l’étiquetage. Les timbres fiscaux sont collés sur tous les produits alcoolisés.

Title 1

+infos

Cobalte est une vodka française produit à Reims. Cette vodka innovante et premium est distillée à partir de raisins issus des cépages Chardonnay, Pinot noir et Pinot meunier qui font la renommée mondiale de Reims et de sa région, lui donnant un caractère affirmé et fruité. Elle est à consommer sur glace ou bien associée aux meilleurs ingrédients afin de sublimer vos cocktails.

Une courte vidéo sur la fabrication de la vodka

Title 1

d'économie circulaire. En effet, en plus d'être produite à partir d'ingrédients issus de l'agriculture biologique, cette vodka est présentée dans un flacon unique fabriqué à partir des déchets de verre recyclés. Chaque bouteille est ainsi unique, avec une couleur variant du vert émeraude au bleu saphir profond.

Le Philtre est une vodka française imaginée par les frères Charles et Frédéric Beigbeder et leur ami Guillaume Rappeneau. Produite dans la région de Cognac en alambic de cuivre charentais à partir de blé bio italien, sans sucre ajouté, elle est 100% naturelle et s'inscrit dans une démarche

Bio et écolo

Cette vodka, produite à partir de graine de quinoa, plante déjà cultivée par les Incas il y a de cela 5 000 ans, respecte les standards internationaux du commerce équitable. Elle est née d’un travail de recherche simultanée entre plusieurs distillateurs français et 1200 agriculteurs boliviens regroupés au sein de la coopérative « Anapqui ». Le quinoa utilisé pour son élaboration est certifié issu de l’agriculture biologique. Du maïs lui est adjoint donnant ainsi naissance à une vodka riche, soyeuse et complexe qui possède plusieurs niveaux de dégustation, à boire chambrée pour profiter au maximum de sa palette aromatique et gustative.

Une vodka au quinoa !!!

Title 1

Pour distiller la vodka, il existe deux méthodes de distillation :
  • l’alambique à chauffe directe
  • l’alambique à colonne

La distillation avec alambique à chauffe directe consiste à réchauffer puis à refroidir constamment l’alcool liquide jusqu’à ce que les vapeurs se condensent et que l’alcool puisse être récolté.

Ce principe repose sur le fait que le point d’ébullition de l’alcool est inférieur à celui de l’eau. Ce processus élimine par ailleurs les impuretés. La seconde méthode de distillation qui est aussi la plus utilisée et qui recourt à un alambique à colonne consiste à chauffer le liquide en continu pour que le liquide présent dans la chaudière chasse la vapeur. La vapeur capte constamment l’alcool et monte dans la colonne. La saveur et la pureté de la vodka sont donc déterminées par les distillations répétées.


Laurent Picard est distillateur à Nieuil.

Il produit une vodka d'exeption avec de la pomme de terre !!!

Distillation : La distillation est faite dans des alambics. Elle permet de séparer le « bon alcool » (l’éthanol) du reste. Lors de la distillation il y a 3 phases dites « coupes » : la tête, le cœur et la queue.


La tête : au début de la distillation, l’alambic est à température de 65 à 70°C, l’alcool qui commence à couler au goutte à goutte est du méthanol. (odeur de solvants et de vernis). C’est à jeter.


Le cœur : la température augmente jusqu’à environ 78°C. C’est maintenant l’éthanol qui s’écoule de l’alambic.


La queue : la température avoisine les 94°C. L’alcool qui s’écoule est saturé d’huile de fusel (odeur et goût très mauvais).


C’est le maître distillateur qui décide du bon moment pour réaliser les coupes, afin que l’éthanol ne soit pas contaminé. Répétée plusieurs fois (de 4 à 8 fois en général), la distillation permet d’élever le niveau d’alcool à 95-96% et d’extraire le maximum de composés aromatiques.

Polonais et Russes se disputent la paternité de la Vodka, mais aucune preuve indiscutable n'existe quant à cette origine. Les vodkas à forte teneur en alcool élaborées en Pologne et Russie trouvent pour une part leur raison d'être dans le froid extrême qui règne dans ces régions : il fallait pouvoir les transporter sans qu'elles ne gèlent!
On a commencé à distiller en Europe orientale à partir du XV° siècle. La distillation fut au début l'affaire des seigneurs féodaux et des monastères.

Ce n'est que depuis la seconde moitié du XIX° siècle que le terme vodka désigne cet alcool blanc bien connu. Le processus de filtrage sur charbon de bois fut inventé par le chimiste Théodore Lowitz en 1780, à la demande du Tsar . Les meilleures vodkas sont produites à base de seigle. Elles étaient réservées à la population aisée, tandis que le peuple devait se contenter de vodka de betterave, de moindre qualité.


Publicité Smirnoff 1970

Publicité Smirnoff 1969

distillation de slivovitz en Valachie (future Roumanie)

Histoire de la Vodka

Vodka, ses origines

La Vodka signifie « Petite eau » en langue slave. Son origine reste un mystère. Russes et Polonais s’en disputent la paternité.


La vodka fait sa première apparition en Russie au XVe siècle. Mais l’histoire de la vodka remonte bien avant et trouve ses origines dans le monde arabe… S’inspirant des travaux sur la distillation d’un savant perse du XIe siècle, le moine Isidor du monastère de Tchudov crée la recette de la vodka en 1430. Trouvant dans ce breuvage une source non négligeable de revenu, l’Etat russe impose un monopole de production et de commercialisation en 1553. Le produit est assez brut et comporte beaucoup d’impuretés. En 1789, le chimiste Toviy Lovits utilise pour la première fois le charbon de bois pour filtrer la vodka. En 1894, le gouvernement russe brevette la vodka titrée à 40° (qui est censé être le degré d’alcool le mieux adapté à cette boisson) et filtré par le charbon en qualité de vodka nationale nommée «Московская особенная» (« Moscou la particulière »). Et dès lors, la vodka et la Russie, sont deux noms indissociables.


Pourtant la consommation de l’alcool national est stoppée en 1914 par le Tsar Nicolas II pour la période de la Grande Guerre. L’interdiction est prolongée jusqu’en 1924 par le Gouvernement Soviétique. Difficile à comprendre de nos jours, cette mesure n’a toutefois rien d’exceptionnel à cette époque. Les débats sur la consommation d’alcool et sur ses dérives sont sur tous les continents. C’est également l’époque de la prohibition américaine et finlandaise.


Toutes les interdictions tombèrent toutefois dans la première moitié du XXe siècle pour des raisons de libertés individuelles, afin de stopper la contrebande et aussi pour permettre aux Etats de percevoir des taxes sur la vente des alcools.


Avec l’avènement de l’Union Soviétique, nombre de Russes immigrèrent en Europe et aux Etats-Unis. Certains emportèrent avec eux leur savoir faire et commencèrent à produire de la vodka en dehors de la Russie. Parmi ces immigrants, on retrouve les noms devenus célèbre de Smirnoff et Eristoff. Aujourd’hui, la vodka est produite dans le monde entier et compte pas moins de 5 000 marques différentes.


Une légende folklorique russe prétend que le chimiste Mendeleïev serait « l’inventeur de la vodka », ou pour être exact que c’est lui qui aurait déterminé le degré idéal d’alcool de la vodka à 38° qui aurait par la suite été fixé à 40° pour faciliter le calcul de taxes sur l’alcool, en 1843. Mais à cette date Mendeleïev n’avait que 9 ans !


Durant la Seconde Guerre Mondiale, les soldats soviétiques avaient pris l’habitude de mettre au fond de leur verre de vodka, pour se donner du courage, leur médaille gagnée au combat.


Le 7 juin 1992, le président russe, B. Eltsine, a publié un décret sur l’abolition du monopole d’État sur la vodka. De ce fait, le pays a été inondé de produits de qualité médiocre, très souvent contrefaits et donc dangereux. Un an plus tard, un nouveau décret présidentiel a été publié pour «Le rétablissement du monopole d’État sur la production, le stockage, la vente en gros et au détail de produits alcooliques».


Au début des années 2000, la production de vodka a été perturbée par une panique nationale. Un nouveau règlement a imposé à toutes les bouteilles de vodka de porter un timbre fiscal …. mais le gouvernement n’avait pas produit suffisamment de timbres.




On découvre aussi l’expression russe « boire un cou », qui provient du tatouage sur le cou d’un menuisier ayant rendu service au Tsar, et pouvant boire gratuitement à vie. Si un Russe vous propose un verre de vodka et pointant son cou, pas d’inquiétude, il ne veut pas vous égorger après !


Un peu d’humour Russe : « Que pointe Lénine sur les kopecks … Réponse : 11h, l’heure d’ouverture des débits de vodka ! »


Et un proverbe russe : « Il faut boire de la vodka en deux occasions seulement, quand on mange, et quand on ne mange pas. »

Title 1

.... Mais des distilleries ont fleuries un peu partout, et maintenant on produit de la vodka tout autour du monde

Au départ la vodka est produite en Pologne et en Russie ...


LOCATION 3

Title 1

8,3 M

(millions) En litres, la vente française annuelle de POLIAKOV, leader du marché

10%

La part que représente la consommation en France des alcools blancs qui regroupent le gin, la vodka et la tequila

passe la souris sur les chiffres

5.493

Title 1

Lorem ipsum dolor sit amet, consectetuer adipiscing elit, sed diam nonummy nibh euismod tincidunt ut laoreet dolore magna aliquam erat volutpat. Ut wisi enim ad minim veniam

Lorem ipsum dolor sit amet, consectetuer adipiscing elit, sed diam nonummy nibh euismod tincidunt ut laoreet dolore magna aliquam erat volutpat. Ut wisi enim ad minim veniam exerci tation

Lorem ipsum dolor sit amet, consectetuer adipiscing elit, sed diam nonummy nibh euismod tincidunt ut laoreet dolore magna aliquam erat volutpat. Ut wisi enim ad minim veniam nostrud

+INFO

Lorem ipsum dolor sit amet, consectetuer adipiscing elit, sed diam nonummy nibh euismod tincidunt ut laoreet dolore

+INFO

Lorem ipsum dolor sit amet, consectetuer adipiscing elit, sed diam nonummy nibh euismod tincidunt ut laoreet dolore

+INFO

Lorem ipsum dolor sit amet, consectetuer adipiscing elit, sed diam nonummy nibh euismod tincidunt ut laoreet dolore

+INFO

Lorem ipsum dolor sit amet, consectetuer adipiscing elit, sed diam nonummy nibh euismod tincidunt ut laoreet dolore

grey goose

skyy

Zubrowka

smirnoff

eristoff

Finlandia

poliakov

Absolut

Clique sur le nom

MARQUES CONNUES

RUSSIE

Traditionnelles : Krepkaya, Moskovskaya, Posolskaya, Pshenichnaya, Stolichnaya, Sibirskaya, Smirnoff étiquette noire...

Aromatisées : Zubrovka (herbe à bisons), Starka (feuilles de pommier et poirier, porto), Pertsovka (poivre), Kubanskaya (agrumes), Limonnaya (citron)...

Pommes de terre : Russkaya...


POLOGNE

Traditionnelles : Krakus, Monopolowa, Perfect, Polonaise, Starka, Wyborowa, Zloty Klos...

Aromatisées : Zubrowka (herbe à bisons), Bielska Extra (herbes), Bielska Zytnia (fruits), Cytronowka (citron), Happy (agrumes), Jarzebiak (sorbier), Karpatia (fruits), Pieprzowka (poivre), Prima (fruits), Soplica (pommes, fruits secs, vieillie en fûts), Tatra (herbes), Zyntia (fruits)...

Vieillie en fûts de chêne : Kasztelanska, Soplica...

Pommes de terre : Baltic, Lukusowa, Ziolowa...


AUTRES PAYS

Smirnoff (Royaume-Uni, USA...), Finlandia (Finlande), Gorilka (Ukraine), Ukrainskaya S Pertsem (Ukraine), Gorbatschow (Allemagne), Absolut (Suéde), Wolfschmidt (USA)...

Title 1

Sunset Boulevard

Vodkatini

Bloody Mary

Black russian

Moscow mule

Cosmopolitan

Clique sur le nom

Title 1

Quizz photo duel

Viens tester tes connaissances avec ce quizz

GO>>>

Personnage mystère

Si tu as lu ce magazine attentivement, lance toi vite dans ce jeu

GO>>>

Title 1

Ce texte sert à intégrer la police dans le genially

Tu as maintenant le mot de passe...
Additionne la quantité de vodka(en cl) nécessaire pour 2 cosmopolitans...
N'oublie pas de valider ta réponse...