Want to make creations as awesome as this one?

No description

Transcript

10 h 55 - 11 h 05

10 h 30

10 h 05

Les communications ont une durée de 20 minutes et sont suivies de 5 minutes de discussions

Éducation dans les pays anglophones et francophones: Héritages, contextes et représentations

Sophie Dufossé (MCF l’INSPE deLimoges)Adapter la formation des enseignants aux besoins académiques : Un exemple à l’Inspé de Limoges

PAUSE

Manuella Jacob (MCF ULCO)Accompagner le développement professionnel des enseignants (de LVE) : état des lieux, stratégies et représentations du métier

Programme de la journée d’études franco-britannique Lundi 23 novembre 2020

Président de séance : Emilie Perrichon & Michael Murphy

10 h 00

Allocution d'Imelda Elliott, Professeur des Universités

Il sera question dans cette communication des stratégies mises en place pour former les enseignants déjà en poste en établissement scolaire grâce au Plan Académique de Formation, le PAF, outil de la formation continue. Les théories socioconstructivistes et le champ de la didactique professionnelle nous permettront de dessiner le cadrage théorique de cet outil au service du développement professionnel de l’enseignant. Nous passerons en revue les types de formations proposées, leurs effets possibles sur la construction identitaire de l’enseignant et sur les représentations du métier qu’il peut donner à voir.

Suite à la commission académique de 2019, les fonctionnaires-stagiaires de Limoges se sont vus imposer l’assiduité aux cours nous obligeant à « ouvrir » un groupe supplémentaire de formation en anglais. Nous avons alors développé un dispositif visant la certification complémentaire des disciplines non-linguistiques couplé à un enseignement de niveau CECRL supérieur au B2 requis pour la validation du master Meef. Notre objectif était de faire basculer l’enseignement-apprentissage de l’anglais d’un niveau général vers une formation à visée professionnalisante pour les néo-certifiés avec une efficacité quasi-immédiate. Le projet est devenu le but de notre enseignement mais aussi son moyen.

Il sera question dans cette communication des stratégies mises en place pour former les enseignants déjà en poste en établissement scolaire grâce au Plan Académique de Formation, le PAF, outil de la formation continue. Les théories socioconstructivistes et le champ de la didactique professionnelle nous permettront de dessiner le cadrage théorique de cet outil au service du développement professionnel de l’enseignant. Nous passerons en revue les types de formations proposées, leurs effets possibles sur la construction identitaire de l’enseignant et sur les représentations du métier qu’il peut donner à voir.

12 h 00 - 13 h 30

11 h 35

11 h 10

Éducation dans les pays anglophones et francophones: Héritages, contextes et représentations

Imelda Elliott (PR), Emeline Lecuit (MCF HLLI & INSPE LHdF)Former les professeurs du secondaire : quel héritage ?

DEJEUNER

Rhody-Ann Thorpe (ML IEP Lille & Doctorante HLLI ULCO)L’héritage colonial dans l’enseignement supérieur : étude de cas.

Programme de la journée d’études franco-britannique Lundi 23 novembre 2020

Président de séance : Jean-François Brouttier & Sophie Dufossé

La République d’Irlande telle qu’on la connaît aujourd’hui est un état européen qui a grimpé pour atteindre une position de premier monde vers la fin du 20èmesiècle. Pourtant, avant tout, il s’agit d’un état indépendant grâce à son indépendance en 1921 de la Grande Bretagne. En effet, l’histoire de la colonisation britannique de l’Irlande remonte au 12èmesiècle et au fils du temps des institutions politiques et sociales ont été établies. Puisque l'Irlande est un pays qui fut colonisé pendant plus de 300 ans, il serait intéressant d’examiner dans quelles mesures les influences britanniques y perdurent, notamment en matière d’éducation. Un tel examen présentera une opportunité d’inclure l’Irlande dans les discussions centrées sur des sociétés post-coloniales, dont les feux de projecteurs sont souvent pointés sur les pays tiers.

Cette communication aborde la question des professeurs du secondaire, de leur diplôme, de leur sélection, de leur statut et de leur formation au cours du 19ème siècle afin de mettre en lumière l’héritage de ces pratiques dans le paysage de l’enseignement secondaire actuel. On se penchera sur l’évolution du rôle de l’Eglise et sur l’émergence d’une éducation laïque en France au XIXe siècle.On étudiera le statut et diplôme des enseignants en établissant un portrait des différents acteurs de l’enseignement secondaire (agrégés, maîtres d’études, etc.). Nous aborderons ainsi les débats sur la répartition entre formation disciplinaire et la formation professionnelle des enseignants du second degré.Enfin, nous nous interrogerons sur l’héritage de cette formation et de ces pratiques de nos jours.

14 h 45 - 15 h 00

14 h 20

13 h 55

13 h 30

Éducation dans les pays anglophones et francophones: Héritages, contextes et représentations

PAUSE

Raphaël Willay (MCF, ULCO)Des écoles et des lois : architecture des écoles primaires irlandaises au XIXème siècle (1831-1922)

Emilie Perrichon (PR, ULCO)Les séjours linguistiques sur la Côte d'Opale

Marc Capliez(MCF Université de Lille)La phonologie dans l’enseignement de l’anglais en France : contextes et représentations

Programme de la journée d’études franco-britannique Lundi 23 novembre 2020

Président de séance : Emeline Lecuit & Isabelle Girard

13 h 35

Allocution de Jean-Louis Podvin, Professeur des Universités et Directeur du Laboratoire HLLI

De nombreuses sources attestent de la venue massive de Britanniques, entre autres sur la Côte d’Opale, si bien qu’on estime, par exemple, à 5000 résidents permanents et à 10 000 visiteurs temporaires le nombre d’Anglais à Boulogne-sur-Mer au milieu du XIXe siècle. Cette arrivée massive a permis l’installation de nombreuses écoles et pensionnats pour l’apprentissage de la langue française par des élèves étrangers dès le XVIIIe siècle mais aussi la création de séjours linguistiques courts (séjours d’été, camps de vacances) dès le XIXe siècle dans le boulonnais. Une partie de ce travail a été publié dans un ouvrage intitulé L’enseignement du français aux Anglais à Boulogne-sur-Mer : Histoire des établissements d’éducation et état des lieux des méthodes pédagogiques, 1770-1910 (Perrichon, 2019). Je traitais alors dans ces travaux de l’enseignement des langues à un public scolaire, enfants de résidents permanents ou envoyés par leurs parents à Boulogne-sur-Mer. J’élargis à présent mon étude à d’autres villes du département comme Calais, Guînes, Arras, Saint-Omer, entre autres, afin de comprendre plus globalement les rapports entre voyages et apprentissage des langues dans le Pas-de-Calais. Il s’agit d’une part de mettre au jour l’histoire des séjours linguistiques dans plusieurs villes du Pas-de-Calais (organisation des séjours, fonctionnement, contenus), et d’autre part d’interroger la notion de voyage à travers l’échange et le transfert d’idées pédagogiques (importation de méthodes, échanges de procédés pédagogiques) notamment entre la France et l’Angleterre mais également avec l’Allemagne. En effet, les voyages étaient à la fois objet de formation linguistique pour une partie des voyageurs mais également objet de formation professionnelle pour les enseignants de langues. Mon travail s’appuiera sur les études et les analyses de documents d’archives (correspondances, registres, coupures de presse), de témoignages de voyageurs (Babeau, Landin entre autres), de guides touristiques de l’époque (Merridew, Brunet), de manuels et ensembles pédagogiques locaux.

La place accordée à l’objectif phonologique dans l’enseignement de l'anglais en France a été instable, aucune approche ne faisant l'unanimité chez les linguistes, didacticiens et enseignants. Il en va de même pour la formation des enseignants de langues, dont le bagage phonologique est souvent inégal.Cette présentation offrira d’abord un aperçu de la place de la phonologie dans les méthodes d'enseignement passées et présentes. Puis, nous passerons en revue les études empiriques s'étant intéressées à l'acquisition L2. Enfin, nous proposerons des pistes de réflexion quant à l'inclusion de l'objectif phonologique dans les approches actuelles à la lumière des récentes recherches.

En Irlande, après l’abrogation des lois pénales portant sur l’éducation à la fin du XVIIIème siècle et l’effacement progressif des « écoles des haies » (hedge schools), la loi de 1831 portant création d’un enseignement primaire national permit à des centaines de milliers de petits Irlandais d’aller « gratuitement » à l’école. Cette « révolution éducative » impliqua la construction de plusieurs milliers d’écoles sur toute l’île pendant tout le XIXème siècle. Bien qu’elles soient pour beaucoup aujourd’hui abandonnées, leur emplacement, leurs formes architecturales et certains de leurs décors encore visibles sont les révélateurs de leurs origines, de leur histoire, et des caractéristiques sociales et culturelles d’une Irlande alors encore fortement enracinée dans sa ruralité.

La place accordée à l’objectif phonologique dans l’enseignement de l'anglais en France a été instable, aucune approche ne faisant l'unanimité chez les linguistes, didacticiens et enseignants. Il en va de même pour la formation des enseignants de langues, dont le bagage phonologique est souvent inégal.Cette présentation offrira d’abord un aperçu de la place de la phonologie dans les méthodes d'enseignement passées et présentes. Puis, nous passerons en revue les études empiriques s'étant intéressées à l'acquisition L2. Enfin, nous proposerons des pistes de réflexion quant à l'inclusion de l'objectif phonologique dans les approches actuelles à la lumière des récentes recherches.

15 h 50 - 16 h 00

15 h 25

15 h 00

Éducation dans les pays anglophones et francophones: Héritages, contextes et représentations

PAUSE

Jean-François Brouttier (PRCE, Université de Lille)Language Testing : regards croisés entre anglophonie et francophonie

Hazel Bryan (Professor, Dean of Education, University of Huddersfield), Lynn Revell (Professor, Canterbury Christ Church University)The influence of political and social debate on the curriculum and pedagogy as vehicles to address radicalisation and extremism

Programme de la journée d’études franco-britannique Lundi 23 novembre 2020

Président de séance : Imelda Elliott & Raphaël Willay

In the UK, the curriculum has been identified as a key vehicle through which the radicalisation and extremism of young people can be addressed . This paper explores the political and social perspectives on the perceived potential of the curriculum and pedagogical processes, as well as empirical findings from school practices.

Dans l’enseignement supérieur français, la certification CLES est aujourd’hui à la croisée des chemins entre des conceptions anglo-saxonnes et francophones de l’évaluation des apprentissages. Dany Laveault (prix d’excellence recherche 2012 – Faculté d’éducation d’Ottawa) admet queles efforts se sont concentrés, du côté anglo-saxon, sur le rôle et l’efficacité de différents modèles d’évaluation formative pour réguler tant l’enseignement que l’apprentissage. Du côté francophone, les efforts se sont cristallisés autour del’évaluation d’objectifs d’apprentissage formulés en termes de compétences. Ceux-ci font appel à la mobilisation des connaissances et des ressources internes et externes de l’élève dans l’exécution de tâches complexes s’inscrivant dans des familles de situations authentiques et hautement contextualisées. (Laveault 2013 : 31–32)Où se situent le CLES et les autres tests et certifications dans ces deuxworld views? Notre postulat de départ est que le CLES se trouve ancré dans un paradigme dont l’un des volets est à construire et force est de constater que l’objet certification, pourtant devenu incontournable dans l’enseignement supérieur, n’a pas encore été construit de façon scientifique en tant que processus intervenant dans un parcours de formation. La construction de l’objet certification en langue se dirigerait-elle alors vers leLanguage Testing,domaine de recherche international dans lequel s’inscriventde factoles études sur les certifications en langues ? Une autre voie est-elle possible ?

16 h 50 - 17 h 00

16 h 25

Coordination scientifique: Imelda Elliott / Organisation: M2 Didactique des langues

Éducation dans les pays anglophones et francophones: Héritages, contextes et représentations

Emeline Lecuit (MCF INSPE LHdF & HLLI ULCO)Gamification et pédagogie

DISCUSSIONS

Programme de la journée d’études franco-britannique Lundi 23 novembre 2020

16 h 00

Céline Healy, University of Maynooth (Lecturer) Opening-Up Modern Languages Education in Irish Post-Primary School

17h : Clôture de la Journée d’études

Languages Connect, Ireland's Strategy for Foreign Languages in Education 2017-2026, sets out, as one of its four overarching goals, to improve language proficiency through the creation of more engaging learning environments. One of the actions proposed is to explore the potential for greater use of Content and Language Integrated Learning (CLIL) in Irish post-primary schools.In the academic year 2019-20 twelve teachers piloted the use of CLIL in their senior classes. This paper reports on a research project, which runs in tandem with pilot-project, setting out to develop, by teachers for teachers, guidelines on planning and implementing a CLIL approach in Irish post-primary classrooms.