Want to make creations as awesome as this one?

No description

Transcript

GOLFE DE GASCOGNEThéâtre de violentes dépressions, la course ne s’y gagne pas mais elle peut s’y perdre dès les premiers jours.

ANTICYCLONE DE SAINTE-HéLèNEDernier piège de la descente de l’Atlantique, où les navigateurs doivent faire preuve de malice pour trouver la meilleure route.

CAP DE BONNE ESPéranceLes concurrents entrent dans le Grand Sud. Portés par les vents d’ouest, ils doivent faire attention à ne pas trop descendre vers les glaces.

océan indienMer cassante, vents violents, froid et humidité… Attention aux quarantièmes rugissants.

Cap HornCap légendaire à la pointe de l’Amérique du Sud, il est réputé pour ces coups de vent violent.

L’entrée dans le PacifiqueLa houle devient plus stable, mais le risque de collision avec les icebergs persiste.

Parcours idéalfait 24 000 milles, soit 44 448 km.

remontée de l'atlantiqueCoups de vent au large de l’Argentine, deuxième passage de l’anticyclone de Sainte-Hélène et du Pot au noir. Jamais facile pour des skippers et des bateaux déjà bien éprouvés.

POT AU NOIRAlternant entre calme plat et grains violents, son passage est une vraie loterie.