Want to make creations as awesome as this one?

More creations to inspire you

Transcript

QRCODE À SCANNER POUR ACCÉDER AUX DIFFÉRENTS LIENS



INDENTIFIANTS

À METTRE LORS DES ÉVALUATION EN LIGNE OU LORSQUE VOUS DÉPOSEZ VOS TRAVAUX SUR PADLET

PLICKERS

Numéro de votre pancarte Plickers pour les évaluations


CODES POUR ACCÉDER AUX PADLET

Doc4

Travaux4

je touche le bruit



04

  • Séquence
  • Bilan

LE CRIE

01

BOOM

REPRESENTATIONS

LÀ, PLUS LÀ...

KISS COOL

03

04

05

02

CAHIER DE 5ÈME

RÉGLEMENT EN ARTS PLASTIQUES

PADLET

DOC

TRAVAUX

ANNÉE 2021-2022

SOMMAIRE

Title 1

3

2

SÉQUENCE

  • FICHE ÉLÈVE
  • TRAVAIL ÉTAPE PAR ÉTAPE
  • AUDIO SUR LA SÉQUENCE
  • FICHE BILAN
  • CAHIER DE TEXTE
  • RÉFÉRENCES ARTISTIQUES
  • TUTORIELS

01

LE CRI

FICHE BILAN

À FAIRE

S1-1

Menu

S1-2

S1-3

S1-4

ENT

1

ATTENTION



JE NE PEUX PAS

  • Ajouter des éléments sur la représentation du tableau (Eventuellement aux bords du tableau)
  • Mettre de texte


JE PEUX

  • Je peux utiliser une ou plusieurs vignettes
  • Ajouter des éléments autour du tableau
  • Utiliser plusieurs techniques ( dessin, peinture, photomontage, numérique, collage,...)




  • Travailler sur un autre format qu'une feuille A4
  • Le tableau "Le cri" est reproduit sur leur support ( dessin, photocopie)
  • Travail graphique pour intégrer la reproduction
  • Travail sur la composition des éléments ou des vignettes. Sens de lecture, cadrage, sur des éléments qui inspirent cette terreur...
  • Faire comprendre rapidement aux spectateurs.

2. La représentation du tableau de Edvard Munch doit apparaitre dans votre production.

Choisissez la taille, position sur la feuille- en haut , en bas au milieu, etc

Pour que la représentation du tableau se fonde dans votre production, il faudra utiliser le style graphique de l'artiste


3. Trouver une composition efficace

  • Travail sur la composition des éléments ou des vignettes. Sens de lecture, cadrage, sur des éléments qui inspirent cette terreur...se rappeler des séquences en 5ème
  • Faire comprendre rapidement aux spectateurs.

Cours 4°S1-2

1. Rappel de la séquence

Travail à partir de la représentation du Cri

  • Travailler sur un autre format qu'une feuille A4
  • Le tableau "Le cri" est reproduit sur leur support ( dessin, photocopie)
  • Travail graphique pour intégrer la reproduction
  • Pas de texte
  • Ne pas travailler à l'intérieur du tableau
  • Eventuellement aux bords du tableau

2. Phase de pratique

  • Travail sur la composition des éléments ou des vignettes. Sens de lecture, cadrage, sur des éléments qui inspirent cette terreur...
  • Faire comprendre rapidement aux spectateurs.

Cours 4°S1-3

1. Rappel de la séquence

  • Travail à partir de la représentation du Cri
  • Travailler sur un autre format qu'une feuille A4
  • Le tableau "Le cri" est reproduit sur leur support ( dessin, photocopie)
  • Travail graphique pour intégrer la reproduction
  • Pas de texte
  • Ne pas travailler à l'intérieur du tableau
  • Eventuellement aux bords du tableau

  • Travail sur la composition des éléments ou des vignettes. Sens de lecture, cadrage, sur des éléments qui inspirent cette terreur...
  • Faire comprendre rapidement aux spectateurs.

2. Suite de la pratique

Cours 4°S1-4


1. Fin de la séquence S1


  • Les productions sont ramassées en début d'heure.


2. Verbalisation


  • Des travaux sont accrochés au tableau
  • Que remarquez-vous? travail en une ou plusieurs images
  • Comment appelle-t-on ce genre d'image (plusieurs): Séquentielle
  • Comment appelle-t-on ce qu'il se trouve en dehors du cadre? Hors-champ chezmadamefreitag.com/2017/10/26/champ-hors-champ/
  • Comment avez-vous fait pour que l'on comprenne sans texte? Composition


3. Fiche bilan

  • Distribuée
  • Expliquée
  • Projection des références artistiques: travail sur le hors-champs, utilisation du miroir, sortir du cadre ou travail sur le cadre.

1. Expliquer pourquoi le personnage de l'oeuvre de Edvard Munch Cri

Choisir un thème ( actualité, humour, triste,...)




Cours 4°S1-1


Lancement de la séquence S1: " Mais pourquoi crie-t-il?"



1. Verbalisation

  • Projection du tableau d'Evard Munch "Le cri" datant de 1893.
  • Dresser la carte d'identité de l'œuvre ( Auteur, Date, matériaux...)
  • D'écrire ( l'organisation (Plans), Lumière, couleurs, Traitement, interpréter l'ouvre.
  • Quelques explications supplémentaires sont données aux élèves → Découvertes scientifiques sur les raisons du Cri

2. Explications des consignes, des contraintes et des conditions

  • La représentation du Cri doit apparaître dans votre production (taille, position sur la feuille- en haut , en bas au milieu, etc)
  • Expliquer pourquoi le personnage crie dans le tableau de Edvard Munch (humoristique, dramatique, actualité,...)
  • Pratique Bidimensionnelle et individuelle
  • Utiliser le style graphique de l'artiste
  • Le format de votre travail est libre ( rond, carré, plusieurs vignettes, etc)
  • PAS DE TEXTE

Pièces jointes




Title 1

« Je me promenais sur un sentier avec deux amis — le soleil se couchait — tout d'un coup le ciel devint rouge sang. Je m'a rrêtai, fatigué, et m'appuyai sur une clôture — il y avait du sang et des langues de feu au-dessus du fjord bleu-noir de la ville — mes amis continuèrent, et j'y restai, tremblant d'anxiété — je sentais un cri infini qui passait à travers l'univers et qui déchirait la nature. »








































L’œuvre torturée d’un artiste expressionniste
Edvard Munch (1863 – 1944) est un peintre et graveur norvégien, sans doute l’artiste le plus connu des pays scandinaves, reconnu comme un des précurseurs de la peinture expressionniste.

Et plus largement de l’Art moderne, au même titre que Van Gogh ou Gauguin, il est connu mondialement pour son œuvre Le cri (Skrik en norvégien). Une œuvre d’ailleurs maintes fois reprise et détournée. Peinte à la tempera sur carton, elle est en fait une version d’une série de 5 œuvres (trois peintures, un pastel et une lithographie) réalisées entre 1893 et 1917.

LE CRI

EXPLICATIONS
POSSIBLES


En 2004, des astrophysiciens américains avancent une explication qui serait tout simplement scientifique. Le 27 août 1883, en Indonésie, un volcan nommé Krakatoa subit une des grosses éruptions jamais connues (provoquant notamment des tsunamis).



D'autres scientifiques indiquent que le tableau trouverait en fait son origine dans un tout autre phénomène : l’apparition de « nuages nacrés », qui se forment l’hiver dans la troposphère, à une vingtaine ou trentaine de kilomètres de la surface terrestre.



S’il s’agit là d’une nouvelle hypothèse : d’autres ont déjà été formulées. « Des psychologues ont suggéré que c’est un tourment intérieur qui a poussé Munch à peindre le Cri.

EDVARD MUNCH

EDVARD
MUNCH

Edvard Munch

(1863 – 1944) est un peintre et graveur norvégien, sans doute l’artiste le plus connu des pays scandinaves, reconnu comme un des précurseurs de la peinture expressionniste.

Et plus largement de l’Art moderne, au même titre que Van Gogh ou Gauguin, il est connu mondialement pour son œuvre Le cri (Skrik en norvégien). Une œuvre d’ailleurs maintes fois reprise et détournée. Peinte à la tempera sur carton, elle est en fait une version d’une série de 5 œuvres (trois peintures, un pastel et une lithographie) réalisées entre 1893 et 1917.


Title 1

HORS-CHAMP

ESPACE

LITTÉRAL- SUGGÈRÉ

Hors-champ représenté par le miroir

Hors champ est représenté par le miroir au fond

Hors champ est suggéré par le regard des personnes représentées sur le tableau


Hors-champ suggéré par l'ombre


Title 1

LITTÉRAL- SUGGÈRÉ

RÉVISION 5°/ LA NATURE DES IMAGES

Title 1

RÉVISION 5°/ LA NATURE DES IMAGES

Title 1

TESTE Z-VOUS!

Title 1

S2-1

S2-2

S2-3

3

2

S2-4

FICHE BILAN

SÉQUENCE

  • FICHE ÉLÈVE
  • TRAVAIL ÉTAPE PAR ÉTAPE
  • AUDIO SUR LA SÉQUENCE
  • FICHE BILAN
  • CAHIER DE TEXTE
  • RÉFÉRENCES ARTISTIQUES

Menu

02

KISS COOL

À FAIRE

Incitation

ENT

1

Cours 4°2S2



1. Distribution des productions

  • Explications des critères d'évaluations

2. Rappel

  • De la séquence Kiss Cool S2, notamment avec les nouvelles réglementations sanitaires (pas de pistolet à colle, trouver une alternative)
  • Désinfection des tables, tabourets et gel hydroalcoolique à chaque îlot, pas de déplacement et pas de prêt de matériaux.

3. Rappel des mesures sanitaires

  • Désinfection des tables, tabourets
  • gel hydroalcoolique en entrant en classe et à chaque îlot
  • pas de déplacement et pas de prêt de matériaux.

4. Pratique

CAHIER D'ARTS PLASTIQUES

view.genial.ly/5f8242de4977856eccca2c17/dossier-cahier-4eme

Cours 4°2S3

1. Rappel de la séquence précédente

  • De la séquence Kiss Cool S2, notamment avec les nouvelles réglementations sanitaires (pas de pistolet à colle, trouver une alternative)

2. Pratique

Il doit y avoir:

  • Un rapport de cause à effet.
  • Un rapport entre les deux faces (exemple: La nature et la pollution)

CAHIER D'ARTS PLASTIQUE NUMÉRIQUE

view.genial.ly/5f8242de4977856eccca2c17/dossier-cahier-4eme


Cours 4°2S4

Cours Rendu Fin de séquence S2

1. Fin de la séquence Kiss cool S2

  • Les productions sont prises en photo et déposée sur le casier en ligne de la classe
  • Les fiches projets sont rendues
  • La fiche bilan 4S2 est distribuée , expliquée et collée dans le cahier d'arts plastiques.

2. Phase de verbalisation

Qu'avez-vous appris?

  • Travailler en groupe
  • Travailler sur des thèmes
  • Jouer sur les différents points de vues
  • Participation du spectateur

3. Projection des références artistiques ( voir cahier numérique)

Travail sur le point de vue.

L'anamorphose a été abordée.

Introduction de l'installation: (voir 1.GIF)

L’installation artistique se développe dans les années 60-70. C’est un agencement d’objets et/ou d’éléments indépendants les uns des autres MAIS constituant un tout dans un environnement intérieur ou extérieur.

L’installation sous-entend un dispositif de présentation.







Ce qu'il fallait comprendre/ faire pour cette séquence:

  • Comprendre que l'oeuvre ne s'arrête pas à sa matérialité, mais que sa mise en scène relève aussi des intentions de l'auteur. La participation du spectateur agit avec l'oeuvre.
  • Comprendre que l'oeuvre n'existe que par son appropriation par le spectateur (éprouver l'espace de l'oeuvre, être dedans, participer, tourner autour,...)

Référence au programme

Les qualités physiques des matériaux : les matériaux et leur potentiel de signification dans une intention artistique.

L’objet comme matériau en art : la transformation, les détournements des objets dans une intention artistique ; la sublimation, la citation, les effets de décontextualisation et de recontextualisation des objets dans une démarche artistique.

CAHIER ARTS PLASTIQUES

view.genial.ly/5f8242de4977856eccca2c17/dossier-cahier-4eme

Pièces jointes

ATTENTION


  • Travail en binôme
  • Travail en volume
  • Vous pouvez coller des images/ des objets
  • Faire une production qui provoquerait un effet Kiss Cool/ Deux sensation différentes.
  • Votre production est fixe
  • Trouver un moyen pour que le spectateur déclenche/ provoque le deuxième effet.


Se poser les questions suivantes

  • Quel thème? actualité, discrimination, engagements
  • Comment faire pour garder l'effet de surprise?
  • Quel déclencheur?



2.

  • Faire un croquis

Vous devez, dans une production en 3D, nous faire ressentir l'effet Kiss cool.


Ce slogan est devenu une expression très utilisée en français. L'effet kiss cool est un effet secondaire/une conséquence. Celui-ci peut être positif ou négatif.

Exemple: Vous voyez une belle pomme, brillante et quand vous la prenez il y a des vers.



  • Trouver

Un moyen pour faire déplacer le spectateur afin qu'il puisse voir ou provoquer le deuxième effet. Car votre production NE DOIT PAS BOUGER.




3. Établir une fiche projet

  • Croquis
  • Texte explicatif: comment avez-vous trouvé le moyen de répondre au problème posé?



1. Choisir

  • son binôme
  • un thème
  • faire un croquis





Cours 4S1



Lancement de la nouvelle séquence S2: L'EFFET KISS COOL


  • Projection de la publicité Kiss Cool www.youtube.com/watch
  • La séquence est recopiée dans le cahier d'Arts plastiques


  • Lancement de la nouvelle séquence S2: L'EFFET KISS COOL

Notamment avec les nouvelles réglementations sanitaires

  • (pas de pistolet à colle, trouver une alternative)

Rappel des mesures sanitaires

  • Désinfection des tables, tabourets
  • gel hydroalcoolique en entrant en classe et à chaque îlot
  • pas de déplacement et pas de prêt de matériaux.

Pratique

  • Croquis
  • Début des premières idées

Pièce jointe


Menu

+

=

L'INSTALLATION

Title 1

S3-1

S3-2

2

S3-3

FICHE BILAN

SÉQUENCE

  • FICHE ÉLÈVE
  • TRAVAIL ÉTAPE PAR ÉTAPE
  • AUDIO SUR LA SÉQUENCE
  • FICHE BILAN
  • CAHIER DE TEXTE
  • RÉFÉRENCES ARTISTIQUES
  • MATÉRIAUX [LEÇONS]
  • TECHNIQUES 3D [LEÇONS]
  • INSTALLATION [LEÇON]

03

EXPLOSIF

Menu

À FAIRE

ENT

1

Cours 4°3S2


1. Rappel de la séquence

  • À partir d'une feuille blanche
  • Créer à l'aide d'une feuille de papier une explosion ( plier, déchirer, couper, coller)
  • L'explosion doit être centrale
  • Pas de couleur, pas de traces de crayon

2. Pratique

  • Suite de la pratique ( découper, plier, tordre, changer l'aspect du papier)

Cours 4°3S3

1. Rappel de la séquence

  • À partir d'une feuille blanche
  • Créer à l'aide d'une feuille de papier une explosion ( plier, déchirer, couper, coller)
  • L'explosion doit être centrale
  • Pas de couleur, pas de traces de crayon

2. Pratique

  • Les travaux sont pris en photo


3. Verbalisation

  • Fiche bilan distribuée et collé dans le cahier.
  • Projection autour des références artistiques


PROGRAMMES

La transformation de la matière : les relations entre matières, outils, gestes ; la réalité concrète d'une œuvre ou d'une production plastique ; le pouvoir de représentation ou de signification de la réalité physique globale de l'œuvre.

Exploitation dans une création plastique du dialogue entre les instruments et la matière, en tirant parti des qualités physiques des matériaux, en faisant de la matérialité une question à explorer, un enjeu dans la perception comme l'interprétation de l'œuvre.

ATTENTION


  • Ne pas mettre de couleur
  • Explosion centrale ( concentration au centre et diffusion vers l'extérieur)

  • Manipuler la feuille déchirer, plier, couper
  • Attention au dispositif de présentation : socle, doit tenir debout, mettre en valeur...


2. Travail en volume et photographie

  • Votre production devra être équilibrée. Ne pas penser d'un côté
  • Vous prendrez une photographie en mettant en valeur votre travail ( travail sur le Point de vue). Vous pourrez également jouer sur la lumière pour accentuer l'effet.



1. À l'aide de deux feuilles en papier blanche ( type papier d'imprimante ) montrer une explosion.

  • Travailler le papier de manière différentes ( pas seulement le froisser)
  • Pas d'écriture/ pas de coloriage ( crayon , feutre, etc)
  • Vous pouvez écrire en texte simplement en découpant le papier
  • L'explosion doit être centrale ( point de vue centrale). Elle doit partir du centre pour aller vers l'extérieur.
  • Ne pas faire de volcan ou d'explosion nucléaire ( qui part de bas vers le haut)


Cours 4°3S1


LANCEMENT DE LA NOUVELLE SÉQUENCE S4: EXPLOSIF


1. Séquence

  • La fiche séquence s3 est projetée, recopiée et expliquée.

À partir deux feuille blanche

  • Créer à l'aide de deux feuilles de papier une explosion( plier, déchirer, couper, coller)
  • L'explosion doit être centrale

2. Pratique

  • Début de la pratique ( croquis)


Title 1

EXPLOSIF

Title 1

SCULPTURE

Menu

INSTALLATION

SCULPTURE

3D

LES TECHNIQUES EN

Menu

+

=

L'INSTALLATION

LE BAS RELIEF

LE HAUT RELIEF

L'ASSEMBLAGE

LA RONDE BOSSE

LA SCULPTURE

A PARTIR DU XXE S.

SCULPTURE

Œuvre tridimensionnelle (bas-relief, haut-relief, ronde-bosse) obtenue par modelage ( terre, pâte à modeler), par taille directe (marbre, bois, pierre, ivoire), par moulage (bronze, matériaux synthétiques) ou par assemblage (matériaux rendus solidaires).

La sculpture contemporaine intègre des formes nouvelles comme des performances ( sculptures vivantes) ou des installations.

S4-1

3

2

S4-2

S4-3

S4-4

FICHE BILAN

SÉQUENCE

Menu

  • FICHE ÉLÈVE
  • TRAVAIL ÉTAPE PAR ÉTAPE
  • AUDIO SUR LA SÉQUENCE
  • FICHE BILAN
  • CAHIER DE TEXTE
  • RÉFÉRENCES ARTISTIQUES

04

LÀ, PLUS LÀ

ENT

À FAIRE

1

Cours 4°4S2



1.Rappel de la séquence

LÀ, PLUS LÀ, LÀ, PLUS LÀ

  • Disparition- apparition- Hors-Champs- Cadre
  • Plusieurs- images- séquentielles- BD, GIF
  • Vide- Absence
  • Infini- répétition- boucle

  • Créer une image fixe, animée, matérielle ou numérique répondant à l'incitation LÀ, PLUS LÀ
  • Faire une fiche projet

2. Projections d'exemples:

  • FilpBook
  • Dessins magiques
  • Application GIF: FLIACLIP & STOP MOTION STUDIO ( application gratuite)

3. Pratique

  • Vérification des premiers croquis
  • Début de la pratique

Cours 4°4S3

1.Rappel de la séquence

LÀ, PLUS LÀ, LÀ, PLUS LÀ

  • Disparition- apparition- Hors-Champs- Cadre
  • Plusieurs- images- séquentielles- BD, GIF
  • Vide- Absence
  • Infini- répétition- boucle

  • Créer une image fixe, animée, matérielle ou numérique répondant à l'incitation LÀ, PLUS LÀ
  • Faire une fiche projet

2. Projections d'exemples:

  • FilpBook
  • Dessins magiques
  • Application GIF: FLIACLIP & STOP MOTION STUDIO ( application gratuite)

3. Pratique

  • Vérification des premiers croquis
  • Début de la pratique


Cours 4°4S4

1. Fiche projet

  • 4S4: Les travaux des élèves absents a été pris en photo et ramassés.

2. Bilan

  • Distribution de la fiche bilan S4
  • Projection des références artistiques ( Christo) voir cahier numérique
  • Les notions travaillées en classe: hors-champs/ cadre/ répétition/ images séquentielles

ENTREE du programme: La conception, la production et la diffusion de l'œuvre plastique à l'ère du numérique : les incidences du numérique sur la création des images fixes et animées.


ATTENTION


  • Travailler sur le hors-champs ( quelque chose qui disparait et qui réapparait- soit cacher, soit en dehors du cadre)
  • Tu peux faire un gif, une image magique, un film, du stop motion, etc..
  • Votre travail devra être répétitif
  • Le thème de la représentation choisie devra accentuer l'incitation: là, plus là
  • plusieurs techniques possibles: film, gi, dessin, Flip book, etc...


PAS DE VOLUME!!!!!

  • Produire une image ( numérique - GIF, film, Photo-ou matériel- dessin, peinture, collage)
  • L'image doit répondre à l'incitation Là, plus là, là, plus là, Là plus la...



Faire une fiche projet

  • Expliquer votre démarche En quelques lignes
  • Croquis du dispositif de représentation + annotations
  • Expliquer-argumenter les moyens utiliser pour votre travail Pourquoi ce choix?
  • Quelles images avaient vous utilisé? Fixe ou animée, matérielle ou numérique



/



  • Choisir son thème. Ce que l'on va représenter. Pour répondre à l'incitation


Cours 4°4S1


1. Évaluation

  • Plickers S3

LANCEMENT DE LA NOUVELLE SÉQUENCE S4/ LÀ, PLUS LÀ, LÀ...

1. Incitation

  • L'incitation : LÀ, PLUS LÀ est inscrite au tableau

2. Verbalisation

  • Disparition- apparition- Hors-Champs- Cadre
  • Plusieurs- images- séquentielles- BD, GIF
  • Vide- Absence
  • Infini- répétition- boucle

3. La séquence

  • La séquence S4 est copiée dans le cahier et expliquée

4. Pratique

  • Créer une image fixe, animée, matérielle ou numérique répondant à l'incitation LÀ, PLUS LÀ
  • Faire une fiche projet
  • Début des réflexions

Title 1

Menu

FICHE PROJET

METTRE LE TITRE:

FICHE PROJET SÉQUENCE N°_

FAIRE UNE CROQUIS

+

ANNOTATIONS SUR LE MATÉRIEL UTILISÉ

  • J'EXPLIQUE ET J'ARGUMENTE MON TRAVAIL
  • SI J'AI DES QUESTIONS PRÉCISE, J'Y RÉPONDS AVEC SOIN

  • J'UTILISE UNE FEUILLE BLANCHE
  • JE TRAVAILLE AVEC SOIN (DESSIN ET ÉCRITURE)

JE METS MON NOM, PRÉNOM ET MA CLASSE

( je mets tous les noms, prénoms et la classe si je travaille en groupe)

Title 1

Menu

FLIPACLIP- GOOGLE PLAY

RESSOURCES

FLIPACLIP- APPLE

Title 1

Menu

Menu

PHENAKISTISCOPE
1832

TRAUMATROPE
1825

Le ZOOTROPE
1833

Phénakistiscope

Le PHENAKISTISCOPE, inventé par le Belge Joseph Plateau en 1832.

Le TRAUMATROPE inventé en 1825 (du grec thauma, prodige et tropion, tourner) est un jouet optique qui exploite le phénomène de la persistance rétinienne.

Le ZOOTROPE inventé simultanément en 1833 par William George Horner et l'autrichien Stampfer. Il est composé d'un tambour fixé à un axe qui tourne, et à l'intérieur duquel se trouve une bande de dessins décomposant un mouvement cyclique. On regarde par les fentes.

Title 1

Le PRAXINOSCOPE
1877

Le FOLIOSCOPE ou FLIP BOOK
1868

CHRONOPHOTOGRAPHIE
1878

Le PRAXINOSCOPE. Breveté en 1877 par le français Émile Reynaud. Monté également sur un axe qui tourne, une « cage de miroirs » reflète les images qui défilent.

Le FOLIOSCOPE ou FLIP BOOK. Breveté en 1868 par l'anglais Thomas LINETT sous le nom de "Kinéographe", le folioscope est un 
petit livre qui, quand on l'effeuille rapidement, donne l'illusion du mouvement.



Fusil photographique 1882 par le médecin physiologisteE1tienne-Jules Marrey

Le Fusil photographique est un appareil photographique adapté sur un fusil traditionnel modifié, destiné à l'observation du vol des oiseaux

Le PRAXINOSCOPE. Breveté en 1877 par le français Émile Reynaud. Monté également sur un axe qui tourne, une « cage de miroirs » reflète les images qui défilent.


Title 1

S5-1

S5-2

3

2

S5-3

S5-4

FICHE BILAN

SÉQUENCE

Menu

  • FICHE ÉLÈVE
  • TRAVAIL ÉTAPE PAR ÉTAPE
  • AUDIO SUR LA SÉQUENCE
  • FICHE BILAN
  • CAHIER DE TEXTE
  • RÉFÉRENCES ARTISTIQUES

05

REPRÉSENTATIONS

À FAIRE

ENT

1

Cours 4°5S2



Cours 4°5S3


Cours 4°5S4

ATTENTION


  • Seront considérées comme travail non fait, si:
    • Les représentations sont faites sur un petit bout de feuille
    • Les représentations sont petites et qu'il y a plus de blanc que de crayons
    • Les deux représentations sont faites avec un simple trait = plan( une seule sera acceptée)


Un dessin est fait de traits épais, fins, petits, gros, ombres, contrastes etc. avec plus ou moins de détails.



TROUVER UNE MANIERE COHERENTE POUR FUSIONNER VOS DEUX PRODUCTIONS

  • Techniques différentes
  • Point de vue différent
  • Couleur/ noir et blanc
  • Production rythmée
  • etc.


3ème phase: 1+1=1

  • Mixer, déstructurer vos travaux pour n'en créer qu'une seule
  • Ne pas coller des bout de la production 1 sur la production 2: prendre un 3ème support pour recomposer une nouvelle production
  • La production finale peut prendre la forme que vous voulez ( nouvelle représentation de la salle, représentation d'un objet ou autre)
  • NE PAS DESSINER, NI PEINDRE, JUSTE DU DECOUPAGE ET COLLAGE

1. Faire une représentation de la salle d'Arts plastiques ( CHAQUE ELEVE FAIT SA PROPRE REPRESENTATION)

  • Faire une représentation de la salle ( Point de vue, salle entière, vu de haut, partie de la salle, un élément,....)
  • Pratique bidimensionnelle (crayon , feutre, collage, photo, peinture,...)




/



Cours 4°5S1

NOUVELLE SEQUENCE: REPRESENTATIONS S5


1. Lancement de la nouvelle séquence


  • La séquence est expliquée dans le cahier d'Arts plastiques.
  • Faire une représentation de la salle ( Point de vue, salle entière, vu de haut, partie de la salle, un élément,....) 2H= 2 séances
  • Avec son binôme, fusionner les deux productions dans une volonté artistique et cohérente.
  • Pratique bidimensionnelle (crayon , feutre, collage, photo, peinture,...)

2. Début de la pratique


  • Choix de son binôme
  • Début des croquis- chaque élève choisit sa représentation




Title 1

A LIRE!

Le PRAXINOSCOPE. Breveté en 1877 par le français Émile Reynaud. Monté également sur un axe qui tourne, une « cage de miroirs » reflète les images qui défilent.

Pour dessiner, je ne fais pas seulement les contours.
  • Je travaille par couches succesives.
  • Je joue sur les nuances
  • J'utilise des traits plus petits, plus grands, plus fins et plus épais

Title 1

S3-1

S3-2

3

2

S3-3

S3-4

FICHE BILAN

SÉQUENCE

Menu

  • FICHE ÉLÈVE
  • TRAVAIL ÉTAPE PAR ÉTAPE
  • AUDIO SUR LA SÉQUENCE
  • FICHE BILAN
  • CAHIER DE TEXTE
  • RÉFÉRENCES ARTISTIQUES

03

REPRÉSENTATIONS

À FAIRE

ENT

1

Cours 4°3S2



1. Rappel de la séance précédente

  • La séquence est projetée, expliquée et copiée dans le cahier d'Arts plastiques.
  • Faire une représentation de la salle ( Point de vue, salle entière, vu de haut, partie de la salle, un élément,....)
  • Pratique bidimensionnelle (crayon , feutre, collage, photo, peinture,...)
  • 1 représentation = 1séance
  • Faire deux représentations différentes ( même point de vue mais technique différente, point de vue différent, etc..)

2. Pratique

  • Début de la deuxième représentations en classe.

Cours 4°3S3

Retour des vacances

1. Rappel de la séance précédente

  • Faire deux représentations différentes de la salle ( Point de vue, salle entière, vu de haut, partie de la salle, un élément,....)
  • Pratique bidimensionnelle (crayon , feutre, collage, photo, peinture,...)
  • 1 représentation = 1séance

2. Pratique

3ème phase: 1+1=1

  • Mixer, déstructurer vos travaux pour n'en créer qu'une seule
  • Ne pas coller des bout de la production 1 sur la production 2: prendre un 3ème support pour recomposer une nouvelle production
  • La production finale peut prendre la forme que vous voulez ( nouvelle représentation de la salle, représentation d'un objet ou autre)
  • NE PAS DESSINER, NI PEINDRE, JUSTE DU DECOUPAGE ET COLLAGE


Cours 4°3S4

1. Bilan de la séquence des représentations S3

  • La fiche bilan est distribuée, collée et expliquée
  • Explication des notions "organiser" et "composer".

ENTRÉE DANS LA PROGRAMME

Le dispositif de représentation : l'espace en deux dimensions (littéral et suggéré), la différence entre organisation et composition ;

  • Invention et mise en œuvre de dispositifs artistiques pour raconter (narration visuelle ancrée dans une réalité ou production d'une fiction).

  • Amener l’élève à comprendre les relations entre le modèle, le sujet, l'auteur, le spectateur et la représentaJon.
  • Comprendre qu'un dispositif de représentation entraîne une pluralité de sens de lecture selon l'angle de son analyse.

ATTENTION


  • Seront considérées comme travail non fait, si:
    • Les représentations sont faites sur un petit bout de feuille
    • Les représentations sont petites et qu'il y a plus de blanc que de crayons
    • Les deux représentations sont faites avec un simple trait = plan( une seule sera acceptée)


Un dessin est fait de traits épais, fins, petits, gros, ombres, contrastes etc. avec plus ou moins de détails.



Faire une seconde représentation de la salle

  • Techniques différentes
  • Point de vue différent
  • Couleur/ noir et blanc
  • etc.


3ème phase: 1+1=1

  • Mixer, déstructurer vos travaux pour n'en créer qu'une seule
  • Ne pas coller des bout de la production 1 sur la production 2: prendre un 3ème support pour recomposer une nouvelle production
  • La production finale peut prendre la forme que vous voulez ( nouvelle représentation de la salle, représentation d'un objet ou autre)
  • NE PAS DESSINER, NI PEINDRE, JUSTE DU DECOUPAGE ET COLLAGE

Faire une première représentation de la salle d'Arts plastiques

  • Faire une représentation de la salle ( Point de vue, salle entière, vu de haut, partie de la salle, un élément,....)
  • Pratique bidimensionnelle (crayon , feutre, collage, photo, peinture,...)



/



Cours 4°3S1

NOUVELLE SEQUENCE: REPRESENTATIONS S3

1. Lancement de la nouvelle séquence

  • La séquence est projetée, expliquée et copiée dans le cahier d'Arts plastiques.
  • Faire une représentation de la salle ( Point de vue, salle entière, vu de haut, partie de la salle, un élément,....)
  • Pratique bidimensionnelle (crayon , feutre, collage, photo, peinture,...)

2. Début de la pratique

  • 1 représentation = 1séance

Pièces jointes




Title 1

S5

Title 1

LES COMPOSITIONS

SERPENTINE

DIAGONALE

PYRAMIDALE

FRISE

SYMÉTRIQUE