Want to make creations as awesome as this one?

Que pensent les dirigeants du climat ? Comment l’intègrent-ils dans leur stratégie et leurs actions ? Réponses

Transcript

Les dirigeants de PME-ETI faceà l'urgence climatique

Casser les idées reçues

Jouer

Jouez avec nous en testant vos connaissances !

IDEE RECUE 1

Une majorité d’entreprises a réduit ses émissions carbone depuis cinq ans

VRAI

FAUX

OOPS...

MAUVAISE REPONSE

SUIVANT

Il ressort que seulement 45 % des PME-ETI affirment avoir réduit leurs émissions ces dernières années. Le fait de percevoirl’urgence climatique ne joue pas fortement sur le passageà l’acte, puisque parmi ceux qui n’ont pas réduit leurs émissionscarbone, les trois-quarts estiment qu’il y a quand mêmeune urgence climatique.

BRAVO !

BONNE REPONSE

Suivant

Il ressort que seulement 45 % des PME-ETI affirment avoir réduit leurs émissions ces dernières années. Le fait de percevoir l’urgence climatique ne joue pas fortement sur le passage à l’acte, puisque parmi ceux qui n’ont pas réduit leurs émissions carbone, les trois-quarts estiment qu’il y a quand même une urgence climatique.

IDEE RECUE 2

VRAI

FAUX

Plus les entreprises sont internationales, moins elles sont sensibles aux objectifs mondiaux de réduction des émissions de carbone

BRAVO !

BONNE REPONSE

Suivant

C'est à la fois vrai et faux. 20 % des dirigeants ayant une clientèle internationale horsEurope ne se sentent pas concernés par ces objectifs.Ce pourcentage passe à 18 % pour ceux ayant une clientèlede proximité et 9 % pour ceux ayant une clientèle européenne.

IDEE RECUE 3

VRAI

FAUX

Les jeunes entrepreneurs sont les plus technophiles

BRAVO !

BONNE REPONSE

Suivant

Parmi les plus technophiles, on compte une surreprésentation des dirigeants les plus âgés. En effet, les dirigeants de plus de65 ans sont trois fois plus nombreux que les dirigeants de moinsde 40 ans à être tout à fait d’accord sur le fait que la technologiesoit la solution face aux enjeux environnementaux ou climatiques.

OOPS...

MAUVAISE REPONSE

SUIVANT

Parmi les plus technophiles, on compte une surreprésentation des dirigeants les plus âgés. En effet, les dirigeants de plus de65 ans sont trois fois plus nombreux que les dirigeants de moinsde 40 ans à être tout à fait d’accord sur le fait que la technologiesoit la solution face aux enjeux environnementaux ou climatiques.

IDEE RECUE 4

Les entrepreneurs les plus jeunes sont les plus convaincus quant à l’adaptation de leur entreprise aux enjeux du changement climatique et de l’environnement

VRAI

FAUX

BRAVO !

BONNE REPONSE

Suivant

Ce ne sont pas les plus jeunes entrepreneurs qui agiraientle plus par conviction. Mais ce ne sont pas les plus expérimentésnon plus. En effet, la part de dirigeants la plus importante quiagirait par conviction est celle des 55-64 ans : 71 % d’entreeux ont répondu ainsi, contre 62 % pour les moins de 40 ans.Enfin, la proportion la plus faible se retrouve chez les plusde 65 ans avec 56 %. Ces derniers sont surreprésentés parmi les dirigeants qui agiraient par contrainte (20 %, contre 10 %pour l’ensemble des répondants).

OOPS...

MAUVAISE REPONSE

SUIVANT

Ce ne sont pas les plus jeunes entrepreneurs qui agiraient le plus par conviction. Mais ce ne sont pas les plus expérimentés non plus. En effet, la part de dirigeants la plus importante qui agirait par conviction est celle des 55-64 ans : 71 % d’entre eux ont répondu ainsi, contre 62 % pour les moins de 40 ans. Enfin, la proportion la plus faible se retrouve chez les plus de 65 ans avec 56 %. Ces derniers sont surreprésentés parmi les dirigeants qui agiraient par contrainte (20 %, contre 10 % pour l’ensemble des répondants).

Rejouer

#BanqueDuClimat

LES DIRIGEANTS DE PME-ETI FACE À L'URGENCE CLIMATIQUE