Want to make creations as awesome as this one?

More creations to inspire you

Transcript

Pour acheter ce livre vous pouvez vous rendre ou commandezauprès de votre libraire de proximité et en particulier auprès denos libraires partenairesà FrontignanLa Plume Bleue11 Avenue des Vignerons04 67 80 14 01Prose café8 Place de la Vieille Poste04 67 25 62 11https://www.prose-cafe.com/à MontpellierLibrairie La Cavale24 Rue de la Cavalerie04 67 45 26 85https://librairielacavale.coop/à SèteNouvelle Librairie Sétoise7 Rue Alsace Lorraine,04 67 74 43 21www.nouvellelibrairiesetoise.frà ToulouseLibrairie Série B16 rue Sainte-Ursule05 62 27 03 34http://www.librairieserieb.fr/

Née en 1981 à Beauvais, suit des études de lettres modernes avant d’entrer au cours Florent puis au Method Acting Center où elle apprend l’écriture scénaristique. Elle travaille ensuite à la Cité du cinéma de Luc Besson. A 26 ans, elle publie Corpus Christine, une histoire d’amour noir, et obtient le Prix du premier roman en 2006. Somb est son premier polar.

Corpus Christine (Albin Michel, 2006)Géographie de la bêtise (Seuil, 2012)Comment j’ai mis un coup de boule à Joey Starr (Christophe Lucquin, 2013)Somb (Seuil, 2020)

Max Monnehay, Somb, SeuilIl planta ses yeux dans les miens. Ils n’étaient plus du tout vides. Une forme de vie s’était imprimée sur la cornée. Quelque chose qui rappelait une flaque d’essence juste avant qu’on y jette une allumette. Si je m’étais laissé aller une deuxième fois, j’aurais dit que François s’est fait pincer pour deux meurtres, mais qu’il en a davantage à son actif. Difficile de chiffrer. Non, ce n’était pas dans ses yeux que je voyais ça. Je ne suis pas devin. Et je m’efforce d’éviter les conclusions hâtives.François se redressa, croisa les bras : deux jambonneaux dans la vitrine d’une charcuterie.Ce qui me poussait à croire que François a quelques casseroles en forme de cadavres au cul, c’est l’expérience. Je travaille depuis dix ans en milieu carcéral, et les détenus savent que je suis prisonnier d’un autre type de menottes.«C’est mon avocat qui m’a conseillé de vous voir », dit-il. Il se pencha vers moi et une goutte de sueur dégringola de son sourcil pour s’écraser pile au centre de la table. « Il m’a dit que ça pourra m’aider à me tirer d’ici. Alors me voilà. Parce que Doc, vous pouvez être d’un truc. Je compte bien me tirer d’ici.»