Want to make creations as awesome as this one?

No description

More creations to inspire you

Transcript

Pour acheter ce livre vous pouvez vous rendre ou commandezauprès de votre libraire de proximité et en particulier auprès denos libraires partenairesà FrontignanLa Plume Bleue11 Avenue des Vignerons04 67 80 14 01Prose café8 Place de la Vieille Poste04 67 25 62 11https://www.prose-cafe.com/à MontpellierLibrairie La Cavale24 Rue de la Cavalerie04 67 45 26 85https://librairielacavale.coop/à SèteNouvelle Librairie Sétoise7 Rue Alsace Lorraine,04 67 74 43 21www.nouvellelibrairiesetoise.frà ToulouseLibrairie Série B16 rue Sainte-Ursule05 62 27 03 34http://www.librairieserieb.fr/

Né en 1983 en région Centre, Youssef Abbas vit à Paris où il travaille dans le secteur de la finance. Dans Bleu blanc Brahms, son premier roman, il retrace, le temps de la finale de la coupe du monde de football de 1998, les trajectoires de quelques jeunes pris dans la fièvre populaire de la victoire de l’équipe de France.

Bleu blanc Brahms (Jacqueline Chambon, 2019)

Youssef Abbas, bleu blanc brahms, Jacqueline ChambonAlléluia ! Fallait voir l’électricité. Un mois de juillet 1998, dix-sept piges et une finale de Coupe du monde en perspective. Rien à foutre, de la touffeur de l’air. Oublié, le baccalauréat. De toute façon, ils avaient été peu nombreux à y prétendre. Une poignée d’inconscients sans oseille. Les autres avaient filé dare-dare sur les chantiers pour se payer des fringues toutes siglées. Stylées. Pleines d’air.Pour feinter la lassitude, il avait échoué avec ses potes dans le kebab tenu par Ahmed. Même rituel, dans la touffeur de l’huile cent fois bouillie. Les lamelles de viande certainement pas bio pelées dans un tronc de chair, geste chirurgical frayé dans un bloc à l’insondable lignée, débris brunâtres croulant dans un réceptacle oxydé, une benne à cholestérol forgée pour une ambition très claire : se casser le bide. Même rituel, empoignement en apparence aléatoire, tulipes d’argile fanées, graisse ciselée, fourrée dans un pain – moitié coton, moitié plastique. Pièce de collection, jamais uniforme. Même rituel, le choix de la sauce sur des frites brillantes versée par les bras potelés d’Ahmed dans des barquettes jaunâtres : « mayoketchup-merci-chef » pour lui, « pasde- sauce-stoplaît » pour Yannick. Pas d’arrangement avec la courtoisie. Le pépiement de l’huile recouvrait le grésillement d’une radio. Oui, ils avaient dix-sept piges.