Want to make creations as awesome as this one?

More creations to inspire you

Transcript

Pour acheter ce livre vous pouvez vous rendre ou commandezauprès de votre libraire de proximité et en particulier auprès denos libraires partenairesà FrontignanLa Plume Bleue11 Avenue des Vignerons04 67 80 14 01Prose café8 Place de la Vieille Poste04 67 25 62 11https://www.prose-cafe.com/à MontpellierLibrairie La Cavale24 Rue de la Cavalerie04 67 45 26 85https://librairielacavale.coop/à SèteNouvelle Librairie Sétoise7 Rue Alsace Lorraine,04 67 74 43 21www.nouvellelibrairiesetoise.frà ToulouseLibrairie Série B16 rue Sainte-Ursule05 62 27 03 34http://www.librairieserieb.fr/

Née en 1966 à Nancy où elle poursuit des études littéraires tout en faisant ses premiers pas d’animatrice sur des radios libres lorraines, Sophie Loubière travaille à Radio France Nancy puis à France Inter. Prix SACD Nouveau Talent Radio (1995) pour l’écriture de dramatiques lues par le cinéaste Claude Chabrol, elle devient l’une des voix de France Culture, de France Inter et de France Info où elle chronique polars et musiques de films. Elle se consacre à son œuvre de romancière depuis le succès de L’enfant aux cailloux, couronné de cinq prix littéraires.

La petite fille aux oubliettes (Le Poulpe/Baleine, 2000)Petits polars à l’usage des grands (Librio Noir/J’ai Lu, 2000)Je ne suis pas raisonnable (Balland, 2001)Dernier parking avant la plage (Le cabinet noir/Les belles lettres, 2003 – Rééd. Folio, 2004)Pour en finir avec les hommes (et la choucroute) (Balland, 2004)Petit atelier de bricolage… de plage (Gingko, 2008)Dans l’œil noir du corbeau (Le Cherche midi, 2009 – Rééd. Pocket, 2014)L’enfant aux cailloux (Fleuve Noir, 2011 – Rééd. Pocket, 2016)Black coffee (Fleuve Noir, 2013 – Rééd. Pocket, 2016)A la mesure de nos silences (Fleuve Noir, 2015)White coffee (Fleuve Noir, 2016 – Rééd. Pocket, 2017)Cinq cartes brûlées (Fleuve Noir, 2020)ESSAIS100 compositeurs de bandes originales de film (avec S. Lerouge et A. Pieron, MBC, 2002)JEUNESSEEléphanfare (avec O. Latyk, Albin Michel, 2003)

Sophie Loubière, Cinq cartes brulées, Fleuve noirDes garçons, Laurence connaissait la cruauté. Leur regard sur les filles était impitoyable et un surpoids sujet à railleries automatiques. Elle appliqua une « stratégie de sauvetage » dès le primaire, tirant parti de ses petites bouées : à la récréation, sa place serait dans les buts. La meilleure gardienne des CM1. Elle n’arrêtait pas seulement le ballon, elle le renvoyait avec la vigueur d’un redoublant. Laurence sculptait sa propre stèle, loin de la salle de danse folklorique où sa mère s’entêtait encore à la conduire en 4L.— Ne regarde pas tes pieds quand tu marches.Après l’échec de la danse classique et l’humiliation du tutu (dans lequel elle ressemblait à un rosbif prêt à cuire), Mme Graissac avait résolu de transformer sa fille en poupée russe avec des sabots. Pour la bourrée auvergnate et la troïka, on lui avait attribué le partenaire mis au rebut par les autres filles : Olivier Godechot, une asperge à grands pieds et lunettes en culs-de-bouteille, peu causant, bagué jusqu’aux molaires. Mais à l’école, les garçons se battaient pour enrôler la joueuse dans leur équipe, quitte à lui abandonner un sandwich de pain beurré saupoudré de cacao, trois sachets de Carensac ou l’image Panini de l’attaquant Daniel Bravo en double exemplaire.